Connect with us

Asie

Idleb, ultime bastion insurgé syrien, passe intégralement à l’heure jihadiste

AFP

Publié le

Un groupe jihadiste dominé par l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda a renforcé jeudi son emprise sur l’ultime grand bastion insurgé en Syrie, à la suite d’un accord mettant fin à plusieurs jours de combats meurtriers avec des factions rivales.

Les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), qui ont récemment enchainé les gains territoriaux en Syrie, ont conclu un accord de trêve dans la province d’Idleb avec des groupes rebelles, regroupés au sein du Front national de libération (FNL), une coalition appuyée par la Turquie.

La province d’Idleb a fait l’objet, en septembre, d’un accord entre Ankara, soutien des rebelles, et Moscou, parrain du régime syrien: la Turquie devait contenir les factions rebelles et jihadistes afin d’empêcher une offensive de Damas et de son allié russe sur cette province du nord-ouest de la Syrie en guerre.

L’accord conclu entre rebelles et jihadistes à Idleb, dont une copie a circulé dans des médias locaux, met fin aux combats entre HTS et les rebelles et renforce le contrôle des jihadistes.

Cet accord signé jeudi matin par HTS et le FNL établi “le contrôle du “gouvernement du salut” sur l’ensemble” d’Idleb, a annoncé Ebaa, le site de propagande de HTS.

Ce “gouvernement de salut” autoproclamé est une administration locale instaurée par HTS, qui gérait déjà plusieurs régions, y compris dans la ville même d’Idleb. Il étend aussi son pouvoir à certaines parties des provinces voisines d’Alep et de Hama, qui échappent toujours au contrôle du régime de Bachar al-Assad.

Il prend également le contrôle de territoires jusqu’alors sous la domination de deux autres factions islamistes –Ahrar al-Cham et Souqour al-Cham, soutenues Ankara– et notamment des localités de Maarat al-Noomane et d’Ariha.

  • “Interlocuteur indispensable” –

D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’accord de jeudi fait passer l’intégralité de la province d’Idleb sous le contrôle administratif de HTS.

Outre la cessation immédiate des hostilités, l’accord prévoit également un échange de détenus et la levée de tous les barrages.

D’autres groupes jihadistes comme Houras al-Din et le parti islamique de Turkestan sont aussi présents dans la région d’Idleb, mais ce sont des alliés de HTS, a souligné le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Selon la même source, l’ultime bastion, qui s’étend sur près de 9.000 Km2, était contrôlé à 60% par HTS et les factions acolytes avant la récente offensive.

Début janvier, les jihadistes ont lancé un assaut contre les factions rebelles, qui a fait plus de 130 morts dans les deux camps, et pris le contrôle de dizaines de localités, notamment dans l’ouest de la province d’Alep, secteur tombé intégralement aux mains de HTS.

Cette nouvelle donne territoriale devrait permettre à HTS de conforter sa position sur l’échiquier politico-diplomatique, estiment des analystes.

“Désormais, HTS peut se présenter à la Turquie et à d’autres comme un interlocuteur indispensable pour toute solution non-militaire à Idleb”, soutient Sam Heller, analyste à l’International Crisis Group (ICG).

La capacité de la Turquie à mettre en oeuvre une zone “démilitarisée” dans la province d’Idleb, comme prévu par l’accord russo-turc conclu le 17 septembre à Sotchi (Russie), est désormais incertaine. La zone tampon devait séparer les secteurs insurgés des régions gouvernementales adjacentes.

Cette disposition du texte n’a été que partiellement respectée, suite au refus des jihadistes de se retirer de la future zone “démilitarisée”.

Selon M. Heller, il n’est désormais pas clair “si le maintien de la désescalade à Idleb dépend réellement de la mise en ?uvre littérale de l’accord ou de facteurs plus politiques tels que l’état des liens turco-russes”.

