Connect with us

Biodiversité

Le gouvernement en mode équilibriste sur l’avenir énergétique de la France

AFP

Publié le

Loi énergie critiquée et finalement modifiée in extremis, débat miné sur la taxe carbone, objectifs difficiles à concilier… Le gouvernement, qui doit aussi composer avec un contexte social tendu, peine à convaincre sur ses ambitions climatiques.

La décision confirmée ce dimanche par l’exécutif a été timidement saluée par les ONG et certains élus: le gouvernement a décidé de revoir sa copie sur la loi énergie qui devait être présentée en Conseil des ministres lundi.

“Il y a eu des demandes de préciser certains aspects, certaines dispositions. Ce que nous allons faire donc, c’est reporter d’une semaine ou deux (la présentation du projet de loi, NDLR). C’est juste une question d’améliorer encore le texte pour le rendre plus ambitieux sur le climat”, s’est défendu le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy lundi matin sur RMC/BFMTV.

“On souhaite rendre le texte plus ambitieux, notamment en matière d’efficacité énergétique et de baisse des émissions de gaz à effet de serre”, a abondé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux à l’issue du Conseil des ministres.

Cette décision intervient quelques jours après l’appel d’Emmanuel Macron à “aller plus fort, plus vite et plus loin” dans la transition écologique, lors d’un échange dans le cadre du grand débat.

Le gouvernement va donc réintroduire des objectifs précis de réduction d’émissions de gaz à effet de serre en plus de l’atteinte de la “neutralité carbone” en 2050, c’est-à-dire un équilibre entre émissions de CO2 et retrait de l’atmosphère de CO2, par exemple via les puits de carbone (forêts, sols, etc.).

Le futur texte va aussi restaurer l’objectif d’une baisse de 20% des consommations d’énergie en 2030 par rapport à 2012, alors que la précédente version tablait sur -17%, une décision très critiquée notamment par le Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Plus qu’une ambition relevée, l’ONG Réseau action climat a noté lundi ce “recul évité”, tout en regrettant le maintien du report de 10 ans, de 2025 à 2035, de la baisse de la part du nucléaire dans la production d’électricité.

Le texte vise en effet à modifier la loi sur la transition énergétique de 2015 sur des points que le gouvernement ne jugeait pas atteignables. C’est un préalable à la publication définitive de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) d’ici 2028.

– Pris entre deux feux –

Le gouvernement avait déjà souffert pour accoucher de cette PPE, présentée avec plusieurs mois de retard fin novembre par le président de la République, au début du mouvement des “gilets jaunes”.

Elle actait finalement la fermeture de 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035, l’arrêt d’ici 2022 des quatre centrales à charbon encore en fonctionnement sous réserve que la sécurité d’approvisionnement électrique soit garantie, et des trajectoires de développement pour les énergies renouvelables (éolien, solaire, biogaz, etc.).

Mais depuis, l’exécutif doit naviguer entre des vents contraires: malgré le besoin de moyens pour financer la transition énergétique, il a été contraint de revenir sur la hausse de la taxe carbone face au ras-le-bol fiscal ambiant, mais il a aussi reçu une pétition signée par plus de 2,1 millions de personnes soutenant un recours contre l’Etat pour “inaction climatique”.

La mobilisation se structure aussi au Parlement. Plus d’une centaine de députés de tous bords ont envoyé ce week-end une lettre au Premier ministre, que l’AFP a pu consulter, pour réclamer plus d’ambition dans les énergies renouvelables. Et un groupe de 70 sénateurs avancent leurs propositions “pour répondre au défi climatique”.

“Le Grand Débat National doit dessiner les contours d’un nouveau contrat social, qui réponde aux enjeux de redistribution et de protection sociale, mais aussi aux exigences d’une action résolue sur les grands enjeux climatiques et environnementaux”, écrivent ces derniers.

Dans le même temps, une commission d’enquête à l’initiative du groupe LR se penche actuellement à l’Assemblée sur le coût des énergies renouvelables et leur “acceptabilité”.

“Je suis bien conscient de la gravité de la situation à la fois du point de vue écologique et du point de vue social”, a assuré François de Rugy lundi, en insistant par exemple sur l’engagement de l’Etat à accompagner socialement l’arrêt des centrales à charbon, la lutte contre la précarité énergétique et l’adoption de véhicules plus propres.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Biodiversité

Ouverture du G7 Environnement, appel à plus d’actions

AFP

Published

on

By

Une réunion des ministres de l’Environnement du G7 s’est ouverte dimanche à Metz, dans l’optique de promouvoir des actions concrètes et d’adopter une charte sur la biodiversité, à la veille de la publication d’un rapport alarmiste sur l’état de la nature.

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), sont présentes des délégations du Mexique, du Chili (qui accueillera la COP25 climat fin 2019), du Niger, du Gabon, d’Egypte, d’Inde, d’Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l’Union européenne.

En s’appuyant sur les travaux scientifiques, “nous nous accorderons sur les meilleurs moyens pour rehausser la place accordée à la biodiversité sur la scène internationale et pour aboutir à un résultat ambitieux à la COP15” biodiversité en Chine fin 2020, a promis le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l’ouverture du sommet.

Au programme de ces deux jours, l’examen d’initiatives concrètes autour de la lutte contre les inégalités, la déforestation, les déchets plastiques ou encore la protection des récifs coralliens, et l’adoption d’une charte biodiversité. Les questions du climat, du financement des actions en faveur de la biodiversité et des alertes scientifiques seront aussi abordées.

“J’espère que nous pourrons témoigner lundi soir (…) d’un engagement collectif pour une action résolue et concrète”, a ajouté François de Rugy.

Cette réunion doit se conclure lundi après-midi, alors que sera rendu publique à Paris la version finale d’un vaste rapport sur la situation mondiale des écosystèmes. Le constat des scientifiques est très inquiétant, la destruction de la nature menaçant l’avenir de l’Homme autant que le changement climatique.

Samedi, plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux “gilets jaunes”, ont participé à une “marche mondiale pour une justice écologique et sociale”, répondant à l’appel d’une quarantaine d’associations environnementales et citoyennes.

Pour de nombreuses associations, le compte n’y est pas, aussi bien en matière de lutte contre le changement climatique que de protection de la biodiversité. Les membres du G7 font partie des pays “les plus riches, les plus développés, mais aussi les plus pollueurs de la planète”, rappelle Réseau action climat (RAC). “Ils ont donc la responsabilité d’agir pour enrayer cette crise”.

En marge du G7 Environnement, des conférences sur la biodiversité, le changement climatique et la transition écologique sont proposées au public au Centre Pompidou-Metz.

La France assure cette année la présidence du G7, avant les Etats-Unis en 2020.

Lire la suite

Biodiversité

Ouverture du G7 Environnement, appel à plus d’actions

AFP

Published

on

By

Une réunion des ministres de l’Environnement du G7 s’est ouverte dimanche à Metz, dans l’optique de promouvoir des actions concrètes et d’adopter une charte sur la biodiversité, à la veille de la publication d’un rapport alarmiste sur l’état de la nature.

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), sont présentes des délégations du Mexique, du Chili (qui accueillera la COP25 climat fin 2019), du Niger, du Gabon, d’Egypte, d’Inde, d’Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l’Union européenne.

En s’appuyant sur les travaux scientifiques, “nous nous accorderons sur les meilleurs moyens pour rehausser la place accordée à la biodiversité sur la scène internationale et pour aboutir à un résultat ambitieux à la COP15” biodiversité en Chine fin 2020, a promis le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l’ouverture du sommet.

Au programme de ces deux jours, l’examen d’initiatives concrètes autour de la lutte contre les inégalités, la déforestation, les déchets plastiques ou encore la protection des récifs coralliens, et l’adoption d’une charte biodiversité. Les questions du climat, du financement des actions en faveur de la biodiversité et des alertes scientifiques seront aussi abordées.

“J’espère que nous pourrons témoigner lundi soir (…) d’un engagement collectif pour une action résolue et concrète”, a ajouté François de Rugy.

Cette réunion doit se conclure lundi après-midi, alors que sera rendu publique à Paris la version finale d’un vaste rapport sur la situation mondiale des écosystèmes. Le constat des scientifiques est très inquiétant, la destruction de la nature menaçant l’avenir de l’Homme autant que le changement climatique.

Samedi, plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux “gilets jaunes”, ont participé à une “marche mondiale pour une justice écologique et sociale”, répondant à l’appel d’une quarantaine d’associations environnementales et citoyennes.

Pour de nombreuses associations, le compte n’y est pas, aussi bien en matière de lutte contre le changement climatique que de protection de la biodiversité. Les membres du G7 font partie des pays “les plus riches, les plus développés, mais aussi les plus pollueurs de la planète”, rappelle Réseau action climat (RAC). “Ils ont donc la responsabilité d’agir pour enrayer cette crise”.

En marge du G7 Environnement, des conférences sur la biodiversité, le changement climatique et la transition écologique sont proposées au public au Centre Pompidou-Metz.

La France assure cette année la présidence du G7, avant les Etats-Unis en 2020.

Lire la suite

Biodiversité

Corse: décès d’une touriste allemande “emportée par les vagues”

AFP

Published

on

By

Une touriste allemande est décédée dimanche à Porto (Corse-du-Sud) “emportée par les vagues” alors qu’elle se promenait sur la plage au moment où l’île est placée en vigilance jaune en raison du vent, ont indiqué les secours et les gendarmes.

La touriste allemande, d’une soixantaine d’années, “a sans doute été happée par les vagues alors qu’elle se promenait sur la plage” à Porto (Corse-du-Sud), selon les secours et les gendarmes.

“Selon les premiers éléments, tout porte à croire qu’il s’agit d’un accident”, ont-ils ajouté.

Le sud-est de la France est balayé dimanche par des rafales de mistral très fortes, avec “des valeurs inédites” pour le mois de mai, jusqu’à 138 km/h, selon Météo France, qui a placé les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse en vigilance orange.

A la mi-journée, Météo-France relevait sur Twitter des pointes à 112 km/h à Avignon, 138 km/h à Salon-de-Provence et 130 km/h à Marseille Marignane, “des valeurs inédites pour ces stations en mai”.

A Marseille, un arbre coupé en deux par le vent est tombé sur la Canebière, entraînant la coupure de la ligne de tramway dimanche matin. A la mi-journée, les sapeurs-pompiers et les marins-pompiers avaient déjà effectué des centaines d’interventions, principalement pour des objets menaçant de tomber.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, en vigilance jaune, près de 2.000 foyers sont privés d’électricité, dans le pays de Lurs, depuis 6H00.

Météo-France prévoit que le mistral continue de souffler violemment jusqu’en cours d’après-midi.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse36 minutes ago

Suisse: AVS: Gerhard Pfister veut du pragmatisme

Suisse 21 mai 2019 09:21; Act: 21.05.2019 09:37 Le président du PDC se méfie de réformes trop ambitieuses pour l’AVS....

Afrique40 minutes ago

Soudan: pas d’accord entre militaires et civils sur la transition

Les négociations se sont achevées lundi soir entre les généraux au pouvoir au Soudan et les chefs de la contestation,...

Afrique41 minutes ago

Au Malawi, une présidentielle et des législatives très ouvertes

Le Malawi se rend aux urnes mardi pour une élection présidentielle à l’issue incertaine, où le sortant Peter Mutharika brigue...

Divertissement41 minutes ago

National Geographic annonce un futur film documentaire sur Jacques-Yves Cousteau.

National Geographic Documentary annonce un projet de documentaire centré sur Jacques-Yves Cousteau. La réalisatrice Liz Garbus, nommée à deux reprises aux...

Sports41 minutes ago

Rugby: l’Australien George Smith prend sa retraite

L’ancienne gloire du rugby australien George Smith, vice-champion du monde en 2003 avec les Wallabies, a annoncé mardi à 38...

Sports41 minutes ago

L1-L2: le Paris FC et Lens donnent le coup d’envoi du marathon des barrages

Quatre matches en deux semaines: le Paris FC et Lens, respectivement 4e et 5e de L2, donnent mardi (20h45) le...

Sports41 minutes ago

NBA: Golden State reçu 5 sur 5

Stephen Curry a fait mieux que Michael Jordan, Magic Johnson ou encore Kobe Bryant: le meneur de Golden State a...

Suisse2 heures ago

Jeux d’argent: La Loterie Romande s’adapte à la nouvelle loi

Jeux d’argent 21 mai 2019 09:01; Act: 21.05.2019 09:01 La Loterie Romande se met en conformité avec la nouvelle loi...

Suisse2 heures ago

Intempéries: Alerte aux inondations en Suisse orientale

Intempéries 21 mai 2019 08:43; Act: 21.05.2019 08:55 Plusieurs régions de Suisse orientale font face depuis lundi à de fortes...

Suisse2 heures ago

Saint-Gall: Joggeuse «sous le choc» après l’attaque d’une buse

Saint-Gall 21 mai 2019 08:28; Act: 21.05.2019 08:28 Une femme a été prise pour cible par un oiseau de proie....

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma