Connect with us

Asie

En Corée du Sud, la sage K-pop engluée dans un scandale sexuel

AFP

Publié le

La K-pop vend ses stars aux mines impeccables comme les archétypes de la perfection comportementale. Mais un scandale à caractère sexuel dans l’industrie musicale montre à quel point discrimination et abus sont prégnants en Corée du Sud, jugent les féministes.

En l’espace de deux jours, le chanteur Jung Joon-young ainsi que Seungri, membre du boys band BIGBANG, l’un des plus grands groupes de K-pop du pays, ont annoncé qu’ils se retiraient du monde du spectacle.

Jung Joon-young, 30 ans, devenu célèbre au Sud pour sa participation à un télé-crochet, a reconnu avoir filmé ses relations sexuelles à l’insu de ses partenaires et partagé les images sans leur consentement.

Seungri, 29 ans, de son vrai nom Lee Seung-hyun, est soupçonné d’avoir tenté de soudoyer des investisseurs en leur proposant les services de prostituées.

Les deux artistes étaient membre d’un groupe de chat, où Jung Jong-young et d’autres ont partagé des vidéos sexuelles dans lesquelles figurent au moins dix femmes, selon la chaîne sud-coréenne SBS.

Le pays est confronté à une épidémie de “molka” –caméra espion– la plupart du temps installées par des hommes pour filmer les femmes à leur insu dans les lieux publics, toilettes, transport, bureaux…

Mais les stars de la K-pop cultivent plutôt une image de gens propres sur eux. Le gouvernement sud-coréen les soutient activement comme produit d’exportation, ce qui aggrave l’onde de choc suscitée par le scandale.

Les vedettes de la “vague coréenne” qui a pris d’assaut l’Asie mais s’est aussi popularisée dans le reste du monde sont soumises à d’énormes pressions.

– Corruption –

On n’attend d’elles rien de moins que la perfection dans leur apparence ou leur comportement. Elles sont épiées par des clubs de fans qui dépensent sans compter leur temps et leur argent pour aider leur idole à gravir les marches de la gloire, quitte à écraser les rivaux.

La Corée du Sud est traversée comme de nombreux autres pays par la déferlante #MeToo contre les violences faites aux femmes. Mais vu les sommes en jeu, les personnalités de la K-pop ont plus à perdre que d’autres si elles sont mouillées dans un scandale.

Le polyglotte Seungri est perçu comme “l’exportation culturelle idéale”, explique à l’AFP Lee Moon-won, critique de culture pop à Séoul.

“La plupart des fans estiment qu’il travaille extrêmement dur. En plus de sa carrière de chanteur, il a maîtrisé le japonais et le chinois, ce qui l’a rendu très utile à BIGBAND lors de leurs tournées dans ces pays”.

Seungri, entrepreneur multi-casquettes, a été entendu par la police durant le weekend et inculpé pour “incitation à la prostitution”.

Outre l’affaire de pots-de-vins “sexuels”, son nom est mêlé à une enquête de la police sur le Burning Sun, boîte de nuit dont il était le directeur des relations publiques. Le personnel est accusé de s’être servi de caméras cachées pour filmer des femmes et d’avoir utilisé drogues et alcool pour les agresser sexuellement.

Avant le scandale, il avait été affublé du sobriquet “Seungsby le magnifique” en référence à Gatsby, personnage de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald, pour son physique avenant, son succès et ses fêtes somptueuses.

“C’est ironique de constater les points communs depuis le scandale”, poursuit M. Lee. “Tous d’eux se sont livrés à des activités illégales et corrompues pour parvenir à la célébrité et la richesse”.

– “Exploitation des femmes” –

Les fans de BIGBANG sont divisés, certains exprimant leur colère et leur déception, d’autres leur incrédulité.

Un admirateur étranger a publié des photos de fleurs accompagnées d’une note manuscrite: “je t’attendrai sur cette route fleurie”, une des paroles du groupe.

Un autre refuse de croire aux accusations. “J’en ai assez de tout ça et je souffre. J’admire Seungri depuis longtemps et il m’a fait sourire pendant les jours sombres”, dit un fan sur Twitter.

Mais les militantes des droits des femmes ne sont guère étonnées par ces affaires.

Outre la “molka”, la “vengeance porno” sur internet est également fréquente. La plupart du temps, c’est le fait d’hommes vindicatifs qui mettent en ligne des vidéos de leurs relations sexuelles avec leur ex.

Dans une société profondément conservatrice, les dégâts infligés par ces images peuvent être considérables.

Selon Han Sol, du groupe Flaming Feminist Action, les vidéos tournées par des caméras espions sont regardées et partagées de longue date par les Sud-Coréens qui les considèrent comme le moyen de renforcer leurs “liens fraternels”.

Des milliers de femmes ont manifesté plusieurs fois contre la “molka” l’année dernière dans le cadre de #MeToo.

“Cette affaire montre que les vedettes masculines de la K-pop ne font pas exception quand il s’agit de participer à cette réalité perturbante, l’exploitation des femmes”, renchérit la féministe Bae Bok-ju.

cldl/slb/ev/lch

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Asie

La France n’a pas renforcé ses patrouilles dans le golfe Persique malgré les tensions iraniennes

Avatar

Published

on

© AP Photo / Fars News Agency, Ebrahim Norouzi

La déclaration intervient alors que des photos de missiles iraniens sur de petits bateaux dans le golfe Persique ont fait surface, suscitant l’inquiétude que le corps des gardes de la révolution islamique les tire sur des navires de la marine américaine.

Un porte-parole de l’actuel chef d’état-major de l’armée française a déclaré que Paris n’avait pas accru la surveillance dans le golfe Persique à sa connaissance.

Un peu plus tôt dans la journée, trois responsables de la Maison Blanche ont été cités par le New York Times, affirmant que les images suspendues montrant des missiles entièrement assemblés avaient incité Washington à intensifier sa rhétorique contre Téhéran.

Le porte-parole, le colonel Patrick Steiger, a déclaré lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense qu’aucune conclusion n’avait été tirée concernant les prétendues opérations de sabotage contre des navires saoudiens et émiriens dans le Golfe.

Selon Steiger, des experts français sont actuellement impliqués dans une enquête sur les opérations présumées.

Lire la suite

Asie

Au moins 20 personnes piégées dans l’effondrement d’un immeuble à Shanghai

Avatar

Published

on

L’incident s’est produit dans le district de Changning à Shanghai jeudi matin. À l’heure actuelle, il n’existe aucune information officielle sur les raisons possibles de l’effondrement du bâtiment.

Selon le portail chinois d’informations ECNS, environ 20 personnes se sont retrouvées coincées sous des débris après l’effondrement d’un bâtiment commercial en cours de rénovation à Shanghai.

Dans le même temps, le journal The Paper a signalé que près de 10 personnes avaient été bloquées après l’incident, ajoutant que la surface effondrée avait été estimée à 1 000 mètres carrés, soit un tiers de l’immeuble.

Une opération de recherche est en cours. Selon les pompiers de Shanghai, 11 personnes ont été sauvées du site pour le moment.

Lire la suite

Asie

Attaque au Pakistan: des hommes armés assaillent un hôtel cinq étoiles au Baloutchistan

Avatar

Published

on

AFP

Trois hommes armés ont pris d’assaut un hôtel cinq étoiles dans la province pakistanaise agitée du Baloutchistan, faisant au moins un mort, ont annoncé des responsables.

L’attaque visait l’hôtel Zaver Pearl-Continental de la ville portuaire stratégique de Gwadar, pièce maîtresse d’un projet chinois de plusieurs milliards de dollars.

Un porte-parole de l’hôtel a déclaré qu’il n’y avait pas d’invités et peu de personnel en raison du Ramadan.

L’armée séparatiste de libération du Baloutchistan a déclaré avoir lancé l’attaque contre des investisseurs chinois et autres.

“Attendez-vous à plus d’attaques en Chine et au Pakistan”, a déclaré un compte Twitter qui prétendait être lié au groupe.

Les militants du Baloutchistan s’opposent aux investissements chinois, affirmant qu’ils ne profitent guère aux populations locales.

Que savons-nous de l’attaque?

Les hommes armés ont pris d’assaut l’hôtel, généralement populaire auprès des hauts responsables du gouvernement et des visiteurs étrangers, vers 16h50 heure locale (11h50 GMT), tuant un agent de sécurité qui avait tenté de les arrêter à l’entrée.

Les forces de sécurité sont entrées dans l’hôtel et ont pris part à une fusillade avec les militants.

En raison du mois sacré musulman du ramadan, l’hôtel n’a pas de clients et son personnel est très limité, a déclaré un porte-parole de Zaver Pearl-Continental à la BBC.

Cependant, des rapports antérieurs suggéraient que les clients de l’hôtel avaient été évacués en toute sécurité.

L’hôtel est situé sur une colline surplombant le port de Gwadar sur la mer d’Arabie, développé par la Chine dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), un réseau de routes, de voies ferrées et de pipelines reliant les deux pays.

Sur Twitter, l’ambassade de Chine au Pakistan a condamné l’attaque, qui intervient quelques semaines à peine après le massacre de 14 personnes, dont 11 militaires, dans la région.

Où est situé l’hôtel à Baloutchistan?

Berceau d’une insurrection de longue date, le Baloutchistan est la province la plus pauvre et la moins développée du Pakistan.

Il partage une frontière large et poreuse avec l’Afghanistan et l’Iran.

Son économie est dominée par les ressources naturelles, notamment le gaz naturel, et est transformée par les grands projets d’infrastructure chinois du CPEC, qui font partie de l’ambitieuse initiative Belt and Road.

Plusieurs groupes militants opèrent dans la région, notamment les talibans pakistanais, la BLA et le groupe extrémiste sunnite Lashkar-e-Jhangvi.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse18 minutes ago

Suisse: Votations fédérales: le double «oui» l’emporte

Suisse 19 mai 2019 12:15; Act: 19.05.2019 14:52 La réforme de l’imposition des entreprises, couplée cette fois à un financement...

Suisse18 minutes ago

Votations du 19 mai: Armes: «Un pas dans la bonne direction»

Votations du 19 mai 19 mai 2019 12:09; Act: 19.05.2019 14:41 par Pascal Schmuck – Les citoyens helvétiques sont appelés...

Faits divers18 minutes ago

Incendie à la gare de Mulhouse: 8.000 m2 d’entrepôts détruits, pas de victime

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche près de la gare de triage de Mulhouse, ravageant...

Sports18 minutes ago

Kompany quitte Man. City et revient à Anderlecht comme entraîneur-joueur

Le capitaine belge de Manchester City Vincent Kompany a annoncé dimanche qu’il quittait le club où il a passé 11...

Sports18 minutes ago

Hand: Béatrice Edwige va quitter Metz en beauté

Sauf énorme surprise, les handballeuses de Metz vont remporter leur 23e titre de championnes de France de handball, le quatrième...

France18 minutes ago

LREM part à l’assaut d’un RN “cheval de Troie” de Trump et Poutine

La majorité macroniste, menacée par le RN pour la victoire aux Européennes, sonne la charge à une semaine du scrutin...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Kreuzlingen (TG): Une BMW s’embrase sur l’autoroute A7

Kreuzlingen (TG) 19 mai 2019 13:08; Act: 19.05.2019 13:40 Un conducteur en a été quitte pour une belle frayeur, samedi...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma