Connect with us

Asie

Iran : une économie exsangue, source des émeutes

Présentée comme une république honorable avec laquelle il est de bon ton de faire quelques grosses affaires, la république islamique n’endosse l’habit de cet eldorado commercial que pour la photo.

Avatar

Publié le

Sur de nombreux plans, le régime iranien est loin de l’image portée par les commerciaux politiques et autres experts en marketing géopolitique. Entre la répression des manifestations de 1981, le massacre de l’été 1988 et les droits humains continuellement bafoués, il n’y a de modération dans ce régime que dans l’art de présenter la recette économique. Dans le monde réel, les Iraniens se soulèvent partout dans le pays. Depuis plus d’un an maintenant, toutes les villes et toutes les corporations expriment leur volonté déterminée à changer de régime. Fini les vaches maigres pour le peuple. Finis les salaires à 1,1 dollar de l’heure pendant que les pasdarans plongent allègrement dans la gabegie la plus outrancière.

Le budget de l’état, c’est le budget de la guerre

Après les annonces de Barack Obama levant une partie des sanctions contre l’Iran en vue d’un accord sur son programme nucléaire, les entreprises occidentales ont de nouveau afflué en Iran. BNP Paribas, PSA, Bouygues et autres ont très vite repris leurs habitudes. Si bien que l’argent a afflué dans les caisses de l’état (et dans les poches des pasdarans). Mais sitôt fut-il entré qu’il fut dépensé. Non pas pour apaiser les malheurs d’un peuple aux abois. Mais bien pour financer encore et toujours guerre et terrorisme. L’Iran entretient environ 80 000 hommes en Syrie et ne cesse de recruter des ‘gardiens de la paix’ en interne. La forte militarisation de la police n’est pas pour délivrer les signes d’un bonheur futur.

Le régime Iranien a toujours eu 2 principales préoccupation, jusqu’à les inscrire dans sa constitution ; la répression nationale de toute idée politique alternative émergeante ou clairement dissidente et l’exportation de l’intégrisme religieux. De fait, les derniers rapports, dont celui de M. Stevenson (ancien eurodéputé écossais), démontre le soutien logistique et financier de l’état iranien à de nombreux groupes extrémistes justement choisis pour leurs capacités à déstabiliser un pays. Petit à petit, grâce à ces multitudes de groupes et groupuscules, l’idée d’un islam extrême creuse son sillon dans la région. La théocratie n’a plus ensuite qu’à attendre tranquillement que l’arbre pousse dans ce sillon pour en récolter les fruits murs. Une entreprise de longue haleine, qui implique un soutien sans faille au terrorisme islamiste.

Le peuple fait irruption dans la logique politique des mollahs

Mais le fait est que l’entretien d’un pareil arsenal de déstabilisation et de prise de contrôle coûte cher. Et même si l’on sait que la Force Qods, présente en Syrie, est exclusivement constituée de soldats étrangers pour le plus souvent exploités, une armée, un corps des gardiens de la révolution islamique, des répressions violentes et nombreuses au sein du pays, des prisons remplies en permanence d’opposants politiques, des groupes terroristes à entretenir… ça coûte même très cher. C’est d’ailleurs à cela que l’on voit les réelles ambitions du régime de Téhéran. La plus grande partie du budget de l’état est attribuée à la guerre. Alors même que l’Iran n’est agressé militairement par aucune puissance du monde ! Comment justifier cela ? Surtout quand une grande partie des travailleurs iraniens ne sont même plus payés, faute de moyens financiers. 

Après la levée des sanctions, il restait encore quelques personnes pour penser sincèrement que les dirigeants de la révolution allaient profiter de cette manne pour réinvestir dans son système scolaire, hospitalier, social, juridique… Maintenant que les caisses sont aussi vides que les lacs asséchés par une gestion de l’eau calamiteuse, le régime a laissé passer sa dernière chance. Les rues s’éveillent et chantent les louanges d’une nouvelle ère. Le régime théocratique doit cesser et laisser la place à la démocratie. La peur change de camp. D’autant plus que le CNRI, organe regroupant toutes les oppositions aux mollahs, est définitivement prêt pour assumer le rôle de gouvernement transitoire, le temps de l’écriture avec le peuple d’une nouvelle constitution et de la mise en place d’élections réellement libres.

D’ailleurs, le 8 février prochain, à Paris, nous pourrons voir défiler un grand nombre de ces exilés politiques, Lors ou Baloutches, Kurdes ou Azéris, Arabes ou Persans, accompagnés de nombreuses associations internationales pour les droits humains et de quelques élus de la république Française. Le 8 février, cela fera tout juste 40 ans que le Shah d’Iran aura abdiqué. A l’époque, un espoir naissait après des années de lutte. Un espoir déçu et trompé. Il est désormais temps de redonner ses lettres de noblesse à cet espoir déchu.

Par Hamid Enayat

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
2 Comments

2 Comments

  1. Avatar

    omidi

    5 février 2019 Le 15h 20min

    Merci pour l’élairage.

    • Avatar

      Robert Hays

      5 février 2019 Le 16h 37min

      40 ans après l’insurrection en Iran contre la dictature du Chah, le peuple iranien contre la dictature des mollahs. Une grande manifestation aura lieu à Paris le 8 février à 14h depuis Denfert-Rochereau, en soutien aux protestations réprimées en Iran

Leave a Reply

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Asie

La France n’a pas renforcé ses patrouilles dans le golfe Persique malgré les tensions iraniennes

Avatar

Published

on

© AP Photo / Fars News Agency, Ebrahim Norouzi

La déclaration intervient alors que des photos de missiles iraniens sur de petits bateaux dans le golfe Persique ont fait surface, suscitant l’inquiétude que le corps des gardes de la révolution islamique les tire sur des navires de la marine américaine.

Un porte-parole de l’actuel chef d’état-major de l’armée française a déclaré que Paris n’avait pas accru la surveillance dans le golfe Persique à sa connaissance.

Un peu plus tôt dans la journée, trois responsables de la Maison Blanche ont été cités par le New York Times, affirmant que les images suspendues montrant des missiles entièrement assemblés avaient incité Washington à intensifier sa rhétorique contre Téhéran.

Le porte-parole, le colonel Patrick Steiger, a déclaré lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense qu’aucune conclusion n’avait été tirée concernant les prétendues opérations de sabotage contre des navires saoudiens et émiriens dans le Golfe.

Selon Steiger, des experts français sont actuellement impliqués dans une enquête sur les opérations présumées.

Lire la suite

Asie

Au moins 20 personnes piégées dans l’effondrement d’un immeuble à Shanghai

Avatar

Published

on

L’incident s’est produit dans le district de Changning à Shanghai jeudi matin. À l’heure actuelle, il n’existe aucune information officielle sur les raisons possibles de l’effondrement du bâtiment.

Selon le portail chinois d’informations ECNS, environ 20 personnes se sont retrouvées coincées sous des débris après l’effondrement d’un bâtiment commercial en cours de rénovation à Shanghai.

Dans le même temps, le journal The Paper a signalé que près de 10 personnes avaient été bloquées après l’incident, ajoutant que la surface effondrée avait été estimée à 1 000 mètres carrés, soit un tiers de l’immeuble.

Une opération de recherche est en cours. Selon les pompiers de Shanghai, 11 personnes ont été sauvées du site pour le moment.

Lire la suite

Asie

Attaque au Pakistan: des hommes armés assaillent un hôtel cinq étoiles au Baloutchistan

Avatar

Published

on

AFP

Trois hommes armés ont pris d’assaut un hôtel cinq étoiles dans la province pakistanaise agitée du Baloutchistan, faisant au moins un mort, ont annoncé des responsables.

L’attaque visait l’hôtel Zaver Pearl-Continental de la ville portuaire stratégique de Gwadar, pièce maîtresse d’un projet chinois de plusieurs milliards de dollars.

Un porte-parole de l’hôtel a déclaré qu’il n’y avait pas d’invités et peu de personnel en raison du Ramadan.

L’armée séparatiste de libération du Baloutchistan a déclaré avoir lancé l’attaque contre des investisseurs chinois et autres.

“Attendez-vous à plus d’attaques en Chine et au Pakistan”, a déclaré un compte Twitter qui prétendait être lié au groupe.

Les militants du Baloutchistan s’opposent aux investissements chinois, affirmant qu’ils ne profitent guère aux populations locales.

Que savons-nous de l’attaque?

Les hommes armés ont pris d’assaut l’hôtel, généralement populaire auprès des hauts responsables du gouvernement et des visiteurs étrangers, vers 16h50 heure locale (11h50 GMT), tuant un agent de sécurité qui avait tenté de les arrêter à l’entrée.

Les forces de sécurité sont entrées dans l’hôtel et ont pris part à une fusillade avec les militants.

En raison du mois sacré musulman du ramadan, l’hôtel n’a pas de clients et son personnel est très limité, a déclaré un porte-parole de Zaver Pearl-Continental à la BBC.

Cependant, des rapports antérieurs suggéraient que les clients de l’hôtel avaient été évacués en toute sécurité.

L’hôtel est situé sur une colline surplombant le port de Gwadar sur la mer d’Arabie, développé par la Chine dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), un réseau de routes, de voies ferrées et de pipelines reliant les deux pays.

Sur Twitter, l’ambassade de Chine au Pakistan a condamné l’attaque, qui intervient quelques semaines à peine après le massacre de 14 personnes, dont 11 militaires, dans la région.

Où est situé l’hôtel à Baloutchistan?

Berceau d’une insurrection de longue date, le Baloutchistan est la province la plus pauvre et la moins développée du Pakistan.

Il partage une frontière large et poreuse avec l’Afghanistan et l’Iran.

Son économie est dominée par les ressources naturelles, notamment le gaz naturel, et est transformée par les grands projets d’infrastructure chinois du CPEC, qui font partie de l’ambitieuse initiative Belt and Road.

Plusieurs groupes militants opèrent dans la région, notamment les talibans pakistanais, la BLA et le groupe extrémiste sunnite Lashkar-e-Jhangvi.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse45 minutes ago

Suisse: Le Parti socialiste lance ses six revendications

Suisse 21 mai 2019 11:50; Act: 21.05.2019 11:55 Après une «législature perdue», la délégation socialiste veut ramener l’égalité sur le...

Suisse45 minutes ago

Suisse: L’Union patronale veut relever l’âge de la retraite

Suisse 21 mai 2019 11:46; Act: 21.05.2019 11:54 Le patronat préconise de relever progressivement l’âge de la retraite en quatre...

People45 minutes ago

Bordeaux: La fin de «GoT» affichée à des arrêts de tram

Bordeaux 21 mai 2019 10:08; Act: 21.05.2019 10:08 Un petit malin a provoqué la colère des fans de «Game of...

Faits divers50 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

Faits divers50 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

France50 minutes ago

Scènes de liesse et “remontada” : les avocats des parents de Vincent Lambert suscitent l’indignation

Portés en triomphe, les bras en l’air. Les avocats des parents de Vincent Lambert exultent. “On a gagné”, scandent les...

Divertissement50 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement50 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement50 minutes ago

DVD et VOD de La série Jeux d’influence, avec Alix Poisson et Laurent Stocker, le 5 juin (dès le 13 juin sur ARTE).

Tournée à partir de la fin de l’année 2017, la série Jeux d’influence est composée de 6 épisodes réalisés par Jean-Xavier...

Suisse2 heures ago

Suisse: Violences sexuelles: une femme sur cinq victime

Suisse 21 mai 2019 11:00; Act: 21.05.2019 11:04 Près de la moitié des femmes touchées en Suisse gardent pour elles...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma