Connect with us

Biodiversité

Climat: manif mondiale de la jeunesse pour sauver la planète

AFP

Publié le

Des milliers de jeunes ont commencé à se mobiliser vendredi matin dans plusieurs pays d’Océanie et d’Asie pour sensibiliser les responsables politiques aux dérèglements climatiques, répondant à l’appel lancé par la Suédoise Greta Thunberg et des associations écologistes.

“Le temps est en train de fondre”, et “Agir maintenant ou nager”, pouvait-on lire sur certaines pancartes dans le premier défilé à Wellington, la capitale néo-zélandaise, où des centaines de lycéens et étudiants ont initié le mouvement.

Il a cependant été rapidement terni par les fusillades meurtrières dans deux mosquées à Christchurch (sud de l’archipel océanien). La police locale a demandé aux parents d’élèves de ne pas aller les chercher en centre-ville pendant le quadrillage du quartier dans la foulée de ces attaques.

Cette journée de sensibilisation était prévue “dans 1.769 endroits et 112 pays”, a tweeté Greta Thunberg jeudi soir. La liste affichée sur le site internet de son mouvement, FridaysforFuture, avait ensuite dépassé 2.000 lieux, avec l’Italie, la France et l’Allemagne en tête de peloton.

Des milliers de jeunes ont embrayé vendredi à Sydney, Bangkok et Hong Kong, avec comme mots d’ordre “Il n’y a pas de planète B”, “Vous êtes en train de détruire notre avenir” ou encore “Si vous n’agissez pas comme des adultes, nous le ferons”.

– Vanuatu –

A Sydney, Edward Gay, 18 ans, a fait le voeu d’une “énergie 100% renouvelable”, estimant que “c’est la seule manière de sauver des vies dans ce pays et partout dans le monde”.

Charles Rickwood, du même âge, a pointé également auprès de l’AFP le danger couru par la Grande Barrière de corail: “Si les tendances environnementales actuelles se poursuivent, on va avoir une hausse d’un, deux degrés dans l’océan, cela deviendra tout simplement insoutenable et nous pourrions perdre la Grande Barrière de corail”.

Greta Thunberg, qui s’est fait connaître en brandissant seule tous les vendredis depuis l’été une pancarte “grève de l’école pour le climat” devant le Parlement de Stockholm, a relayé sur Twitter des images de manifestations en Australie, au Japon, ou encore, plus modestes, aux Philippines et au Vanuatu.

La mobilisation de la Suédoise de 16 ans, qui a été proposée pour le prix Nobel de la paix 2019, était jusqu’alors suivie dans quelques pays seulement, notamment en Belgique ou en Allemagne, où les jeunes manifestent par milliers parfois, de façon hebdomadaire.

“Nous faisons grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous montrer des preuves!”, dit l’appel publié sur Facebook. A savoir des preuves que le monde prend les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement à un maximum de +2°C par rapport à l’ère pré-industrielle, comme prévu par l’Accord de Paris.

– Plainte pour “inaction climatique” –

L’initiative des jeunes n’a pas été du goût de certains enseignants et politiques.

“Quitter l’école pendant des heures pour protester n’est pas quelque chose que nous devrions encourager pour les étudiants”, a par exemple dit le ministre australien de l’Education, Dan Tehan, sur une radio publique. “Surtout quand il y sont encouragés par des activistes politiques verts”.

A l’inverse, les jeunes manifestants néo-zélandais avaient reçu le soutien de leur Première ministre, Jacinda Ardern. “Ne sous-estimez pas le pouvoir de votre voix”, a dit la travailliste de 38 ans à des étudiants cette semaine au Parlement. “Trop souvent, nous affirmons qu’il faut être en âge de voter pour avoir une influence. Ce n’est pas le cas”, a-t-elle assuré.

“Emmenez avec vous autant de gens que vous le pouvez parce que nous ne pourrons pas atteindre nos objectifs seuls”, avait-elle ajouté dans un communiqué.

Plusieurs maires de l’alliance C40 des grandes villes pour le climat, comme Paris et Milan, ont apporté leur soutien aux jeunes.

Cette mobilisation des jeunes s’inscrit aussi dans un mouvement citoyen plus large pour le climat, avec des actions de désobéissance civile ou des recours en justice comme la plainte pour “inaction climatique” qui a été déposée jeudi à Paris contre l’Etat français par quatre ONG soutenues par plus de 2 millions de pétitionnaires.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Biodiversité

Ouverture du G7 Environnement, appel à plus d’actions

AFP

Published

on

By

Une réunion des ministres de l’Environnement du G7 s’est ouverte dimanche à Metz, dans l’optique de promouvoir des actions concrètes et d’adopter une charte sur la biodiversité, à la veille de la publication d’un rapport alarmiste sur l’état de la nature.

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), sont présentes des délégations du Mexique, du Chili (qui accueillera la COP25 climat fin 2019), du Niger, du Gabon, d’Egypte, d’Inde, d’Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l’Union européenne.

En s’appuyant sur les travaux scientifiques, “nous nous accorderons sur les meilleurs moyens pour rehausser la place accordée à la biodiversité sur la scène internationale et pour aboutir à un résultat ambitieux à la COP15” biodiversité en Chine fin 2020, a promis le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l’ouverture du sommet.

Au programme de ces deux jours, l’examen d’initiatives concrètes autour de la lutte contre les inégalités, la déforestation, les déchets plastiques ou encore la protection des récifs coralliens, et l’adoption d’une charte biodiversité. Les questions du climat, du financement des actions en faveur de la biodiversité et des alertes scientifiques seront aussi abordées.

“J’espère que nous pourrons témoigner lundi soir (…) d’un engagement collectif pour une action résolue et concrète”, a ajouté François de Rugy.

Cette réunion doit se conclure lundi après-midi, alors que sera rendu publique à Paris la version finale d’un vaste rapport sur la situation mondiale des écosystèmes. Le constat des scientifiques est très inquiétant, la destruction de la nature menaçant l’avenir de l’Homme autant que le changement climatique.

Samedi, plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux “gilets jaunes”, ont participé à une “marche mondiale pour une justice écologique et sociale”, répondant à l’appel d’une quarantaine d’associations environnementales et citoyennes.

Pour de nombreuses associations, le compte n’y est pas, aussi bien en matière de lutte contre le changement climatique que de protection de la biodiversité. Les membres du G7 font partie des pays “les plus riches, les plus développés, mais aussi les plus pollueurs de la planète”, rappelle Réseau action climat (RAC). “Ils ont donc la responsabilité d’agir pour enrayer cette crise”.

En marge du G7 Environnement, des conférences sur la biodiversité, le changement climatique et la transition écologique sont proposées au public au Centre Pompidou-Metz.

La France assure cette année la présidence du G7, avant les Etats-Unis en 2020.

Lire la suite

Biodiversité

Ouverture du G7 Environnement, appel à plus d’actions

AFP

Published

on

By

Une réunion des ministres de l’Environnement du G7 s’est ouverte dimanche à Metz, dans l’optique de promouvoir des actions concrètes et d’adopter une charte sur la biodiversité, à la veille de la publication d’un rapport alarmiste sur l’état de la nature.

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), sont présentes des délégations du Mexique, du Chili (qui accueillera la COP25 climat fin 2019), du Niger, du Gabon, d’Egypte, d’Inde, d’Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l’Union européenne.

En s’appuyant sur les travaux scientifiques, “nous nous accorderons sur les meilleurs moyens pour rehausser la place accordée à la biodiversité sur la scène internationale et pour aboutir à un résultat ambitieux à la COP15” biodiversité en Chine fin 2020, a promis le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l’ouverture du sommet.

Au programme de ces deux jours, l’examen d’initiatives concrètes autour de la lutte contre les inégalités, la déforestation, les déchets plastiques ou encore la protection des récifs coralliens, et l’adoption d’une charte biodiversité. Les questions du climat, du financement des actions en faveur de la biodiversité et des alertes scientifiques seront aussi abordées.

“J’espère que nous pourrons témoigner lundi soir (…) d’un engagement collectif pour une action résolue et concrète”, a ajouté François de Rugy.

Cette réunion doit se conclure lundi après-midi, alors que sera rendu publique à Paris la version finale d’un vaste rapport sur la situation mondiale des écosystèmes. Le constat des scientifiques est très inquiétant, la destruction de la nature menaçant l’avenir de l’Homme autant que le changement climatique.

Samedi, plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux “gilets jaunes”, ont participé à une “marche mondiale pour une justice écologique et sociale”, répondant à l’appel d’une quarantaine d’associations environnementales et citoyennes.

Pour de nombreuses associations, le compte n’y est pas, aussi bien en matière de lutte contre le changement climatique que de protection de la biodiversité. Les membres du G7 font partie des pays “les plus riches, les plus développés, mais aussi les plus pollueurs de la planète”, rappelle Réseau action climat (RAC). “Ils ont donc la responsabilité d’agir pour enrayer cette crise”.

En marge du G7 Environnement, des conférences sur la biodiversité, le changement climatique et la transition écologique sont proposées au public au Centre Pompidou-Metz.

La France assure cette année la présidence du G7, avant les Etats-Unis en 2020.

Lire la suite

Biodiversité

Corse: décès d’une touriste allemande “emportée par les vagues”

AFP

Published

on

By

Une touriste allemande est décédée dimanche à Porto (Corse-du-Sud) “emportée par les vagues” alors qu’elle se promenait sur la plage au moment où l’île est placée en vigilance jaune en raison du vent, ont indiqué les secours et les gendarmes.

La touriste allemande, d’une soixantaine d’années, “a sans doute été happée par les vagues alors qu’elle se promenait sur la plage” à Porto (Corse-du-Sud), selon les secours et les gendarmes.

“Selon les premiers éléments, tout porte à croire qu’il s’agit d’un accident”, ont-ils ajouté.

Le sud-est de la France est balayé dimanche par des rafales de mistral très fortes, avec “des valeurs inédites” pour le mois de mai, jusqu’à 138 km/h, selon Météo France, qui a placé les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse en vigilance orange.

A la mi-journée, Météo-France relevait sur Twitter des pointes à 112 km/h à Avignon, 138 km/h à Salon-de-Provence et 130 km/h à Marseille Marignane, “des valeurs inédites pour ces stations en mai”.

A Marseille, un arbre coupé en deux par le vent est tombé sur la Canebière, entraînant la coupure de la ligne de tramway dimanche matin. A la mi-journée, les sapeurs-pompiers et les marins-pompiers avaient déjà effectué des centaines d’interventions, principalement pour des objets menaçant de tomber.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, en vigilance jaune, près de 2.000 foyers sont privés d’électricité, dans le pays de Lurs, depuis 6H00.

Météo-France prévoit que le mistral continue de souffler violemment jusqu’en cours d’après-midi.

Lire la suite




Derniers articles

Technologie41 minutes ago

Les groupes américains aussi victimes des sanctions contre Huawei

Les strictes sanctions imposées par les Etats-Unis à Huawei pourraient aussi porter un coup aux nombreuses entreprises américaines fournissant composants...

Technologie41 minutes ago

Huawei: les Etats-Unis accordent trois mois de délai avant d’imposer les sanctions

Devant l’inquiétude des usagers et des entreprises américaines, les Etats-Unis ont finalement donné lundi un sursis à Huawei, qui pourra...

Technologie41 minutes ago

La fin d’Android sur Huawei, un bouleversement pour le marché des smartphones

La fin des mises à jour d’Android sur les smartphones du fabricant chinois Huawei peut rapidement compliquer la vie des...

Sports2 heures ago

500 miles d’Indianapolis: Pagenaud encore le plus rapide

Le Français Simon Pagenaud, auteur la veille de la pole position pour les 500 miles d’Indianapolis qui auront lieu dimanche,...

Sports2 heures ago

Tour d’Italie: l’entrée en montagne dans la deuxième semaine

Le Giro reprend mardi sa route, dans la 10e étape menant de Ravenne à Modène, en ouverture d’une deuxième semaine...

Sports2 heures ago

NBA: le nouvel entraîneur des Lakers ressent “des ondes positives”

Le nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers Frank Vogel a balayé lundi l’idée selon laquelle la franchise californienne était en...

France2 heures ago

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la justice ordonne la reprise des traitements

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements...

France2 heures ago

Européennes: Macron remonte au front pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”

Un “acteur” pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”: Emmanuel Macron est monté au front lundi à six jours des...

Suisse3 heures ago

Argovie: Un conducteur ivre joue les moissonneuses-batteuses

Argovie 20. Mai 2019 22:36; Akt: 20.05.2019 22:36 Un accident spectaculaire s’est produit dans la région de Rheinfelden, en Argovie....

Business3 heures ago

Wall Street inquiète des sanctions contre le groupe chinois Huawei

La Bourse de New York a terminé nettement dans le rouge lundi, les investisseurs s’inquiétant, en plein bras de fer...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma