Connect with us

Cameroun

Cameroun: Maurice Kamto et ses alliés offusqués du silence de la France sur leur situation

Avatar

Publié le



Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun depuis la prison où ils se trouvent avec ses alliés a tenu à saluer la mobilisation de la communauté internationale. Il se dit aussi étonné du mutisme de la France. Retrouvez-ci-dessous leur déclaration.

Déclaration des alliés pour le changement au Cameroun

Nous, le Président élu Maurice Kamto et ses alliés Christian Penda Ekoka (AGIR), Paul Éric Kingue (MPCN), Albert Dzongang (La DYNAMIQUE), Gaston Abe Abe alias Valsero (Our Destiny), avons suivi avec un grand intérêt, les déclarations du Secrétaire Général des Nations unies, M. Antonio Guterres, du Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Mme Michelle Bachelet, de la Haute représentante de l’Union Européenne, Frederica Mogherini en date du 05 mars 2019 et du Sous-Secrétaire d’Etat américain aux affaires Africaines, M. Tibor Peter Nagy, relatives à la situation politique et sécuritaire au Cameroun. L’ensemble de ces déclarations déploraient les arrestations récentes de certaines personnalités politiques et leur détention prolongée parmi lesquels Maurice Kamto ainsi ses alliés politiques, et des militants et sympathisants du MRC. Nous y avons été particulièrement sensibles

Ces déclarations exhortent le Cameroun à libérer les personnes arrêtées dans le respect de ses engagements internationaux. S’agissant de la situation dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, elles demandent aux autorités camerounaises de recourir à un dialogue inclusif. Réagissant particulièrement à la déclaration du Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires africaines, le gouvernement camerounais, à travers son ministre de la Communication, a indiqué ce qui suit:

«Le gouvernement camerounais regrette vivement les propos qui, non seulement dénotent une méconnaissance des enjeux, des réalités et des faits concernant l’arrestation de monsieur Kamto et nombre de ses partisans, ainsi que la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi, une velléité d’immixtion à peine voilée et inadmissible, dans les affaires intérieures du Cameroun; Maurice Kamto et ses partisans sont détenus pour des faits de droit commun, entre autres, d’insurrection, d’hostilité contre la patrie, de rébellion et de destruction des biens publics, tant à l’intérieur du pays que dans plusieurs ambassades du Cameroun à l’étranger; accusations dont ils répondent actuellement devant la Justice, seule habilitée à confirmer ou non les charges retenues contre eux».

«Faits de droit commun», dit le ministre de la Communication, qui, curieusement nous conduisent devant une juridiction d’exception, le tribunal militaire de Yaoundé ! Nous rappelons que le Cameroun n’est pas isolé du reste de la Communauté internationale.

Dans le cadre de ladite communauté, notre pays a pris divers engagements internationaux en matière des Droits de l’Homme. Ce sont les mécanismes de la Communauté internationale qui ont permis au Cameroun de régler favorablement son différend avec le Nigéria, et en tout état de cause, notre pays ne saurait invoquer la Communauté internationale quand cela l’arrange et lui jeter l’opprobre quand celle-ci daigne lui rappeler ses engagements internationaux.

A cet égard, le Premier Président de Cour suprême du Cameroun, la plus haute juridiction du pays, garante ultime des libertés publiques et des droits fondamentaux des citoyens, déclarait au cours de l’audience solennelle de rentrée 2012, ce qui suit: «En marge de constitutionnalité, le juge national peut écarter une loi devenue caduque, pour faire respecter les engagements qui s’imposent à l’Etat qui a ratifié une convention internationale. C’est le sens des Arrêts Jacques Vabre, Nicolo et Omais Kassim, rendus respectivement par la Cour de Cassation, le Conseil d’Etat français et la Cour Suprême du Cameroun».

Faut-il rappeler que c’est au titre de ces engagements et de son appartenance à la Communauté matière ? Cette haute mission commande que notre pays fasse preuve d’un minimum d’égards pour les Droits humains fondamentaux de ses propres citoyens. C’est le lieu de réfuter catégoriquement les allégations du ministre de la Communication nous attribuent un certain nombre d’actes, dans le dessein évident d’embastiller les alliés pour le changement, paralyser leurs activités politiques, terroriser les populations et anéantir les balbutiements de la démocratie afin d’instaurer le totalitarisme dans notre pays.

Nous voulons qu’il soit clair pour tous que, nous et nos 160 camarades détenus dans différentes prisons du Cameroun, sommes des prisonniers politiques. Et en tant que leaders politiques ayant pris part à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, nous avons demandé le recomptage de voix bureau de vote par bureau de vote sur la base de la confrontation des procès-verbaux avec les listes d’émargement afin de faire la lumière sur le véritable vainqueur de cette élection.

D’autre part, nous avons demandé la réforme consensuelle du système électoral, afin de garantir pour les échéances à venir des élections transparentes, justes et équitables. S’agissant de la situation dans les régions anglophones du pays, nous n’avons-nous mêmes cessé d’appeler à un dialogue inclusif pour résoudre durablement les crises multiformes qui affectent gravement notre pays au point de menacer son intégrité voire, son existence, en vain.

En effet, nous ne pouvons terminer sans exprimer notre perplexité face à l’attitude de certains des partenaires de notre pays. Comment comprendre le silence assourdissant et embarrassant de l’Union Africaine en particulier à un moment où on y exalte la nécessité de règlement des problèmes africains par les Africains; ce d’autant plus qu’elle ne saurait prétendre ignorer ce qui se passe au Cameroun au regard de nos multiples démarches auprès d’elle ?

Comment comprendre le mutisme de certains des partenaires historiques de notre pays notamment, la France qui prétend avoir des intérêts importants au Cameroun? Nous saisissons cette occasion pour remercier la Communauté internationale de l’attention qu’elle ne cesse de porter à la situation de notre pays. C’est également le lieu d’exprimer notre profonde reconnaissance au peuple camerounais pour son inestimable soutien moral et ses gestes de solidarité, et de l’exhorter à garder haut la flamme de l’espoir pour un changement pacifique et bénéfique à tous dans notre pays. Notre gratitude va enfin aux organisations internationales notamment Amnesty International, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, à la Human Right Watch; aux sociétés savantes qui, de par le monde nous apportent, à nous-mêmes ainsi qu’à l’ensemble du peuple camerounais, leur précieux soutien et leur réconfort.

Fait à la prison principale de

Yaoundé le 10 mars 2019

Ont signé:

Le président élu, Maurice Kamto

Christian Penda Ekoka (AGIR)

Paul Éric Kingue (MPCN)

Albert Dzongang (La DYNAMIQUE)

Abe Abe Gaston (Our destiny)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Media: L’actualité foncière au Cameroun en un clic

Avatar

Published

on

Le site internet vient d’être mis en ligne par le projet, LandCam, dans le cadre de ses activités qui vise à améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles

C’est une innovation dans le domaine de l’information foncière au Cameroun. Le projet LandCam, un consortium de trois organisations internationales vient de mettre en ligne son site internet dédié à l’actualité des questions foncières au Cameroun. La plateforme digitale accessible via Landcam.org est une page qui met en lumière les questions foncières au Cameroun. On peut déjà y lire des articles tels que ‘’LandCam attribue des subventions pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière au Cameroun’’ ou encore ‘’Des femmes rurales à l’école de la communication pour le plaidoyer’’. L’interface du site fait ressortir les rubriques actualités, les Publications et un espace presse réservé aux journalistes. Il faut savoir que le projet s’investi déjà à la formation des hommes de medias pour un relai optimal des questions liées au foncier au Cameroun.

La problématique de la gestion et de la redistribution du foncier au Cameroun est une question qui préoccupe de plus en plus. Une loi foncière jugée caduque qui ne répond plus ni à la logique du droit coutumier, ni à la réalité moderne. C’est ce contexte qui justifie le combat du projet LandCam ayant choisi de défendre la bonne gouvernance foncière au Cameroun. Investi sur le terrain par ses actions de sensibilisation depuis sa création en 2017, avec le site internet, il va pouvoir toucher un plus grand nombre.

Notons que le projet LandCam qui court jusqu’à 2021 collabore avec les principales parties prenantes (associations, société civile, gouvernement) pour améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles en conduisant au niveau local des initiatives innovantes pour une meilleure gouvernance foncière, et en contribuant aux réformes pratiques des politiques en la matière. Le projet fait intervenir trois organisations internationales à savoir le Centre pour l’environnement et le développement (CED) qui œuvre pour la promotion de la justice environnementale communautés locales et autochtones en Afrique Centrale ; l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED) promeut le développement durable en reliant les priorités locales aux défis mondiaux et enfin le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA), plateforme d’acteurs de la société civile et des communautés de base pour combattre les problèmes systémiques générateurs de pauvreté, de faim et les injustices sociales, économiques et environnementales au Cameroun.

Vanessa Ngono Atangana

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un homme tue son amante et son fils de 4 ans à Douala

Avatar

Published

on

Le présumé assassin médite son sort actuellement au commissariat du 17ème arrondissement de Douala. Cet homme âgé de la trentaine a mis fin à la vie de Rosine Epée et de son fils de 4 ans dans la nuit du samedi à dimanche à pk19 dans la capitale économique.

Pour cause Rosine a décidé de mettre un terme à la relation qu’elle entretenait avec son bourreau. La victime est veuve et mère de 3 enfants parmi lesquels des jumeaux âgé de 10 ans.

D’après les informations recueillies sur place, une dispute opposait couple, puis une bagarre s’en est suivie.

C’est donc au cours de cette bagarre que l’assassin a mortellement blessé la veuve sur le crâne et s’en est immédiatement pris à son fils de 4 ans qui a malheureusement aussi rendu l’âme.

Lire la suite

Cameroun

Ségolène Royal est au Cameroun pour inaugurer 13 maternités nouvellement construites

Avatar

Published

on

Après sa toute première visite au Cameroun lors du 2ème Copil tenu à Bangangté le 13 juillet 2018, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète », madame Ségolène Royal, est de nouveau au pays, ce 13 mai 2019, cette fois ci, c’est pour l’inauguration de 13 maternités entièrement équipées et alimentées par l’énergie solaire, dans la commune de Bokok.

« Les actes forts de Ségolène Royal au Cameroun ». Moins d’un an après l’annonce du projet, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète » est au Cameroun depuis dimanche dernier. Objectifs : inaugurer les treize premières Maternités scolaire en activité dans la commune pilote de Bikok. Le solaire par les femmes et pour les femmes. Le bonheur des équipes médicales et des mamans.

« Ségolène Royal et Ketcha Courtès à Bikok aujourd’hui ». En compagnie de l’ancienne présidente du Refela-Cam la présidente de l’Ong « Désirs d’Avenir pour la Planète » procède ce jour à l’inauguration du projet Maternité à l’énergie solaire, dans cette commune

Lire la suite




Derniers articles

Sports34 minutes ago

Basket: Odom a triché lors d’un contrôle antidopage avant les JO-2004

L’ancien joueur NBA Lamar Odom a révélé dans son autobiographie à paraître qu’il avait triché en utilisant une prothèse de...

Sports34 minutes ago

Basket: le CSKA Moscou de Nando De Colo redevient champion d’Europe

Le CSKA Moscou de Nando De Colo est redevenu champion d’Europe de basket en battant l’Efes Istanbul 91 à 83...

Sports34 minutes ago

Trophées UNFP : Christophe Galtier (Lille) élu meilleur entraîneur de Ligue 1

Christophe Galtier, qui a mené Lille à la 2e place du Championnat de France à la surprise générale, a été...

Sports34 minutes ago

Trophées UNFP: l’Allemande Dzsenifer Marozsan (Lyon) désignée meilleure joueuse de D1 féminine

La milieu de terrain de l’OL Dzsenifer Marozsan a été désignée meilleure joueuse de D1 féminine pour la troisième année...

France34 minutes ago

Vincent Lambert: les parents multiplient les recours à la veille de l’arrêt programmé des soins

Nouveaux recours annoncés et manifestation devant l’hôpital : les parents de Vincent Lambert multiplient les initiatives à la veille de...

Cinéma2 heures ago

Delon reçoit la Palme d’honneur: «Il y a longtemps que je n’ai pas autant chialé»

Delon reçoit la Palme d’honneur 19 mai 2019 22:05; Act: 19.05.2019 22:11 L’acteur français reçoit ce soir sa première récompense...

People2 heures ago

Naomi Scott: «Mon métier génial ne définit pas qui je suis»

Naomi Scott 19 mai 2019 22:24; Act: 19.05.2019 22:24 par Miguel Cid, Londres – L’actrice Naomi Scott a apprécié jouer...

Faits divers2 heures ago

Porrentruy (JU): Une casserole enflamme un appartement

Porrentruy (JU) 19 mai 2019 22:40; Act: 19.05.2019 22:42 Un incendie s’est déclaré dimanche soir dans un immeuble de Porrentruy....

France2 heures ago

Une femme blessée par un lion de cirque en cage

Dimanche matin, à Montfort-sur-Meu en Ille-et-Vilaine, une femme de 26 ans s’est approchée de la cage d’un lion du cirque Zavatta....

Business2 heures ago

Egypte: 17 blessés dans un attentat contre des touristes près des pyramides

Dix-sept personnes, dont des Sud-Africains et des Egyptiens, ont été blessées dimanche dans une attaque à la bombe contre un...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma