Connect with us

Cameroun

Lutte contre la Malnutrition: La forte implication des relais communautaires

Avatar

Publié le

Dans presque tous les districts de santé de la capitale de la région de l’Extrême-nord, ils sont nombreux à accompagner et sensibiliser les parents sur le phénomène.  

S’attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est du Cameroun”. Voilà ce à quoi se sont engagés le Cameroun, l’Allemagne ainsi que l’UNICEF il y a plusieurs mois déjà.  En effet, selon des spécialistes, 33% des enfants âgés de moins de 5 ans souffrent de croissance et d’après des études menées récemment par l’Institut National des Statistiques (INS), 1 enfant sur 3 souffre de malnutrition.

La région de l’Extrême-nord estimée à 3 803 138 habitants en 2013, est à forte prévalence à la malnutrition aigüe sévère, élevée chez les enfants de moins de cette tranche d’âge. En réponse à la crise nutritionnelle qui sévit dans cette partie du pays, l’Unicef y déploie un large programme pour prévenir et prendre en charge les enfants détectés malnutris, âgés de moins de cinq ans. Les stratégies mises en œuvre permettent de renforcer les capacités des partenaires en matière de dépistage et de prise en charge de la malnutrition aigüe sévère et d’atteindre les populations vulnérables afin de leur garantir une couverture minimale sans interruption de l’aide.

Dans les districts sanitaires de Maroua Urbain, Maroua Rural, Bogo, Maga, Meri par exemple, la population est hebdomadairement sensibilisée sur les questions de malnutrition. Ceci grâce à la forte implication des relais communautaires, qui détectent les cas de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans dans les quartiers et villages périphériques à la ville de Maroua. Une fois des cas détectés, ils accompagnent les familles d’enfants malnutris dans le processus de prise en charge, qui soit dit en passant est totalement gratuite dans les districts de santé.

« Nous avons bénéficié de formation sur comment détecter des cas de malnutrition grâce à l’UNICEF. C’est ainsi que nous savons à quoi reconnaître un enfant atteint de malnutrition et nous amenons les parents à se rapprocher de l’hôpital pour que leurs enfants puissent bénéficier de soins gratuitement », confie Haminou,  relais communautaire à Moskota. Un travail bénévole de longue haleine, qui permet également à ces « chevaliers » de voler au secours des enfants malnutris et de procéder à recherche des perdus de vue (il s’agit de ces enfants qui ont commencé à suivre le traitement à l’hôpital et ont brusquement cessé de s’y rendre pour divers motifs). Leur rôle dans ce cas précis est de motiver les parents pour qu’ils poursuivent le traitement du malade, jusqu’à sa guérison complète.

A l’hôpital privé islamique de Bamaré, 21 relais communautaires mènent ces activités hebdomadairement selon une planification préétablie, sous la conduite du Point focal Malnutrition.  Des causeries avec les parents sur comment alimenter correctement leurs enfants sont alors organisées au moins une fois par semaine.

D’après quelques relais communautaires rencontrés sur le terrain, la plupart des parents à enfants malnutris ne sont pas allés à l’école. Un défaut d’éducation qui porte préjudice à la santé des enfants issus de familles à parents non instruits « La plupart des mamans que nous avons rencontré et que nous suivons ne sont pas allées à l’école. Nous communiquons avec elles en langue locale en essayant de leur expliquer comment éviter que leurs enfants soient victimes de malnutrition », affirme Ahmadou, relai communautaire.

Rappelons que la prise en charge des enfants malnutris au sein des districts sanitaires à l’Extrême-nord est totalement gratuite. Ceci grâce à une subvention de l’UNICEF qui fournit le Plumpy, un aliment complet destiné à nourrir les enfants atteints de malnutrition aiguës sévère et à leur faire retrouver leur poids normal.

Même si les chiffres officiels relatifs au nombre d’enfant atteints de malnutrition n’ont pas pu être disponible dans cette région, il a été révélé qu’à l’hôpital de district de Bamaré qu’ « au cours du dernier trimestre 2018, nous avons une moyenne de vingt enfants qui sont arrivés par mois, presque tous atteints de malnutrition sévère. Fort heureusement, nous n’avons jamais enregistré des cas de décès pendant le traitement administré. Nous devons rester tout de même vigilant et continuer à sensibiliser les parents », explique le Point focal Malnutrition de ce district de santé.

Il faut dire que la malnutrition chronique très récurrente à l’Extrême Nord est un problème structurel au Cameroun et sa prévalence stagne depuis les deux dernières décennies. Cette forme de malnutrition est souvent négligée car difficilement décelable. Elle se caractérise chez les enfants de moins de 5 ans par une petite taille par rapport à l’âge. Elle est donc la conséquence du mauvais statut nutritionnel de la mère pendant la grossesse, d’une mauvaise nutrition au cours du développement du fœtus et pendant la petite enfance. C’est ce qui peut justifier cette situation, à en croire des nutritionnistes.

Toutefois, il est judicieux de souligner de nombreuses familles, suite aux chiffres alarmants relevant des cas d’enfants malades dans cette partie du pays, ont compris la nécessité de s’informer pour lutter contre ce phénomène et ainsi protéger leurs enfants de forme de malnutrition.

Lore E. Souhe

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Media: L’actualité foncière au Cameroun en un clic

Avatar

Published

on

Le site internet vient d’être mis en ligne par le projet, LandCam, dans le cadre de ses activités qui vise à améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles

C’est une innovation dans le domaine de l’information foncière au Cameroun. Le projet LandCam, un consortium de trois organisations internationales vient de mettre en ligne son site internet dédié à l’actualité des questions foncières au Cameroun. La plateforme digitale accessible via Landcam.org est une page qui met en lumière les questions foncières au Cameroun. On peut déjà y lire des articles tels que ‘’LandCam attribue des subventions pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière au Cameroun’’ ou encore ‘’Des femmes rurales à l’école de la communication pour le plaidoyer’’. L’interface du site fait ressortir les rubriques actualités, les Publications et un espace presse réservé aux journalistes. Il faut savoir que le projet s’investi déjà à la formation des hommes de medias pour un relai optimal des questions liées au foncier au Cameroun.

La problématique de la gestion et de la redistribution du foncier au Cameroun est une question qui préoccupe de plus en plus. Une loi foncière jugée caduque qui ne répond plus ni à la logique du droit coutumier, ni à la réalité moderne. C’est ce contexte qui justifie le combat du projet LandCam ayant choisi de défendre la bonne gouvernance foncière au Cameroun. Investi sur le terrain par ses actions de sensibilisation depuis sa création en 2017, avec le site internet, il va pouvoir toucher un plus grand nombre.

Notons que le projet LandCam qui court jusqu’à 2021 collabore avec les principales parties prenantes (associations, société civile, gouvernement) pour améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles en conduisant au niveau local des initiatives innovantes pour une meilleure gouvernance foncière, et en contribuant aux réformes pratiques des politiques en la matière. Le projet fait intervenir trois organisations internationales à savoir le Centre pour l’environnement et le développement (CED) qui œuvre pour la promotion de la justice environnementale communautés locales et autochtones en Afrique Centrale ; l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED) promeut le développement durable en reliant les priorités locales aux défis mondiaux et enfin le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA), plateforme d’acteurs de la société civile et des communautés de base pour combattre les problèmes systémiques générateurs de pauvreté, de faim et les injustices sociales, économiques et environnementales au Cameroun.

Vanessa Ngono Atangana

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un homme tue son amante et son fils de 4 ans à Douala

Avatar

Published

on

Le présumé assassin médite son sort actuellement au commissariat du 17ème arrondissement de Douala. Cet homme âgé de la trentaine a mis fin à la vie de Rosine Epée et de son fils de 4 ans dans la nuit du samedi à dimanche à pk19 dans la capitale économique.

