Connect with us

Cameroun

Cameroun : Anatole Adolf Ebongo s’est éteint

Le dernier de l’école de Foulassi, l’ancien directeur des douanes s’est éteint à 107an

Avatar

Publié le

Anatol Ebongo

Anatole Adolf Ebongo, est mort !!!

Vous le connaissez ?

Non, répondront certains.

Le défunt qui avait 107 ans, est présenté comme le dernier survivant de l’Ecole de Foulassi, berceau de l’hymne national du Cameroun…

Il est le deuxième Directeur camerounais des Douanes camerounaise (1968 – 1071) après Eitel Momo (1961 – 1968). Avant eux, les Douanes étaient dirigées depuis 1918 par des Expatriés.

Anatole Adolf Ebongo, l’un des premiers résistants camerounais, est aussi le papa de la respectable Henriette Ekwe, journaliste et militante politique.

Le Cameroun a perdu l’un de ses dignes fils immortels ce samedi des suites de maladie.

Ci-dessous, un article qui date de six ans,  sorti des Archives et de certains journaux tels que le Journal du Cameroun, pour mieux connaitre l’illustre disparu.

PETITE HISTOIRE D’ANATOLE EBONGO

A 101 ans, cet ancien élève de l’école normale de Foulassi dans la période 1925-1933, directeur des douanes retraité reste alerte et bien lucide.

La star lors de la conférence de Foulassi sur l’hymne national était incontestablement ce vieil homme encore bien lucide pour ses presque 102 ans. Anatole Adolf Ebongo, quand il a été informé la décision du comité d’organisation d’organiser la conférence sur le thème de l’hymne national à Foulassi avec lui comme invité spécial, il a instruit son fils de lui trouver une tenue kaki et un béret. Cet accoutrement porté le 17 avril dernier était la tenue des élèves de l’école normale de Foulassi à son époque. Comme élève, il fut aussi très brillant depuis son entrée à Foulassi après son Cepe, si l’on s’en tien à son bulletin de note de 3ème année signé le 19 juin 1930. 1er sur 10 élèves avec 10/10 en conduite, 8/ 10 en travail manuel, 10/10 en religion, 18/20 en orthographe, 9/10 en français, 9/I0 en géographie, 9,5/ 10 en écrit, etc. Aucune absence ne lui ait imputée. Il fut un condisciple de Um Nyobé qui dirigeât une révolte contre les responsables pour refuser d’exécuter une punition consistant à tailler les moellons devant servir à la construction de la paroisse.

Après Foulassi, il sera fonctionnaire des douanes avec comme couronnement de sa carrière, le poste de directeur des douanes. D’ailleurs, cela lui a plu de raconter le plaisir qu’il éprouvait de voir des blancs alignés devant sa porte, lui l’indigène, chef de poste des douanes à Ambam. Il fut le premier indigène chef du bureau central des douanes de Douala, poste où il traversa tous les contrôles et audits sans problème. C’est pourquoi dans lors de sa prise de parole, il déclarait être fièr qu’après 32 ans de carrière, il prit sa retraite sans un débet à son encontre et sans avoir puisé dans les caisses comme beaucoup de le font aujourd’hui. Cette probité, il l’avait promise à son directeur après avoir reçu la note de 20/20 pour une dissertation faite dans le cadre d’une punition infligée à toute la classe, après avoir aidé un camarade à faire son devoir de mathématique. Il souhaite que l’hymne national soit rebaptisé la « Foulassiène » en souvenir de ses camarades. D’ailleurs en souvenir de cette période, il vient de publier aux éditions Clé, « souvenir d’un enfant du siècle ».

    NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

    Advertisement
    laisser un commenataire

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Cameroun

    Au Cameroun les ambassadeurs de la lutte contre la Paludisme veulent mètre la maladie K.O

    Avatar

    Published

    on

    Le Lycée Bilingue de Yaoundé, dans la capitale politique du Cameroun, a accueilli le mercredi 17 avril 2019 les ambassadeurs de la lutte contre le paludisme. Ces derniers s’y sont rendus dans le cadre d’une campagne de sensibilisation de la jeunesse camerounaise sur la lutte contre le paludisme, pilotée par Malaria No More Cameroun.

     Sur place, les responsables de l’établissement n’ont ménagé aucun effort pour mobiliser les élèves à l’occasion. D’où l’accueil chaleur réservé aux ambassadeurs K.O Palu par le club santé dudit établissement à leur arrivée.

    Après leur installation, la campagne a débuté avec le mot de bienvenue du représentant du proviseur qui n’a pas manqué l’occasion de remercier les responsables de Malaria No More Cameroun pour avoir choisi son établissement.

    Passé l’étape des discours, on est entré dans le vif du sujet avec divers exposés sur le paludisme. Ici, la discussion éducative a tourné autour de la définition de la maladie et son mode de transmission.  Pour la prévention, les exposants sont revenus sur utilisation une Moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (MILDA). L’occasion a été donnée aux élèves d’apprendre à installer une MILDA.

    Cet apprentissage a été suivi par un quiz pour jauger le niveau de compréhension des élèves puis une distribution des MILDA. Tout ceci s’est passé dans une atmosphère détendu avec les prestations des artistes bien connus du public.

    Selon le rapport mondial 2017 de l’organisation mondiale de la santé (OMS), le Cameroun compte parmi les dix pays les plus touchés par le paludisme dans le monde, contribuant à hauteur de 3% au pourcentage de la mortalité de toute la planète.

    Cette pandémie constitue le quart des consultations dans les formations hospitalières. Elle est plus fréquente chez les enfants, avec 32% de taux de consultation. 13% des patients atteints en meurent. L’on a enregistré en 2017, 4 000 morts enregistrés dans les formations sanitaires, presqu’autant dans les familles qui gèrent les cas sans aller à l’hôpital.

    Pour le moment, Il convient de noter que l’utilisation d’un MILDA est la meilleure façon de prévenir le paludisme.

    Lire la suite

    Cameroun

    Cameroun: rejet de la demande de libération de l’opposant Kamto

    AFP

    Published

    on

    By

    La demande de libération du principal opposant camerounais, Maurice Kamto, écroué depuis fin janvier à Yaoundé, a été rejetée mardi lors d’une audience organisée en son absence, a appris l’AFP mercredi auprès d’un de ses avocats.

    La Cour d’appel de la région camerounaise du Centre, à Yaoundé, a confirmé la décision prise en première instance, rejetant la demande de libération de M. Kamto, a affirmé Me Sylvain Souop.

    Selon lui, le verdict a été rendu en l’absence de l’opposant et de ses avocats. Le rejet concerne six autres personnes, des soutiens et collaborateurs de M. Kamto, d’après Me Souop.

    Sur les réseaux sociaux, le porte-parole de M. Kamto, Olivier Bibou Nissack, a dénoncé des « décisions secrètes » rendues « en l’absence de tout débat de fond, et en l’absence des avocats et des prisonniers politiques ».

    Mardi, l’opposant a refusé de quitter la prison pour la Cour « parce qu’il n’avait pas les garanties que l’audience serait publique » comme il l’exige depuis le début de la procédure, a expliqué M. Souop.



    Début avril, il s’était déjà abstenu de prendre part à une audience « à huis clos ». En son absence, l’avocat général avait alors pris ses réquisitions, préconisant le rejet de sa demande de libération.

    Le principal opposant au chef de l’Etat Paul Biya après la présidentielle d’octobre 2018 à laquelle il est arrivé deuxième, a été arrêté, ainsi qu’environ 150 personnes, à la suite d’une manifestation pacifique organisée dans plusieurs villes du Cameroun le 26 janvier.

    Mi-février, l’opposant et plusieurs de ses militants et partisans ont été présentés devant le tribunal militaire de Yaoundé, où une information judiciaire pour « hostilité contre la patrie » et « insurrection », entre autres accusations, a été ouverte à leur encontre.

    Ses avocats avaient introduit en première instance une demande de libération en dénonçant notamment « le traitement inhumain subi par M. Kamto et les autres leaders » de la coalition qui s’était formée autour de lui lors de la présidentielle.

    Lire la suite

    Afrique

    FESTINAC JAPE 2019 : Un lancement officiel plutôt réussi

    Avatar

    Published

    on

    De nombreux jeunes en Christ ont brillamment représenté leurs synodes au cours de cette célébration riche en couleurs samedi dernier.

    « Je déclare ouvert le FESTINAC Jape, édition 2019 et que la fraternité gagne » ! C’est sur ces mots du Président National Rolland Blaise Ankouanda qu’a démarré le Festival National des Arts et de la Culture (FESTINAC) de la Jeunesse d’Action Protestante et Evangélique (JAPE), le 30 mars dernier au stade Sitracel d’Obobogo à Yaoundé. Ils étaient nombreux ces Jeunes en Christ (JEC) à avoir fait le déplacement, venant de toute l’étendue du territoire pour représenter les synodes auxquels ils appartiennent pour célébrer l’intégration nationale et la promotion des talents tout le long de ce festival.

    C’est dans une ambiance bonne enfant que se sont donc déroulées les articulations prévues par la Commission Technique d’Organisation (CTO), menée de main de maître par le JEC Jules Nna qui déplore le manque de ponctualité des JEC et a tout de même exhorté dans son discours de circonstance les JEC à redoubler d’efforts pour la réussite totale de cet évènement.

    Une prescription plutôt bien accueillie par les Synodes Centre et Municam, qui ont croisé le fer au cours du match d’ouverture de football, démontrant à la foule leur talent de professionnel du ballon rond. Une rencontre qui s’est soldée par la victoire du synode Centre sur le score de 2 buts à zéro. Pour ce qui est des autres résultats, le synode Bassa a battu à plate couture le synode Babimbi au scrabble, par le score de 395 contre 105. Au jeu de ludo, le Centre l’emporte sur Metet, tandis qu’au songho, l’on a observé une victoire écrasante du synode Municam sur le synode Babimbi. « Ce n’est que le début de la compétions. D’autres rencontres sont prévues et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour accéder à la plus haute marche du podium », rassure un candidat malheureux du synode Babimbi. 

    La suite des activités est donc prévue pour le samedi 6 avril prochain, avec les matches de poule en football, handball et tous les autres jeux de société. Une énième rencontre de la CTO prévue en milieu de semaine, devra permettre de rectifier le tir, au vu des légers désagréments observés lors de la cérémonie d’ouverture.  Même si côté organisation en général, le JEC Ankouanda, Président national se dit « très satisfait des efforts fournis jusqu’ici. Mais nous ferons des améliorations, en fonction des moyens que nous aurons pour rendre la fête plus belle, afin que la Gloire revienne à Dieu! ». 

    Lire la suite




    Derniers articles

    Business15 minutes ago

    Travailler plus, comment et pourquoi ? Macron devra trancher

    Les Français devront-ils travailler plus ? Et, si oui, pour financer quoi ? La question divise la classe politique et...

    Biodiversité16 minutes ago

    Annonces Macron: Canfin attend « des mesures complémentaires » sur l’environnement

    Pascal Canfin, numéro deux sur la liste LREM pour les européennes, a dit lundi attendre « des mesures complémentaires » sur le...

    Monde17 minutes ago

    La Corée du Nord confirme une « prochaine » visite de Kim en Russie

    Le leader nord-coréen Kim Jong Un va « prochainement » se rendre en Russie pour des discussions avec le président Vladimir Poutine,...

    Technologie17 minutes ago

    Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020

    Elon Musk, le patron fondateur de Tesla, a annoncé lundi que le constructeur de voitures électriques avait l’intention de proposer...

    Afrique22 minutes ago

    Algérie: arrestation du PDG du premier groupe privé et d’autres industriels

    La gendarmerie algérienne a arrêté lundi l’homme d’affaires Issad Rebrab, considéré comme la première fortune d’Algérie, pour « fausse déclaration concernant...

    Sports33 minutes ago

    Tour des Alpes: duel Nibali-Froome sur la route des grands Tours

    Comme un petit avant-goût des grands Tours à venir: de lundi à vendredi, le Tour des Alpes emmène les coureurs...

    France43 minutes ago

    France Télévisions obtient les droits en clair des JO-2024 et 2022

    France Télévisions a obtenu les droits de diffusion en clair des Jeux olympiques d’été 2024 à Paris, a annoncé lundi...

    Business1 heure ago

    Wall Street termine en ordre dispersé au début d’une semaine chargée

    La Bourse de New York, de retour d’un long week-end, a terminé en ordre dispersé lundi à l’entame de la...

    Biodiversité1 heure ago

    Birmanie: des milliers de manifestants protestent contre un projet de barrage soutenu par la Chine

    Plusieurs milliers de personnes ont manifesté lundi dans le nord de la Birmanie pour protester contre la relance d’un projet...

    Sciences1 heure ago

    Des chercheurs ont calculé la fonte du Groenland depuis 1972: « ça fait peur »

    Mesurer la fonte des glaces au Groenland ou en Antarctique est un exercice relativement précis en 2019, grâce à un...

    Advertisement

    Nous suivre sur facebook