  • Offensive turque –

Parallèlement, Ankara a réitéré ses menaces d’offensive contre les Unités de protection du peuple (YPG), principale milice kurde en Syrie, dans le nord-est du pays.

“Si (le retrait américain) est retardé avec des excuses ridicules (…), alors nous mettrons à exécution notre décision”, a déclaré le ministre, Mevlut Cavusoglu, lors d’une interview à la chaîne turque NTV.

Le président américain Donald Trump a annoncé en décembre le retrait des quelque 2.000 soldats américains postés en Syrie, prenant de court les forces kurdes, soutenues par une alliance internationale emmenée par Washington.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Asie

La France n’a pas renforcé ses patrouilles dans le golfe Persique malgré les tensions iraniennes

Avatar

Published

on

© AP Photo / Fars News Agency, Ebrahim Norouzi

La déclaration intervient alors que des photos de missiles iraniens sur de petits bateaux dans le golfe Persique ont fait surface, suscitant l’inquiétude que le corps des gardes de la révolution islamique les tire sur des navires de la marine américaine.

Un porte-parole de l’actuel chef d’état-major de l’armée française a déclaré que Paris n’avait pas accru la surveillance dans le golfe Persique à sa connaissance.

Un peu plus tôt dans la journée, trois responsables de la Maison Blanche ont été cités par le New York Times, affirmant que les images suspendues montrant des missiles entièrement assemblés avaient incité Washington à intensifier sa rhétorique contre Téhéran.

Le porte-parole, le colonel Patrick Steiger, a déclaré lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense qu’aucune conclusion n’avait été tirée concernant les prétendues opérations de sabotage contre des navires saoudiens et émiriens dans le Golfe.

Selon Steiger, des experts français sont actuellement impliqués dans une enquête sur les opérations présumées.

Lire la suite

Asie

Au moins 20 personnes piégées dans l’effondrement d’un immeuble à Shanghai

Avatar

Published

on

L’incident s’est produit dans le district de Changning à Shanghai jeudi matin. À l’heure actuelle, il n’existe aucune information officielle sur les raisons possibles de l’effondrement du bâtiment.

Selon le portail chinois d’informations ECNS, environ 20 personnes se sont retrouvées coincées sous des débris après l’effondrement d’un bâtiment commercial en cours de rénovation à Shanghai.

Dans le même temps, le journal The Paper a signalé que près de 10 personnes avaient été bloquées après l’incident, ajoutant que la surface effondrée avait été estimée à 1 000 mètres carrés, soit un tiers de l’immeuble.

Une opération de recherche est en cours. Selon les pompiers de Shanghai, 11 personnes ont été sauvées du site pour le moment.

Lire la suite

Asie

Attaque au Pakistan: des hommes armés assaillent un hôtel cinq étoiles au Baloutchistan

Avatar

Published

on

AFP

Trois hommes armés ont pris d’assaut un hôtel cinq étoiles dans la province pakistanaise agitée du Baloutchistan, faisant au moins un mort, ont annoncé des responsables.

L’attaque visait l’hôtel Zaver Pearl-Continental de la ville portuaire stratégique de Gwadar, pièce maîtresse d’un projet chinois de plusieurs milliards de dollars.

Un porte-parole de l’hôtel a déclaré qu’il n’y avait pas d’invités et peu de personnel en raison du Ramadan.

L’armée séparatiste de libération du Baloutchistan a déclaré avoir lancé l’attaque contre des investisseurs chinois et autres.

“Attendez-vous à plus d’attaques en Chine et au Pakistan”, a déclaré un compte Twitter qui prétendait être lié au groupe.

Les militants du Baloutchistan s’opposent aux investissements chinois, affirmant qu’ils ne profitent guère aux populations locales.

Que savons-nous de l’attaque?

Les hommes armés ont pris d’assaut l’hôtel, généralement populaire auprès des hauts responsables du gouvernement et des visiteurs étrangers, vers 16h50 heure locale (11h50 GMT), tuant un agent de sécurité qui avait tenté de les arrêter à l’entrée.

Les forces de sécurité sont entrées dans l’hôtel et ont pris part à une fusillade avec les militants.

En raison du mois sacré musulman du ramadan, l’hôtel n’a pas de clients et son personnel est très limité, a déclaré un porte-parole de Zaver Pearl-Continental à la BBC.

Cependant, des rapports antérieurs suggéraient que les clients de l’hôtel avaient été évacués en toute sécurité.

L’hôtel est situé sur une colline surplombant le port de Gwadar sur la mer d’Arabie, développé par la Chine dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), un réseau de routes, de voies ferrées et de pipelines reliant les deux pays.

Sur Twitter, l’ambassade de Chine au Pakistan a condamné l’attaque, qui intervient quelques semaines à peine après le massacre de 14 personnes, dont 11 militaires, dans la région.

Où est situé l’hôtel à Baloutchistan?

Berceau d’une insurrection de longue date, le Baloutchistan est la province la plus pauvre et la moins développée du Pakistan.

Il partage une frontière large et poreuse avec l’Afghanistan et l’Iran.

Son économie est dominée par les ressources naturelles, notamment le gaz naturel, et est transformée par les grands projets d’infrastructure chinois du CPEC, qui font partie de l’ambitieuse initiative Belt and Road.

Plusieurs groupes militants opèrent dans la région, notamment les talibans pakistanais, la BLA et le groupe extrémiste sunnite Lashkar-e-Jhangvi.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse41 minutes ago

Suisse: AVS: Gerhard Pfister veut du pragmatisme

Suisse 21 mai 2019 09:21; Act: 21.05.2019 09:37 Le président du PDC se méfie de réformes trop ambitieuses pour l’AVS....

Afrique46 minutes ago

Soudan: pas d’accord entre militaires et civils sur la transition

Les négociations se sont achevées lundi soir entre les généraux au pouvoir au Soudan et les chefs de la contestation,...

Afrique46 minutes ago

Au Malawi, une présidentielle et des législatives très ouvertes

Le Malawi se rend aux urnes mardi pour une élection présidentielle à l’issue incertaine, où le sortant Peter Mutharika brigue...

Divertissement46 minutes ago

National Geographic annonce un futur film documentaire sur Jacques-Yves Cousteau.

National Geographic Documentary annonce un projet de documentaire centré sur Jacques-Yves Cousteau. La réalisatrice Liz Garbus, nommée à deux reprises aux...

Sports46 minutes ago

Rugby: l’Australien George Smith prend sa retraite

L’ancienne gloire du rugby australien George Smith, vice-champion du monde en 2003 avec les Wallabies, a annoncé mardi à 38...

Sports46 minutes ago

L1-L2: le Paris FC et Lens donnent le coup d’envoi du marathon des barrages

Quatre matches en deux semaines: le Paris FC et Lens, respectivement 4e et 5e de L2, donnent mardi (20h45) le...

Sports46 minutes ago

NBA: Golden State reçu 5 sur 5

Stephen Curry a fait mieux que Michael Jordan, Magic Johnson ou encore Kobe Bryant: le meneur de Golden State a...

Suisse2 heures ago

Jeux d’argent: La Loterie Romande s’adapte à la nouvelle loi

Jeux d’argent 21 mai 2019 09:01; Act: 21.05.2019 09:01 La Loterie Romande se met en conformité avec la nouvelle loi...

Suisse2 heures ago

Intempéries: Alerte aux inondations en Suisse orientale

Intempéries 21 mai 2019 08:43; Act: 21.05.2019 08:55 Plusieurs régions de Suisse orientale font face depuis lundi à de fortes...

Suisse2 heures ago

Saint-Gall: Joggeuse «sous le choc» après l’attaque d’une buse

Saint-Gall 21 mai 2019 08:28; Act: 21.05.2019 08:28 Une femme a été prise pour cible par un oiseau de proie....

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma