Connect with us

Business

Hausse des prix du pétrole entre discussions commerciales et les réductions de l’OPEP

Reuters

Publié le

Les prix du pétrole ont augmenté mardi, soutenus par l’espoir que les pourparlers à Beijing entre les autorités américaines et chinoises pourraient désamorcer un différend commercial entre les deux plus grandes économies du monde, tandis que les réductions d’approvisionnement menées par l’OPEP ont également resserré les marchés.

Le contrat à terme sur le brut Brent international, LCOc1, a progressé de 92 cents à 58,25 dollars le baril à 11h30 GMT.

Les contrats à terme de pétrole brut américains WTI (West Texas Intermediate) CLc1 ont grimpé de 74 cents à 49,26 dollars le baril.

« Je pense qu’il y a de très bonnes chances que nous obtenions un règlement raisonnable avec lequel nous puissions vivre, avec la Chine », a déclaré lundi le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, alors que des responsables des deux pays avaient engagé des pourparlers pour mettre fin au conflit.

Certains analystes ont toutefois averti que les relations entre Washington et Beijing restaient précaires et que les tensions pourraient bientôt reprendre.

« La saga comportera certainement plus de rebondissements et l’augmentation des tarifs américains sur les produits chinois après mars de 10% à 25% ne peut être exclue », a déclaré Tamas Varga de PVM Oil Associates. « Pour l’instant, cependant, l’optimisme prévaut. »

Il est également à craindre qu’un ralentissement économique mondial freine la consommation de carburant.

En conséquence, le secteur des fonds de couverture a considérablement réduit ses positions haussières sur les contrats à terme de brut.

S & P Global Ratings a annoncé avoir abaissé ses prévisions de prix moyens du pétrole pour 2019 de 10 dollars le baril, passant respectivement à 55 et 50 dollars le baril pour le Brent et le WTI. « Nos hypothèses de prix du pétrole plus bas reflètent le ralentissement de la demande et l’augmentation de l’offre dans le monde », a déclaré l’analyste de S & P Global Ratings, Danny Huang.

OPEP VS CHALE
Les prix du brut jusqu’ici en 2019 ont été soutenus par les réductions de l’offre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, notamment du principal exportateur, l’Arabie saoudite, ainsi que de la Russie non membre.

La société saoudienne Arab Petroleum Investments Corp, spécialisée dans le financement de projets pétroliers, estime dans un rapport mardi que les prix du pétrole devraient se négocier entre 60 et 70 dollars le baril d’ici la mi-2019.

Toutefois, les réductions opérées par l’OPEP menacent de provoquer une augmentation sensible de l’offre de pétrole aux États-Unis, entraînée par une forte augmentation du forage de schiste onshore.

Amazon, Netflix ascenseur Wall Street
En conséquence, la production de pétrole brut américain C-OUT-T-EIA a augmenté de 2 millions de barils par jour (bpj) l’année dernière pour atteindre un record mondial de 11,7 millions de bpj.

Avec une activité de forage toujours élevée, la plupart des analystes s’attendent à ce que la production pétrolière aux États-Unis augmente à nouveau cette année.

La société de conseil JBC Energy a déclaré qu’il était probable que la production de pétrole brut américain atteignait « nettement plus de 12 millions de bpj » au début de janvier.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Business

Une, deux ou trois étoiles ? Le guide Michelin dévoile son palmarès 2019

AFP

Published

on

By

A quelle sauce seront mangés les grands chefs ? Fin du suspense lundi après-midi avec le palmarès 2019 des Etoiles Michelin pour la France, qui promet de faire souffler un vent nouveau en distinguant de jeunes talents et plus rare, des femmes chefs.

Si les lauréats ne sont pas encore connus, le voile a été un peu levé sur cette sélection attendue avec appréhension dans le monde de la gastronomie.

Quelque « 75 restaurants seront promus, dans les catégories 1, 2, 3 étoiles, ce qui est un record chiffré », a annoncé à l’AFP Gwendal Poullennec, le tout nouveau directeur international du guide Michelin.

L’an dernier, 57 nouvelles tables avaient été distinguées ou promues. Parmi elles: La Maison des bois de Marc Veyrat en Haute-Savoie, dans l’est de la France, et L’Hôtel du Castellet de Christophe Bacquié, dans le sud, toutes deux récompensées de trois macarons.

Derrière ces 75 nouvelles tables étoilées cette année, « c’est le reflet du grand dynamisme de la gastronomie en France, dans toutes les régions, avec des établissements portés par de jeunes talents très souvent entrepreneurs, qui ont pris des risques », a souligné le jeune patron, quelques jours avant sa première cérémonie à ce poste.

Après quinze ans de maison, dont plus de trois ans au Japon, M. Poullennec a accédé à la tête du prestigieux guide en septembre, en remplacement du Franco-Américain Michael Ellis, parti travailler pour la chaîne d’hôtels de luxe Jumeirah, basée à Dubaï.

Il dirige désormais les 32 éditions du guide et supervise les inspecteurs, qui font et défont les réputations des tables du monde entier.

Pour cette nouvelle édition française, les inspecteurs du Michelin « ont réussi à dénicher des talents dans tous les coins de l’hexagone », a souligné le jeune patron, qui souhaite « continuer à faire évoluer le guide avec son temps ».

Comme en 2018, un grand nombre de chefs étrangers devraient figurer au palmarès, dévoilé à partir de 15h00 lors d’une cérémonie à Paris.

  • Pas de « quotas » –

La grande nouveauté devrait venir de la « proportion inédite de femmes chefs » attendue sur le podium, après des années de polémique sur leur quasi-absence.

Parmi les 57 nouveaux étoilés en France en 2018, figuraient seulement deux femmes… qui travaillaient en tandem avec un homme. L’année d’avant, une seule femme figurait parmi les 70 nouveaux étoilés et aucune en 2016, signe d’un plafond de verre bien réel. Et à ce jour, le club très restreint des trois étoiles ne compte qu’une seule femme: la cheffe Anne-Sophie Pic.

Cette évolution à venir du palmarès n’est ni le fait de « quotas », ni d’un « abaissement de critères », a insisté M. Poullennec, mettant en avant une sélection misant sur la diversité, dans les styles de cuisine, les profils des chefs et les concepts d’établissement… avec par exemple, « beaucoup de tables de jeunes chefs qui se réimplantent en régions et proposent une cuisine inspirée par les terroirs ».

L’édition 2019 sera aussi l’occasion de valoriser « les métiers de l’ombre » via un nouveau prix récompensant le service, et un autre la sommellerie. Enfin, une récompense sera attribuée pour la première fois à un chef à la démarche durable.

Le Michelin comptait 621 restaurants étoilés en France l’an dernier, dont 28 trois étoiles, 85 deux étoiles (cinq tables promues) et 508 une étoile (dont 50 nouvelles tables).

Malgré les critiques et les polémiques dont il fait régulièrement l’objet, le guide rouge reste une référence dans le monde de la gastronomie. Il a opéré en 2017 des rapprochements avec le guide Parker, institution de la critique de vins, ainsi qu’avec le Fooding, qui promeut une cuisine plus jeune et branchée.

Créé en 1900 par les frères André et Edouard Michelin, à destination des automobilistes, le guide Michelin est aujourd’hui présent en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et du Sud. Le guide France 2019 sera disponible dès vendredi.

Lire la suite

Business

Gillette diffuse un pub très engagée qui déclenche la polémique

Published

on

La masculinité toxique en cause.

Des scènes de harcèlement, de brutalité, de misogynie, … La marque de rasoir a publié cette semaine une nouvelle campagne de publicité très engagée. Surfant sur le mouvement « Mee Too », Gillette propose aux hommes de changer de comportement. Une vidéo qui reprend les mêmes codes que leur clip diffusé en 1989, lors du Super Bowl, dont leur célèbre slogan « The Best Men Can Be » (ce que l’homme peut être de mieux), en y ajoutant 30 ans plus tard un point d’interrogation. Mais en 2019, la thématique résonne très différemment et leur communication courageuse a été accueillie avec beaucoup moins d’engouement par le public.

Est-ce vraiment ce que l’homme peut être de mieux ? Vraiment ? Nous ne pouvons pas l’ignorer. Cela dure depuis trop longtemps. Nous pouvons en rire, donner les mêmes excuses. Les hommes seront toujours des hommes. Mais des choses ne finissent pas changer. Dites juste ce qu’il faut. Agissez comme il le faut. Certains le font déjà. Certains font de grands gestes, ou des plus petits. Mais ce n’est pas suffisant. Parce que les garçons qui nous regardent aujourd’hui seront les hommes de demain.

Publicité Gillette

Plusieurs internautes masculins se sont sentis insultés par cette publicité. Beaucoup ont même fait savoir qu’ils boycotteraient désormais les produits de la marque. De plus, malgré plus de 17 millions de vues actuellement, la vidéo cumule plus de 870 000 avis négatifs contre seulement 450 000 likes sur Youtube. Le journal ultra-conservateur The New American a également vivement critiqué Gillette en écrivant que la campagne reposait sur « de fausses suppositions ». L’acteur américain James Wood s’est lui aussi indigné, sur Twitter, annonçant qu’il n’utiliserait plus les rasoirs de Gillette. Enfin, et c’est plus des surprenant, quelques féministes taclent aussi la campagne, à l’image de la journaliste de The Independent, Sirena Bergman, jugeant la publicité tout bonnement simpliste.

La discussion est importante et en tant que société qui encourage les hommes à être au top, nous nous sentions obligés d’en parler et d’agir. Nous avons regardé, de manière réaliste, ce qui se passe aujourd’hui et avons pour objectif d’inspirer des changements.

Extrait du communiqué de Pankaj Bhalla, directeur de la marque Gillette pour l’Amérique du Nord

Gillette a précisé que le spot avait pourtant été réalisé d’après un sondage national américain pour détecter les attitudes considérées comme les plus positives pour les hommes. Sur le site internet dédié à cette campagne, la marque assure donner un million de dollars par an, pendant 3 ans, afin de soutenir des associations qui se consacrent à une meilleure éducation des hommes.

Lire la suite

Business

Hyundai et Kia : Risques d’incendie 168 000 véhicules américain

Hyundai et Kia publient un nouveau rappel américain de 168 000 véhicules pour risques d’incendie

Published

on

Kia Et ...

Hyundai Motor Co (005380.KS) et sa filiale Kia Motors Corp (000270.KS) ont annoncé mercredi qu’ils allaient rappeler environ 168 000 véhicules américains présentant un risque de fuite de carburant, après les avoir rappelés en 2017 pour les risques d’incendie moteur, et proposer des mises à niveau logicielles pour 3,7 millions de véhicules. Un tuyau de carburant haute pression peut avoir été endommagé ou mal installé dans le cadre du remplacement d’un moteur lors du rappel précédent, et cette installation pourrait augmenter les risques d’incendie, ont indiqué les deux sociétés. Les constructeurs automobiles coréens ont déclaré que la mise à jour du logiciel visait à protéger les véhicules des dommages internes, et qu’ils offriraient également de nouvelles garanties prolongées pour les problèmes de moteur. Le logiciel «Knock Sensor» détecte les vibrations indiquant le début d’une usure excessive du roulement de la bielle. Kia a déclaré que 20% des véhicules impliqués avaient déjà reçu la mise à jour. Le nouveau rappel concerne 68 000 véhicules Kia Optima, Sorento et Sportage différents des modèles 2011 à 2014, tandis que Hyundai a indiqué qu’il concernait 100 000 véhicules Hyundai Sonata 2011-2014 et Hyundai Santa Fe Sport 2013-2014.



 

Les constructeurs automobiles coréens ont déclaré que la mise à jour du logiciel visait à protéger les véhicules des dommages internes, et qu’ils offriraient également de nouvelles garanties prolongées pour les problèmes de moteur. Le logiciel «Knock Sensor» détecte les vibrations indiquant le début d’une usure excessive du roulement de la bielle. Kia a déclaré que 20% des véhicules impliqués avaient déjà reçu la mise à jour. Le nouveau rappel concerne 68 000 véhicules Kia Optima, Sorento et Sportage différents des modèles 2011 à 2014, tandis que Hyundai a indiqué qu’il concernait 100 000 véhicules Hyundai Sonata 2011-2014 et Hyundai Santa Fe Sport 2013-2014.

 

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement