Connect with us

Cameroun

Situation politique et sécuritaire au Cameroun: Le gouvernement fait le point

Avatar

Publié le



Dans sa posture de Ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi revient sur la déclaration de Mme Federica Mogherini, la Haute représentante de l’Union européenne.

«La Haute représentante de l’Union européenne, Mme Federica Mogherini, a, en date du 05 mars 2019, publié, au nom de l’Union européenne, une déclaration intitulée « Détérioration de la situation politique et sécuritaire au Cameroun », dans laquelle elle exprime des vues et des assertions relatives à cette situation. Elle affirme en effet, que «L’arrestation et détention prolongée de plusieurs dirigeants d’un parti de l’opposition, dont son leader Maurice Kamto, ainsi que l’ouverture de procédures disproportionnées à leur encontre devant la justice militaire, accroissent le malaise politique au Cameroun. L’Etat de droit requérant une justice équitable et la libération des détenus à l’encontre desquels des preuves probantes ne peuvent être présentées».

S’agissant de la situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la Haute représentante de l’Union européenne estime que «la persistance de la violence et des violations des droits de l’Homme» a causé un nombre inacceptable de victimes et un impact lourd en termes humanitaire et économique. Elle relève enfin, « l’émergence de discours de haine basés sur l’appartenance ethnique, tenus par certains médias et acteurs politiques », comme « facteur additionnel d’inquiétude », et soutient que, «la réponse aux défis importants auxquels le pays est confronté ne pourra que passer par un dialogue politique inclusif et dans un respect des libertés fondamentales et l’Etat de droit».

Si ces affirmations de la Haute représentante de l’Union européenne témoignent tant soit peu de l’intérêt que portent nos partenaires de l’Union européenne au Cameroun, ce dont le Gouvernement se félicite, il n’en demeure pas moins qu’elles résistent peu à l’analyse, à la réalité et à la véracité des faits. A cet égard, le Gouvernement camerounais rappelle, une fois de plus, que, les arrestations et détentions de certains militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), et de Monsieur Maurice Kamto, sont strictement conformes aux lois et règlements du Cameroun, ainsi qu’aux conventions internationales ratifiées par le Cameroun. En l’occurrence, la compétence du Tribunal militaire découle des faits reprochés aux intéressés, notamment, «l’insurrection, l’hostilité contre la patrie, la rébellion et la destruction des biens publics».

Vu sous cet angle et conformément à la spécificité de la législation camerounaise, le critère pertinent pour la compétence du Tribunal militaire réside dans la nature de l’infraction commise, et non pas seulement dans la qualité de la personne poursuivie. De même, convient-il de relever que la justice militaire au Cameroun n’est pas une justice d’exception, mais une justice à compétence spéciale. Au total, le soi-disant malaise politique, si tant est qu’il y ait un malaise politique, ne serait que le fait de dirigeants d’un parti politique qui ont cru pouvoir s’emparer du pouvoir par des manœuvres antidémocratiques, mus par l’outrance de leurs ambitions et par des certitudes oniriques, sans aucun rapport avec la volonté de l’immense majorité du peuple camerounais qui, lui, a choisi de renouveler, sans équivoque, sa confiance au président Paul Biya.

Quant aux discours haineux qu’évoque la Haute représentante de l’Union européenne, le Gouvernement tient à rappeler que la consolidation de l’unité et de l’intégration nationales, le dépassement des clivages régionalistes ou ethniques, et la stigmatisation du tribalisme, ont toujours été et demeurent les principaux crédo de la politique du Renouveau national que prône et conduit, sans relâche, le président de la République, Son Excellence Paul Biya, depuis son accession à la Magistrature suprême.

Aussi, le Gouvernement camerounais réprouve-t-il et condamne sans réserve une certaine résurgence des replis identitaires observés ici et là, en particulier dans les réseaux sociaux, et qui procèdent davantage d’une instrumentalisation circonstancielle, laquelle ne saurait ni mettre en question, ni mettre en péril, les socles et les acquis précieux qui constituent les fondements de l’unité et de la stabilité de la Nation camerounaise. Le Gouvernement réaffirme que rien ne sera ménagé pour préserver l’unité, la cohésion et la solidarité nationales.

S’agissant de la situation qui prévaut dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, il n’échappe à personne que les violences et les violations des droits de l’Homme sont perpétrées par les hordes marginales de bandes armées qui, de jour comme de nuit, sèment la terreur et la désolation parmi les populations, se livrent à la destruction des biens publics et des équipements sociaux ; autant d’exactions abominables qui méritent la réprobation et la condamnation de tous, y compris celles des défenseurs des droits de l’Homme qui, malheureusement, se laissent abuser par des contrevérités.

Dans ces conditions, il va sans dire que c’est à l’Etat qu’il appartient de garantir le bon ordre, de préserver l’intégrité territoriale et d’assurer la protection des personnes et des biens, à l’intérieur des frontières nationales. Cette mission, nos forces de l’ordre et de défense l’assurent avec courage et dévouement, mais également, avec discernement et professionnalisme. Au demeurant, la situation dans les deux régions est sous contrôle et les perspectives d’un retour à la normale se font chaque jour plus propices. Conscient à la fois de la gravité de la situation et de ses obligations régaliennes, le Gouvernement reste déterminé à ramener la paix et à recréer des conditions de vie normales dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, par toutes les voies idoines, notamment, par la sensibilisation et la mobilisation des bonnes volontés, ainsi que par la main tendue à nos concitoyens dévoyés, appelés dans le cadre du Comité National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration, à rejoindre les rangs de la communauté nationale.

Le Gouvernement en appelle donc à une bonne compréhension de la situation par tous, et à la coopération des partenaires de l’Union Européenne, en vue d’un appui judicieux et multiforme à tous les efforts entrepris à date, pour un retour à la paix dans les deux régions, et ce, dans l’intérêt bien compris du peuple camerounais tout entier. »

Yaoundé, le 11 mars 2019

Le ministre de la Communication,

(é) René Emmanuel SADI

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Media: L’actualité foncière au Cameroun en un clic

Avatar

Published

on

Le site internet vient d’être mis en ligne par le projet, LandCam, dans le cadre de ses activités qui vise à améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles

C’est une innovation dans le domaine de l’information foncière au Cameroun. Le projet LandCam, un consortium de trois organisations internationales vient de mettre en ligne son site internet dédié à l’actualité des questions foncières au Cameroun. La plateforme digitale accessible via Landcam.org est une page qui met en lumière les questions foncières au Cameroun. On peut déjà y lire des articles tels que ‘’LandCam attribue des subventions pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière au Cameroun’’ ou encore ‘’Des femmes rurales à l’école de la communication pour le plaidoyer’’. L’interface du site fait ressortir les rubriques actualités, les Publications et un espace presse réservé aux journalistes. Il faut savoir que le projet s’investi déjà à la formation des hommes de medias pour un relai optimal des questions liées au foncier au Cameroun.

La problématique de la gestion et de la redistribution du foncier au Cameroun est une question qui préoccupe de plus en plus. Une loi foncière jugée caduque qui ne répond plus ni à la logique du droit coutumier, ni à la réalité moderne. C’est ce contexte qui justifie le combat du projet LandCam ayant choisi de défendre la bonne gouvernance foncière au Cameroun. Investi sur le terrain par ses actions de sensibilisation depuis sa création en 2017, avec le site internet, il va pouvoir toucher un plus grand nombre.

Notons que le projet LandCam qui court jusqu’à 2021 collabore avec les principales parties prenantes (associations, société civile, gouvernement) pour améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles en conduisant au niveau local des initiatives innovantes pour une meilleure gouvernance foncière, et en contribuant aux réformes pratiques des politiques en la matière. Le projet fait intervenir trois organisations internationales à savoir le Centre pour l’environnement et le développement (CED) qui œuvre pour la promotion de la justice environnementale communautés locales et autochtones en Afrique Centrale ; l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED) promeut le développement durable en reliant les priorités locales aux défis mondiaux et enfin le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA), plateforme d’acteurs de la société civile et des communautés de base pour combattre les problèmes systémiques générateurs de pauvreté, de faim et les injustices sociales, économiques et environnementales au Cameroun.

Vanessa Ngono Atangana

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un homme tue son amante et son fils de 4 ans à Douala

Avatar

Published

on

Le présumé assassin médite son sort actuellement au commissariat du 17ème arrondissement de Douala. Cet homme âgé de la trentaine a mis fin à la vie de Rosine Epée et de son fils de 4 ans dans la nuit du samedi à dimanche à pk19 dans la capitale économique.

Pour cause Rosine a décidé de mettre un terme à la relation qu’elle entretenait avec son bourreau. La victime est veuve et mère de 3 enfants parmi lesquels des jumeaux âgé de 10 ans.

D’après les informations recueillies sur place, une dispute opposait couple, puis une bagarre s’en est suivie.

C’est donc au cours de cette bagarre que l’assassin a mortellement blessé la veuve sur le crâne et s’en est immédiatement pris à son fils de 4 ans qui a malheureusement aussi rendu l’âme.

Lire la suite

Cameroun

Ségolène Royal est au Cameroun pour inaugurer 13 maternités nouvellement construites

Avatar

Published

on

Après sa toute première visite au Cameroun lors du 2ème Copil tenu à Bangangté le 13 juillet 2018, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète », madame Ségolène Royal, est de nouveau au pays, ce 13 mai 2019, cette fois ci, c’est pour l’inauguration de 13 maternités entièrement équipées et alimentées par l’énergie solaire, dans la commune de Bokok.

« Les actes forts de Ségolène Royal au Cameroun ». Moins d’un an après l’annonce du projet, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète » est au Cameroun depuis dimanche dernier. Objectifs : inaugurer les treize premières Maternités scolaire en activité dans la commune pilote de Bikok. Le solaire par les femmes et pour les femmes. Le bonheur des équipes médicales et des mamans.

« Ségolène Royal et Ketcha Courtès à Bikok aujourd’hui ». En compagnie de l’ancienne présidente du Refela-Cam la présidente de l’Ong « Désirs d’Avenir pour la Planète » procède ce jour à l’inauguration du projet Maternité à l’énergie solaire, dans cette commune

Lire la suite




Derniers articles

Technologie14 minutes ago

Adresses internet: Amazon gagne une manche contre l’Amazone

L’entreprise Amazon a bien le droit de disposer de noms de domaine internet (adresses) en “amazon”, au grand dam de...

France14 minutes ago

USA: un 5e migrant mineur meurt en détention à la frontière avec le Mexique

Un adolescent de 16 ans est décédé lundi alors qu’il avait été placé en détention par la police aux frontières...

Technologie1 heure ago

Les groupes américains aussi victimes des sanctions contre Huawei

Les strictes sanctions imposées par les Etats-Unis à Huawei pourraient aussi porter un coup aux nombreuses entreprises américaines fournissant composants...

Technologie1 heure ago

Huawei: les Etats-Unis accordent trois mois de délai avant d’imposer les sanctions

Devant l’inquiétude des usagers et des entreprises américaines, les Etats-Unis ont finalement donné lundi un sursis à Huawei, qui pourra...

Technologie1 heure ago

La fin d’Android sur Huawei, un bouleversement pour le marché des smartphones

La fin des mises à jour d’Android sur les smartphones du fabricant chinois Huawei peut rapidement compliquer la vie des...

Sports2 heures ago

500 miles d’Indianapolis: Pagenaud encore le plus rapide

Le Français Simon Pagenaud, auteur la veille de la pole position pour les 500 miles d’Indianapolis qui auront lieu dimanche,...

Sports2 heures ago

Tour d’Italie: l’entrée en montagne dans la deuxième semaine

Le Giro reprend mardi sa route, dans la 10e étape menant de Ravenne à Modène, en ouverture d’une deuxième semaine...

Sports2 heures ago

NBA: le nouvel entraîneur des Lakers ressent “des ondes positives”

Le nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers Frank Vogel a balayé lundi l’idée selon laquelle la franchise californienne était en...

France2 heures ago

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la justice ordonne la reprise des traitements

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements...

France2 heures ago

Européennes: Macron remonte au front pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”

Un “acteur” pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”: Emmanuel Macron est monté au front lundi à six jours des...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma