Connect with us

France

De retour à l’Assemblée, la privatisation d’ADP cristallise les critiques

AFP

Publié le

Pomme de discorde du projet de loi Pacte, de retour mercredi à l’Assemblée, la privatisation d’Aéroports de Paris, combattue par les oppositions, est farouchement défendue par le gouvernement qui assure avoir posé des garde-fous pour encadrer vente, exploitation et missions régaliennes.

“Le rôle de l’Etat dans l’économie doit être redéfini en profondeur”, a proclamé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire à l’ouverture des débats.

“Il a le mauvais rôle lorsqu’il exerce des activités commerciales en lieu et place d’un entrepreneur privé, il a le bon rôle lorsqu’il fait respecter l’ordre public économique, gère des services publics ou protège contre des investissements agressifs qui menace notre souveraineté”, a-t-il avancé, inscrivant la privatisation d’ADP “dans cette nouvelle doctrine”.

Depuis la première lecture du projet de loi Pacte en octobre, le projet de privatisation d’ADP est devenu, après son rejet au Sénat, la principale pierre d’achoppement.

Aéroports de Paris bénéficie d’un droit d’exploitation exclusif des aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget, ainsi que de dix aérodromes en Ile-de-France.

Le projet de loi entend supprimer l’obligation pour l’État de détenir la majorité du capital d’ADP (actuellement 50,63%, pour un montant évalué à 9,5 milliards d’euros) ouvrant ainsi la voie à sa privatisation. Les conditions de cession – totale ou partielle – ne sont pas encore connues.

– “Joyaux de la couronne” –

“Il est utile de libérer du capital public, d’accroître le contrôle de l’Etat sur la régulation de l’infrastructure, pour financer (…) l’innovation de rupture”, a lancé le Premier ministre Edouard Philippe mercredi.

Les privatisations d’ADP et aussi de la Française des jeux, prévue par le texte, doivent servir à alimenter un fonds pour les nouvelles technologies.

Pour les oppositions de droite et de gauche, qui ont défendu mercredi des motions de rejet de la loi qui ont été retoquées, la vente d’ADP représente “un choix stupide”, “une vision court-termiste” et “un projet dogmatique et déraisonnable économiquement”.

“C’est une mauvaise décision qui prive notre pays d’importantes rentrées financières”, a dénoncé Ian Boucard (LR), sa collègue Véronique Louwagie précisant que l’Etat a empoché près d’un milliard d’euros de dividendes entre 2016 et 2020.

“Vous bradez des joyaux nationaux au profit d’investisseurs privés. Votre logique est celle d’un libéralisme du XIXe siècle”, a dénoncé Régis Juanico (apparenté PS), Stéphane Peu (PCF) parlant d’un “contre-sens historique”.

Dans une longue intervention, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a présenté cette privatisation comme un “choix idéologique”, reprochant au gouvernement de penser que “la loi du marché produit les meilleures décisions possibles”.

250 élus PS avaient “solennellement” appelé dimanche la majorité à renoncer à son projet ou, à défaut, à le soumettre au grand débat national.

Accusant l’Etat de vouloir “tuer la poule aux oeufs d’or”, à l’image de la privatisation des autoroutes devenues source de profits pour des multinationales, les opposants s’inquiètent aussi pour les missions régaliennes (frontières, douane, sécurité).

“Idées fausses”, “fantasmes, “amalgames faciles”, a balayé le président de l’Assemblée Richard Ferrand (LREM): “Il ne s’agit pas d’une privatisation mais d’une concession de 70 ans” et “le contrôle des frontières restera une compétence de l’Etat”.

Bruno Le Maire s’est dit prêt à “renforc(er) encore les protections”. L’Etat ne cédera pas de parts “à un autre Etat”, a-t-il assuré.

“Il gardera le dernier mot sur les tarifs aéroportuaires” et au terme de la concession, récupérera “l’intégralité du foncier et des infrastructures”, a aussi rappelé le ministre, qui va en outre chercher “un moyen de garantir” le service des lignes régionales.

Il a promis de présenter le cahier des charges imposé aux futurs actionnaires. Un texte qui prendra aussi “en compte la qualité de service aux passagers et la gouvernance qui devra être validé par l’Etat”, a souligné le rapporteur général Roland Lescure.

Les députés LREM, a-t-il ajouté, vont “profiter de la loi pour améliorer la protection des riverains: plafond dans les créneaux de décollage et d’atterrissage et couvre-feu à Orly, fonds d’indemnisation pour les travaux d’isolation à Roissy”.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Européennes: Steve Bannon doit être décompté dans le temps de parole du RN (CSA)

AFP

Published

on

By

Les déclarations de l’ex-stratège de Donald Trump, Steve Bannon, sur les élections européennes doivent être décomptées dans le temps de parole de la liste du Rassemblement national, en tant que soutien à celle-ci, a indiqué mercredi à l’AFP le CSA, confirmant une information de l’émission “Quotidien”.

“Marine Le Pen a beau nier ses liens étroits avec Steve Bannon, le CSA a décidé de décompter le temps de parole de l’ex-conseiller de Trump dans celui du RN. Il est considéré comme un soutien”, avait affirmé sur Twitter un journaliste de l’émission de TMC.

Interrogé par l’AFP, le CSA a indiqué que le temps de parole de M. Bannon sera bien décompté de celui de la liste menée par Jordan Bardella, sur la base de la recommandation prise le 27 mars, qui prévoit notamment que les radios et télévisions “relèvent (…) les temps de parole des listes candidates et de leurs soutiens dans l’ensemble de leurs programmes”.

En vertu de ces règles, la durée des interventions émanant de personnes exprimant un soutien explicite à une liste de candidats est prise en compte et agrégée au temps de parole de cette liste, précise-t-on au CSA. Cette disposition concerne aussi bien des propos qui peuvent être tenus par de simples citoyens, des militants, des artistes, des sportifs ou des intellectuels, ainsi que par des personnalités étrangères.

En l’occurrence, dès lors que M. Steve Bannon tient des propos répondant à cette définition sur l’antenne d’un média audiovisuel, ces propos sont relevés puis affectés au temps de parole de la liste concernée, fait valoir le régulateur.

Si le parti de Marine Le Pen a assuré qu’il ne jouait aucun rôle dans la campagne pour les européennes, Steve Bannon, en France depuis la fin de la semaine dernière, avait confirmé dans un entretien au Parisien ses liens avec le RN, se présentant comme un “conseiller informel” agissant à titre “bénévole”, notamment pour donner des “conseils” et aider à établir des “connexions”.

“De toutes les élections (…) c’est de loin, ici, en France, la plus importante”, avait déclaré Steve Bannon au journal, affirmant vouloir intervenir “dans les médias pour parler du RN”.

Lire la suite

France

Une “Servante écarlate” au bord du suicide? Fausse alerte virale à New York

AFP

Published

on

By

Une “Servante écarlate” prête à se jeter du haut d’un immeuble, inquiète peut-être des atteintes portées au droit à l’avortement? C’est ce qu’a cru voir une jeune New-Yorkaise mais il ne s’agissait que d’un parasol rouge, une méprise qui a enflammé Twitter.

Depuis des mois, entre le mouvement #MeToo et la remise en cause notamment aux Etats-Unis du droit à l’avortement, les manifestations avec des femmes costumées en personnages de la série “La Servante écarlate” se sont multipliées. Elles s’inspirent de cette série mondialement célèbre tirée du roman éponyme de Margaret Atwood (1985), dans lequel les Etats-Unis sont devenus une dictature religieuse, faisant des femmes des esclaves et institutionnalisant le viol.

Des manifestations –où ce costume composé d’une longue robe rouge et d’une coiffe blanche était bien représenté– ont encore eu lieu mardi dans de nombreuses villes américaines pour dénoncer de nouvelles lois dans plusieurs Etats supprimant ou réduisant drastiquement le droit à l’avortement.

C’est dans ce contexte que Casey McCormick, qui se présente comme une jeune comédienne sur les réseaux sociaux, a cru voir mardi vers 11 heures du matin une “servante écarlate” prête à se jeter depuis le haut d’un immeuble de Manhattan, a expliqué un porte-parole de la police.

Après qu’elle eut appelé les secours, deux policiers sont montés sur le toit pour y trouver non une femme désespérée, mais un parasol rouge avec une pointe blanche.

Casey McCormick a relaté sa méprise en postant deux photos sur Twitter: l’une, de loin, montrant la silhouette rouge qu’elle avait prise pour une femme suicidaire, l’autre un policier souriant qui tenait le parasol.

Son tweet est devenu viral, avec plus de 235.000 “likes” et 71.000 retweets mercredi.

Et la police new-yorkaise, volontiers humoristique sur Twitter, de retweeter elle aussi ce message en ajoutant: “Blessed be the umbrella” –“Béni soit le parasol”– un clin d’oeil à la série télévisée où les saluts en forme de bénédictions religieuses sont de rigueur.

Lire la suite

France

Traque d’un loup “solitaire” aux portes de Nîmes

AFP

Published

on

By

Après de nouvelles attaques de troupeaux au sud de Nîmes, une traque d’un “loup solitaire des Costières” est lancée, avec des veilles de louvetiers et l’intervention de la Brigade nationale loup, a annoncé mercredi le préfet du Gard Didier Lauga.

“Au début, je n’y croyais pas une minute mais les experts nous disent que l’on est face à un loup solitaire, ce qui est rare, et sur un terrain périurbain plat, ce qui est également atypique”, a souligné Didier Lauga lors d’une conférence de presse.

“Ca inquiète la population, au delà du monde agricole, même s’il n’y a pas d’attaques d’humains, il y a un irrationnel, une émotion autour du loup”, a relevé le préfet.

Souhaitant “répondre à cette inquiétude”, M. Lauga a détaillé des “mesures d’urgence” visant “clairement à tuer” ce loup, appliquées dès le 15 mai: des lieutenants de louveterie, chasseurs bénévoles nommés par le préfet, ont mis en place des veilles nocturnes. Puis la brigade nationale loup dépendant de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) interviendra au moins une semaine à partir du 3 juin.

Patrick Alimi, directeur adjoint de la Direction départementale des territoires et de la mer, parle de “trois semaines d’opérations un peu commando”, assurant que la pression sera maintenue ensuite si nécessaire.

“C’est un animal protégé” mais “jusqu’à maintenant les défenseurs des loups ne se sont pas manifestés”, a indiqué le préfet du Gard.

En 2018, quelque 53 “dommages” (bêtes tuées ou blessées, devant souvent être euthanasiées) ont été attribués à ce loup dans la zone des Costières et 22 ont été constatés en 2019 sur ce plateau proche de Nîmes. Ce sont principalement des ovins qui ont été attaqués mais aussi des veaux et de jeunes chevaux.

Un loup a été filmé à plusieurs reprises depuis 2017 dans cette zone de vignes, notamment sur la commune de Bellegarde.

Mercredi matin, après avoir été reçue par le préfet avec deux autres éleveurs touchés les 14 et 15 mai par de nouvelles attaques à Générac, “aux portes de Nîmes”, Fanny Tamisier a estimé que les autorités avaient été “plutôt réactives”.

La France a relevé fin 2018 le quota d’abattage de loups de 43 à 51 bêtes pour l’année, soit 12% de la population estimée. Les scientifiques recommandaient alors de ne pas prélever plus que ce pourcentage sous peine de menacer l’espèce.

En décembre 2018, l’ONCFS jugeait “probable que l’effectif en sortie d’hiver 2018/2019 dépasse les 500 loups” en France.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse15 minutes ago

Loterie: Pas de grand gagnant au tirage du Swiss Loto

Loterie 22 mai 2019 20:50; Act: 22.05.2019 20:50 Personne n’est parvenu à deviner la bonne combinaison lors du tirage de...

Cinéma15 minutes ago

Festival de Cannes: Le roi Leo DiCaprio se sait chanceux

Festival de Cannes 22 mai 2019 21:06; Act: 22.05.2019 21:06 par Laurent Vidal, Cannes – Après la projection triomphale, mardi...

Faits divers15 minutes ago

Etats-Unis: Le veuf étreint son bébé pour la première fois

Etats-Unis 22 mai 2019 21:04; Act: 22.05.2019 21:04 Le mari de la jeune fille de 19 ans, tuée fin avril...

Divertissement15 minutes ago

Dans Quotidien, Valentine Oberti révèle avoir elle aussi été convoquée à la DGSI (Vidéo).

22 Mai 2019 Publié par François 22/05/2019 20H45 Sur le plateau de l’émission Quotidien, sur TMC,  la journaliste Valentine Oberti est...

Business20 minutes ago

Mode : Prada renonce à son tour à la fourrure animale

Le premier groupe de luxe italien, Prada, a annoncé mercredi qu’il n’utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections, s’ajoutant...

Faits divers20 minutes ago

Une femme de 102 ans soupçonnée du meurtre de sa voisine de chambre

Une enquête a été ouverte après le meurtre samedi d’une nonagénaire dans une maison de retraite de l’Aisne et sa...

Sports20 minutes ago

JO Tokyo-2020: la boxe maintenue, l’AIBA va être exclue

La boxe sera bien présente aux JO de Tokyo mais le tournoi ne sera pas organisé par l’association internationale de...

Sports20 minutes ago

Tour d’Italie: Ewan sprinte avant la montagne

Dernier sprint avant la montagne: l’Australien Caleb Ewan s’est adjugé devant Arnaud Démare la 11e étape du Giro, mercredi, à...

Sports20 minutes ago

Roland-Garros: Federer et la terre battue, je t’aime, moi non plus

Après trois éditions manquées, Roger Federer s’apprête à faire son retour sur la terre battue de Roland-Garros, la surface qui...

France25 minutes ago

Européennes: Steve Bannon doit être décompté dans le temps de parole du RN (CSA)

Les déclarations de l’ex-stratège de Donald Trump, Steve Bannon, sur les élections européennes doivent être décomptées dans le temps de...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma