Connect with us

Cinéma

Golden Globes 2019: les huit choses à surveiller de prêt

Hollywood se prépare pour la 76ème édition des Golden Globe Awards, qui se dérouleront à Los Angeles dimanche soir.

Avatar

Publié le

Vice – un biopic satirique de l’ancien vice-président américain Dick Cheney – est à la tête des nominations cette année.

Une étoile est née, avec Lady Gaga et Bradley Cooper, a cinq hochements de tête, tout comme The Favorite and Green Book.

Mary Poppins Returns et BlackkKlansman de Spike Lee en ont quatre chacun.

Voici quelques-unes des histoires à surveiller lors de la cérémonie qui aura lieu à 17h00 HNT dimanche / 01h00 GMT lundi.

A Star Is Born (une étoile est née) brillera

Espérer que le film “A Star Is Born” gagne quelque chose, ne serait-ce que si Lady Gaga et Bradley Cooper peuvent recréer en direct sur scène la scène de la remise des prix atroce du film.

Il est probable que ce soit le plus gros film gagnant de la soirée. Elle est proche d’un certificat mort pour la meilleure actrice de théâtre, et il sera probablement aussi nommé meilleur film de drame.

Il a la chance de remporter le prix du meilleur acteur dramatique, du meilleur réalisateur ou des deux, et ce serait un gros problème si cela ne captait pas la meilleure chanson de Shallow.

En second dans les nominations et est susceptible de remporter un ou deux (probablement avec Christian Bale dans le meilleur comédie de film / acteur musical pour Cheney), mais peut être éclipsé la nuit.

Olivia Colman va-t-elle régner?

L’actrice britannique consolidera son statut de star d’Hollywood si elle est sacrée meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale pour sa remarquable performance en tant que reine Anne dans The Favorite.

Elle devrait battre sa plus proche rivale Emily Blunt, qui est en nomination pour Mary Popping Returns.

Si Colman triomphe, cela lui donnera un coup de pouce dans la course à la meilleure actrice aux Oscars.

Espérons qu’elle est là pour prononcer un discours d’acceptation cette fois-ci (lorsqu’elle a remporté son seul Golden Globe à ce jour (pour The Night Manager en 2017), elle ne s’est pas présentée parce qu’elle ne pensait pas qu’elle gagnerait.

Elle est également sur le point d’être vue en train de jouer un autre monarque – la reine Elizabeth II – dans la troisième saison de The Crown de Netflix. Comme les Golden Globes honorent le cinéma et la télévision, elle pourrait gagner deux ans de suite les Golden Globes pour avoir joué deux reines différentes.

La renaissance de Richard E Grant

Richard E Grant et Melissa McCarthy dans Pouvez-vous me pardonner?

En dépit de rôles acclamés dans des films comme Withnail & I, The Iron Lady, Gosford Park et, bien sûr, Spice World, Richard E. Grant n’a jamais été un candidat majeur aux récompenses. Jusqu’à maintenant.

À présent, le jeune homme de 61 ans est enfin reconnu et pourrait bien se retrouver avec un Golden Globe du meilleur acteur de film de soutien pour avoir interprété le compagnon tailleur de Melissa McCarthy, une artiste devenu mécontente dans Can You Ever Forgive Me?

Une autre renaissance pour Hugh Grant

Ben Whishaw (à gauche) et Hugh Grant dans Un scandale très anglais

Contrairement à Richard E, Hugh (aucun lien de parenté) a été aimé par les Golden Globes dans le passé, gagnant une fois et ayant été nommé quatre fois au cours des 25 dernières années.

La nomination la plus récente concernait Florence Foster Jenkins, il y a deux ans. Mais cette fois, il a été sélectionné pour un rôle à la télévision – pour le meilleur acteur dans une série limitée pour son interprétation de l’ancien chef libéral déshonoré Jeremy Thorpe, dans A Very English Scandal.

Sa co-vedette, Ben Whishaw, est également nominée dans la catégorie secondaire, tandis que le spectacle est en lice pour le prix de la meilleure série limitée.

Le tuer avec Killing Eve

Celle qui a écrit Killing écrivain Phoebe Waller-Bridge (à gauche) et l’actrice Sandra Oh

Nous sommes impatients d’assister à un discours de remerciement de Phoebe Waller Bridge, star et créatrice de la comédie sans faille Fleabag, qui est désormais l’auteur de Killing Eve, le drame criminel élégant et subversif qui a débuté sur BBC America. Il a été adapté du livre de Luke Jennings Codename Villanelle.

Elle aura sa chance si, comme le prévoient les bookmakers et les experts, elle remporte le prestigieux prix du meilleur téléfilm (Bodyguard, de BBC One, est également nominé mais est un outsider de haut rang).

Sandra Oh – AKA Eve – est également la favorite pour remporter le meilleur drame télévisé, ce qui pourrait être intéressant étant donné qu’elle partage également les tâches d’organisateur avec Andy Samberg de Brooklyn Nine-Nine.

Amy Adams v Regina King – double facture

Amy Adams (à gauche) et Regina King / Getty images

Les stars américaines apprécient toutes les deux les taches pourpres et se disputent deux prix: meilleure actrice dans un film de soutien et meilleure actrice dans une série télévisée limitée.

Adams espère remporter un prix de cinéma pour avoir interprété la femme ambitieuse de Dick Cheney, Lynne, augmenter ses chances de remporter un Oscar (elle a déjà été nominée cinq fois).

Mais King, qui est nominé pour jouer la mère d’une femme dont le fiancé est accusé de viol dans le film de Barry Jenkins, “Si Beale Street peut parler”, va lui donner une chance de gagner.

Ensuite, ils sont tous deux nommés dans la section télévision pour deux séries policières très différentes: King pour Seven Seconds et Adams pour Sharp Objects.

Jeff Bridges fournira-t-il un moment Meryl / Oprah?

Jeff Bridges avec l’Oscar qu’il a reçu pour Crazy Heart en 2010 : AFP

Ces deux dernières années, on peut dire que les moments les plus mémorables des Golden Globes ne sont pas venus des vainqueurs des récompenses compétitives, mais des récipiendaires du gong de la carrière honorifique.

En 2017, Meryl Streep a utilisé son discours d’acceptation pour lancer une attaque meurtrière sur Donald Trump, tandis que Winfrey affirmait qu’elle pourrait être candidate à la présidence dans son discours passionné.

Le prix qu’ils ont tous deux reçu s’appelle le prix Cecil B DeMille, et les stars de True Grit et Crazy Heart Bridges sont le lauréat de cette année.

Il pourrait choisir de traiter de nombreux sujets d’actualité – il est le porte-parole de la campagne No Kid Hungry, siège au conseil créatif de Everytown For Gun Safety et vient de raconter un documentaire sur le changement climatique.

Les Globes ont également créé un prix équivalent pour le monde de la télévision cette année. Il sera nommé d’après l’actrice Carol Burnett, qui sera également la première récipiendaire.

L’énigme de la comédie / drame

Les Golden Globes divisent les catégories principales entre le drame d’un côté et la comédie / comédie musicale de l’autre. Et c’est assez déroutant.

The Favorite est en lice pour les prix de la comédie et de la musique, tout comme Vice et Green Book, qui abordent les tensions raciales dans le Grand Sud au début des années 1960. Tous pourraient également être considérés comme des drames.

Pendant ce temps, les catégories dramatiques ont A Star Is Born – ce qui est certes spectaculaire, mais Lady Gaga et Bradley Cooper chantent beaucoup de chansons – et Bohemian Rhapsody, celle qui contient beaucoup de chansons du groupe pop Queen.

Pourquoi? Le studio derrière A Star Is Born est persuadé qu’il peut battre ses rivaux du drame, et souhaite que les récompenses que lui attribueraient un drame lui permettent de se lancer dans la course aux Oscars. Et si Rami Malek remportait le prix du meilleur acteur dans un drame, cela impressionnerait davantage les électeurs des Oscars, selon la théorie.

On pense que d’autres films ont plus de chance de gagner quelque chose – n’importe quoi – en entrant dans les catégories musicales / comiques plutôt que dans les dramatiques, ce qui serait mieux que de gagner du tout.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Cinéma

Les potins de Cannes: Une queue trop longue, hystérie pour Brad et Leo

Avatar

Published

on

Les potins de Cannes

22 mai 2019 06:43;
Act: 22.05.2019 06:43

Les commérages vous manquent? Découvrez les anecdotes les plus croustillantes de cette huitième journée cannoise, marquée par la projection du film le plus attendu de cette quinzaine.

Brad et Leo, les rockstars de cette 72e édition

C’était LE film le plus attendu du festival. Les superstars Brad Pitt et Leonardo DiCaprio ont reçu un accueil triomphal aux côtés de l’actrice Margot Robbie et du réalisateur Quentin Tarantino, venu présenter mardi «Once Upon a Time… in Hollywood». Depuis le début de la quinzaine, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies autour du Palais des Festivals. Entre cris de joies, larmes, et bousculades, les spectateurs auront passé par tous les états pour espérer décrocher un précieux sésame afin d’assister à la projection du long métrage.

[embedded content]

Sur Twitter, ceux qui ont été refoulés à l’entrée ont exprimé leur colère, rapporte Le Figaro. Même dotés d’un badge bleu, censé garantir l’entrée en salle sans trop de difficulté, beaucoup n’ont pas pu obtenir un siège. Après plus de deux heures de queue, c’est ballot.

Bien qu’en couple avec l’acteur français Philippe Lacheau, Elodie Fontan n’a également pas pu s’empêcher de jouer les groupies. A la question de savoir qui de Leo ou de Brad faisait davantage chavirer son coeur, la belle blonde a répondu: «À ce niveau là, ça m’est égal!» L’hystérie, on vous dit.



Une comparaison qui a «fesses» son effet

Daniel Auteuil, personnage principal du deuxième film de Nicolas Bedos «La Belle Epoque», a livré en conférence de presse mardi une anecdote à propos de Fanny Ardant qui incarne sa femme dans le film. «La dernière fois que j’ai joué avec Fanny je lui caressais les fesses, c’était en 1980. Et je lui avait dit que je me sentais extrêmement gêné et elle m’avait répondu: Daniel, faites comme si vous brossiez un tapis», a raconté l’acteur, qui a provoqué les rires de l’assemblée.

On a croqué dans l’immense glace Magnum

Bonne nouvelle! La glace Magnum géante – deux mètres de long pour environ 20 kilos – dérobée dans la nuit de samedi à dimanche sur une plage de la Croisette, a été retrouvé, rapporte Nice-Matin. L’objet a été retrouvé par une brocanteuse, près d’un container de l’avenue République, à quelques pas du centre-ville. «C’est une excellente nouvelle, s’est réjoui le responsable communication de la marque. «Le bâtonnet a, semble-t-il, été légèrement écorné sur le haut, comme si on l’avait croqué. Il aura certainement besoin d’un petit coup de maquillage!»

Et Voici que Loana félicite Nabilla

La gagnante de «Loft Story 1», qui montera les marches jeudi, a tenu à sobrement adresser ses «félicitations» à Nabilla, enceinte de son premier enfant, et ceci par le biais du magazine Voici. L’histoire ne dit pas si la Genevoise compte lui répondre en contactant le New York Times.

Pendant ce temps, on essaie de plomber l’ambiance…

Revivez les meilleurs moments de cette quinzaine:

Festival de Cannes

(szu/afp)

Lire la suite

Cinéma

Cinéma: «Parasite»: Bong Joon-ho revient à Cannes

Avatar

Published

on

Cinéma

22 mai 2019 01:01;
Act: 22.05.2019 01:03

Le réalisateur du film Netflix «Okja» est de retour sur la Croisette. Il a présenté un drame familial mardi soir.

Fini la polémique «Okja», film Netflix sélectionné en 2017: le cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho revient à Cannes avec «Parasite», un drame familial magistral mâtiné de thriller, qui met en scène la violence des inégalités sociales avec une grande maîtrise formelle.

Présenté mardi en compétition, «Parasite» raconte l’histoire d’une famille de chômeurs, celle de Ki-taek (incarné par Song Kang-ho, acteur fétiche de Bong Joon-ho), qui habitent dans un appartement en sous-sol sombre et sordide, où ils cohabitent avec les cafards et vivent d’expédients.

La vie de Ki-taek, sa femme et leurs deux enfants change de tournure le jour où son fils, Ki-Woo, décroche un travail de professeur particulier d’anglais pour une jeune fille dans une famille bourgeoise, les Park, qui habitent une somptueuse maison avec jardin, grandes baies vitrées et décoration soignée.

Fini l’univers fantastique

La famille de Ki-taek va vite s’emparer du filon: par d’habiles subterfuges, Ki-Woo fait embaucher sa soeur pour donner des cours de dessin au petit dernier, puis ses parents comme chauffeur et gouvernante. Mais, si tout semble aller pour le mieux pour cette famille d’arnaqueurs, l’arrivée de ces «parasites» dans la famille Park va en fait marquer le début d’un engrenage incontrôlable.



Avec cette histoire, Bong Joon-ho, 49 ans, quitte l’univers fantastique et les gros budgets internationaux de ses deux derniers films, «Snowpiercer, le Transperceneige» et «Okja», histoire de monstre qui avait été à l’origine d’une polémique à Cannes, sur la possibilité ou non pour les films Netflix d’être en compétition.

Le réalisateur revient à une veine beaucoup plus intimiste, avec une forte dose de suspense. Il a rédigé d’ailleurs une lettre implorant les critiques de ne pas dévoiler un pan important de l’histoire de son film.

Violence des rapports sociaux

Connu pour ses satires de la société sud-coréenne à travers ses films, de «Memories of murder» à Host«, Bong Joon-ho met ici en scène la violence des rapports sociaux dans un monde où les inégalités s’accroissent.

»Pour des personnes issues de milieux différents, cohabiter n’est pas chose facile«, souligne-t-il dans sa note d’intention. Pour lui, son film »décrit ce qui arrive lorsque deux classes se frôlent dans cette société de plus en plus polarisée«.

Le cinéaste sud-coréen mélange aussi humour, drame réaliste et thriller, dans un film qu’il définit comme »une comédie sans clowns« et »une tragédie sans méchants«. »Mon expérience sur ce film a été assez similaire à celle de Memories of murders , car le film montre des détails intimes, avec un événement mystérieux qui se produit«, a indiqué à l’AFP Song Kan-ho, acteur incontournable du cinéma coréen. Il signe ici son quatrième film avec le cinéaste, après »Memories of murder«, »The Host« et »Snowpiercer”.

(nxp/afp)

Lire la suite

Cinéma

Festival de Cannes: Nicolas Bedos et Pixie Lott font fi du règlement

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

21 mai 2019 21:57;
Act: 21.05.2019 21:57

Si les selfies sont interdits durant la montée des marches, certaines stars en ont fait qu’à leur tête.

Difficile pour les célébrités de ne pas céder à la tentation de prendre des selfies lorsqu’elles se retrouvent sur le tapis rouge. Pourtant, cette pratique est interdite au Festival de Cannes depuis 2018, afin que les festivaliers, trop occupés à se prendre en photo, ne ralentissent pas la montée marche.



Lundi 20 mai, deux stars ont tout bonnement fait fi du règlement. Radieuse en aux côtés de son petit-ami, la chanteuse britannique Pixie Lott a ouvert les hostilité en se prenant en photo aux bas des marches durant de longues minutes. Quelques minutes plus tard, ce fut au tour du réalisateur français Nicolas Bedos, de dégainer son portable, sous l’oeil amusé de sa compagne, Doria Tillier.

Mais que les deux stars se rassurent. Elles ne risquent pas d’être lourdement sanctionnées. Interviewé à ce sujet par Le Figaro en 2018, le délégué général du festival, Thierry Frémaux, condamnait «les gens qui ne viennent pas pour voir mais pour se voir eux-mêmes.» mais précisait que seules les équipes des films sélectionnés avaient le droit de faire des selfies. Difficile de s’y retrouver… On comprend pourquoi certains en profitent.

(szu)

Lire la suite




Derniers articles

Suisse45 minutes ago

Sondage Tamedia: Pour quel parti politique voteriez-vous?

Sondage Tamedia 22 mai 2019 07:03; Act: 22.05.2019 07:04 Cet automne auront lieu les prochaines élections fédérales. Quel est votre...

Divertissement50 minutes ago

La bande-annonce alléchante de La belle époque, le nouveau film de Nicolas Bedos.

Bande-annonce de La belle époque, film de Nicolas Bedos présenté hors-compétition à Cannes. Dans les salles le 6 novembre 2019....

Sports50 minutes ago

Play-offs NHL: Saint-Louis rejoint Boston en finale

Saint-Louis s’est qualifié pour sa première finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL) depuis 1970 et défiera...

Sports50 minutes ago

NBA: Toronto égalise en donnant une leçon à Milwaukee

Toronto a relancé la finale de la conférence Est et le grand favori Milwaukee doute après la démonstration collective à...

Sports50 minutes ago

Barrage de L2: Lens écarte le Paris FC et peut rêver de montée

Lens s’est imposé aux tirs au but (5-4) sur la pelouse du Paris FC, qui avait pourtant égalisé dans le...

France50 minutes ago

Jadot au Cirque d’Hiver: “le temps des écologistes est venu”

Jadot sur la piste aux étoiles… La tête de liste EELV aux européennes a sorti mardi le grand jeu, lors...

France50 minutes ago

Pour Martine Aubry, avec Mélenchon, “on sait qu’on va dans le mur”

“On sait qu’on va dans le mur” avec la stratégie portée par Jean-Luc Mélenchon (LFI), a déclaré mardi soir la...

France50 minutes ago

Européennes: dans le sillage des Gilets Jaunes, Melenchon exhorte les électeurs au combat

Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, en meeting mardi soir à Toulouse, a appelé les électeurs “au combat”...

France50 minutes ago

Européennes: un débat télévisé pour tenter de réveiller la campagne

Les principaux candidats aux Européennes tenteront, mercredi soir sur France 2, de mobiliser un électorat encore atone, et de faire...

France50 minutes ago

En Irak, les marais misent sur l’écotourisme pour redevenir jardin d’Eden

Les marais d’Irak, asséchés par Saddam Hussein, se sont depuis refait une santé et attirent de nouveau des visiteurs friands...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma