Connect with us

Etats Unis

Les démocrates lancent l’offensive parlementaire contre le mur de Trump

AFP

Publié le

Le président américain Donald Trump a juré vendredi de mettre son veto si une résolution visant à annuler l'”urgence nationale”, qu’il a décrétée pour pouvoir construire un mur à la frontière avec le Mexique, était approuvée au Congrès.

Cette “urgence nationale” exceptionnelle, censée aider M. Trump à lutter contre l’immigration clandestine, a déclenché une féroce bataille politico-judiciaire aux Etats-Unis.

Pour y mettre fin, les parlementaires démocrates ont donc présenté une résolution vendredi, en annonçant qu’un premier vote serait organisé à la Chambre des représentants mardi prochain.

“Il n’y a aucune preuve soutenant la fausse affirmation du président (républicain) qu’il y a une crise à la frontière”, a lancé Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires.

La résolution, co-signée par un élu républicain et plus de 225 parlementaires (sur un total de 435), devrait être approuvée sans difficulté à la chambre basse.

Le texte arrivera ensuite au Sénat, contrôlé au contraire par les républicains (53 sièges sur 100).

Son avenir y est incertain, même si plusieurs sénateurs républicains ont exprimé leur malaise face à cette déclaration d'”urgence nationale”, affirmant qu’elle créait un précédent dangereux et outrepassait les pouvoirs de l’exécutif.

Une sénatrice républicaine modérée, Susan Collins, a même laissé entendre qu’elle pourrait voter en faveur de la résolution. Mais cela reste loin d’être suffisant pour parvenir au seuil de votes nécessaires.

Si le texte était toutefois approuvé par les deux chambres du Congrès, Donald Trump a promis de le bloquer.

“Est-ce que je mettrai mon veto? A 100%”, a répondu le président à des journalistes dans le Bureau ovale.

Le milliardaire républicain s’est dit confiant que le Congrès ne pourrait ensuite pas outrepasser son veto. Ceci nécessiterait une majorité des deux-tiers dans les deux chambres.

Reste qu’il serait extrêmement embarrassant pour le républicain d’utiliser pour la première fois son droit de veto afin de sauver une mesure qui dérange jusque dans ses rangs.

– Plainte de 16 Etats –

“Tout le monde sait que les murs fonctionnent”, avait-il martelé en annonçant qu’il décrétait l'”urgence nationale”, le 15 février.

Grande promesse de sa campagne présidentielle en 2016, Donald Trump proclamait à l’époque que le Mexique payerait la facture du mur.

Mais il s’est finalement tourné vers le Congrès américain, où l’âpre bataille avec les démocrates autour de son financement a récemment mené au plus long “shutdown”, ou paralysie budgétaire, de l’histoire récente des Etats-Unis.

Frustré que les parlementaires ne lui attribuent finalement qu’une enveloppe de 1,4 milliard de dollars, sur les près de six milliards qu’il réclamait, Donald Trump a affirmé qu’il n’avait pas d’autres choix que de recourir à l'”urgence nationale” pour lutter contre ce qu’il a qualifié d'”invasion” de gangs, de passeurs, de trafiquants de drogue et de migrants clandestins.

Avec cette mesure exceptionnelle, il veut contourner le Congrès, qui a, selon la Constitution américaine, le dernier mot en matière de financement public.

D’après la Maison Blanche, il va désormais pouvoir débloquer des fonds fédéraux –notamment destinés au Pentagone– et atteindre un budget total de huit milliards de dollars.

Lors d’une visite dans la ville américaine frontalière du Mexique, Laredo, Nancy Pelosi a appelé vendredi les républicains à se rallier à la résolution démocrate: “Le président n’est pas au-dessus des lois”, a-t-elle déclaré.

Seize Etats américains avaient déjà déposé lundi une plainte contre la déclaration d’urgence devant un tribunal fédéral en Californie.

D’après le procureur général de Californie, Xavier Becerra, la construction de ce mur frontalier n’a aucun caractère d’urgence.

Au cours de la conférence de presse pour annoncer sa décision, Donald Trump avait d’ailleurs lâché: “Je n’avais pas besoin de le faire, mais je préfère le faire beaucoup plus rapidement”.

Cette bataille judiciaire s’annonce longue et pourrait remonter, à terme, jusqu’à la Cour suprême. Tout se jouera sur la définition d'”urgence nationale” entendue par la loi de 1976 sur laquelle s’est appuyée le milliardaire.

Plusieurs présidents américains ont déjà eu recours à cette procédure, comme le républicain George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001, le démocrate Barack Obama en pleine épidémie de grippe H1N1, ou pour décréter des sanctions économiques.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etats Unis

«L’Amérique est malade»: le Sénat de l’Arizona déclare que la pornographie est une crise de santé publique

Avatar

Published

on

© Photo : Pixabay

Lundi, les républicains du Sénat de l’Arizona ont adopté une mesure qualifiant la pornographie de crise de santé publique addictive et dangereuse tout en approuvant une résolution conseillant le développement de programmes de récupération de la pornographie.

Avec un vote de 16 voix contre 13, les sénateurs de l’Arizona ont voté en 2009 la résolution concurrente (HCR) de la Chambre, qui qualifie la pornographie de “crise entraînant un large éventail de conséquences pour la santé publique et individuelle”, notamment la traite des êtres humains, la violence à l’égard des femmes , infidélité et pornographie enfantine.

“La pornographie est généralisée. Nos téléphones et notre Internet sont partout”, a déclaré lundi la sénatrice républicaine Sylvia Allen au Arizona Capitol Times. “L’âme de l’Amérique est malade à bien des égards, et cela commence par ce que nous mettons dans nos esprits et dans nos cœurs.”

Le projet de loi, présenté par les législateurs républicains et adopté par la Chambre des représentants de l’Arizona en février, affirme que la pornographie est à l’origine de la récente hausse du nombre de maladies mentales et de la diminution du nombre de mariages et de monogamie. Il affirme également que la pornographie normalise la violence à l’égard des femmes.

La sénatrice Victoria Steele (D) a toutefois qualifié le projet de loi d’inefficace et à moitié cuit.

“Ce projet de loi, à première vue, semble être une bonne idée, mais il n’a pas de dents”, a affirmé Steele au Sénat lundi. “Cela n’entraînera aucun changement. C’est un moyen pour les gens de cocher cette case et de donner l’impression qu’ils ont fait quelque chose.”

Bien que la pornographie puisse comporter des scènes d’agression et déformer le regard des femmes sur le public, Steele a déclaré que la violence à l’égard des femmes et la masculinité toxique devraient être les questions abordées par le corps législatif.

Les démocrates du Sénat de l’Arizona ont également affirmé que la déclaration se moquait de maladies mortelles et de problèmes nécessitant une attention immédiate, tels que la rougeole, l’épidémie d’opioïdes et le sans-abrisme.

Malgré la disponibilité du vaccin, les responsables de la santé de l’Arizona ont confirmé un cas de rougeole dans le comté de Pima en mars. En outre, AZ Central a signalé qu’un voyageur de l’extérieur du pays avait exposé le virus à un nombre incalculable d’Arizonans aussi récemment que le 29 avril.

“La crise de la santé publique aux États-Unis doit vraiment être centrée à présent sur l’épidémie de rougeole qui frappe notre pays et notre État”, a déclaré le sénateur Jamescita Peshlakai. “Nous devons vraiment nous concentrer sur ce genre de choses mortelles et potentiellement fatales.”

Malgré les nombreux liens entre la pornographie et les impacts mentaux, émotionnels et physiques affirmés dans le projet de loi, le projet de loi offre peu d’aide pour apporter une solution, mis à part les programmes futurs d’éducation et de récupération.

Lire la suite

Etats Unis

Etats-Unis: deux blessés grave dans une fusillade à Highlands Ranch

Avatar

Published

on

Au moins deux personnes ont été blessées à la suite d’une fusillade dans une école aux États-Unis.

L’incident s’est produit à l’école STEM du Highlands Ranch, près de Denver (Colorado), cet après-midi vers 13 h 33.

L’école a été mise sous séquestre à la suite de rapports faisant état de plusieurs tireurs actifs en liberté à cet endroit.

Au moins deux personnes ont été arrêtées par la police, tandis qu’une troisième personne fait l’objet d’une enquête.

Un porte-parole de la police a déclaré qu’ils nettoyaient l’école “pièce par pièce”.

On a vu des enfants de l’école élémentaire sortir de l’école avec les mains en l’air.

Au moins deux personnes ont été hospitalisées pendant que les ambulanciers paramédicaux traitent les autres sur les lieux.

Selon des témoins, une victime a été blessée sur l’épaule d’un policier, tandis qu’une autre a été emmenée sur une civière.

“Une source policière de haut rang a déclaré que” plusieurs “victimes avaient été tuées dans une école de la banlieue de Denver”, a déclaré le reporter d’ABC, Clayton Sandell.

“Deux suspects sont en détention. La police en” engage “un troisième.”

Le bureau du shérif du comté de Douglas a tweeté: «Situation instable, coups de feu tirés sur l’école STEM à Ridgeline et à Plaza.»

“Incident à l’école STEM: toujours en train d’obtenir des informations, croyez-en deux blessés. Trouvez d’autres routes. Présentez les médias maintenant sur le côté sud de l’AMC”

L’école est située à environ 13 km du lycée Columbine, où une école notoire a été tuée et qui a coûté la vie à 24 personnes.

Selon le site Web de STEM School, Highlands Ranch est une «communauté d’apprentissage novatrice, gratuite et publique, fondée sur la Charte».

Il dessert les enfants de la maternelle à la 12e année.

Les agents ont conseillé aux personnes de rester à l’écart de la zone et d’autres écoles de la région ont également été placées en état d’alerte élevée à la suite de l’incident.

Nous vous apporterons les toutes dernières mises à jour, des images et des vidéos sur cette nouvelle.

Lire la suite

Etats Unis

L’obésité va dépasser le tabagisme en tant que principale cause évitable de cancer aux États-Unis

Avatar

Published

on

© AP Photo/ AP Photo/Mark Lennihan

La récente baisse du tabagisme et l’augmentation de l’obésité aux États-Unis pourraient inciter les responsables de la santé à annoncer que cette dernière est la principale cause évitable de cancer et à restructurer les politiques et les programmes de santé publique, selon un rapport récent.

Tandis que les recherches sur le cancer associé à l’obésité se poursuivent, des médecins et des chercheurs découvrent que l’épidémie d’obésité connue aux États-Unis pourrait présenter un risque plus élevé que prévu dans les années à venir.

Dans un rapport publié le 30 avril dans le Lansing State Journal (LSJ), plusieurs conclusions depuis la première étude à grande échelle sur le lien entre l’obésité et le cancer en 2003 ont révélé qu’au moins 13 types de cancer étaient associés au surpoids ou à l’obésité.

“A l’heure actuelle, l’excès de poids ou l’obésité sont liés à 13 types de cancer”, a déclaré à LSJ Kristen Sullivan, directrice de la nutrition et de l’activité physique à l’American Cancer Society, ajoutant qu’il était probable que “plus de types de cancer nous continuons à faire plus de recherches. “

Les liens connus incluent certains des cancers les plus courants, le cancer de la thyroïde, le cancer de l’ovaire, le cancer de l’utérus, le cancer du pancréas, le cancer du côlon et les cancers postménopausiques.

Bien que les recherches aient beaucoup progressé dans l’identification des types de cancers associés à un corps en surpoids, il reste encore mal de savoir exactement quelle partie du corps est le plus susceptible de former un cancer en réponse à une concentration élevée de graisse.

Cependant, de nombreux membres de la communauté médicale ont l’impression que le lien se situe dans le tissu adipeux viscéral, ou graisse adipeuse intra-abdominale, note LSJ.

Étant donné que la graisse intra-abdominale tapisse ses organes, des changements dans cette graisse ne sont généralement pas un bon signe. En ce qui concerne des maladies telles que les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type II, une modification de la graisse du ventre chez un obèse est un signe majeur de dégradation de la santé, même si les scientifiques sont actuellement incapables de déterminer le catalyseur exact d’un cancer.

Sullivan a déclaré à LSJ que l’excès de poids n’importe où dans le corps pouvait “avoir une incidence sur les niveaux de certaines hormones comme l’insuline ou les œstrogènes. Et nous connaissons ces hormones [qui] peuvent provoquer une augmentation du risque de certains types de cancers”.

L’obésité étant un problème croissant aux États-Unis, les cancers liés à l’obésité sont également à la hausse – en particulier, ont découvert des chercheurs, chez les personnes plus jeunes et chez les Afro-Américains de tous âges.

“Les risques de certains cancers liés à l’obésité chez les jeunes sont plus élevés chez la génération de jeunes d’aujourd’hui qu’il ne l’était il y a quelques générations”, a révélé Sullivan dans son rapport.

Pour les Afro-Américains en particulier, la recherche sur l’obésité pointe du doigt le cadre des quartiers déshérités des villes, soulignant que des quartiers tels que Détroit disposent de transports en commun peu fiables, assortis d’options de restauration malsaines accessibles à pied pour les résidents. Cette combinaison crée un terrain fertile pour l’obésité et pour un certain nombre d’autres troubles de la santé, notamment le cancer.

Afin de lutter contre ces écueils cycliques et l’épidémie d’obésité dans son ensemble, le rapport de la LSJ suggère qu’une possible approche descendante impliquant des changements de politique aurait le meilleur effet de lutter contre l’obésité. Cependant, étant donné que la recherche en est encore à un stade relativement précoce, la question est en cours de résolution au niveau des États.

Le Michigan, un État où plus de 32% de la population est obèse, a pris des mesures pour lutter contre la graisse.

“Notre section travaillera à promouvoir la sensibilisation et la prévention du cancer”, a déclaré à LSJ Courtney Cole, consultante en prévention du cancer au ministère de la Santé du Michigan. “Une grande partie des programmes que nous proposons mettent l’accent sur les facteurs de risque tels que le régime alimentaire et l’activité physique, et nous proposons des programmes de services directs dans notre section.”

En dépit d’un manque relatif d’attention dans ce domaine, médecins et chercheurs espèrent toujours que les États-Unis repenseront la manière dont on traitera l’obésité et le financement à allouer aux programmes de lutte contre le cancer pour lutter contre les deux épidémies.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse24 minutes ago

Suisse: Violences sexuelles: une femme sur cinq victime

Suisse 21 mai 2019 11:00; Act: 21.05.2019 11:04 Près de la moitié des femmes touchées en Suisse gardent pour elles...

Technologie29 minutes ago

Jeux vidéo: L’équipe PlayStation ne s’attendait pas à l’accord

Jeux vidéo 21 mai 2019 08:58; Act: 21.05.2019 08:58 L’annonce de la future collaboration entre Sony et Microsoft dans le...

Technologie29 minutes ago

Tokyo: Une appli contre les «frotteurs» cartonne

Tokyo 21 mai 2019 07:56; Act: 21.05.2019 07:56 L’application pour repousser un agresseur dans le métro à Tokyo fait un...

Faits divers29 minutes ago

Christchurch : l’auteur de l’attaque des mosquées inculpé pour terrorisme

L’extrémiste australien Brenton Tarrant, déjà inculpé pour le meurtre de 51 fidèles dans deux mosquées de Christchurch en mars, est...

Faits divers29 minutes ago

Un trafic de drogue démantelé à Poitiers, un dealer interpellé en Charente

Plus de 6,5 kilogrammes d’héroïne et de produits stupéfiants saisis, des armes et de l’argent liquide retrouvés, huit personnes interpellées…...

Faits divers29 minutes ago

Île de Ré : un voilier a coulé, trois personnes sauvées dans la baie de Rivedoux

Plus de peur que de mal ce dimanche dans l’après-midi, lorsqu’un voilier de 7 mètres, avec trois personnes à bord,...

Divertissement34 minutes ago

La série danoise Friheden diffusée dès le 7 juin sur Canal+ Séries.

Titrée ici Arnaques et thérapie, la série danoise en dix épisodes Friheden, imaginée par Thor Bjørn Krebs et Mikkel Serup,...

Business34 minutes ago

La Bourse de Paris stable en début de matinée

La Bourse de Paris hésitait sur la marche à suivre (+0,06%) mardi matin, au lendemain d’un net recul, les inquiétudes...

Faits divers34 minutes ago

Injures antisémites envers Alain Finkielkraut: un “gilet jaune” jugé mercredi

Poursuivi pour avoir proféré des injures à caractère antisémite envers le philosophe Alain Finkielkraut en marge d’une manifestation de “gilets...

Sports34 minutes ago

F1: Ferrari exprime sa “profonde tristesse” après la mort de Lauda

Ferrari a salué mardi matin “avec une profonde tristesse” la mémoire de l’ancien pilote autrichien Niki Lauda, deux fois champion...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma