Connect with us

France

“Gilets jaunes”: quatre mois de contestation sociale en chiffres

AFP

Publié le

D’une durée inédite, le mouvement social des “gilets jaunes” débuté il y a quatre mois a été rythmé par des manifestations importantes chaque samedi et des pics de violences, qui ont fait de très nombreux blessés et donné lieu a des condamnations en justice.

– Presque 300.000 personnes au plus fort –

A son pic lors de son “acte” fondateur le 17 novembre, le mouvement a rassemblé 282.000 personnes, selon les chiffres de l’Intérieur, régulièrement contestés par les “gilets jaunes”. Les trois samedi suivants ont eux aussi fortement mobilisé: ils étaient 166.000 manifestants partout en France le 24 novembre, puis 136.000 lors des actes 3 et 4 début décembre.

La mobilisation a ensuite été variable, avant de décroître continuellement en février et mars. Pour l’acte 17, dernier en date, les “gilets jaunes” ont connu leur plus faible mobilisation à ce jour, avec 28.600 manifestants recensés par l’Intérieur le 9 mars. Le comptage propre au mouvement revendiquait toutefois encore un “nombre jaune” de 90.000 participants.

Entre blocages et dégradations, le coût du mouvement social pour l’économie française était estimé fin février à 0,2 point de croissance trimestrielle, selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

– 2.200 blessés, 22 éborgnés –

Depuis le début du mouvement, 11 personnes sont mortes, principalement dans des accidents de la route.

Côté manifestants, il y a eu “environ 2.200” blessés, selon les derniers chiffres donnés par le secrétaire d’État à l’Intérieur Laurent Nuñez. Parmi eux, 22 personnes ont été éborgnées et cinq ont eu la main arrachée, selon le décompte tenu par le journaliste indépendant David Dufresne.

Côté forces de l’ordre, le ministère a recensé 1.500 blessés, principalement des policiers ou des gendarmes, mais aussi quelques pompiers.

L’usage du lanceur de balles de défense (LBD) pendant les manifestations a été au centre d’une vive polémique sur les violences policières. Peu avant l’acte 17, l’Intérieur comptabilisait 13.095 tirs de LBD depuis le début du mouvement et 83 enquêtes pour des tirs potentiellement problématiques, menées par la police des polices, l’IGPN, et celle de la gendarmerie, l’IGGN, selon M. Nuñez.

Plus globalement, 174 enquêtes pour des soupçons de violences policières ont été confiées à l’IGPN, selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

– 7.400 garde à vue –

A la mi-février, 7.400 personnes avaient été placées en garde à vue pendant le mouvement social, selon le ministère de la Justice. Environ 1.800 condamnations avaient été prononcées par les juges envers des “gilets jaunes”.

Enfin, presque un quart (23%) des 1.350 personnes présentées à un tribunal en comparution immédiate ont été incarcérées. Un chiffre qui “montre la fermeté de la réponse judiciaire face à un certain nombre d’exactions”, selon la place Vendôme.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Vincent Lambert: les parents multiplient les recours à la veille de l’arrêt programmé des soins

AFP

Published

on

By

Nouveaux recours annoncés et manifestation devant l’hôpital : les parents de Vincent Lambert multiplient les initiatives à la veille de l’arrêt programmé des soins à leur fils, patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans, un dossier qui a pris un tour politique dimanche.

Les avocats de Viviane et Pierre Lambert ont ainsi assuré dans la matinée qu’ils déposeraient lundi “de nouveaux recours” pour tenter de stopper l’interruption des traitements prévue à partir de lundi. Interrogé par l’AFP, Me Jérôme Triomphe, a simplement indiqué qu’il y en aurait “trois”, sans préciser devant quelle juridiction.

Plus tard dans l’après-midi, devant l’hôpital Sébastopol de Reims où leur fils, 42 ans, est en soins depuis 2009 après son accident de la route en septembre 2008, ces fervents catholiques ont supplié les médecins de le maintenir en vie.

“Vincent Lambert n’est pas en fin de vie, nourrissez Vincent Lambert”, “La vie pour Vincent !”, ont notamment scandé les quelque 100 à 150 personnes ayant pris part à ce rassemblement. “C’est une euthanasie déguisée”, a insisté Mme Lambert, applaudie à son arrivée avec son mari.

Le médecin Vincent Sanchez, qui dirige le service des soins palliatifs et l’unité “cérébrolésés” de l’hôpital Sébastopol, est dans le viseur des parents.

C’est lui qui leur a annoncé le 10 mai l’arrêt des traitements, fort des décisions du Conseil d’Etat et de la Cour européenne des droits de l’homme validant, dans ce cas précis, la notion d'”obstination déraisonnable” au maintien en vie.

En conséquence, une “plainte disciplinaire aux fins de radiation du docteur Sanchez ainsi que de poursuites pénales à son encontre” a été promise dimanche par les avocats des parents. A leurs yeux, “il s’évertue à violer les mesures provisoires” de maintien des soins exigées de nouveau vendredi de la France par un organisme de l’ONU, le Comité des droits des personnes handicapées (CDPH), dans l’attente d’un examen du dossier par ses soins.

Mais la France répète que ces mesures conservatoires “sont dépourvues de caractère contraignant” et met en avant le “droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable”.

Samedi, ces mêmes avocats ont donc imploré Emmanuel Macron de maintenir les traitements dans une lettre ouverte, qualifiant la mort programmée du patient de “crime d’Etat commis au prix d’un coup de force contre l’Etat de droit”.

– Bellamy soutient les parents –

Ils ont reçu dimanche le soutien de François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes, qui a estimé lors du grand jury RTL/Le Figaro/LCI qu’on “devrait écouter” le CDPH et qu’on “se laisse le temps”.

“Des instituts spécialisés proposent d’accueillir Vincent Lambert (une requête constante des parents, NDLR), j’ai du mal à comprendre qu’on se précipite”, a ajouté le responsable politique, considérant qu’Emmanuel Macron “devrait intervenir” et “donner son sentiment sur cette question fondamentale”.

“Pourquoi cette précipitation pour le conduire vers la mort ?”, s’était étonnée samedi la Conférence des évêques de France.

“Le président de la République ne veut pas aller à l’encontre de décisions de justice, il peut simplement donner sa grâce à un condamné, ce qui est très différent de ce que les parents de Vincent Lambert demandent”, a réagi sur France 3 Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité à ces mêmes élections.

Père de la loi de 2016 régissant la fin de vie, Jean Leonetti, par ailleurs premier vice-président LR, est allé dans le même sens. “Le président de la République ne peut se substituer au pouvoir des tribunaux, aux décisions médicales”, a-t-il dit à Europe 1. Pour lui, l’arrêt des soins de Vincent Lambert s’inscrit bien “dans le cadre de la loi”, estimant que cette décision est “d’autant plus douloureuse” pour les parents “qu’elle est tardive”.

A l’inverse, le Rassemblement national, estimant dans un communiqué que “le cas de Vincent Lambert ne semble pas respecter l’esprit de la loi Leonetti”, juge “tout à fait contestable qu’une autorité administrative et que des instances supranationales, au rang desquelles la Cour européenne des droits de l’Homme, s’arrogent le droit d’interpréter une loi, ouvrant ainsi la voie aux dérives les plus dangereuses et les plus inquiétantes”.

L’affaire Lambert, devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France, déchire sa famille depuis six ans : d’un côté, les parents, un frère et une sœur s’opposent à l’arrêt des soins; de l’autre, son épouse Rachel, son neveu François et cinq frères et sœurs du patient dénoncent un “acharnement thérapeutique”.

Le patient, ancien infirmier, n’a pas laissé de directives anticipées mais son épouse et son neveu affirment qu’il avait pris position contre tout acharnement thérapeutique.

rl-chd-jpa-laf/frd/cam

Lire la suite

France

Une femme blessée par un lion de cirque en cage

Avatar

Published

on

Dimanche matin, à Montfort-sur-Meu en Ille-et-Vilaine, une femme de 26 ans s’est approchée de la cage d’un lion du cirque Zavatta. Un peu trop près sans doute puisque Ouest France raconte que le fauve l’a mordue ou griffée au bras.

La jeune femme transportée l’hôpital de Rennes par les secours, présentait une profonde plaie d’une quinzaine de centimètres de long.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie locale pour éclaircir les circonstances de l’accident, notamment si les règles de sécurité étaient respectées. La victime pourrait avoir escaladé les barrières devant les cages, peut-être en état d’ébriété.

Lire la suite

France

Enorme surprise pour des étudiants américains: un milliardaire va payer leurs dettes

AFP

Published

on

By

Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis un milliardaire est venu s’exprimer devant eux, et la journée est devenue inoubliable.

Car ce que Robert F. Smith, un homme d’affaires noir dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, est venu dire à la promotion 2019, c’est qu’il allait se charger de la totalité de ses dettes estudiantines: une quarantaine de millions de dollars en tout.

L’annonce a évidemment été accueillie par les cris de joie et les applaudissements des quelque 400 diplômés — et de leurs parents.

“Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants”, a dit M. Smith aux étudiants de cette université historiquement noire. Des vidéos de ses propos étaient partagées dimanche sur les réseaux sociaux.

“Ceci est ma promotion”, a ajouté l’homme d’affaires, qui se trouvait à la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique.

“Je sais que ma promotion perpétuera” cette action et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il lancé.

M. Smith avait déjà dit plus tôt cette année qu’il allait donner 1,5 million de dollars à l’établissement, mais l’annonce de dimanche a été une surprise, y compris pour le personnel de Morehouse, selon le Atlanta Journal and Constitution.

Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

“Si j’étais capable de faire un salto arrière, je le ferais”, a dit un étudiant, Elijah Dormeus, au journal. “Je suis fou de joie”.

Le jeune homme dit avoir une dette estudiantine de 90.000 dollars. Sa mère, Andrea Dormeus, est conductrice de bus de ramassage scolare à Harlem, à New York.

M. Smith, diplômé des prestigieuses universités de Cornell et Columbia, est devenu en 2015 l’Afro-Américain le plus riche selon le magazine Forbes. Sa fortune dépasse celle de la célèbre et influente Oprah Winfrey – qui a aussi donné à Morehouse.

Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux Etats-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au coeur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020.

La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch.

Lire la suite




Derniers articles

Sports34 minutes ago

Basket: Odom a triché lors d’un contrôle antidopage avant les JO-2004

L’ancien joueur NBA Lamar Odom a révélé dans son autobiographie à paraître qu’il avait triché en utilisant une prothèse de...

Sports34 minutes ago

Basket: le CSKA Moscou de Nando De Colo redevient champion d’Europe

Le CSKA Moscou de Nando De Colo est redevenu champion d’Europe de basket en battant l’Efes Istanbul 91 à 83...

Sports34 minutes ago

Trophées UNFP : Christophe Galtier (Lille) élu meilleur entraîneur de Ligue 1

Christophe Galtier, qui a mené Lille à la 2e place du Championnat de France à la surprise générale, a été...

Sports34 minutes ago

Trophées UNFP: l’Allemande Dzsenifer Marozsan (Lyon) désignée meilleure joueuse de D1 féminine

La milieu de terrain de l’OL Dzsenifer Marozsan a été désignée meilleure joueuse de D1 féminine pour la troisième année...

France35 minutes ago

Vincent Lambert: les parents multiplient les recours à la veille de l’arrêt programmé des soins

Nouveaux recours annoncés et manifestation devant l’hôpital : les parents de Vincent Lambert multiplient les initiatives à la veille de...

Cinéma2 heures ago

Delon reçoit la Palme d’honneur: «Il y a longtemps que je n’ai pas autant chialé»

Delon reçoit la Palme d’honneur 19 mai 2019 22:05; Act: 19.05.2019 22:11 L’acteur français reçoit ce soir sa première récompense...

People2 heures ago

Naomi Scott: «Mon métier génial ne définit pas qui je suis»

Naomi Scott 19 mai 2019 22:24; Act: 19.05.2019 22:24 par Miguel Cid, Londres – L’actrice Naomi Scott a apprécié jouer...

Faits divers2 heures ago

Porrentruy (JU): Une casserole enflamme un appartement

Porrentruy (JU) 19 mai 2019 22:40; Act: 19.05.2019 22:42 Un incendie s’est déclaré dimanche soir dans un immeuble de Porrentruy....

France2 heures ago

Une femme blessée par un lion de cirque en cage

Dimanche matin, à Montfort-sur-Meu en Ille-et-Vilaine, une femme de 26 ans s’est approchée de la cage d’un lion du cirque Zavatta....

Business2 heures ago

Egypte: 17 blessés dans un attentat contre des touristes près des pyramides

Dix-sept personnes, dont des Sud-Africains et des Egyptiens, ont été blessées dimanche dans une attaque à la bombe contre un...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma