Connect with us

Autres Sports

Six nations: le XV de France sur des chardons ardents

AFP

Publié le

Après une semaine tumultueuse qui a vu les joueurs se resserrer et l’encadrement écarter Morgan Parra et Camille Lopez, le XV de France doit traduire cette reprise en main sur le terrain, samedi au Stade de France (15h15) contre l’Ecosse, surnommé le XV du Chardon, sous peine de s’enfoncer dans la crise.

A lourde défaite, grands remèdes: la raclée subie en Angleterre (44-8) lors de la 2e journée du Tournoi des six nations, le 10 février, a au moins eu le mérite de secouer le Landerneau de Marcoussis (Essonne).

Car la situation est inquiétante: à quasiment sept mois jour pour jour de son premier match de la Coupe du monde au Japon, le 21 septembre contre l’Argentine, les Bleus affichent l’effroyable bilan de dix défaites en treize rencontres depuis que Jacques Brunel en a repris les rênes fin 2017. Et semblent s’éloigner des meilleures sélections mondiales, sans espoir visible de combler le gouffre à court terme.

Le très court terme, justement, est ce qui occupe l’esprit du XV de France, qui a suffisamment de problèmes à régler pour ne pas se projeter: battus au Stade de France par les Gallois (24-19) avant de sombrer à Twickenham, ils sont à la recherche d’une simple victoire pour éloigner le spectre, avant d’aller en Irlande (10 mars) puis en Italie (16), d’une première Cuillère de bois dans le Tournoi depuis… 1957!

« Il faut rester sur ce match, et essayer de se dire qu’on va le gagner, devant notre public, et advienne que pourra. Ca ne changera pas tout, la victoire ne va pas tout cacher, mais il la faut » souligne Arthur Iturria.

– ‘Besoin de se ressouder’ –

Face à des Ecossais qui n’ont plus gagné en France depuis 20 ans, et fortement diminués par l’absence de plus d’un tiers de leurs titulaires (Hogg, Russell, Jones, Barclay, Wilson et Nel).

Mais ce XV de France qui a perdu quatre de cinq matches disputés au Stade de France depuis un an (Irlande, Afrique du Sud, Fidji et pays de Galles) a de quoi trembler.

Et pour éviter une nouvelle désillusion, les joueurs ont souhaité se resserrer: ils ont obtenu un allègement de leurs obligations médiatiques et la création d’un « conseil des joueurs », chargé d’épauler le capitaine Guilhem Guirado et de faire remonter leurs doléances auprès du staff.

« Aujourd’hui, on a besoin de se ressouder. On a besoin de se sentir unis, ensemble, et pour ça, il faut vivre dans le groupe. Tout ce qui est extérieur, il faut faire barrage, et aller à l’essentiel. Et l’essentiel c’est le terrain » explique Wenceslas Lauret.

Sur le terrain d’entraînement justement, après la faillite stratégique de Twickenham, ils essaient « d’être beaucoup plus précis, de travailler sur des détails qu’on laissait peut-être de côté les semaines précédentes, malheureusement », raconte Félix Lambey.

« On se parle beaucoup plus. On fait des retours après chaque entraînement, on échange. On essaie d’être plus exigeant » ajoute le Lyonnais.

– ‘Rage’ –

A leur demande, l’annonce de la composition a également été avancée de 48 heures, au mardi, pour « mieux se préparer », selon Gaël Fickou. Et l’entraînement du capitaine de veille de match a lieu au Stade de France, et non plus à Marcoussis.

« On tente des choses, peut-être inutiles, on ne sait pas, on verra. Mais au moins on essaie, ont fait le maximum pour mettre toutes les chances de notre côté » explique Lambey.

Le sélectionneur Jacques Brunel a également tenté un coup, en écartant sa charnière Parra-Lopez, qu’il souhaitait pourtant installer jusqu’à la Coupe du monde, mais coupable de s’être noyée à Twickenham. Et, probablement, d’avoir (à peine) critiqué devant la presse, dans les couloirs, l’encadrement.

Les Clermontois ont été remplacés par les Toulousains Antoine Dupont (22 ans, 11 sél.) et Romain Ntamack (19 ans, 2 sél.), qui forment une association aussi prometteuse qu’inexpérimentée.

A charge à eux, ainsi qu’à leurs vingt-et-un coéquipiers, de traduire « la rage » qui anime le groupe, selon Lambey, en victoire.

Les compositions de la France et de l’Ecosse, qui s’affrontent samedi au Stade de France lors de la 3e journée du Tournoi des six nations:

Les XV de départ

France: Ramos – Penaud, Bastareaud, Fickou, Huget – (o) Ntamack, (m) A. Dupont – Iturria, Picamoles, Lauret – Lambey, Vahaamahina – Bamba, Guirado (cap.), Poirot

Ecosse: Kinghorn – Seymour, Grigg, Johnson, Maitland – (o) P. Horne, (m) Laidlaw (cap.) – Ritchie, Strauss, Bradbury – J. Gray, Gilchrist – Berghan, McInally, Dell

Remplaçants

France: Chat, Falgoux, Aldegheri, Willemse, Alldritt, Serin, Belleau, Médard

Ecosse: Brown, Allan, Fagerson, Toolis, G. Graham, Price, Hastings, D. Graham

Arbitre: Nic Berry (AUS)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Sports

NBA: Harden assomme Miami avec 58 points, Golden State KO à Orlando

AFP

Published

on

By

Pour la sixième fois cette saison, James Harden a atteint la barre mythique des 50 points lors de la victoire à l’arrachée de Houston face à Miami (121-118), jeudi, tandis que Golden State a concédé une deuxième défaite en deux jours à Orlando (103-96).

« The Beard » est sur sa planète: le meneur à la barbe fournie a écœuré, seul ou presque, Orlando qui a pourtant compté jusqu’à 21 points d’avance en 3e période (82-61).

Harden, grand favori à sa propre succession pour le trophée de meilleur joueur (MVP) de la saison avec sa moyenne hallucinante de 36,6 points par match, a réveillé son équipe.

Il a fini la rencontre avec 16 paniers marqués sur 31 tentés, dont huit à trois points, et, comme souvent cette saison, avec un sans-faute aux lancers francs (18 sur 18).

S’il a échoué à seulement trois longueurs de son record personnel (61 points marqués le 23 janvier à New York), il est devenu le joueur à avoir marqué le plus de points dans un match disputé à Miami.

Harden, 29 ans, marche sur les traces des plus grands: lors des cinquante dernières saisons NBA, seuls deux joueurs, Kobe Bryant en 2006-07 et Michael Jordan en 1986-87, ont fini plus de rencontres que lui avec 50 points et plus avec respectivement 10 et 8 matches.

C’est son coéquipier Chris Paul qui a scellé la victoire des Rockets avec deux lancers francs, un panier et un rebond défensif dans les deux dernières minutes, durant lesquelles Harden est resté muet.

– Troisième défaite de suite pour OKC –

« C’est la victoire de toute une équipe, pas d’un joueur, tout le monde a pris ses responsabilités dans le final », a insisté le meilleur marqueur du Championnat, qui tourne à une moyenne hallucinante de 36,6 points par match.

Grâce à Harden et Paul, les Rockets ont enchaîné une quatrième victoire de suite (37 v-25 d) et se rapprochent à grands pas de Portland et d’Oklahoma City, respectivement 4e et 3e de la conférence Ouest avec le même bilan de 38 victoires pour 23 défaites.

Oklahoma City a concédé une troisième défaite de suite face à Philadelphie (108-104).

Sans le soutien de Paul George, blessé à l’épaule droite, Russell Westbrook n’a rien pu faire face à Ben Simmons, auteur d’un « triple double » (11 pts, 13 rebonds, 11 passes décisives) et Tobias Harris (32 pts).

Les Sixers (40 v-22 d), privés pour le quatrième match de suite de Joël Embiid, sont sur les talons d’Indiana (41 v-22 d) qui est venu à bout de Minnesota (122-115) malgré les 42 points et 17 rebonds de Karl-Anthony Towns.

Golden State a du mal à digérer la trêve du All Star Game. Le double champion en titre a concédé une troisième défaite en cinq matches disputés depuis la reprise de la saison régulière après la traditionnelle pause d’une semaine mi-février.

– Golden State reste leader –

Battus la veille à Miami (126-125) à la dernière seconde, les Warriors ont perdu pied lors du 4e quart-temps face à Orlando avec seulement quinze points marqués.

Les absences de Kevin Durant, ménagé pour la première fois de la saison, et d’Andre Iguodala, malade, n’expliquent pas à elles seules cette première défaite face au Magic depuis décembre 2012.

« On contrôlait ce match après la 3e période mais on a manqué trop de +shoots ouverts+ et on n’a pas réussi à les gêner, c’est vraiment frustrant, c’est dur à accepter », a regretté Stephen Curry (33 pts).

Orlando, porté par Aaron Gordon (22 pts, 15 rbds), s’est emparé grâce à cette 29e victoire de la saison de la précieuse 8e place de la conférence Est, occupée jusqu’à présent par Charlotte (28 v-33 d).

Golden State reste leader de la conférence Ouest (43 v-19 d) puisque son dauphin Denver (2e, 42 v-19 d) s’est incliné à domicile 111 à 104 face à Utah.

Le Jazz (6e, 35 v-26 d) s’est imposé grâce à 24 points de Donovan Mitchell et aux 16 points, huit rebonds et quatre contre de Rudy Gobert.

Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés jeudi:

Denver – Utah 104 – 111

Oklahoma City – Philadelphie 104 – 108

New York – Cleveland 118 – 125

Houston – Miami 121 – 118

Indiana – Minnesota 122 – 115

Orlando – Golden State 103 – 96

Lire la suite

Autres Sports

Hand: Montpellier se remet en confiance

AFP

Published

on

By

Droits réserve -google images

Montpellier s’est remis en confiance, à trois jours d’abattre sa dernière carte en Ligue des champions, en s’imposant facilement à Saint-Raphaël 32 à 24 dans le choc de la 16e journée du Championnat de France de handball.

Les Montpelliérains restaient sur une lourde défaite à domicile dimanche contre Barcelone et devront l’emporter samedi dans la salle du Vardar Skopje pour continuer à défendre leur titre européen en huitièmes de finale.

En Starligue, le MHB se maintient à quatre points du Paris SG, facile vainqueur à Tremblay 34 à 23, et dépasse provisoirement Nantes d’un point. Le « H », qui a fait match nul à Flensbourg (29-29) mercredi en Ligue des champions, rattrapera son match en retard samedi à domicile face à Ivry.

Dans le Var, l’affiche était prometteuse entre le champion d’Europe sortant et le finaliste de la Coupe de l’EHF, d’autant que c’est là que Montpellier avait perdu le titre l’an passé au profit du PSG, à deux journées de la fin… et à cinq jours de son triomphe européen de Cologne.

Mais les Montpelliérains n’ont mis qu’une vingtaine de minutes pour refroidir la salle (13-5). Mené 19-10 à la pause, Saint-Raphaël, 7e au classement, n’a jamais été capable de réagir. Melvyn Richardson a terminé meilleur buteur avec huit buts (dont 4 penaltys) devant le Tunisien Mohamed Soussi (6 buts).

« C’était un vrai bon match pour nous, comme je n’en avais pas vu depuis un moment. Est-ce que c’est de bon augure pour samedi? je l’espère, car ce sera comme une finale », a commenté Valentin Porte au micro de BeinSports.

En banlieue parisienne, le PSG a été tenu plus longtemps par Tremblay (17-17 à la 37e) avant de s’envoler dans les dix dernières minutes. Le Norvégien Sander Sagosen (8 buts), l’Allemand Uwe Gensheimer (6 buts dont 2 penaltys) et le Danois Mikkel Hansen (5 buts) ont été les plus efficaces.

La remontée d’Aix vers le quatuor de tête a été stoppée chez la lanterne rouge, Istres, 25 à 24, après cinq victoires d’affilée. C’est la première victoire de la saison du promu.

Lire la suite

Autres Sports

NBA: coup de jeune pour Wade, coup d’arrêt pour Boston

AFP

Published

on

By

Comme à ses plus belles heures, le vétéran de Miami Dwyane Wade a assommé Golden State à la dernière seconde (126-125) mercredi, tandis que Boston a concédé une quatrième défaite de suite contre Portland (97-92).

A 37 ans, à quelques semaines de ses adieux à la NBA, Wade a encore de beaux restes.

Le triple champion NBA, grand ami et ancien coéquipier de LeBron James, a marqué 25 points face à Golden State.

Il a surtout inscrit le panier de la victoire d’un improbable tir à trois points, en déséquilibre après avoir été contré par un joueur de Golden State.

« Cela faisait longtemps que cela ne m’était plus arrivé de marquer un +buzzer beater+ (panier de la victoire à la dernière seconde, NDLR), c’est complétement fou », a-t-il déclaré, encore incrédule.

« C’est fort pour moi de vivre ça peut-être pour la dernière fois de ma carrière, en plus contre une telle équipe », s’est réjoui Wade.

Beau joueur, l’entraîneur de Golden State Steve Kerr a salué le sang-froid et l’adresse de Wade: « Dès que j’ai vu le ballon partir, j’ai su qu’il allait marquer. C’était un shoot incroyable », a-t-il reconnu.

Miami n’aurait jamais dû attendre la dernière seconde pour sceller sa victoire.

La franchise floridienne a outrageusement dominé les double champions NBA en titre grâce à Goran Dragic (27 pts) et comptait déjà 24 points d’avance avant la pause (69-45).

– Lillard crucifie Boston –

Mais, comme souvent cette saison, les Warriors se sont réveillés au retour des vestiaires et sont devenus irrésistibles à l’image de Klay Thompson (36 pts, dont 7 tirs primés) et Kevin Durant (29 pts).

La franchise d’Oakland est passée en tête pour la première fois du match à trois minutes de la sirène grâce à Thompson.

Mais un lancer franc raté par Durant à 13 secondes de la fin du temps réglementaire et un énième exploit de Wade ont coûté cher aux Warriors.

Ils conservent la première place de la conférence Ouest (43 v-18 d), mais peuvent être débordés jeudi par Denver (42 v-18 d) qui reçoit Utah.

A l’Est, rien ne va plus pour Boston qui traverse sa plus mauvaise passe de la saison au pire moment.

Surclassés la veille à Toronto (118-95), les Celtics n’ont pas fait mieux à domicile. Ils n’ont tenu le choc face aux Trail Blazers que pendant les deux premières périodes.

La franchise la plus titrée de l’histoire de la NBA a perdu pied au retour des vestiaires face à Damian Lillard, survolté avec ses 15 points (sur un total de 33) durant le seul 3e quart-temps.

Le meneur de Boston Kyrie Irving a pourtant marqué 31 points, mais son équipe a été dominée dans tous les secteurs du jeu, notamment au rebond (48 pour Portland, contre 41 à Boston).

– Gobert vainqueur, Noah battu –

Boston, présenté en début de saison comme la nouvelle place forte de la conférence Est, est 5e (37 v-25 d) et s’éloigne toujours plus des cadors, Milwaukee, vainqueur après prolongation à Sacramento (141-140), et Toronto.

De son côté, Portland est 4e à l’Ouest (38 v-23 d) après avoir enchaîné une cinquième victoire consécutive, la quatrième à l’extérieur.

Les Lakers ont pris leur revanche sur la Nouvelle-Orléans qui les avaient battus samedi (128-115). Ils se sont imposés 125 à 119 avec 33 points de LeBron James et 19 points et dix passes décisives de Rajon Rondo.

La franchise californienne a tremblé jusqu’au bout mais a grappillé une place au classement (10e, 30 v-31 d).

« Par rapport à nos deux derniers matches perdus, on a réussi cette fois un match plein, avec beaucoup d’intensité », a souligné James.

Côté français, Rudy Gobert a contribué avec ses 20 points et 13 rebonds à la victoire importante d’Utah (111-105) face aux Clippers, un adversaire direct pour les play-offs.

Joakim Noah a marqué 12 points et capté neuf rebonds en 21 minutes de jeu, mais Memphis s’est incliné contre son ancienne équipe, Chicago (109-107).

Nicolas Batum (17 pts) et Tony Parker (3 pts) se sont eux aussi inclinés devant leur public à Charlotte face aux Houston Rockets de James Harden (118-113).

Lire la suite




Derniers articles

Sports36 minutes ago

Indian Wells: Thiem entre dans la cour des grands

L’Autrichien Dominic Thiem a décroché à 25 ans le titre le plus important de sa carrière dimanche à Indian Wells,...

Monde57 minutes ago

Le prince héritier saoudien a approuvé une campagne contre des dissidents, selon le New York Times

Plus d’un an avant l’assassinat du journaliste critique du pouvoir saoudien Jamal Khashoggi, le prince héritier, Mohammed ben Salmane, a...

France58 minutes ago

Le pape François va devoir trancher sur l’avenir du cardinal Barbarin

Le pape François a reçu lundi au Vatican le cardinal Philippe Barbarin, plus haut dignitaire catholique français, venu lui présenter...

Sports2 heures ago

Nadia Nadim, de la fuite des talibans au sommet du foot féminin

Elle a choisi le ballon rond pour transpercer les filets de l’adversité, qu’elle prenne la forme du tissu grillagé d’une...

Monde2 heures ago

Israël: une attaque palestinienne surgit au coeur de la campagne électorale

Un deuxième Israélien a succombé à ses blessures lundi au lendemain d’une attaque imputée à un Palestinien en Cisjordanie occupée,...

France2 heures ago

« Boues rouges »: deux juges marseillais vont enquêter sur les rejets d’Alteo

Nouveau coup dur pour l’usine d’alumine du groupe Alteo à Gardanne: deux juges marseillais vont enquêter sur ses rejets, régulièrement...

Cameroun3 heures ago

Cameroun: Maurice Kamto veut-il négocier sa libération ?

Maurice Kamto se dit favorable à un apaisement du climat politique au Cameroun. Le leader du Mouvement...

Sports3 heures ago

Bleus: coup d’envoi à Clairefontaine de la campagne pour l’Euro-2020

Le rassemblement, c’est maintenant: les Bleus ont retrouvé Clairefontaine après une coupure de quatre mois, lundi pour le coup d’envoi...

Cameroun3 heures ago

Cameroun: Yaoundé dans l’attente de la reprise des activités de la Police municipale

Au terme d’un mois de suspension prescrit par le préfet du Mfoundi, les agents ne sont pas...

Business3 heures ago

La Bourse de Paris hésite sur la marche à suivre (+0,01%) à mi-séance

La Bourse de Paris hésitait sur la marche à suivre (+0,01%) lundi à la mi-journée, les investisseurs temporisant à quelques...

Advertisement

Nous suivre sur facebook