Connect with us

Côte d'Ivoire

Le “Yako!”, l’indemnisation des victimes de crises violentes en Côte d’Ivoire

AFP

Publié le

Des manifestants anti-Gbagbo bloquent une rue en brûlant des pneus après l'acquittement de l'ancien président Laurent Gbagbo par la CPI, quartier d'Abobo, Abidjan, Côte d'Ivoire, le 16 janvier 2019. (c) Reuters

Ce fonds a complètement changé ma vie”, exulte Mariam Cissé, veuve : l’opération d’indemnisation des victimes de la crise post-électorale connaît un franc succès en Côte d’Ivoire, où les bénéficiaires se disent toutefois inquiets d’un retour des violences, à un an de la présidentielle.

“J’étais désespérée, après le décès de mon mari, j’étais mendiante. Je quémandais de gauche à droite pour nourrir mes enfants”, témoigne Mariam Cissé, assise dans sa petite boutique de lingerie dans le quartier populaire de Yopougon à Abidjan, théâtre de nombreuses exactions durant la crise postélectorale de 2010-11.

“Grâce au fonds j’ai pu ouvrir une boutique. J’arrive à me prendre en charge et à scolariser mes enfants”, raconte-t-elle, entourée de ses gamins.

Sinistrée du quartier populaire d’Abobo, Hélène Kouakou, grand-mère, a bénéficié de ce fonds gouvernemental pour ouvrir son commerce de bois de chauffe et s’occuper de ses petits enfants dont le père a été tué.

“Ce commerce m’a redonné goût à la vie, je me sens naître de nouveau”, raconte la quinquagénaire en écrasant des larmes, assise devant une petite maison délabrée.

Et Alphonse Yéo Navigué, 25 ans, les deux mains amputées, a pu investir dans un kiosque à café qui lui procure des revenus et lui permet de “croire maintenant à l’avenir”.

La Côte d’Ivoire a connu une décennie de troubles entre 2002 et 2011 avec un pays coupé en deux, entre pouvoir et rebelles. Les tensions ont culminé avec la crise post-électorale de 2010-2011 qui a “fait 3.248 morts, et plus de 1.000 blessées et invalides”, selon la ministre ivoirienne de la Solidarité et de la cohésion sociale, Mariatou Koné, qui pilote l’opération de “réparation des préjudices” alimenté par un fonds gouvernemental de 15 millions d’euros.

Le pays, première économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, 8 pays), a connu des crises depuis 1990 et l’avènement du multipartisme, “mais c’est la première fois (…) que l’on effectue des réparations de préjudices”, précise-t-elle.

– “pardon” –

Depuis 2017, 3.000 victimes sur les 3.243 recensées ont reçu chacune un chèque d’un million de FCFA (environ 1.500 euros) pour “les droits violés, les dommages subis et les outrages endurés”, une opération appelée “Yako!” (“pardon” ou “condoléances” en langue akan). Soit un taux de réalisation de 90%.

Les blessés bénéficient d’une prise en charge médicale jusqu’à leur rétablissement.

Bien qu’il ait globalement pris en compte les ayant droits de 2011, le processus d’indemnisation vise aussi toutes les victimes des crises depuis 1990, comme l’a recommandé un rapport de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), une structure dont les travaux débutés fin septembre 2011 se sont achevées en 2015.

La Commission avait tenté d’adapter le concept de justice “transitionnelle” instauré dans l’Afrique du Sud post-apartheid, qui avait permis à ce pays, à force d’écoute et de dialogue entre bourreaux et victimes, de ne pas sombrer dans le chaos.

A partir d’un certificat de décès, d’un procès verbal de famille authentique, les ayant droits ont endossé en toute transparence leur chèque.

Un succès à faire pâlir d’envie les victimes de déchets toxiques déversés en 2006 à Abidjan, qui réclament toujours réparation, alors que Transfigura (la société mise en cause) avait versé la somme de 100 milliards de FCFA (152 millions d’euros) pour leur indemnisation, après un accord à l’amiable avec le gouvernement. Mais ces fonds ont été détournés par des associations de fausses victimes.

L’expérience acquise par Mme Mariatou Koné, lorsqu’elle dirigeait de 2012 à 2016 le Programme national de cohésion sociale, une structure étatique en charge de l’indemnisation des victimes, a largement contribué au succès de l’opération ivoirienne, vue comme un modèle à l’extérieur.

“Le Mali, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Togo sont venus à notre école pour s’inspirer de notre modèle. Le fait que nous ayons pu franchir le pas et commencer les indemnisations a été fortement apprécié. C’est une fierté pour nous”, affirme Mme Koné.

Mais traumatisées par les crises qu’a connues le pays depuis 25 ans, les victimes ne cachent pas leur inquiétude à l’approche de la présidentielle de 2020.

“Nous avons des craintes pour 2020, on a commencé à avoir le sommeil difficile (…) Nous avons peur à cause des propos des politiciens”, dit Mamadou Soromidjo Coulibaly, président de la principale association de victimes de la crise.

“Nous devrons faire en sorte que nous n’ayons pas à revivre ce que nous avons connu en 2011, en étant tolérant (…) dans nos comportements”, conseille la ministre ivoirienne. “Nous n’avons qu’un seul pays”.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire/ L’opération TNT de la filière anacarde lancée à Korhogo

AIP

Published

on

By

Le sous-préfet de Korhogo, Kouassi N’guessan, remet le reçu d’achat et la somme correspondante au paysan vendeur, après avoir vérifié que le prix d’achat de 375 fCFA/kg est respecté

Korhogo, 09 mai (AIP) – L’opération TNT, initiée par le Conseil du coton et de l’anacarde, dans le but d’acheter tous les stocks de noix de cajou des producteurs au prix homologué de 375 fCFA/kg, a démarré dans département de Korhogo, jeudi.
La Société coopérative d’anacarde du Kafigué (SCAK-Coop CA), l’un des trois exportateurs sélectionnés dans le département pour cette opération, s’est rendue à cet effet dans le village de Fapaha (environ 25 km de Korhogo) pour enlever 35 T de noix de cajou sous le regard du sous-préfet central de Korhogo, parti pour s’assurer que le prix officiel est effectivement pratiqué.
« L’Etat de Côte d’Ivoire a fixé le prix de l’anacarde à 375 francs CFA le kilogramme bord-champ. Malheureusement, il nous a été rapporté…

Veuillez vous connecter pour lire l’intégralité.

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire/ Une compagnie cotonnière renforce les capacités de ses conseillers agricoles à Niakara

AIP

Published

on

By

Les participants à la formation

Niakara, 09 mai (AIP)- Près de 70 conseillers agricoles de la Compagnie ivoirienne de coton (COIC), venus de Tortiya, Tafiré, Katiola et Niakara, ont pris part, mercredi, à une formation sur l’utilisation des machines et produits phytosanitaires dans leur secteur d’activité.
“La formation, dont les producteurs sont les véritables destinataires, vise l’amélioration des connaissances des conseillers pour une utilisation optimale non seulement des appareils de traitement mais aussi des produits phytosanitaires et autres engrais employés dans la culture du coton”, a expliqué, mercredi, l’agent formateur à la COIC, Coulibaly Watan.
La COIC est l’unique société d’égrenage de coton opérant dans la région du Hambol, dont le département…

Veuillez vous connecter pour lire l’intégralité.

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire/ L’opération TNT lancée à Madinani

AIP

Published

on

By

L’opération TNT lancée à Madinani

Madinani, 08 mai (AIP)-Le lancement de l’opération TNT, dans le département de Madinani, s’est matérialisée par le remplissage d’une remorque de 40 tonnes  de noix de cajou, achetées au prix bord champ de 375  francs CFA le kilogramme, en présence des autorités préfectorales.
Le responsable local du conseil coton-anacarde, Koné Aboubacar, a expliqué lundi que, cette opération initiée par le gouvernement ivoirien, vise  à résoudre les difficultés sur le terrain par l’achat prix bord champ de 375  francs CFA des produits séchés et triés.
« Nous avons débuté depuis le 26 avril dans le département de Séguélon. Aujourd’hui, nous sommes à l’étape de Madinani pour la phase de lancement solennelle », a déclaré Koné Oumar, acheteur et directeur de la coopérative…

Veuillez vous connecter pour lire l’intégralité.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse25 minutes ago

Loterie: Pas de grand gagnant au tirage du Swiss Loto

Loterie 22 mai 2019 20:50; Act: 22.05.2019 20:50 Personne n’est parvenu à deviner la bonne combinaison lors du tirage de...

Cinéma25 minutes ago

Festival de Cannes: Le roi Leo DiCaprio se sait chanceux

Festival de Cannes 22 mai 2019 21:06; Act: 22.05.2019 21:06 par Laurent Vidal, Cannes – Après la projection triomphale, mardi...

Faits divers26 minutes ago

Etats-Unis: Le veuf étreint son bébé pour la première fois

Etats-Unis 22 mai 2019 21:04; Act: 22.05.2019 21:04 Le mari de la jeune fille de 19 ans, tuée fin avril...

Divertissement26 minutes ago

Dans Quotidien, Valentine Oberti révèle avoir elle aussi été convoquée à la DGSI (Vidéo).

22 Mai 2019 Publié par François 22/05/2019 20H45 Sur le plateau de l’émission Quotidien, sur TMC,  la journaliste Valentine Oberti est...

Business30 minutes ago

Mode : Prada renonce à son tour à la fourrure animale

Le premier groupe de luxe italien, Prada, a annoncé mercredi qu’il n’utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections, s’ajoutant...

Faits divers31 minutes ago

Une femme de 102 ans soupçonnée du meurtre de sa voisine de chambre

Une enquête a été ouverte après le meurtre samedi d’une nonagénaire dans une maison de retraite de l’Aisne et sa...

Sports31 minutes ago

JO Tokyo-2020: la boxe maintenue, l’AIBA va être exclue

La boxe sera bien présente aux JO de Tokyo mais le tournoi ne sera pas organisé par l’association internationale de...

Sports31 minutes ago

Tour d’Italie: Ewan sprinte avant la montagne

Dernier sprint avant la montagne: l’Australien Caleb Ewan s’est adjugé devant Arnaud Démare la 11e étape du Giro, mercredi, à...

Sports31 minutes ago

Roland-Garros: Federer et la terre battue, je t’aime, moi non plus

Après trois éditions manquées, Roger Federer s’apprête à faire son retour sur la terre battue de Roland-Garros, la surface qui...

France35 minutes ago

Européennes: Steve Bannon doit être décompté dans le temps de parole du RN (CSA)

Les déclarations de l’ex-stratège de Donald Trump, Steve Bannon, sur les élections européennes doivent être décomptées dans le temps de...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma