Connect with us

Faits divers

Au procès du viol du « 36 », la plaignante sous un feu nourri de questions

AFP

Publié le

Chaque imprécision, contradiction, détail a été décortiqué: Emily Spanton, qui accuse deux policiers de l’avoir violée au 36 Quai des orfèvres en avril 2014, a subi vendredi aux assises de Paris un interrogatoire poussé sur sa version des faits.

Jugés pour « viol en réunion » depuis le 14 janvier, Nicolas R. et Antoine Q. ont de nouveau clamé leur innocence jeudi en racontant à la cour ce qu’il s’est passé, selon eux, dans la nuit du 23 avril, entre 00H40 et 02H00. Une version très éloignée de celle de la plaignante. Le verdict doit être rendu le 1er février.

« Ces deux accusés sont jugés pour des faits criminels, ils encourent 20 ans de réclusion », a rappelé vendredi l’avocat général Philippe Courroye en s’adressant à la Canadienne Emily Spanton.

  • « Je vous le demande solennellement: vous avez conscience de la gravité des accusations que vous portez? Les maintenez-vous? »
  • « Yes. J’ai été violée. C’était ces deux hommes ici », a répondu en français la plaignante, en montrant les accusés du doigt.

Le représentant de l’accusation, qui n’a rien laissé passer aux policiers lors de leurs interrogatoires, venait d’assaillir Emily Spanton de questions. « Alors comment on vous a enlevé des collants? », « Est-ce que vous avez crié? », « Avez-vous dit à une serveuse (du pub où Emily Spanton a rencontré les policiers, ndlr) que vous aviez fait une fellation consentie? », « Les serveuses disent que vous avez perdu le contrôle de l’orgie. Est-ce vrai? ».

  • « Rôles inversés » –

Assez calme, Emily Spanton a répondu la voix parfois étranglée par l’émotion, en triturant un mouchoir dans ses mains.

Elle affirme avoir été violée par les deux accusés et un troisième homme qui n’a pas été identifié. Les faits se seraient déroulés dans deux bureaux de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention), dans ce qui était alors le siège de la police judiciaire parisienne.

Ces hommes l’auraient forcée à boire un grand verre de Scotch, puis elle se serait retrouvée à genoux. Fellations et pénétrations vaginales forcées se seraient succédé.

« Vous vous entendiez bien avec Nicolas R.. Vous aviez flirté, pourquoi il commencerait par vous frapper, vous contraindre? », interroge Sébastien Schapira, avocat de ce policier. « Je ne sais pas », répond Emily Spanton. « Quand j’ai bu le verre d’alcool, son attitude a changé ».

« Vous n’entendez rien pendant ces dizaines de minutes (pendant le viol dénoncé, ndlr)? », demande Marion Grégoire, également avocate de Nicolas R.. « Le seul bruit dont je me souvienne, c’est celui du clic de l’appareil photo et du déchirement de l’emballage du préservatif ». « On se demande comment cela a pu être silencieux », rebondit l’avocate.

Anne-Laure Compoint, conseil d’Antoine Q., détaille chaque étape du viol tel qu’il a été dénoncé par Emily Spanton. « Combien de temps dure la pénétration? », interroge-t-elle notamment. « Vous décrivez des faits de violence. C’est dur de rester à genoux, avec un sexe dans la bouche. (…) On vous pénètre, on vous tient et vous avez une éraflure millimétrique au bras droit ? ».

Les avocats de la partie civile sont eux sortis excédés de cette journée d’audience. « Les rôles sont inversés! », a dénoncé Sophie Obadia après les débats. Emily Spanton « a été entendue au total (depuis avril 2014, ndlr) près de 50 heures. C’est exceptionnel qu’en France, on puisse considérer qu’une victime doive répéter à l’infini les mêmes accusations ».

Pour elle, dans ce procès, ce n’est pas parole contre parole, car il y a des « éléments objectifs ». Il est par exemple toujours difficile de comprendre comment l’ADN d’Antoine Q. a pu être retrouvé au fond du vagin de sa cliente. Les accusés peinent aussi à expliquer des SMS ou encore une vidéo filmée dans la nuit à 01H16, au « 36 », et qui a été effacée.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Faits divers

Versailles: un homme tué par la police lors d’une intervention pour violences conjugales

AFP

Published

on

By

La police a tué un homme mercredi soir à Versailles (Yvelines) lors d’une intervention après l’appel d’une femme blessée à l’arme blanche par ce dernier, a-t-on appris jeudi de source policière.

Les effectifs de police sont intervenus un peu avant minuit au domicile d’un couple, situé non loin du château de Versailles, suite à un appel de la femme, a rapporté la police, confirmant une information du Parisien.

Celle-ci déclarait au téléphone « être blessée au bras par couteau et saigner abondamment », selon la même source, qui ignorait la gravité de la blessure.

Sur place, les policiers se sont retrouvés sur le palier de l’appartement face au compagnon armé d’un couteau de cuisine. Celui-ci, âgé de 48 ans, s’est précipité sur les forces de l’ordre avec son arme.



« Acculé dans un espace très exigu », selon la police, un fonctionnaire a fait usage de son Taser, « sans effet ». L’assaillant a poursuivi sa progression, le couteau pointé dans la direction du policier, qui a alors sorti son arme de service et tiré à deux reprises.

L’homme a été mortellement touché « au thorax et à l’abdomen », toujours selon la police.

L’auteur des coups de feu, en état de choc, a été transporté à l’hôpital. Il a ensuite été placé en garde à vue par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de son acte.

L’arme du policier a été saisie pour les besoins de l’enquête.

Lire la suite

Faits divers

USA: des écoles fermées, une femme obsédée par la tuerie de Columbine recherchée

AFP

Published

on

By

De nombreuses écoles de l’Etat américain du Colorado étaient fermées mercredi en raison de « menaces » formulées par une femme armée, activement recherchée par la police, qui a développé une « fascination » pour la fusillade de Columbine, survenue il y a 20 ans presque jour pour jour.

Le lycée Columbine, situé dans la banlieue de Denver, la capitale du Colorado, avait déjà été placé en état d’alerte mardi, en même temps que d’autres établissements.

« Les districts scolaires de l’aire métropolitaine seront fermés mercredi 17 avril pour des inquiétudes liées à la sécurité », a déclaré le département de l’éducation du Colorado sur Twitter.

« Tous les édifices et programmes sont fermés pour la journée », a confirmé le compte Twitter des écoles publiques de Denver, qui comptent 90.000 élèves. « Il n’y aura aucune activité l’après-midi, ni aucune compétition sportive ».



Le FBI a sollicité l’aide de la population pour retrouver une jeune femme de 18 ans, originaire de Floride et s’étant rendue dans le Colorado lundi où elle a acheté un fusil à pompe et des munitions.

Sol Pais, dont la photo a été diffusée par les autorités, a formulé « des menaces » et représente une « menace crédible », a précisé le FBI. « Elle est armée et est considérée extrêmement dangereuse ».

La jeune femme « a exprimé une fascination vis-à-vis de Columbine », a déclaré un agent du FBI en charge de l’affaire, Dean Phillips, lors d’une conférence de presse mardi soir.

Les élèves d’une vingtaine d’écoles du secteur avaient été confinés plusieurs heures dans leurs établissements mardi.

Le 20 avril 1999, deux élèves de ce lycée du Colorado avaient abattu douze camarades et un professeur avant de se suicider dans la bibliothèque de leur établissement.

Ce drame avait profondément marqué la société américaine.

Lire la suite

Faits divers

Madère: 28 morts dans l’accident d’un bus

AFP

Published

on

By

Au moins 28 personnes ont été tuées mercredi dans l’accident d’un bus transportant des touristes allemands sur l’île portugaise de Madère, ont annoncé les autorités locales.

Sur la cinquantaine de personnes à bord, 11 hommes et 17 femmes sont décédées, a indiqué à la télévision portugaise le maire de la commune de Santa Cruz où a eu lieu l’accident, Filipe Sousa.

Ce bilan a été confirmé par le service régional de la protection civile.

L’accident est survenu à 18H30 locales (17H30 GMT), toujours selon le maire de Santa Cruz.

« D’horribles nouvelles nous arrivent de Madère », a écrit sur Twitter le porte-parole du gouvernement allemand.

« Notre plus grande tristesse pour tous ceux qui ont perdu la vie dans l’accident de bus et nos pensées vont vers ceux qui sont blessés », a-t-il ajouté.

Contactée par l’AFP un peu plus tôt, l’ambassade d’Allemagne au Portugal avait confirmé qu’il y avait des Allemands parmi les victimes alors que selon des médias locaux, les passagers du bus seraient en majorité des touristes de ce pays.

« Nous savons juste qu’il y a des victimes allemandes »(…). Mais nous ne connaissons pour l’instant ni le nom, ni le nombre des victimes », a déclaré à l’AFP la cellule de permanence de l’ambassade.



Le premier ministre portugais Antonio Costa a indiqué sur Twitter avoir contacté la chancelière allemande Angela Merkel pour lui faire part de sa « tristesse ».

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le tragique accident survenu à Madère », a écrit sur son compte Twitter le chef du gouvernement socialiste.

« Au nom du gouvernement portugais, je présente les plus sincères condoléances à toutes les familes concernées. J’ai eu aussi l’occasion de transmettre toute ma tristesse à la chancelière Angela Merkel en cette heure difficile », a-t-il ajouté.

Selon les images diffusées par la télévision portugaise, le bus transportant une cinquantaine de passagers est sorti de la route, effectuant plusieurs tonneaux.

Pour des raisons restant à établir, le chauffeur du bus aurait perdu le contrôle du véhicule, qui est sorti de la route avant de tomber sur une maison bâtie à flanc de colline.

A Lisbonne, le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé qu’il se rendrait à Madère dans la nuit.

Des équipes de l’institut médico-légal devaient être dépêchées sur place depuis la capitale afin d’aider les autorités de Madère à réaliser les autopsies des victimes

Souvent appelée la « perle de l’Atlantique », Madère accueille chaque année des milliers de touristes attirés par ses paysages volcaniques et son climat doux.

Lire la suite




Derniers articles

Monde6 minutes ago

Les Etats-Unis suspendus à la publication du rapport de l’enquête russe

La tension montait jeudi à Washington avant la publication du rapport final de l’enquête russe, qui pourrait être embarrassant pour...

Afrique6 minutes ago

Petits boulots ou chômage, fatalité des jeunes diplômés sud-africains

Sur la photo accrochée au mur, la jeune femme fièrement parée de sa toge noire de diplômée universitaire affiche un...

Sports23 minutes ago

Championnats de France de natation: Aubry sur tous les fronts

Déjà qualifié en eau libre, David Aubry, un des élèves de Philippe Lucas, a gagné son billet en bassin sur...

France25 minutes ago

Quand l’Europe permet à des réfugiés d’enseigner à l’université

Dans leurs pays, ils étaient professeurs ou cadres. Mais la guerre les a poussés à chercher l’asile en France. Dans...

Football51 minutes ago

L’équipementier français « Le Coq sportif » de retour chez les Lions indomptables du Cameroun

Le Coq sportif est le nouvel équipementier de l’équipe nationale de football du Cameroun, « Lions indomptables ». L’équipementier français habillera le...

Business1 heure ago

Comment le Brexit menace l’économie des Malouines et les pêcheurs espagnols

Les Malouines et leurs calamars, victimes collatérales du Brexit. Une sortie sans accord du Royaume-Uni pourrait avoir de lourdes conséquences...

Monde1 heure ago

Venezuela: Maduro juge « illégales » les sanctions américaines contre la Banque centrale

Le président Nicolas Maduro a qualifié d' »illégales et immorales » les sanctions imposées mercredi par Washington contre la Banque centrale du...

Afrique1 heure ago

Centrafrique: au nom de la paix, un chef de guerre à la tête de Bambari

Ali Darassa, chef de l’un des groupes armés de Centrafrique, vient d’être investi par l’ONU et Bangui comme autorité militaire...

Sports1 heure ago

Homophobie dans les stades: Maracineanu insiste sur « la possibilité d’interrompre les matches »

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a rappelé mercredi que les arbitres avaient la « possibilité d’interrompre les matches » en cas...

France1 heure ago

A Notre-Dame, l’aumônier des pompiers de Paris, héros malgré lui

Quand on lui demande s’il est un héros, Jean-Marc Fournier hausse les épaules. Présenté par la presse internationale comme le...

Advertisement

Nous suivre sur facebook