Connect with us

People

Israël: Wonder Woman vole au secours d’une actrice sermonnée par Netanyahu

AFP

Publié le

La comédienne Gal Gadot, qui interprète « Wonder Woman » à l’écran, a volé au secours d’une autre actrice israélienne, sermonnée par le Premier ministre et attaquée sur les réseaux sociaux pour avoir critiqué les positions du parti au pouvoir sur la minorité arabe.

« Aime ton prochain comme toi-même », a écrit la comédienne israélienne Gal Gadot sur son compte Instagram dimanche soir, en soutien à sa compatriote, l’actrice et mannequin Rotem Sela.

« Ce n’est pas une question de droite ou de gauche. Juif ou Arabe. Laïc ou religieux », a-t-elle ajouté.

« C’est une question de dialogue, de dialogue pour la paix et la sécurité, et de tolérance les uns envers les autres », a-t-elle conclu, repostant le message publié par Rotem Sela et lui assurant qu’elle était « une source d’inspiration ».

Rotem Sela, personnalité connue du grand public, avait publié samedi soir un commentaire furieux après avoir entendu la tonitruante ministre de la Culture Miri Regev à la télévision.

La ministre venait d’inviter les électeurs à ne pas voter pour les adversaires du Premier ministre Benjamin Netanyahu aux élections législatives du 9 avril. Elle avait brandi la menace d’une alliance entre les concurrents de M. Netanyahu et les partis arabes pour gouverner après les élections.

Une telle hypothèse passe pour hautement improbable, mais c’est un argument massue régulièrement utilisé par M. Netanyahu, Mme Regev et leur parti, le Likoud (droite).

« Quand est-ce que quelqu’un dans ce gouvernement dira enfin aux gens qu’Israël est un Etat de tous ses citoyens et que tous les gens ont été créés égaux », s’est émue Rotem Sela sur Instagram.

« Même les Arabes – incroyable mais vrai – sont des êtres humains, et les druzes, et les homosexuels aussi, ainsi que les lesbiennes, et – quel choc – les gauchistes », a-t-elle ajouté.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l’Etat d’Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répondu dimanche sur Instagram par un message commençant par « Chère Rotem ».

« Israël n’est pas l’État de tous ses citoyens », a écrit M. Netanyahu, car « selon la loi fondamentale sur la nation adoptée l’an dernier, Israël est l’État-nation du peuple juif – et uniquement du peuple juif », a-t-il dit.

Ce texte, figurant parmi les lois fondamentales qui font office de constitution, a été très critiqué en Israël et à l’étranger.

Il a attisé la crainte chez les Israéliens non juifs de devenir des citoyens de seconde zone en faisant primer le caractère juif d’Israël sur d’autres principes comme la démocratie et l’égalité entre les citoyens.

M. Netanyahu a donné un sérieux coup de barre à droite dans une bataille électorale à l’issue incertaine. Il s’est attiré la réprobation en Israël et à l’étranger en poussant deux partis nationalistes religieux à accepter sur leur liste des candidats d’un parti d’extrême droite largement considéré comme raciste.

Le président israélien Reuven Rivlin, qui a surtout un rôle protocolaire, est intervenu lundi dans la campagne pour en dénoncer le ton.

« Les calculs politiciens font perdre à certains le sens de la raison et nous entendons ces derniers temps des propos totalement inacceptables sur les citoyens arabes d’Israël », a dit le président, sans désigner personne nommément.

« Je refuse de croire que des partis politiques aient renoncé au caractère d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique, démocratique et juif », a-t-il dit dans un discours marquant les quarante ans du traité de paix entre Israël et l’Egypte.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Michel Legrand: Macha Méril veut un festival en son hommage

AFP

Published

on

By

L’actrice Macha Méril, femme du compositeur français Michel Legrand décédé en janvier, veut créer un festival dédié aux comédies musicales et aux musiques de films pour poursuivre son oeuvre, a-t-elle indiqué mardi dans un entretien au Parisien.

Pour faire vivre l’héritage du célèbre créateur des thèmes des « Parapluies de Cherbourg » et des « Demoiselles de Rochefort », « on va commencer avec Stéphane Lerouge, le biographe de Michel, par un festival consacré aux comédies musicales et aux musiques de films. L’idée plaisait beaucoup à Michel. Il ne voulait ni un musée ni une école. Il voulait de la musique vivante », a annoncé Macha Méril. « J’espère organiser le premier l’an prochain, aux beaux jours ».

La comédienne de 78 ans a également indiqué vouloir « créer une fondation en son nom ». « Il avait cette maison à Montargis dont j’aimerais faire une petite Villa Médicis, avec une salle de concerts, d’enregistrement, de cinéma, des logements pour les musiciens », a-t-elle ajouté, précisant que c’était « un projet de longue haleine ».

Elle a aussi indiqué que les partitions du musicien trois fois oscarisé allaient être numérisées. « C’est un trésor. Je suis aidée par le ministère de la Culture et par Brigitte Macron qui m’a reçue à l’Elysée et qui a compris qu’il y avait eu une petite injustice autour de Michel », a-t-elle ajouté.

Michel Legrand, l’un des maîtres de la musique de films, dont la carrière de plus de 50 ans lui a valu une renommée internationale, est décédé le 26 janvier à l’âge de 86 ans.

Musicien touche-à-tout, il a travaillé avec les plus grands cinéastes et musiciens, de Ray Charles à Orson Welles, en passant par Jean Cocteau, Frank Sinatra, Charles Trenet et Édith Piaf.

Lire la suite

People

Macha Méril veut créer un festival de musiques de films en hommage à Michel Legrand

AFP

Published

on

By

L’actrice Macha Méril, femme du compositeur français Michel Legrand décédé en janvier, veut créer un festival dédié aux comédies musicales et aux musiques de films pour poursuivre son oeuvre, a-t-elle indiqué mardi dans un entretien au Parisien.

Pour faire vivre l’héritage du célèbre créateur des thèmes des « Parapluies de Cherbourg » et des « Demoiselles de Rochefort », « on va commencer avec Stéphane Lerouge, le biographe de Michel, par un festival consacré aux comédies musicales et aux musiques de films. L’idée plaisait beaucoup à Michel. Il ne voulait ni un musée ni une école. Il voulait de la musique vivante », a annoncé Macha Méril. « J’espère organiser le premier l’an prochain, aux beaux jours ».

La comédienne de 78 ans a également indiqué vouloir « créer une fondation en son nom ». « Il avait cette maison à Montargis dont j’aimerais faire une petite Villa Médicis, avec une salle de concerts, d’enregistrement, de cinéma, des logements pour les musiciens », a-t-elle ajouté, précisant que c’était « un projet de longue haleine ».

Elle a aussi indiqué que les partitions du musicien trois fois oscarisé allaient être numérisées. « C’est un trésor. Je suis aidée par le ministère de la Culture et par Brigitte Macron qui m’a reçue à l’Elysée et qui a compris qu’il y avait eu une petite injustice autour de Michel », a-t-elle ajouté.

Michel Legrand, l’un des maîtres de la musique de films, dont la carrière de plus de 50 ans lui a valu une renommée internationale, est décédé le 26 janvier à l’âge de 86 ans.

Musicien touche-à-tout, il a travaillé avec les plus grands cinéastes et musiciens, de Ray Charles à Orson Welles, en passant par Jean Cocteau, Frank Sinatra, Charles Trenet et Édith Piaf.

Lire la suite

People

Le PDG des studios Warner démissionne sur fond de liaison avec une actrice

AFP

Published

on

By

Le PDG des studios Warner Bros., Kevin Tsujihara, confronté depuis plusieurs semaines à des rumeurs concernant une liaison avec une jeune actrice britannique qu’il aurait tenté d’aider à décrocher des rôles, va démissionner de ses fonctions, a annoncé lundi le groupe WarnerMedia (précédemment Time Warner).

« Il en va de l’intérêt de WarnerMedia, (de sa filiale, ndlr) Warner Bros., de nos employés et de nos partenaires que Kevin renonce à ses fonctions de président et directeur général de Warner Bros », écrit dans un communiqué le directeur général du groupe WarnerMedia, John Stankey.

« Kevin reconnaît que ses erreurs ne sont pas compatibles avec les attentes de la société en termes de gouvernance et qu’elles pourraient avoir un impact sur sa capacité à se développer », poursuit le communiqué, sans toutefois explicitement évoquer le scandale de sa liaison présumée avec l’actrice Charlotte Kirk.

Des médias américains ont récemment affirmé que Kevin Tsujihara, 54 ans, et Charlotte Kirk, 26 ans, avaient entamé une liaison en 2013. Selon eux, le patron des studios Warner aurait tenté d’user de son influence pour obtenir des rôles à la comédienne.

Sans grand succès apparemment puisque la comédienne n’apparaît à l’affiche que dans deux films produits par Warner Bros, « Célibataire, mode d’emploi » (« How to be single », 2016) et « Ocean’s 8 » (2018), à chaque fois dans des rôles mineurs. Les avocats de M. Tsujihara ont formellement démenti une intervention de sa part pour les choix du casting de ces films.

Ces allégations font l’objet d’une enquête interne chez Warner, qui n’a pas encore fait connaître le nom du remplaçant de Kevin Tsujihara.

M. Tsujihara venait de se voir confier des responsabilités supplémentaires à la suite d’une réorganisation de grande ampleur de l’ancien conglomérat Time Warner, racheté par le géant des télécommunications AT&T et rebaptisé WarnerMedia pour l’occasion.

Lire la suite




Derniers articles

Sports5 heures ago

Bleus: gardien buteur, VAR et soleil au menu de l’entraînement

Les 23 joueurs de l’équipe de France se sont entraînés dans la bonne humeur et sous le soleil de Clairefontaine...

Monde6 heures ago

Venezuela: à Maracaibo, la pêche et la chasse pour survivre

Les poissons qu’il attrape dans le lac de Maracaïbo sont tellement minuscules qu’il termineront en friture. Acculé à la débrouille...

Sports6 heures ago

Boxe: Wilder confirme qu’il défendra sa couronne WBC contre Breazeale

Deontay Wilder, champion du monde des lourds, défendra bien sa couronne WBC contre son challengeur officiel son compatriote Dominic Breazeale...

Monde7 heures ago

En Syrie, les derniers jihadistes de l’EI acculés au bord du fleuve Euphrate

Les jihadistes jusqu’au-boutistes du groupe Etat islamique (EI), désormais acculés dans un tout petit secteur au bord de l’Euphrate aux...

France7 heures ago

Le pape accorde un sursis à Barbarin, qui se met en retrait pour « tourner une page »

Le pape François a accordé un répit au cardinal Philippe Barbarin en refusant sa démission dans l’attente de son procès...

Sports8 heures ago

XV de France: côte fracturée pour Guirado, forfait 3 à 4 semaines avec Toulon

Info Mise à jour 19.03.2019 à 21:00 AFP ...

Monde8 heures ago

Trump et Bolsonaro mettent en scène leur complicité à Washington

Unis dans la dénonciation des « Fake News », Donald Trump et Jair Bolsonaro, l’un de ses plus fervents admirateurs, ont affiché...

France8 heures ago

Décès de Georges Courtois, preneur d’otages aux assises de Nantes

Auteur d’une spectaculaire prise d’otages en 1985 à la cour d’assises de Nantes, Georges Courtois qui se définissait comme un...

Sports9 heures ago

Rugby: plaquage à la taille et interdiction de plaquer à deux testés en France dès septembre

L’obligation de plaquer sous la poitrine et l’interdiction du plaquage à deux seront testées dans les compétitions amateurs françaises, jeunes...

Technologie9 heures ago

Facebook va changer sa gestion des publicités ciblant les minorités

Facebook a annoncé mardi qu’il allait changer sa gestion des publicités ciblant les minorités et les populations économiquement fragiles dans...

Advertisement

Nous suivre sur facebook