Connect with us

Sports

Ski alpin: Feuz remporte un 2e globe de descente malgré la victoire de Paris

AFP

Publié le

Dominik Paris aura tout tenté, mais c’est bien Beat Feuz, le plus régulier, qui remporte le globe de descente pour la 2e année d’affilée. Le Suisse s’est contenté d’une 6e place lors des finales mercredi à Soldeu (Andorre), alors que Paris a décroché la victoire.

L’Italien est le skieur en forme de la fin de saison: il a remporté mercredi devant le Norvégien Kjetil Jansrud (à 34/100) et l’Autrichien Otmar Striedinger (à 41/100) sa 6e victoire de la saison en Coupe du monde, la 3e de rang après la descente et le super-G de Kvitjfell (Norvège) début mars.

Paris a ainsi remporté quatre descentes cette saison mais c’est bien le Suisse Beat Feuz, plus régulier, qui s’empare du globe avec 540 points, 20 de plus que l’Italien.

Le costaud et potelé Beat Feuz (32 ans), originaire de la vallée de l’Emmental dans le canton de Berne, est monté six fois sur le podium en descente cette saison (une victoire à Beaver Creek en novembre, trois 2e places, deux 3e places).

Il remporte son 2e petit globe après une carrière marquée par les blessures (saison blanche en 2008-2009, rupture partielle d’un tendon d’Achille en 2015) et les coups d’éclat: il avait failli priver l’Autrichien Marcel Hirscher du gros globe de cristal en 2012.

« C’était une course difficile, avec la pression du globe à gérer, ce qui n’arrive pas tous les jours, a réagi Beat Feuz en conférence de presse. Ca a été très important ces deux dernières années d’être très régulier. Je n’en avais pas été capable avant à cause de mes nombreuses blessures (…) Je suis très fier d’avoir réussi à le faire ».

Le champion du monde 2017 de descente et double médaillé olympique 2018 (bronze en descente, argent en super-G) complète ainsi un palmarès copieux, lui qui est monté sur 40 podiums en Coupe du monde (11 victoires).

Alors qu’il n’avait besoin que d’une 12e place, Feuz a terminé 6e à 64/100 de Dominik Paris mercredi.

Avec sa forme actuelle, l’Italien chanteur dans un groupe de heavy metal peut se consoler jeudi en allant chercher le premier globe de sa carrière lors du super-G: il est en tête du classement mais cinq autres skieurs peuvent encore prétendre au trophée (les Autrichiens Vincent Kriechmayr et Matthias Mayer, les Norvégiens Aleksander Aamodt Kilde et Kjetil Jansrud et le Suisse Mauro Caviezel).

Côté français, Matthieu Bailet termine 12e devant Johan Clarey 13e et Adrien Théaux 20e. Les Bleus ne sont montés sur aucun podium de descente cette année en Coupe du monde.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Tirreno-Adriatico: victoire finale de Roglic pour une seconde

AFP

Published

on

By

Le Slovène Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a remporté mardi Tirreno-Adriatico pour une seconde à l’issue de la 7e et dernière étape, un contre-la-montre de 10 km couru autour de San Benedetto del Tronto et enlevé par le Belge Victor Campenaerts (Lotto-Soudal).

L’ancien leader, le Britannique Adam Yates (Michelton), a dû s’incliner pour la victoire par la plus petite des marges tandis que le Danois Jakob Fuglsang (Astana) a conservé la 3e place.

Les Français Thibaut Pinot (FDJ) et Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick-Step), double vainqueur d’étapes, ont pris respectivement les 5e et 6e places au général.


Mise à jour 19.03.2019 à 18:00


Lire la suite

Sports

Tirreno-Adriatico: Roglic sacré d’un souffle devant Adam Yates

AFP

Published

on

By

Le matelas de 25 secondes que possédait Adam Yates au départ du contre-la-montre final de 10 km à San Benedetto del Tronto, n’a pas suffi: le Slovène Primoz Roglic a soufflé la victoire finale au Britannique pour une seconde, au terme d’un chrono remporté par le Belge Victor Campenaerts, mardi.

« Avant le départ, j’étais gonflé à bloc, et je me suis senti très fort sur le retour », a déclaré le vainqueur d’un chrono (Lotto-Soudal) disputé dans cette station balnéaire des Marches.

Roglic (Team Jumbo-Visma) a ajouté une nouvelle ligne à un palmarès déjà riche du Tour des Emirats Arabes Unis au début du mois, du Tour de Romandie et du Pays basque en 2018, de l’Algarve en 2017, d’Azerbaïdjan en 2015, et de deux Tour de Slovénie (2015, 2018).

Cet ancien champion de saut à skis, passé au vélo en 2012, compte également deux victoires d’étape dans le Tour de France, l’une en 2017 à Serre-Chevalier, l’autre à Laruns lors de l’édition 2018 qu’il a terminée à la 4e place.

Yates (Michelton) est le grand perdant de cette étape courue par un temps nuageux. Finalement deuxième de la course, il y précède le Danois Jakob Fuglsang (Astana) et le Néerlandais Tom Dumoulin, qui lui ont grignoté quelques secondes mais étaient trop loin au départ de cette ultime parcours pour pouvoir l’inquiéter.

L’autre grand gagnant, avec Roglic, de ce contre-la-montre est Thibaut Pinot (FDJ): le coureur français a démontré de beaux progrès dans cet exercice solitaire pour gagner deux places au classement et finalement terminer 5e de la course des deux mers. De bon augure avant le Tour de Catalogne.

Pinot devance finalement Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick-Step), 6e. Grand animateur d’une course dont il a remporté deux étapes, celui-ci a avoué avoir déjà la tête à Milan-Sanremo, dont il sera l’un des favoris samedi.

bur-dhe-chc

Lire la suite

Sports

Cyclisme: de Sky à Ineos, Froome et Thomas changent de maillot

AFP

Published

on

By

L’équipe cycliste Sky et ses chefs de file britanniques, Chris Froome et Geraint Thomas, vainqueurs des derniers Tours de France, porteront à partir de mai un nouveau maillot au nom du géant de la chimie Ineos.

La plus puissante équipe du peloton a annoncé mardi l’accord intervenu avec le groupe industriel fondé et détenu par le milliardaire Jim Ratcliffe, 66 ans, première fortune britannique.

Ineos, dont le siège se trouve en Grande-Bretagne, deviendra le seul propriétaire à partir du 1er mai et continuera à financer l’équipe actuelle dirigée depuis sa création en 2010 par Dave Brailsford. Le changement de maillot interviendra sur le sol du Royaume-Uni, à l’occasion du Tour de Yorkshire qui commencera le 2 mai.

« Le cyclisme est un grand sport dont l’aspect tactique est important et qui gagne en popularité à travers le monde », a déclaré Jim Ratcliffe, dont la fortune est estimée à 24,5 milliards d’euros.

En neuf saisons, l’équipe Sky, qui a prêté le flanc à la polémique au point de faire l’objet d’un rapport parlementaire sur ses pratiques médicales, a révolutionné le cyclisme professionnel par l’importance de ses moyens et la nouveauté de son approche. Le résultat ? Six victoires dans le Tour, la plus grande course du monde, avec Braldey Wiggins, premier Britannique à figurer au palmarès en 2012, Chris Froome, quatre fois lauréat, et enfin Geraint Thomas en juillet dernier.

– Un géant peu connu –

Froome (33 ans), candidat au record des cinq victoires en juillet prochain, a fait part de son « enthousiasme » sitôt connue l’officialisation de la reprise de l’équipe. « Nous, les coureurs et le personnel, allons pouvoir continuer ensemble jusqu’en 2020 et au-delà », s’est félicité le Britannique, dont le contrat court jusqu’à fin 2020.

Le Gallois Geraint Thomas (32 ans), dont le contrat court jusqu’en 2021, s’est dit « très heureux » de « rester ensemble » dans un groupe qui a misé aussi ces deux dernières saisons sur le long terme. A l’exemple du contrat signé par le jeune colombien Egan Bernal (22 ans), le vainqueur de Paris-Nice, qui est lié jusqu’en 2023.

En décembre, Sky, l’opérateur de télévision britannique racheté par l’américain Comcast, avait annoncé sa décision de mettre un terme à son parrainage fin 2019. L’objectif pour Team Sky était lié à l’ambition de construire une équipe gagnante s’appuyant sur une base de coureurs et d’encadrement britanniques. Nous sommes fiers du rôle que nous avons joué dans la transformation de la Grande-Bretagne en une nation cycliste lors de la décennie passée », avait alors souligné Brailsford.

Dans quelques semaines, les coureurs porteront le nom d’un autre géant britannique, de la chimie cette fois, jusqu’à présent peu connu du grand public malgré sa puissance (53 milliards d’euros de ventes annuelles, 18.000 personnes employées dans 24 pays). Mais son propriétaire, Jim Ratcliffe, longtemps dans l’ombre, affiche ses ambitions au grand jour, ce qui tranche avec la culture de son groupe non coté en Bourse.

L’an dernier, ce partisan du Brexit, qui selon la presse de son pays a transféré son patrimoine à Monaco, a investi 110 millions de livres dans Ineos Team UK, une équipe britannique qui veut gagner la prochaine édition de la Coupe de l’America à la voile (en 2021). Et les médias britanniques ont récemment rapporté qu’il envisageait de racheter le club de football londonien de Chelsea.

Lire la suite




Derniers articles

Sports2 minutes ago

Tirreno-Adriatico: victoire finale de Roglic pour une seconde

Le Slovène Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a remporté mardi Tirreno-Adriatico pour une seconde à l’issue de la 7e et...

Business17 minutes ago

Grand débat: le patronat veut accélérer les réformes

Moins d’impôts et de dépenses publiques, des services publics simplifiés et décentralisés: à l’issue du « grand débat », les organisations patronales...

Biodiversité22 minutes ago

Thaïlande: condamnation d’un homme d’affaires pour chasse à la panthère

Un important homme d’affaires thaïlandais accusé d’avoir tué une panthère a été condamné à seize mois de prison mardi, mais...

Non classé23 minutes ago

Indonésie: le bilan des inondations porté à 89 morts

Au moins 89 personnes sont mortes dans les inondations subites qui ont frappé la province indonésienne de Papouasie le week-end...

Santé23 minutes ago

Pour en finir avec les morsures de serpents: plus d’antivenins

Pour soigner les victimes de serpents venimeux, l’Afrique a besoin d’antivenins efficaces, d’un coût abordable et en quantités suffisantes, ce...

Sciences23 minutes ago

Stephen Hawking n’est plus mais la connaissance des trous noirs progresse

Stephen Hawking est mort il y a un an. Si les astronomes n’ont pu observer que les trous noirs s’évaporaient...

Monde23 minutes ago

L’âge des candidats à la Maison Blanche en question

Avec un trio de septuagénaires en tête des sondages pour l’élection présidentielle de 2020 et une meute de jeunes loups...

France23 minutes ago

Le pape accorde un sursis à Barbarin, qui se met en retrait pour « tourner une page »

Le pape François a accordé un répit au cardinal Philippe Barbarin en refusant sa démission dans l’attente de son procès...

Sports1 heure ago

Tirreno-Adriatico: Roglic sacré d’un souffle devant Adam Yates

Le matelas de 25 secondes que possédait Adam Yates au départ du contre-la-montre final de 10 km à San Benedetto...

Technologie1 heure ago

Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux

Critiques, insolents parfois, mais pas forcément opposants: une nouvelle génération de Cubains défie le gouvernement socialiste à travers les réseaux...

Advertisement

Nous suivre sur facebook