Pour cause Rosine a décidé de mettre un terme à la relation qu’elle entretenait avec son bourreau. La victime est veuve et mère de 3 enfants parmi lesquels des jumeaux âgé de 10 ans.

D’après les informations recueillies sur place, une dispute opposait couple, puis une bagarre s’en est suivie.

C’est donc au cours de cette bagarre que l’assassin a mortellement blessé la veuve sur le crâne et s’en est immédiatement pris à son fils de 4 ans qui a malheureusement aussi rendu l’âme.

Lire la suite

Cameroun

Ségolène Royal est au Cameroun pour inaugurer 13 maternités nouvellement construites

Avatar

Published

on

Après sa toute première visite au Cameroun lors du 2ème Copil tenu à Bangangté le 13 juillet 2018, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète », madame Ségolène Royal, est de nouveau au pays, ce 13 mai 2019, cette fois ci, c’est pour l’inauguration de 13 maternités entièrement équipées et alimentées par l’énergie solaire, dans la commune de Bokok.

« Les actes forts de Ségolène Royal au Cameroun ». Moins d’un an après l’annonce du projet, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète » est au Cameroun depuis dimanche dernier. Objectifs : inaugurer les treize premières Maternités scolaire en activité dans la commune pilote de Bikok. Le solaire par les femmes et pour les femmes. Le bonheur des équipes médicales et des mamans.

« Ségolène Royal et Ketcha Courtès à Bikok aujourd’hui ». En compagnie de l’ancienne présidente du Refela-Cam la présidente de l’Ong « Désirs d’Avenir pour la Planète » procède ce jour à l’inauguration du projet Maternité à l’énergie solaire, dans cette commune

Lire la suite




Derniers articles

Technologie24 minutes ago

Adresses internet: Amazon gagne une manche contre l’Amazone

L’entreprise Amazon a bien le droit de disposer de noms de domaine internet (adresses) en “amazon”, au grand dam de...

France24 minutes ago

USA: un 5e migrant mineur meurt en détention à la frontière avec le Mexique

Un adolescent de 16 ans est décédé lundi alors qu’il avait été placé en détention par la police aux frontières...

Technologie1 heure ago

Les groupes américains aussi victimes des sanctions contre Huawei

Les strictes sanctions imposées par les Etats-Unis à Huawei pourraient aussi porter un coup aux nombreuses entreprises américaines fournissant composants...

Technologie1 heure ago

Huawei: les Etats-Unis accordent trois mois de délai avant d’imposer les sanctions

Devant l’inquiétude des usagers et des entreprises américaines, les Etats-Unis ont finalement donné lundi un sursis à Huawei, qui pourra...

Technologie1 heure ago

La fin d’Android sur Huawei, un bouleversement pour le marché des smartphones

La fin des mises à jour d’Android sur les smartphones du fabricant chinois Huawei peut rapidement compliquer la vie des...

Sports2 heures ago

500 miles d’Indianapolis: Pagenaud encore le plus rapide

Le Français Simon Pagenaud, auteur la veille de la pole position pour les 500 miles d’Indianapolis qui auront lieu dimanche,...

Sports2 heures ago

Tour d’Italie: l’entrée en montagne dans la deuxième semaine

Le Giro reprend mardi sa route, dans la 10e étape menant de Ravenne à Modène, en ouverture d’une deuxième semaine...

Sports2 heures ago

NBA: le nouvel entraîneur des Lakers ressent “des ondes positives”

Le nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers Frank Vogel a balayé lundi l’idée selon laquelle la franchise californienne était en...

France2 heures ago

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la justice ordonne la reprise des traitements

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements...

France2 heures ago

Européennes: Macron remonte au front pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”

Un “acteur” pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”: Emmanuel Macron est monté au front lundi à six jours des...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma