Connect with us

People

La Maison Blanche verdit chaque année pour la Saint-Patrick

AFP

Publié le

Cravate verte de circonstance autour du cou, Donald Trump recevra jeudi un bol de trèfles des mains du Premier ministre irlandais Leo Varadkar. Une tradition qui remonte aux années 1950 et qui offre chaque année à l’Irlande pour la Saint-Patrick un accès à la Maison Blanche sans équivalent pour un si petit pays.

L’Irlande, jeune nation, est encore très discrète sur la scène diplomatique lorsque son ambassadeur aux Etats-Unis, John Hearne, se rend à la Maison Blanche le 17 mars 1952 pour offrir à Harry Truman une boîte de trèfles, symboles de son île.

Pas de chance, le président américain est en vacances en Floride. Mais le diplomate irlandais, opiniâtre, a plus de succès l’année suivante avec Dwight Eisenhower, qui le reçoit officiellement pendant une quinzaine de minutes pour réceptionner les fameux trèfles et discuter brièvement des relations entre leurs deux pays.

La tradition n’a presque pas connu d’interruption jusqu’à aujourd’hui, les présidents des Etats-Unis –dont tous peuvent revendiquer un héritage irlandais plus ou moins éloigné– s’y prêtant plutôt de bonne grâce. Notamment Ronald Reagan.

« Il adorait la Saint-Patrick (fête célébrant le saint patron de l’Irlande) », explique à l’AFP Matthew Costello, historien de l’Association historique de la Maison Blanche. « Il aimait raconter des blagues irlandaises sur sa famille. Une année, il s’est éclipsé pour aller déjeuner et boire une pinte à Alexandria (près de Washington) sans le dire à personne. Le patron du bar a seulement été prévenu une heure avant que le président allait venir ».

– Les bonbons de Reagan –

Fontaine de la Maison Blanche colorée en vert (une idée de Michelle Obama), repas, échanges de bons mots, la visite annuelle du Premier ministre irlandais à Washington est surtout l’occasion de célébrer joyeusement les liens particuliers qui unissent les deux pays depuis l’émigration massive outre-Atlantique au 19ème siècle d’Irlandais fuyant la famine.

Mais elle offre aussi à l’Irlande, moins de 5 millions d’habitants, une plateforme diplomatique dont aucun autre pays de cette taille ne peut bénéficier auprès de la première puissance mondiale.

Les dirigeants irlandais en ont notamment fait usage dans les années 1990 pour plaider leur cause auprès de Bill Clinton dans les délicates négociations sur le processus de paix en Irlande du Nord.

L’actuel « Taoiseach » (Premier ministre irlandais) Leo Varadkar, accompagné cette semaine aux Etats-Unis de plusieurs membres de son gouvernement et de chefs d’entreprise du pays, devrait également profiter de son face-à-face avec Donald Trump ce jeudi pour aborder plusieurs questions diplomatiques, comme l’impact du Brexit sur l’île d’Emeraude.

Les deux hommes, que tout oppose humainement –M. Varadkar, 40 ans, est métis et homosexuel–, avaient notamment évoqué l’an dernier lors de leur première rencontre le sort des milliers d’Irlandais vivant clandestinement aux Etats-Unis, avant de clore la journée par la traditionnelle « cérémonie des trèfles ».

Pour des raisons de sécurité, ces derniers « doivent être détruits », note Matthew Costello depuis les bureaux de son association, à quelques pas de la Maison Blanche.

Les présidents américains peuvent en revanche conserver le bol en cristal dans lequel les trèfles sont généralement présentés. Ronald Reagan, raconte l’historien, avait ainsi trouvé à l’élégant récipient une utilité de la plus haute importance: entreposer les bonbons dont il était notoirement friand.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Californie: dernière vague pour Dick Dale, le « roi de la guitare surf »

AFP

Published

on

By

Dick Dale, musicien californien inventeur la guitare surf, qui eut une influence majeure sur les Beach Boys, Jimi Hendrix et le heavy metal, est décédé à l’âge de 81 ans, selon son entourage.

Dale — de son vrai nom Richard Monsour — s’est fait connaître avec le tube « Misirlou », à la tête de son combo The Del Tones à la fin des années 1950. « Misirlou » sert de musique de générique au film culte « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino.

Sa mort samedi a été confirmée par l’un de ses anciens batteurs Dusty Watson. La cause du décès n’est pas connue. Il continuait à se produire sur scène jusqu’à très récemment.

L’ex-Beach Boy Brian Wilson lui a aussitôt rendu hommage: « Le jeu de guitare de Dick a eu une énorme influence sur nous tous », a-t-il tweeté. Les Beach Boys avaient d’ailleurs repris « Misirlou » sur leur album « Surfin’ USA » en 1963. « RIP Dick Dale – Père de la guitare surf. On te doit tous beaucoup. Rock on », a écrit de son côté, Brian May, le guitariste de Queen.

Dale est considéré comme l’inventeur du style de guitare surf, caractérisé par un son hyper saturé et des effets de réverbération.

De fait, il avait travaillé avec le légendaire fabricant de guitares électriques Leo Fender pour concevoir des amplis capables de supporter des volumes assourdissants. Ce qui lui valut le surnom de « père du heavy metal ».

Lui même bon surfer, il avait décrit sa technique, dans une interview au New York Times en 1994, comme « un style de staccato de mitrailleuse lourde » en référence à « la puissance de Mère nature, de notre terre et de notre océan ».

Dale, un Libano-Américain, était né en 1937 à Boston avant de passer son adolescence en Californie.

Essentiellement instrumentale, la musique surf — sous-genre de la vaste scène rock américaine — a connu son apogée au début des années 1960, avec des groupes comme les Del Tones, Jan and Dean, les Ventures et surtout les Beach Boys. Il est indissociable de la Californie et de son hédoniste culture surf.

Lire la suite

People

Beckham admet avoir utilisé son téléphone en conduisant, selon la police

AFP

Published

on

By

David Beckham a reconnu avoir conduit à Londres sa Bentley tout en utilisant son téléphone portable, a annoncé lundi la police.

L’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre a été inculpé après qu’un passant, témoin de la scène, a déclaré à la police avoir vu le joueur de 43 ans au téléphone alors qu’il était au volant de sa voiture, le 21 novembre à Londres. Il a été inculpé le 5 février, selon le tribunal.

En Grande-Bretagne, l’utilisation d’un téléphone portable au volant est illégale.

L’affaire devrait être entendue mardi par le tribunal de Bromley, dans la banlieue de Londres, mais Beckham ne devrait pas être présent et l’audience se tiendra à huis clos.

En janvier déjà, Beckham avait été poursuivi pour excès de vitesse après avoir dépassé 90 km/h dans une zone limitée à 65km/h à l’ouest de Londres. Mais grâce à une erreur de procédure, il a évité des poursuites.

Défendu par l’avocat américain Nick Freeman, surnommé « M. Loophole » (ndrl, échapattoire), Beckham avait reconnu les faits.

Cependant, Beckham n’a pas été poursuivi à cause d’une erreur de procédure, le courrier notifiant l’excès de vitesse étant arrivé un jour après la limite fixée à 14 jours.

En 1999, son avocat, Me Freeman, avait également aidé Beckham à annuler une interdiction de conduire de huit mois après avoir affirmé que le footballeur tentait d’échapper à un paparazzi.

Lire la suite

People

Sylvester Stallone dit que Conor McGregor est « en proie » à la peur de Khabib

Avatar

Published

on

© AP Photo / Chris Pizzello/Invision

La star du cinéma d’action de renommée mondiale a suggéré que le combattant irlandais avait besoin d’une revanche.

Sylvester « Sly » Stallone, le célèbre acteur hollywoodien, a déclaré que le combattant de l’UFC Conor McGregor restait « en proie » à sa défaite contre l’UFC face à son ennemi russe Khabib Nurmagomedov.

L’acteur âgé de 72 ans, qui est également un membre minoritaire de l’UFC, a déclaré que le combattant irlandais devait surmonter sa propre rancune à propos de sa perte en 2018 et avoir un match revanche.

« D’accord, j’ai traversé une période très difficile. J’ai été quelque peu humilié publiquement », a déclaré Sly à McGregor. « Je suis à la croisée des chemins dans ma vie. Je dois vaincre un adversaire incroyable qui semble invulnérable ».

« C’est probablement le plus important, car s’il ne respecte pas son idéal, s’il ne parvient pas à vaincre sa peur et à battre cet homme, je pense que cela le tourmentera toute sa vie ».

La semaine dernière, McGregor a été arrêté à Miami Beach, après que le combattant aurait cassé le téléphone d’un fan et parti avec les restes brisés, ont lu les dossiers de la police. Stallone a relié l’assaut à la défaite de McGregor.

« Je pense que [Conor] a perdu la dernière fois parce qu’il ressentait du ressentiment, de la fierté, de l’arrogance… de baisser la main », a déclaré Sly, selon TMZ. « Il a marché droit jusqu’à ce monsieur et il s’est tout simplement fracassé au visage alors qu’il aurait pu être sur la défensive. Il n’y avait pas de Plan B. Pas même un Plan A moins ».

McGregor était soupçonné de vol qualifié et de méfait criminel, puis libéré sous caution. Le combattant est actuellement à l’entraînement avant son retour dans l’Octogone.

En 2018, McGregor a été vaincu par Khabib Nurmagomedov, mais les deux combattants se sont livrés à une bagarre juste après le match. Les deux combattants ont été sanctionnés d’amendes et d’une exclusion temporaire. Les deux parties se sont mutuellement accusées de provocations verbales.

Stallone lui-même s’est fait connaître avec Rocky, un film de 1976 sur un boxeur, qu’il a lui-même écrit et interprété dans le rôle principal.

Lire la suite




Derniers articles

Monde26 minutes ago

Massacre de Christchurch: la Nouvelle-Zélande va durcir la législation sur les armes

La Nouvelle-Zélande a annoncé lundi un durcissement de sa législation sur les armes après le carnage commis dans deux mosquées...

France26 minutes ago

Atteinte sexuelle sur mineure: deux ans de prison avec sursis pour Olomidé

Quatre de ses danseuses l’accusaient de leur avoir imposé des relations sexuelles, mais le chanteur congolais Koffi Olomidé, relaxé pour...

Sports1 heure ago

Indian Wells: Thiem entre dans la cour des grands

L’Autrichien Dominic Thiem a décroché à 25 ans le titre le plus important de sa carrière dimanche à Indian Wells,...

Monde1 heure ago

Le prince héritier saoudien a approuvé une campagne contre des dissidents, selon le New York Times

Plus d’un an avant l’assassinat du journaliste critique du pouvoir saoudien Jamal Khashoggi, le prince héritier, Mohammed ben Salmane, a...

France1 heure ago

Le pape François va devoir trancher sur l’avenir du cardinal Barbarin

Le pape François a reçu lundi au Vatican le cardinal Philippe Barbarin, plus haut dignitaire catholique français, venu lui présenter...

Sports2 heures ago

Nadia Nadim, de la fuite des talibans au sommet du foot féminin

Elle a choisi le ballon rond pour transpercer les filets de l’adversité, qu’elle prenne la forme du tissu grillagé d’une...

Monde2 heures ago

Israël: une attaque palestinienne surgit au coeur de la campagne électorale

Un deuxième Israélien a succombé à ses blessures lundi au lendemain d’une attaque imputée à un Palestinien en Cisjordanie occupée,...

France2 heures ago

« Boues rouges »: deux juges marseillais vont enquêter sur les rejets d’Alteo

Nouveau coup dur pour l’usine d’alumine du groupe Alteo à Gardanne: deux juges marseillais vont enquêter sur ses rejets, régulièrement...

Cameroun3 heures ago

Cameroun: Maurice Kamto veut-il négocier sa libération ?

Maurice Kamto se dit favorable à un apaisement du climat politique au Cameroun. Le leader du Mouvement...

Sports3 heures ago

Bleus: coup d’envoi à Clairefontaine de la campagne pour l’Euro-2020

Le rassemblement, c’est maintenant: les Bleus ont retrouvé Clairefontaine après une coupure de quatre mois, lundi pour le coup d’envoi...

Advertisement

Nous suivre sur facebook