Connect with us

France

Les enfants de jihadistes français, ces embarrassantes victimes de guerre

AFP

Publié le

Pour les familles, ils sont des victimes de guerre autant que d’un “cynisme” d’Etat, pour le gouvernement, il n’est toujours pas question d’envisager leur retour: le sort des enfants de jihadistes français détenus en Syrie se jouera au “cas par cas”.

Alors que brûle le dernier réduit du “califat” du groupe Etat islamique (EI) dans les confins orientaux de la Syrie, la question du rapatriement de ces enfants se pose de nouveau avec urgence.

Mercredi soir, le président Emmanuel Macron a douché les espoirs des familles, qui demandent depuis plusieurs mois le retour de leurs enfants, pour les juger en France, et de leurs petits-enfants, au titre de la protection de l’enfance.

“Pour ce qui est des enfants, c’est une approche au cas par cas qui est menée, en particulier en lien avec la Croix-Rouge internationale. C’est une approche humanitaire qui est suivie et avec beaucoup de vigilance”, a-t-il déclaré depuis Nairobi.

“Cas par cas? Vigilance? Si c’était le cas, les orphelins seraient déjà rapatriés. On va trier les enfants qui ne sont pas morts encore, c’est ça?”, a twitté jeudi Véronique Roy, membre du Collectif familles unies, qui regroupe 70 familles françaises dont des proches ont rejoint un territoire tenu par l’EI.

De son côté, le secrétaire d’État à l’Intérieur, Laurent Nuñez, renvoyait la balle dans le camp des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui pilonnent le dernier bout de terre de l’EI.

“Les FDS ont fait le choix que les enfants restent avec leur mère donc pour l’instant il n’y a pas de retour envisagé”, pour M. Nuñez, qui précise qu’il y a pu avoir ces dernières semaines “des retours au compte-goutte” d’enfants accompagnant des adultes de retour de Syrie.

Ces retours, soulignent les familles, relèvent tous “d’initiatives privées”: “L’Etat n’est jamais intervenu pour le moindre rapatriement. Il n’y a pas eu de cas par cas, mais des gens qui ont réussi à sortir de Syrie et ont été arrêtés en Turquie ou ailleurs et ensuite remis à la France”, rectifie Thierry Roy, dont le fils Quentin est présumé mort en Syrie.

– “Cynisme sans pareil” –

Le plus insupportable pour les familles est ce que ce père meurtri appelle “le cynisme sans pareil du président” qui invoque une approche humanitaire “mais abandonne des enfants” et “ouvre lui-même la porte à l’extrémisme en ne respectant pas notre droit et nos valeurs”.

Ces derniers jours, les démarches se sont multipliées en faveur des enfants de jihadistes, dont nul ne connaît avec certitude le nombre. Ils seraient plus de 3.500 originaires d’une trentaine de pays dans les camps de déplacés selon l’ONG Save The Children. Fin février, au moins 80 enfants français se trouvaient aux mains des forces arabo-kurdes, selon des estimations de sources françaises non confirmées par les autorités.

Après une plainte de familles contre la France déposée en février auprès du comité des droits de l’enfant de l’ONU, deux avocats, Marie Dosé et Henri Leclerc, ont lancé en début de semaine une pétition pour leur rapatriement.

Parallèlement, deux familles ont saisi la justice administrative pour qu’elle contraigne l’Etat français à rapatrier des enfants “en péril”.

Une démarche jugée inefficace par certains avocats, en l’absence de représentation de l’Etat ou d’autorités consulaires en Syrie depuis 2012. Saisi d’une demande similaire, un juge bruxellois avait contraint la Belgique fin décembre à rapatrier six enfants belges de jihadistes, une décision annulée en appel le 27 février.

Plus que de la procédure, les familles attendent un “sursaut d’humanité” de l’exécutif. Leurs avocats soulignent que “tous ces enfants sont exposés à court et moyen terme à un risque de mort”, à l’instar d’un bébé britannique décédé, probablement d’une pneumonie, dans un camp de réfugiés début mars.

Outre la malnutrition et les maladies, ceux qui sont rentrés – environ 80 depuis 2015 – souffrent de “symptômes post-traumatiques”. La violence des bombardements, la détention avec leur mère, “ce n’est pas du passé pour eux, ça leur est rappelé par de nombreux événements: les échéances judiciaires, les rencontres avec leurs parents en prison”, a expliqué à l’AFP le psychiatre Thierry Baubet, responsable de l’un des services chargés de leur suivi en Ile-de-France.

“Il faut arriver à proposer un soutien sur le long terme à ces enfants et à leur entourage”, a-t-il dit. “Des enfants plein de vie” a-t-il ajouté, pour lesquels “on peut être optimiste sur leur développement”.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Européennes: Steve Bannon doit être décompté dans le temps de parole du RN (CSA)

AFP

Published

on

By

Les déclarations de l’ex-stratège de Donald Trump, Steve Bannon, sur les élections européennes doivent être décomptées dans le temps de parole de la liste du Rassemblement national, en tant que soutien à celle-ci, a indiqué mercredi à l’AFP le CSA, confirmant une information de l’émission “Quotidien”.

“Marine Le Pen a beau nier ses liens étroits avec Steve Bannon, le CSA a décidé de décompter le temps de parole de l’ex-conseiller de Trump dans celui du RN. Il est considéré comme un soutien”, avait affirmé sur Twitter un journaliste de l’émission de TMC.

Interrogé par l’AFP, le CSA a indiqué que le temps de parole de M. Bannon sera bien décompté de celui de la liste menée par Jordan Bardella, sur la base de la recommandation prise le 27 mars, qui prévoit notamment que les radios et télévisions “relèvent (…) les temps de parole des listes candidates et de leurs soutiens dans l’ensemble de leurs programmes”.

En vertu de ces règles, la durée des interventions émanant de personnes exprimant un soutien explicite à une liste de candidats est prise en compte et agrégée au temps de parole de cette liste, précise-t-on au CSA. Cette disposition concerne aussi bien des propos qui peuvent être tenus par de simples citoyens, des militants, des artistes, des sportifs ou des intellectuels, ainsi que par des personnalités étrangères.

En l’occurrence, dès lors que M. Steve Bannon tient des propos répondant à cette définition sur l’antenne d’un média audiovisuel, ces propos sont relevés puis affectés au temps de parole de la liste concernée, fait valoir le régulateur.

Si le parti de Marine Le Pen a assuré qu’il ne jouait aucun rôle dans la campagne pour les européennes, Steve Bannon, en France depuis la fin de la semaine dernière, avait confirmé dans un entretien au Parisien ses liens avec le RN, se présentant comme un “conseiller informel” agissant à titre “bénévole”, notamment pour donner des “conseils” et aider à établir des “connexions”.

“De toutes les élections (…) c’est de loin, ici, en France, la plus importante”, avait déclaré Steve Bannon au journal, affirmant vouloir intervenir “dans les médias pour parler du RN”.

Lire la suite

France

Une “Servante écarlate” au bord du suicide? Fausse alerte virale à New York

AFP

Published

on

By

Une “Servante écarlate” prête à se jeter du haut d’un immeuble, inquiète peut-être des atteintes portées au droit à l’avortement? C’est ce qu’a cru voir une jeune New-Yorkaise mais il ne s’agissait que d’un parasol rouge, une méprise qui a enflammé Twitter.

Depuis des mois, entre le mouvement #MeToo et la remise en cause notamment aux Etats-Unis du droit à l’avortement, les manifestations avec des femmes costumées en personnages de la série “La Servante écarlate” se sont multipliées. Elles s’inspirent de cette série mondialement célèbre tirée du roman éponyme de Margaret Atwood (1985), dans lequel les Etats-Unis sont devenus une dictature religieuse, faisant des femmes des esclaves et institutionnalisant le viol.

Des manifestations –où ce costume composé d’une longue robe rouge et d’une coiffe blanche était bien représenté– ont encore eu lieu mardi dans de nombreuses villes américaines pour dénoncer de nouvelles lois dans plusieurs Etats supprimant ou réduisant drastiquement le droit à l’avortement.

C’est dans ce contexte que Casey McCormick, qui se présente comme une jeune comédienne sur les réseaux sociaux, a cru voir mardi vers 11 heures du matin une “servante écarlate” prête à se jeter depuis le haut d’un immeuble de Manhattan, a expliqué un porte-parole de la police.

Après qu’elle eut appelé les secours, deux policiers sont montés sur le toit pour y trouver non une femme désespérée, mais un parasol rouge avec une pointe blanche.

Casey McCormick a relaté sa méprise en postant deux photos sur Twitter: l’une, de loin, montrant la silhouette rouge qu’elle avait prise pour une femme suicidaire, l’autre un policier souriant qui tenait le parasol.

Son tweet est devenu viral, avec plus de 235.000 “likes” et 71.000 retweets mercredi.

Et la police new-yorkaise, volontiers humoristique sur Twitter, de retweeter elle aussi ce message en ajoutant: “Blessed be the umbrella” –“Béni soit le parasol”– un clin d’oeil à la série télévisée où les saluts en forme de bénédictions religieuses sont de rigueur.

Lire la suite

France

Traque d’un loup “solitaire” aux portes de Nîmes

AFP

Published

on

By

Après de nouvelles attaques de troupeaux au sud de Nîmes, une traque d’un “loup solitaire des Costières” est lancée, avec des veilles de louvetiers et l’intervention de la Brigade nationale loup, a annoncé mercredi le préfet du Gard Didier Lauga.

“Au début, je n’y croyais pas une minute mais les experts nous disent que l’on est face à un loup solitaire, ce qui est rare, et sur un terrain périurbain plat, ce qui est également atypique”, a souligné Didier Lauga lors d’une conférence de presse.

“Ca inquiète la population, au delà du monde agricole, même s’il n’y a pas d’attaques d’humains, il y a un irrationnel, une émotion autour du loup”, a relevé le préfet.

Souhaitant “répondre à cette inquiétude”, M. Lauga a détaillé des “mesures d’urgence” visant “clairement à tuer” ce loup, appliquées dès le 15 mai: des lieutenants de louveterie, chasseurs bénévoles nommés par le préfet, ont mis en place des veilles nocturnes. Puis la brigade nationale loup dépendant de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) interviendra au moins une semaine à partir du 3 juin.

Patrick Alimi, directeur adjoint de la Direction départementale des territoires et de la mer, parle de “trois semaines d’opérations un peu commando”, assurant que la pression sera maintenue ensuite si nécessaire.

“C’est un animal protégé” mais “jusqu’à maintenant les défenseurs des loups ne se sont pas manifestés”, a indiqué le préfet du Gard.

En 2018, quelque 53 “dommages” (bêtes tuées ou blessées, devant souvent être euthanasiées) ont été attribués à ce loup dans la zone des Costières et 22 ont été constatés en 2019 sur ce plateau proche de Nîmes. Ce sont principalement des ovins qui ont été attaqués mais aussi des veaux et de jeunes chevaux.

Un loup a été filmé à plusieurs reprises depuis 2017 dans cette zone de vignes, notamment sur la commune de Bellegarde.

Mercredi matin, après avoir été reçue par le préfet avec deux autres éleveurs touchés les 14 et 15 mai par de nouvelles attaques à Générac, “aux portes de Nîmes”, Fanny Tamisier a estimé que les autorités avaient été “plutôt réactives”.

La France a relevé fin 2018 le quota d’abattage de loups de 43 à 51 bêtes pour l’année, soit 12% de la population estimée. Les scientifiques recommandaient alors de ne pas prélever plus que ce pourcentage sous peine de menacer l’espèce.

En décembre 2018, l’ONCFS jugeait “probable que l’effectif en sortie d’hiver 2018/2019 dépasse les 500 loups” en France.

Lire la suite




Derniers articles

Cinéma1 minute ago

Festival de Cannes: Le roi Leo DiCaprio se sait chanceux

Festival de Cannes 22 mai 2019 21:06; Act: 22.05.2019 21:06 par Laurent Vidal, Cannes – Après la projection triomphale, mardi...

Faits divers1 minute ago

Etats-Unis: Le veuf étreint son bébé pour la première fois

Etats-Unis 22 mai 2019 21:04; Act: 22.05.2019 21:04 Le mari de la jeune fille de 19 ans, tuée fin avril...

Divertissement1 minute ago

Dans Quotidien, Valentine Oberti révèle avoir elle aussi été convoquée à la DGSI (Vidéo).

22 Mai 2019 Publié par François 22/05/2019 20H45 Sur le plateau de l’émission Quotidien, sur TMC,  la journaliste Valentine Oberti est...

Business5 minutes ago

Mode : Prada renonce à son tour à la fourrure animale

Le premier groupe de luxe italien, Prada, a annoncé mercredi qu’il n’utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections, s’ajoutant...

Faits divers5 minutes ago

Une femme de 102 ans soupçonnée du meurtre de sa voisine de chambre

Une enquête a été ouverte après le meurtre samedi d’une nonagénaire dans une maison de retraite de l’Aisne et sa...

Sports5 minutes ago

JO Tokyo-2020: la boxe maintenue, l’AIBA va être exclue

La boxe sera bien présente aux JO de Tokyo mais le tournoi ne sera pas organisé par l’association internationale de...

Sports5 minutes ago

Tour d’Italie: Ewan sprinte avant la montagne

Dernier sprint avant la montagne: l’Australien Caleb Ewan s’est adjugé devant Arnaud Démare la 11e étape du Giro, mercredi, à...

Sports5 minutes ago

Roland-Garros: Federer et la terre battue, je t’aime, moi non plus

Après trois éditions manquées, Roger Federer s’apprête à faire son retour sur la terre battue de Roland-Garros, la surface qui...

France10 minutes ago

Européennes: Steve Bannon doit être décompté dans le temps de parole du RN (CSA)

Les déclarations de l’ex-stratège de Donald Trump, Steve Bannon, sur les élections européennes doivent être décomptées dans le temps de...

France10 minutes ago

Une “Servante écarlate” au bord du suicide? Fausse alerte virale à New York

Une “Servante écarlate” prête à se jeter du haut d’un immeuble, inquiète peut-être des atteintes portées au droit à l’avortement?...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma