Connect with us

Maroc

Intenses activités sociales du Roi du Maroc à Marrakech

Inauguration par le Roi du Maroc à Marrakech de deux projets à caractère social.

Avatar

Publié le

aROI du Maroc

Le Roi Mohammed VI a procédé, le 05 février 2019, à la médina de Marrakech, à l’inauguration d’un Centre de soins de santé primaires et d’un autre d’addictologie. Deux projets solidaires portés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et qui s’inscrivent parfaitement dans le cadre du programme de requalification urbaine de Hay El Mellah.

Ces deux projets visent à favoriser l’accès des personnes démunies aux soins de santé, à accélérer les interventions en cas d’urgence médical et viennent en réponse à un besoin pressant en matière d’accessibilité médicale, dans un quartier qui compte une population importante desservie par un seul centre de soins et où l’hôpital le plus proche demeure relativement éloigné.
Ainsi, le Centre de soins de santé primaires devra favoriser l’accès des personnes démunies aux soins de santé, accélérer les interventions en cas d’urgence médicale et lutter contre l’irrégularité du suivi médical, cause d’aggravation de l’état de santé des personnes souffrant de maladies chroniques.

Il dispose d’une unité des urgences médicales (salles de consultations, d’observation, de soins et plâtre), et d’une autre de prise en charge des maladies chroniques (cardiologie, néphrologie, ophtalmologie, endocrinologie) ainsi qu’un hôpital de jour, des salles de soins bucco-dentaires, de radiologie, de vaccination, de santé de la mère, ainsi qu’un laboratoire d’analyses médicales et une pharmacie.

Un service de sensibilisation est aussi assuré pour la promotion des bonnes pratiques de santé et d’hygiène.
Quant au second projet inauguré par le Souverain marocain, il consiste en un Centre d’addictologie du quartier El Mellah, le deuxième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V.

Ce centre comporte un pôle d’accompagnement social (salle d’expression corporelle et artistique, salle d’informatique, salle de sport, bureau associatif), et un pôle médical comprenant des salles de soins, de consultation en médecine générale, de consultation en psychiatrie-psychologie, et de consultation en addictologie. La gestion de ce centre est assurée par le Ministère de la Santé en partenariat avec l’association régionale “Baraka Idman” (Stop Drogue).

Il constitue également un outil privilégié de soins, de sensibilisation, de diagnostic, de prévention et d’accompagnement psycho-social qui s’inscrit parfaitement dans le cadre d’un programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre, depuis 2010, par la Fondation Mohammed V, en partenariat avec les Ministères de la Santé et de l’Intérieur.

Ce programme national vise à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives, améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les consommateurs de drogue, l’accessibilité aux structures de prise en charge, ainsi qu’à encourager l’implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l’addiction. Il a également pour objectifs la réinsertion sociale des personnes concernées, ainsi que l’encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques.

A cette occasion, le Souverain marocain a remis, respectivement, au Centre de soins de santé primaires et à celui d’addictologie, une ambulance et une unité mobile qui doit servir à des interventions de proximité auprès des usagers de drogue, à des missions de prise de contact, d’information, de sensibilisation aux risques, de fourniture de moyens de prévention et au transport de personnes cibles vers leur lieu de traitement.

    NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

    Maroc

    De nombreux projets réalisés ou lancés par le Roi du Maroc à Fès et initiative Royale de créer un musée de la culture juive

    Inauguration de nombreux projets à caractère sociaux-culturel par le Roi du Maroc à Fès.

    Avatar

    Published

    on

    aafes

    Le Roi du Maroc a visité, le 15 avril 2019, plusieurs projets réalisés dans le cadre des programmes de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina de Fès, et procédé au lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction d’un musée de la culture juive.

    Ces projets s’inscrivent en droite ligne de la vision éclairée du Souverain marocain visant à préserver le patrimoine national dans toutes ses formes d’expression et de le protéger au bénéfice des générations futures, ainsi que dans le cadre des efforts déployés en vue de promouvoir le rayonnement de la cité millénaire de Fès qui a été, de tout temps, un modèle de coexistence entre les civilisations et les cultures.

    Ils traduisent également la volonté du Roi Mohammed VI d’assurer un développement durable et responsable du tourisme de qualité à haute valeur ajoutée humaine et culturelle, d’améliorer la qualité de vie des habitants, de préserver le caractère urbanistique et architectural et de valoriser le patrimoine, matériel et immatériel, de la capitale spirituelle du Royaume du Maroc.

    Ainsi, le Souverain marocain a visité « Hammam Seffarine » et « Foundouk Staouniyine », dont les travaux ont été financés dans le cadre d’un partenariat entre le Maroc et les Etats Unis d’Amérique à travers le programme Millennium Challenge Account et permis la conversion du Foundouk en un Centre d’innovation et d’échange d’idées dédié aux métiers de tissage.

    Le Roi Mohammed VI a également visité le projet d’aménagement du complexe artisanal et d’animation « Place Lalla Yeddouna » puis procédé, par la suite, au lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction au quartier Fès Jdid d’un musée de la culture juive, des projets qui témoignent de la volonté constante du Souverain marocain de préserver le cachet architectural de la médina de Fès et de l’intérêt particulier qu’accorde Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et spirituel de la communauté juive marocaine, et Sa détermination permanente à préserver la richesse et la diversité des composantes de l’identité marocaine.

    Créer ce lieu de mémoire dans une ville berceau de la civilisation marocaine, où l’empreinte du judaïsme marocain a été des plus marquantes, montre le dessein du Souverain marocain de voir que tous les courants qui ont irrigué la civilisation marocaine soient présents lors de la cérémonie de lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction d’un musée de la culture juive.

    Il est certain que ce musée aura un rôle symbolique d’une ‘très grande valeur à l’extérieur, en ce sens que les gens viendront voir comment, pendant des centaines d’années, juifs et musulmans vivaient paisiblement au Maroc et créaient un art de vivre-ensemble.

    Quant au nouveau musée des arts de l’Islam, il sera le premier du genre au niveau de la Méditerranée et constituera une fierté pour le Maroc, dans la mesure où il va couvrir toutes les époques depuis la création de l’Etat marocain.

    Les projets, visités ou lancés en ce jour par le Souverain marocain, confirment une nouvelle fois la détermination du Roi du Maroc à veiller à renforcer la dynamique de développement que connaissent les médinas des différentes villes marocaines, à conforter leur attractivité touristique et culturelle, à promouvoir leur patrimoine civilisationnel et humain, outre l’amélioration des revenus des artisans et le développement de l’économie sociale.

    Des milliers d’habitants de l’ancienne médina de Fès se sont massés, à cette occasion, le long du chemin qui mène aux différents sites visités par le Roi du Maroc, pour exprimer leurs marques de fidélité et de loyalisme au Souverain marocain et leur profonde gratitude pour cette visite qualifiée par la population de Fès de bénie.

      Lire la suite

      Maroc

      « 3 M », un hymne à la tolérance, une oeuvre cinématographique admirable, à voir absolument

      C’est l’histoire de trois enfants nés à Casablanca le même jour, dans le même quartier et de confession différente, puisque Moïse est juif, Mathieu est Chrétien et Malika est Musulmane.

      Avatar

      Published

      on

      3M

      « 3 M », un hymne à la tolérance, une oeuvre cinématographique admirable, à voir absolument
      Ce film, de près de deux heures, retrace l’histoire de trois enfants nés à Casablanca le même jour, dans le même quartier et de confession différente, puisque Moïse est juif, Mathieu est Chrétien et Malika est Musulmane.

      Ces trois personnages, liés par une forte amitié depuis leur plus tendre enfance, seront séparés par les événements politiques au Maroc et dans le monde. Moïse quitte le Maroc pour Israël et Mathieu pour la France .

      Quant à Malika, elle restera au Maroc et vivra cette séparation dans la douleur et l’incompréhension.

      Les trois amis ne se retrouveront à Paris qu’à l’âge adulte pour leurs études et tenteront, malgré les événements qui font rejaillir parfois brutalement leurs différences d’opinion, de rester unis et de préserver leurs liens, à savoir de respecter leurs promesses.

      Ce film est, en fait, une belle histoire d’amitié et d’amour qui transcende les différences et les identités et retrace plus de 60 ans d’histoire, en exposant les événements politiques ayant marqué l’histoire contemporaine, notamment la guerre des Six jours, les accords de Camp David, les guerres Iran-Irak et d’Afghanistan, l’Intifada, les Accords d’Oslo, les attentats de 2003 à Casablanca et, enfin, le Printemps arabe, et leurs impacts sur la coexistence entre les peuples.

      Ce long métrage jette, également, la lumière sur plusieurs valeurs, notamment la cohabitation pacifique qui existait entre Juifs, Chrétiens et Musulmans au Maroc et la noblesse de la relation d’amitié qui réduit les différences et dépasse les frontières. C’est un film fort qui transmet des messages de paix, d’ouverture et d’acceptation d’autrui.

      D’où cette multitude de questions : nos trois amis pourront-ils garder cette amitié au-dessus de tout ? Arriveront-ils à s’affranchir de la folie du monde et à être des témoins pour les futures générations ? Vers qui penche le cœur de Malika ? Et quel est ce secret qu’elle leur cache ? »
      Seule la projection du film permettra aux cinéphiles de connaître le dénouement de cette histoire qui semble mystérieuse. Une histoire d’amitié et d’amour. Une traversée de ces soixante dernières années de l’histoire du Maroc et du monde arabo-musulman.

      La relation entre les trois amis évolue de l’amitié à l’amour et du goût politique à l’engagement. Ils se font la promesse de se retrouver à leur date anniversaire tous les dix ans et d’être les témoins de leur époque en réalisant un documentaire.

      Ce film marocain est réalisé par le grand cinéaste marocain Saad CHRAIBI et a pour actrice et acteurs principaux Sonia OKACHA, Younes BOUAB et Ivan GONZALEZ . Quant au titre, très court, mais significatif, il fait allusion au trio que forment, dans l’intrigue, les personnages de Malika, Moïse et Mathieu.

      L’avant-première de « 3M » aura lieu le jeudi 04 avril 2019 à 19h00 au cinéma multiplexe Mégarama à Casablanca et sera suivie d’une conférence de presse débat.

      Bon spectacle.

        Lire la suite

        Maroc

        Le Commandeur des Croyants reçoit le Chef de l’Eglise Catholique

        Le Pape François en visite officielle au Maroc à l’invitation du Roi du Maroc.

        Avatar

        Published

        on

        accueil-pape-roi

        Sa Sainteté le Pape François a été accueillie, à sa descente d’avion à l’aéroport de Rabat-Salé le 30 mars 2019, par le Roi Mohammed VI, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan et de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid.

        Les deux Souverains se sont ensuite dirigés vers l’esplanade de Mosquée Hassan à Rabat; sous les vivats d’une population venue nombreuse pour la cérémonie d’accueil officiel de Sa Sainteté le Pape François.

        Après leur arrivée, le Roi Mohammed VI et le Pape François ont salué les couleurs nationales au son des hymnes nationaux des deux pays, alors qu’une salve de 21 coups de canon retentissait en signe de bienvenue au Chef de l’État du Vatican et de l’Église Catholique.

        Par la suite, le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a prononcé sur l’esplanade de la Mosquée Hassan à Rabat devant plusieurs milliers de personnes, un discours à l’occasion de l’accueil officiel de Sa Sainteté le Pape François.

        Au cours de son discours, le Roi du Maroc a souligné que les trois religions abrahamiques existent pour « s’ouvrir l’une à l’autre et pour se connaitre » afin de lutter contre le radicalisme par la co-connaissance, qui permettra de relever les défis du présent à travers l’éducation.

        Le Souverain du Maroc a mis également l’accent sur l’importance de l’éducation, l’unique voie pour faire face aux radicalismes, qui reposent sur « la non-connaissance de l’autre, l’ignorance de l’autre, l’ignorance tout court ».

        Pour sa part, le Pape François a, dans son intervention, souhaité que « l’estime, le respect et la collaboration entre nous contribuent à approfondir nos liens de sincère amitié, afin de permettre à nos communautés de préparer un avenir meilleur pour les nouvelles générations ».

        Il a, par ailleurs, saisi l’occasion de cette visite au Maroc, « pont naturel entre l’Afrique et l’Europe », pour redire la nécessité d’unir les efforts et donner une nouvelle impulsion à la construction d’un monde plus solidaire, plus engagé dans l’effort honnête, courageux et indispensable d’un dialogue respectueux des richesses et des spécificités de chaque peuple et de chaque personne.

        A l’issue de son discours, le Pape François a visité le Mausolée Mohammed V à Rabat, où il s’est recueilli sur les tombes de feu Sa Majesté Mohammed V et feu Sa Majesté Hassan II puis signer le Livre d’Or du Mausolée, avant de recevoir un ouvrage retraçant l’histoire de ce lieu ainsi que l’écusson du Mausolée Mohammed V, remis par le Conservateur du Mausolée.

        Les cortèges se sont ensuite dirigés vers le Palais Royal, sous les acclamations et les youyous d’un public venu très nombreux, où le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, et le Pape François ont procédé à la salle du Trône à la signature de « l’Appel d’Al Qods » visant à « préserver » Jérusalem comme « lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique où se cultivent le respect réciproque et le dialogue » mais aussi à conserver le caractère multi religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville Sainte.

        Un appel qui est une réponse forte aux tentatives malveillantes visant à changer les caractéristiques civilisationnelles et historiques de la ville d’Al Qods.

        Après des entretiens en tête-à-tête, le Roi Mohammed VI et le Pape François ont présidé à l’Institut Mohammed VI de formation des imams de Rabat une cérémonie axée sur la mission de cet établissement qui enseigne un Islam de paix et de tolérance.

        Au programme de cet évènement ont également figuré des témoignages de deux étudiants imams, l’un de France et l’autre d’une étudiante morchidate du Nigéria ainsi qu’un spectacle musical qui fût un moment d’émotion et de musique très fort dirigé par Jean-Claude Casadesus, Chef fondateur de l’Orchestre National de Lille avec « Allahu Akbar, Adonaï et Ave Maria » chantés à l’unisson devant le Roi Mohammed VI et le Pape François par trois chanteurs de trois confessions religieuses différentes, chrétienne, musulmane et juive (Caroline Casadesus, Smahi El Harati et Françoise Atlan) et la pianiste Dîna Bensaid.

        Enfin, Sa sainteté le Pape François a rencontré un groupe de migrants d’Afrique subsaharienne en situation régulière, au siège de l’association caritative Caritas Maroc à Rabat au cours duquel il a assisté à une représentation de danse folklorique interprétée par cinq enfants de migrants bénéficiaires des prestations de l’association, sur fond de la chanson « Al-Garrab ».

        Le pape François a consacré la journée du 31 mars 2019 aux communautés chrétiennes vivant au Maroc pour les mettre en garde contre toute tentation de « prosélytisme » pour étoffer leurs rangs.

        Aussi, l’intérieur de la Cathédrale de Rabat a t’il été pavoisé et repeint à neuf et des représentants religieux, des prêtres et des soeurs, venus du Maroc mais aussi d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, ont-ils pu accueillir le Pape avec émotion, ponctuant son arrivée de youyous et d’applaudissements, immortalisant le moment avec leurs téléphones portables.

        Le Pape les a remerciés pour leur « présence humble et discrète », embrassant leur doyenne sœur Ersillia Mantovani, 97 ans, une Italienne franciscaine qui vient de célébrer 80 ans de vie religieuse, avant de participer à un bain de foule chaleureux, au cours duquel certaines soeurs ont malicieusement posé un baiser sur son anneau pontifical.

        Le Pape a salué avant de partir les représentants du Conseil des Eglises Chrétiennes du Maroc, créé pour promouvoir le dialogue oecuménique, qui réunit églises catholique, anglicane, évangélique, grecque orthodoxe et russe orthodoxe en leur disant que les Chrétiens, formant une toute petite communauté au Maroc, doivent voir leur mission comme une “intercession” pour le peuple marocain.

        A signaler qu’au début de cette rencontre, qui s’est terminée par la prière de l’Angélus, le Pape a chaleureusement salué le frère Jean-Pierre Schumacher, unique survivant, avec le père Amédée, d’une boucherie perpétrée contre leur communauté, et qui avait coûté la vie à sept religieux à Tibhirine (Algérie). Les deux hommes se sont embrassé la main, sous les applaudissements nourris et émus de l’assistance. Le moine trappiste, aujourd’hui âgé de 94 ans, vit au monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Midelt, au Maroc.

        Dans la matinée du 31 mars 2019, le Souverain pontife s’était aussi rendu au Centre Social Rural des Filles de la Charité Saint Vincent de Paul de Témara crée en 1975 et réputé pour ses traitements des personnes brûlées est géré par des soeurs et des bénévole est doté notamment d’un centre de soins où le Pape a salué des petits malades.

        Cet hôpital offrant également d’autres activités, toutes destinées aux plus défavorisés, telles des cours de soutien scolaire, des cours d’alphabétisation et de coutures tout en assurant le suivi de bébés en sous poids et en leur fournissant notamment une nourriture appropriée tout en garantissant le suivi des maladies psychiatriques et neurologiques.

        Enfin, le Pape François a conclu sa visite au Maroc par une imposante messe célébrée à Rabat, au complexe sportif Prince Moulay Abdellah, où étaient présentes plus de 10 000 personnes, avant de rejoindre l’aéroport de Rabat-Salé pour rejoindre Rome à bord d’un avion de la Royal Air Maroc.
        A signaler que la visite du Pape François au Maroc à l’invitation du Roi du Maroc, Commandeur des Croyants, a été une visite importante qui « arrive à un moment où au nom du religieux, on tue que ce soit dans des mosquées, des synagogues ou des églises ».

        A noter que plus d’1,5 milliard de téléspectateurs à travers le monde ont suivi la première journée de la visite du Pape au Maroc via les canaux du Vatican, des églises chrétiennes et des chaines internationales.

        Rappelons également que plus de 300 journalistes, venus d’une vingtaine de pays dont les Etats-Unis, la France, l’Espagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, , l’Allemagne, le Mexique, le Liban, la Turquie, le Sénégal, Mauritanie, le Gabon, le Nigéria, le Pérou, le Rwanda, RDC, Centrafrique, le Congo Démocratique, le Togo, Madagascar, l’Afrique du Sud, le Mali, ont été accrédités pour suivre la visite du Pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019.

          Lire la suite




          Derniers articles

          Sports31 minutes ago

          Athlétisme: le Kényan Kiprop suspendu 4 ans pour dopage

          Le Kényan Asbel Kiprop, champion olympique du 1.500 m en 2008 et triple champion du monde, a été suspendu quatre...

          Sports2 heures ago

          Contre le Leinster, Mola mise sur un « rugby dynamique »

          Toulouse, opposé dimanche au Leinster en demi-finale de Coupe d’Europe, « a envie d’avoir ce rugby dynamique et Sébastien (Bézy) et...

          Sports3 heures ago

          Masters 1000 de Monte-Carlo: Lajovic balaye Medvedev et jouera la finale

          Le Serbe Dusan Lajovic (48e mondial) s’est qualifié samedi à Monte-Carlo pour sa première finale de Masters 1000 en éliminant...

          Monde3 heures ago

          Grèce: des réfugiés désemparés doivent quitter leurs logements

          Des milliers de réfugiés désemparés attendent leur éviction possible de leurs logements en Grèce pour laisser la place aux demandeurs...

          Sports4 heures ago

          Fed Cup: les Bleues menées d’entrée face à la Roumanie

          Logique. Kristina Mladenovic (66e), totalement surclassée par Simona Halep (2e) lors de ce premier match de la demi-finale de Fed...

          Monde4 heures ago

          Journaliste tuée en Irlande du Nord: deux jeunes hommes interpellés

          La police nord-irlandaise a annoncé samedi l’arrestation de deux hommes de 18 et 19 ans dans l’enquête sur la mort...

          Monde5 heures ago

          Enrôlée, pauvre et isolée, la jeunesse des confins de la Birmanie reste pleine d’espoir

          « Il y a du bonheur ici », sourit Nilar Oo, 19 ans, chevelure d’ébène et longue robe bleu roi. Grandir en...

          Afrique5 heures ago

          Accord de paix au Soudan du Sud: Kiir appelle Machar à rentrer « urgemment » à Juba

          Le président sud-soudanais Salva Kiir a appelé samedi le chef rebelle Riek Machar à rentrer « urgemment » à Juba pour y...

          France6 heures ago

          « Gilets jaunes »: Macron reçoit Castaner à l’Elysée

          Mise à jour 20.04.2019 à 13:00 AFP Le président Emmanuel Macron recevait le ministre...

          Monde6 heures ago

          Guaido appelle à « la plus grande manifestation de l’histoire » du Venezuela le 1er mai

          Le chef de file de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a appelé vendredi à « la plus grande manifestation de l’histoire » de...

          Advertisement

          Nous suivre sur facebook