Connect with us

Tennis

Open d’Australie: Djokovic surclasse Nadal et remporte son 15e Grand Chelem

AFP

Publié le

Le N.1 mondial Novak Djokovic s’est offert un septième sacre record à l’Open d’Australie, son quinzième au total en Grand Chelem, en surclassant Rafael Nadal (N.2) en trois sets 6-3, 6-2, 6-3 en seulement 2h04 min, dimanche à Melbourne.

Après Wimbledon et l’US Open la saison dernière, Djokovic (31 ans) remporte son troisième titre d’affilée en Grand Chelem. Le compteur de Nadal reste lui bloqué à dix-sept trophées majeurs, à trois longueurs du record détenu par Roger Federer. Jamais auparavant l’Espagnol ne s’était incliné en trois sets en finale de Grand Chelem.

Avec une quinzième couronne, Djokovic dépasse l’Américain Pete Sampras et s’installe seul au troisième rang des joueurs les plus titrés en Grand Chelem.

Le Serbe devient aussi le premier à répéter trois fois une série d’au moins trois triomphes d’affilée en tournois majeurs (déjà 3 de suite entre 2011 et 2012, 4 de suite entre 2015 et 2016).

Le chemin parcouru par Djokovic est colossal. Il y a douze mois, il était sur le point de se faire opérer du coude droit dans la foulée de son élimination en huitièmes de finale de l’Open d’Australie (par Chung), et avait le moral en berne, entre crise de confiance et de motivation.

Mais depuis qu’il a recouvré ses esprits et sa plénitude physique au début de l’été dernier, peu après avoir renoué avec l’entraîneur de tous ses succès, le Slovaque Marian Vajda, après deux ans de vicissitudes, il s’est montré irrésistible dans les grandes occasions, à Londres, New York, puis Melbourne.

Sur la Rod Laver Arena dimanche, même Nadal n’a pu que surnager. Breaké d’entrée, l’Espagnol de 32 ans n’avait marqué qu’un seul point après trois jeux. Jamais il n’est parvenu à installer un combat avec Djokovic. Etouffé par la régularité sans faille de son adversaire –seulement neuf fautes directes !–, et K.O. face au mur serbe, coupable de fautes plus nombreuses qu’à l’accoutumée.

Sa seule balle de break du match n’est arrivée qu’après 1h45 min de jeu.

Le Majorquin avait pourtant impressionné tout au long de la quinzaine australienne, porté par un service remodelé. Il avait même, pour la première fois à Melbourne, rallié la finale sans perdre un set.

Mais il continue décidément de buter sur Djokovic sur dur: il a désormais perdu ses huit derniers matches contre le Serbe sur cette surface. Son dernier succès en date remonte à plus de cinq ans, à l’US Open 2013.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Tennis

Indian Wells: la sensation Andreescu s’offre son premier titre

AFP

Published

on

By

La Canadienne Bianca Andreescu, 60e mondiale, est allée au bout de son rêve en décrochant dimanche à Indian Wells le premier titre de sa jeune et fulgurante carrière.

Andreescu a battu en finale l’Allemande Angelique Kerber, 8e au classement WTA, en trois sets 6-4, 3-6, 6-4 après deux heures et 18 minutes de jeu.

La Canadienne d’origine roumaine s’est offert l’un des titres les plus prestigieux du circuit.

« Comme je le dis souvent, si tu rêves en grand, tu peux réussir quelque chose de grand, c’est incroyable, c’est fou », a souligné Andreescu qui sera 24e joueuse mondiale lundi, après avoir remporté son 28e match de l’année.

Déjà très en vue depuis le début de l’année, elle a réussi un exploit rare et marche sur les traces des plus grandes: elle s’est imposée dès sa première apparition à Indian Wells, comme l’Américaine Serena Williams en 1999.

Elle est aussi la plus jeune à s’imposer depuis Williams qui avait 17 ans et 169 jours en 1999 lors de son premier sacre dans le désert californien.

Andreescu a enthousiasmé durant cette finale, comme durant tout le tournoi, le public d’Indian Wells avec sa puissance, son aplomb et sa maîtrise technique.



Pas du tout impressionnée par l’enjeu, elle a pris d’entrée le service de son adversaire.

Kerber, ancienne N.1 mondiale, est sans réponses et concède le premier set en 41 minutes, sans s’être créée une seule balle de break.

Mais en début de deuxième manche, Andreescu commence à marquer le pas. Elle gagne plus difficilement ses jeux de service et multiplie les fautes directes.

Elle concède sa mise en jeu pour être menée 3-1, puis 4-2 et 5-3. Kerber égalise à une manche partout sur son service.

Après trois jeux dans le 3e set, Andreescu a demandé l’intervention de l’encadrement médical pour soigner son épaule droite, déjà bandée avant le coup d’envoi de la finale.

Elle semble alors au bord de la rupture et perd son service pour être menée 3-2, après deux grossières fautes directes et une double faute.

Dos au mur, la jeune Canadienne retrouve son meilleur tennis et enchaîne les points gagnants -neuf de suite-, face à Kerber, complètement dépassée, avant de signer la victoire la plus importante de sa carrière à sa 4e balle de match.

Lire la suite

Tennis

Indian Wells: Thiem entre dans la cour des grands

AFP

Published

on

By

L’Autrichien Dominic Thiem a décroché à 25 ans le titre le plus important de sa carrière dimanche à Indian Wells, en renversant la légende suisse Roger Federer.

La troisième tentative a été la bonne pour Thiem.

Après ses revers à Madrid en 2017 et 2018, il s’est offert son premier Masters 1000, la catégorie de tournois la plus importante hors Grand Chelem.

L’Autrichien, spécialiste de terre battue et forcené de l’entraînement, revient pourtant de loin.

Il était arrivé à Indian Wells en plein doute et à court de forme après des défaites d’entrée à Doha et Rio, et une élimination dès le 2e tour à l’Open d’Australie.

« C’est assez irréel, ce qu’il s’est passé lors des dix derniers jours. Quand je suis arrivé, je n’étais pas du tout en forme, rien ne fonctionnait », a rappelé celui qui partage la vie de la Française Kristina Mladenovic.

Mais son parcours jusqu’à la finale lui a permis de reprendre confiance: il n’a pas eu à affronter un seul joueur du top 10 mondial et a bénéficié en quarts de finale du forfait du Français Gaël Monfils, blessé à un tendon d’Achille.

– Deux amorties contrées –

Son seul test de la semaine, il l’a passé en demi-finales, où il a résisté au barrage d’aces du Canadien Milos Raonic (14e) pour s’imposer 7-6 (7/3), 6-7 (3/7), 6-4.

Les conseils du Chilien Nicola Massu, ancien N.9 mondial, qui l’accompagne pour quelques semaines, ont aussi contribué à le relancer.

« C’est quelqu’un qui apporte beaucoup de motivation avant les matches et beaucoup d’intensité à l’entraînement », a-t-il apprécié.

Son duel contre Federer en finale avait pourtant mal commencé.

En état de grâce, le maestro suisse empoche la première manche en 35 minutes: « Son niveau de jeu était alors surréaliste » a admiré Thiem.



Mais dans le deuxième set, Federer, 37 ans, s’est déréglé et Thiem en a profité pour égaliser à une manche partout.

Le troisième set a bousculé en faveur de l’Autrichien lors du onzième jeu quand il a contré deux amorties successives avec deux coups gagnants qui font plier Federer.

« Il est resté calme malgré la pression, il est très rapide, ça on le sait tous, mais là où il a fait la différence, c’est qu’il a pris la bonne décision à chaque fois sur ces deux coups », a observé l’ancien N.1 mondial.

Mené 6-5, avec le service de Thiem à suivre, Federer a concédé sa deuxième défaite de la saison après un peu plus de deux heures de jeu.

– « Je ne suis pas trop déçu » –

Deux semaines après son 100e titre à Dubaï, il n’a pas semblé accusé le coup trop longtemps, même s’il s’est incliné pour la deuxième année consécutive en finale à Indian Wells.

« Je ne suis pas trop déçu, car c’est lui qui a gagné cette finale, ce n’est pas moi qui l’ai perdu. J’ai été dans cette position tant de fois que je digère les défaites plus facilement », a analysé Federer.

« L’année commence plutôt bien, j’ai fait des très bons matches et j’espère continuer sur cette lancée à Miami », a insisté le Suisse qui va reculer de la 4e à la 5e mondiale.

Longtemps présenté comme un futur N.1 mondial en puissance, Thiem a peut-être passé un cap à Indian Wells.

Il est l’un des rares joueurs à avoir un bilan positif contre Federer (3 victoires en cinq duels) et va grimper à la 4e place mondiale, égalant son meilleur classement ATP.

Mais le finaliste de Roland Garros 2018 ne s’emballe pas et sait qu’il sera attendu à Miami lors du prochain Masters 1000 qui débute mercredi.

« Je suis content d’avoir transformé un début de saison négatif en quelque chose de positif, mais il faut maintenant poursuivre sur cette lancée dès le prochain tournoi », a-t-il espéré.

Lire la suite

Tennis

Indian Wells: Andreescu, l’improbable conte de fées

AFP

Published

on

By

La Canadienne Bianca Andreescu, 60e mondiale, est allée au bout de son rêve en décrochant dimanche à Indian Wells le premier titre de sa jeune et fulgurante carrière.

A 18 ans, Andreescu a inscrit son nom au palmarès d’une des épreuves les plus réputées et les mieux dotées (1,3 millions de dollars pour la gagnante) après seulement une poignée d’apparitions sur le circuit féminin.

Plus fort encore, alors qu’elle avait commencé la saison à la 152e place mondiale, elle sera 24e au classement WTA lundi, au terme d’une semaine digne des plus grandes joueuses de l’histoire.

Elle a ainsi imité la reine du tennis féminin, l’Américaine Serena Williams, la seule, avant elle, à avoir remporté le tournoi californien dès sa première participation, en 1999 et à seulement 17 ans.

L’Allemande Angelique Kerber est la dernière victime de la tempête « Bianca », mélange improbable de détermination, de puissance et de sang-froid.

L’ancienne N.1 mondiale, lauréate de trois titres du Grand Chelem, s’est inclinée en trois sets 6-4, 3-6, 6-4 après deux heures et 18 minutes de jeu.

Elle a pourtant cru avoir fait la différence dans la manche décisive en prenant le service d’Andreescu, alors très fatiguée, pour mener 3-2.

Andreescu, né au Canada de parents roumaines, semble au bord de la rupture.

Son épaule droite, bandée depuis le début de la finale, la fait souffrir, au point qu’elle doit demander l’intervention de l’encadrement médical du tournoi.

La chaleur lourde d’Indian Wells (33°C) commence à lui jouer des tours avec des crampes, comme en demi-finales.

Mais dos au mur, elle retrouve son tennis fluide et conquérant du premier set et monte même son niveau d’un cran.

– « C’est fou » –



Elle enchaîne neuf points gagnants –14 sur 16 en trois jeux– et renverse Kerber, complétement médusée et dépassée.

Andreescu, passée tout près de l’élimination dès le 1er tour, mène alors 5-3 et s’offre trois balles de match sur le service de Kerber.

L’Allemande finit par gagner son service avec son jeu de fond de court, très stéréotypé par rapport aux fulgurances de son adversaire.

Mais elle ne peut rien faire dans le jeu suivant et offre la victoire d’un revers dans le filet à Andreescu qui s’écroule par terre, incrédule.

« C’est fou, c’est incroyable, c’est un vrai conte de fées », a admis la nouvelle championne d’Indian Wells.

« J’étais tellement fatiguée, mais j’ai réussi à me mettre +dans la zone+ en fin de match, rien ne pouvait me perturber », a-t-elle expliqué.

Sa fraîcheur n’est pas sans rappeler la Japonaise Naomi Osaka à qui elle a succédé au palmarès à Indian Wells, et qui est devenue depuis N.1 mondiale.

Elle a piqué l’intérêt de la presse en révélant qu’elle méditait depuis l’âge de 13 ans et qu’elle avait ses grigris, sans vouloir en dire plus.

Porte-drapeau d’un tennis canadien en plein renouveau avec chez les messieurs Denis Shapovalov et Felix Auger-Aliassime, Andreescu ne s’emballe pas.

« Ce titre va me donner de la confiance pour le reste de la saison. Je vais essayer de faire de mon mieux, je ne n’ai pas de pression si ce n’est la pression que je me mets à moi-même. Mais je sais aussi que rien n’est jamais acquis, on ne sait pas ce qui va se passer la semaine prochaine », a-t-elle prévenu.

Il y a tout juste un an, elle disputait un obscur tournoi au Japon et de son propre aveu, elle doutait beaucoup.

« C’est fou tout ce qui peut se passer en un an », a-t-elle souri.

Lire la suite




Derniers articles

Monde4 minutes ago

Présidentielle en Indonésie: manifestations interdites, l’opposition rejette les résultats

Les autorités indonésiennes ont mis en garde jeudi contre toute manifestation après que le candidat de l’opposition à l’élection présidentielle...

Afrique4 minutes ago

Les Egyptiens votent samedi pour prolonger la présidence de Sissi

Les Egyptiens se prononcent à partir de samedi, lors d’un référendum sans suspense, sur une révision constitutionnelle qui prolongera de...

Sports21 minutes ago

Tour de Turquie: Fabio Jakobsen remporte la 3e étape au sprint, Bennett toujours leader

Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick-Step) a remporté au sprint jeudi la 3e étape du Tour de Turquie, courue entre Çanakkale...

France23 minutes ago

Macron et Paris rendent hommage aux « héros » sauveteurs de Notre-Dame

Emmanuel Macron a salué jeudi le courage des pompiers et personnels mobilisés pour sauver Notre-Dame, « exemplaires » sous le regard du...

Monde1 heure ago

Les Etats-Unis suspendus à la publication du rapport de l’enquête russe

La tension montait jeudi à Washington avant la publication du rapport final de l’enquête russe, qui pourrait être embarrassant pour...

Afrique1 heure ago

Petits boulots ou chômage, fatalité des jeunes diplômés sud-africains

Sur la photo accrochée au mur, la jeune femme fièrement parée de sa toge noire de diplômée universitaire affiche un...

Sports1 heure ago

Championnats de France de natation: Aubry sur tous les fronts

Déjà qualifié en eau libre, David Aubry, un des élèves de Philippe Lucas, a gagné son billet en bassin sur...

France1 heure ago

Quand l’Europe permet à des réfugiés d’enseigner à l’université

Dans leurs pays, ils étaient professeurs ou cadres. Mais la guerre les a poussés à chercher l’asile en France. Dans...

Football2 heures ago

L’équipementier français « Le Coq sportif » de retour chez les Lions indomptables du Cameroun

Le Coq sportif est le nouvel équipementier de l’équipe nationale de football du Cameroun, « Lions indomptables ». L’équipementier français habillera le...

Business2 heures ago

Comment le Brexit menace l’économie des Malouines et les pêcheurs espagnols

Les Malouines et leurs calamars, victimes collatérales du Brexit. Une sortie sans accord du Royaume-Uni pourrait avoir de lourdes conséquences...

Advertisement

Nous suivre sur facebook