Connect with us

Cinéma

“Edmond”, le “making of” de Cyrano au cinéma

AFP

Publié le

Comment crée-t-on un “blockbuster” au théâtre? L’histoire de la pénible gestation de “Cyrano de Bergerac”, le plus grand triomphe du répertoire français, est transposée au grand écran avec “Edmond”, d’Alexis Michalik.

Le jeune dramaturge et metteur en scène franco-britannique rêvait depuis 10 ans de faire ce film qui sort en salles mercredi, pour raconter comment la plus célèbre pièce d’Edmond Rostand finira, contre toute attente, par remporter un succès instantané et historique dès sa première en 1897.

Michalik connaît lui-même sa propre “success story” depuis 2016: sa pièce “Edmond”, montée avant le film, se joue à guichets fermés depuis deux ans (900 représentations dont 220 en tournée), après avoir remporté cinq Molières. Le succès est tel que la pièce a été adaptée en anglais et sera donnée en mars à Birmingham.

“Edmond”, en version film, c’est un peu “Shakespeare in Love” à la française: Michalik affirme qu’il s’est inspiré du film de John Madden (1998) avec Joseph Fiennes et Gwyneth Paltrow et qui imagine la vie du célébrissime dramaturge anglais au moment d’écrire “Roméo et Juliette”.

  • “Hommage aux films d’antan” –

“Cyrano de Bergerac”, lui, est “un chef d’oeuvre, la plus grande success story du théâtre français, la dernière grande superproduction théâtrale, alors qu’arrive le cinéma, qui va fermer des théâtres…”, s’était émerveillé Alexis Michalik au Festival du film francophone d’Angoulême en août.

Paris, 1895. Le jeune Edmond Rostand, n’a rien écrit depuis deux ans. Il va se mettre à écrire une comédie héroïque improbable, en alexandrins et longues tirades, pour le comédien géant d’alors, Coquelin, lui aussi aux abois.

A contrecourant des goûts dominants de l’époque, “Cyrano”, fera 40 rappels pour sa première en décembre 1897 et sera jouée de 20.000 fois au 20e siècle. Rostand sera décoré illico de la Légion d’Honneur.

Michalik, 36 ans, a confié à l’AFP avoir rêvé d'”un grand film en costumes, un truc qui célèbre l’amour que je peux avoir pour le théâtre, et un hommage aux sagas, aux grands films d’antan, les +Autant en emporte de vent+, le cinéma de Billy Wilder, qui sont ma galaxie”.

La fresque dut attendre, faute de financiers.

Le metteur en scène, révélé avec “Le Porteur d’histoire” (2012), parvient finalement à réunir un budget de “plusieurs millions d’euros”.

Le film est un mélange des genres: “pas un biopic, non, un récit historique mais pas vraiment, une comédie romantique mais pas que, une comédie mais pas que, une tragicomédie mais pas vraiment…”, explique Michalik.

-Cyrano, héros français?-

Comme la pièce, l'”Edmond” filmé est enlevé, en tempo, une quête de rythme assumée par Michalik qui aime que les choses “swinguent”. Et qui goûte le plaisir cinématographique des scènes en extérieur, des figurants, des grues, de “pouvoir montrer, là ou le théâtre suggère”, mais conserve un “esprit de troupe” de théâtre, palpable à l’écran.

Le Belge Olivier Gourmet (nommé au César du meilleur acteur en 2012 et 2014) dit assumer “l’ogre, l’hyperactif”, le “gargantuesque” mais aussi “l’artistique” Coquelin, dans un délicat “jeu dans le jeu: faire Coquelin qui joue Cyrano”.

Thomas Solivérès (Spirou du récent “Spirou et Fantasio”), à l’âge ou presque d’Edmond à l’époque (29 ans), prête ses traits juvéniles à un Rostand dont il avoue s’être senti “proche” dans “les doutes, les questionnements, le manque de confiance”.

Mathilde Seigner, Clémentine Célarié, Dominique Pinon complètent, avec des visages moins connus du grand public comme Lucie Boujenah ou Tom Leeb, un casting éclectique dans ce conte atypique sur la création.

Conte à travers les affres de l’écriture, de l’inspiration, le rôle des muses,”Edmond” visite le mystère de ce qui fait un “classique”, un personnage éternel, Cyrano.

“Loser magnifique”, “héros français par excellence”, comme le suggère Michalik ?

“Vilain petit canard qu’on est tous en nous, quelque part”, au “regard profondément actuel sur l’injustice, le superficiel”, comme le médite Olivier Gourmet ? En tout cas, objet de rappels sans fin, 121 ans après.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cinéma

Les potins de Cannes: Une queue trop longue, hystérie pour Brad et Leo

Avatar

Published

on

Les potins de Cannes

22 mai 2019 06:43;
Act: 22.05.2019 06:43

Les commérages vous manquent? Découvrez les anecdotes les plus croustillantes de cette huitième journée cannoise, marquée par la projection du film le plus attendu de cette quinzaine.

Brad et Leo, les rockstars de cette 72e édition

C’était LE film le plus attendu du festival. Les superstars Brad Pitt et Leonardo DiCaprio ont reçu un accueil triomphal aux côtés de l’actrice Margot Robbie et du réalisateur Quentin Tarantino, venu présenter mardi «Once Upon a Time… in Hollywood». Depuis le début de la quinzaine, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies autour du Palais des Festivals. Entre cris de joies, larmes, et bousculades, les spectateurs auront passé par tous les états pour espérer décrocher un précieux sésame afin d’assister à la projection du long métrage.

[embedded content]

Sur Twitter, ceux qui ont été refoulés à l’entrée ont exprimé leur colère, rapporte Le Figaro. Même dotés d’un badge bleu, censé garantir l’entrée en salle sans trop de difficulté, beaucoup n’ont pas pu obtenir un siège. Après plus de deux heures de queue, c’est ballot.

Bien qu’en couple avec l’acteur français Philippe Lacheau, Elodie Fontan n’a également pas pu s’empêcher de jouer les groupies. A la question de savoir qui de Leo ou de Brad faisait davantage chavirer son coeur, la belle blonde a répondu: «À ce niveau là, ça m’est égal!» L’hystérie, on vous dit.



Une comparaison qui a «fesses» son effet

Daniel Auteuil, personnage principal du deuxième film de Nicolas Bedos «La Belle Epoque», a livré en conférence de presse mardi une anecdote à propos de Fanny Ardant qui incarne sa femme dans le film. «La dernière fois que j’ai joué avec Fanny je lui caressais les fesses, c’était en 1980. Et je lui avait dit que je me sentais extrêmement gêné et elle m’avait répondu: Daniel, faites comme si vous brossiez un tapis», a raconté l’acteur, qui a provoqué les rires de l’assemblée.

On a croqué dans l’immense glace Magnum

Bonne nouvelle! La glace Magnum géante – deux mètres de long pour environ 20 kilos – dérobée dans la nuit de samedi à dimanche sur une plage de la Croisette, a été retrouvé, rapporte Nice-Matin. L’objet a été retrouvé par une brocanteuse, près d’un container de l’avenue République, à quelques pas du centre-ville. «C’est une excellente nouvelle, s’est réjoui le responsable communication de la marque. «Le bâtonnet a, semble-t-il, été légèrement écorné sur le haut, comme si on l’avait croqué. Il aura certainement besoin d’un petit coup de maquillage!»

Et Voici que Loana félicite Nabilla

La gagnante de «Loft Story 1», qui montera les marches jeudi, a tenu à sobrement adresser ses «félicitations» à Nabilla, enceinte de son premier enfant, et ceci par le biais du magazine Voici. L’histoire ne dit pas si la Genevoise compte lui répondre en contactant le New York Times.

Pendant ce temps, on essaie de plomber l’ambiance…

Revivez les meilleurs moments de cette quinzaine:

Festival de Cannes

(szu/afp)

Lire la suite

Cinéma

Cinéma: «Parasite»: Bong Joon-ho revient à Cannes

Avatar

Published

on

Cinéma

22 mai 2019 01:01;
Act: 22.05.2019 01:03

Le réalisateur du film Netflix «Okja» est de retour sur la Croisette. Il a présenté un drame familial mardi soir.

Fini la polémique «Okja», film Netflix sélectionné en 2017: le cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho revient à Cannes avec «Parasite», un drame familial magistral mâtiné de thriller, qui met en scène la violence des inégalités sociales avec une grande maîtrise formelle.

Présenté mardi en compétition, «Parasite» raconte l’histoire d’une famille de chômeurs, celle de Ki-taek (incarné par Song Kang-ho, acteur fétiche de Bong Joon-ho), qui habitent dans un appartement en sous-sol sombre et sordide, où ils cohabitent avec les cafards et vivent d’expédients.

La vie de Ki-taek, sa femme et leurs deux enfants change de tournure le jour où son fils, Ki-Woo, décroche un travail de professeur particulier d’anglais pour une jeune fille dans une famille bourgeoise, les Park, qui habitent une somptueuse maison avec jardin, grandes baies vitrées et décoration soignée.

Fini l’univers fantastique

La famille de Ki-taek va vite s’emparer du filon: par d’habiles subterfuges, Ki-Woo fait embaucher sa soeur pour donner des cours de dessin au petit dernier, puis ses parents comme chauffeur et gouvernante. Mais, si tout semble aller pour le mieux pour cette famille d’arnaqueurs, l’arrivée de ces «parasites» dans la famille Park va en fait marquer le début d’un engrenage incontrôlable.



Avec cette histoire, Bong Joon-ho, 49 ans, quitte l’univers fantastique et les gros budgets internationaux de ses deux derniers films, «Snowpiercer, le Transperceneige» et «Okja», histoire de monstre qui avait été à l’origine d’une polémique à Cannes, sur la possibilité ou non pour les films Netflix d’être en compétition.

Le réalisateur revient à une veine beaucoup plus intimiste, avec une forte dose de suspense. Il a rédigé d’ailleurs une lettre implorant les critiques de ne pas dévoiler un pan important de l’histoire de son film.

Violence des rapports sociaux

Connu pour ses satires de la société sud-coréenne à travers ses films, de «Memories of murder» à Host«, Bong Joon-ho met ici en scène la violence des rapports sociaux dans un monde où les inégalités s’accroissent.

»Pour des personnes issues de milieux différents, cohabiter n’est pas chose facile«, souligne-t-il dans sa note d’intention. Pour lui, son film »décrit ce qui arrive lorsque deux classes se frôlent dans cette société de plus en plus polarisée«.

Le cinéaste sud-coréen mélange aussi humour, drame réaliste et thriller, dans un film qu’il définit comme »une comédie sans clowns« et »une tragédie sans méchants«. »Mon expérience sur ce film a été assez similaire à celle de Memories of murders , car le film montre des détails intimes, avec un événement mystérieux qui se produit«, a indiqué à l’AFP Song Kan-ho, acteur incontournable du cinéma coréen. Il signe ici son quatrième film avec le cinéaste, après »Memories of murder«, »The Host« et »Snowpiercer”.

(nxp/afp)

Lire la suite

Cinéma

Festival de Cannes: Nicolas Bedos et Pixie Lott font fi du règlement

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

21 mai 2019 21:57;
Act: 21.05.2019 21:57

Si les selfies sont interdits durant la montée des marches, certaines stars en ont fait qu’à leur tête.

Difficile pour les célébrités de ne pas céder à la tentation de prendre des selfies lorsqu’elles se retrouvent sur le tapis rouge. Pourtant, cette pratique est interdite au Festival de Cannes depuis 2018, afin que les festivaliers, trop occupés à se prendre en photo, ne ralentissent pas la montée marche.



Lundi 20 mai, deux stars ont tout bonnement fait fi du règlement. Radieuse en aux côtés de son petit-ami, la chanteuse britannique Pixie Lott a ouvert les hostilité en se prenant en photo aux bas des marches durant de longues minutes. Quelques minutes plus tard, ce fut au tour du réalisateur français Nicolas Bedos, de dégainer son portable, sous l’oeil amusé de sa compagne, Doria Tillier.

Mais que les deux stars se rassurent. Elles ne risquent pas d’être lourdement sanctionnées. Interviewé à ce sujet par Le Figaro en 2018, le délégué général du festival, Thierry Frémaux, condamnait «les gens qui ne viennent pas pour voir mais pour se voir eux-mêmes.» mais précisait que seules les équipes des films sélectionnés avaient le droit de faire des selfies. Difficile de s’y retrouver… On comprend pourquoi certains en profitent.

(szu)

Lire la suite




Derniers articles

Faits divers4 minutes ago

Toulouse : une caissière brandit une machette en pleine dispute avec une cliente

Une violente dispute a éclaté lundi soir entre une hôtesse de caisse d’une supérette de Toulouse et une cliente, rapporte...

Cuisine4 minutes ago

Tarte aux fraises

Voici une délicieuse tarte aux fraises, bon j’ai eu la flemme de faire ma pâte, du coup j’ai pris ce...

Divertissement4 minutes ago

Ce mercredi soir sur la chaîne L’Équipe : Emiliano Sala, les secrets d’un destin brisé.

En première partie de soirée ce mercredi 22 mai sur la chaine L’Équipe, un documentaire consacré à Emiliano Sala, décédé...

Business5 minutes ago

L’ancienne centrale d’achat de Casino et Intermarché dans le collimateur de Bruxelles

Les autorités européennes de la concurrence ont effectué mardi des visites-saisies aux sièges de Casino à Paris et Saint-Etienne, a...

France5 minutes ago

Appel aux dons pour l’épouse de Vincent Lambert, les parents soutenus par la fondation Lejeune

Un ami de Vincent Lambert lance “un appel national aux dons pour aider son épouse Rachel, qui n’a pas les...

France5 minutes ago

De nombreux travailleurs exposés à la silice cristalline, cancérogène

Des milliers de travailleurs de la construction et du BTP notamment, en contact avec la silice cristalline, un minéral, sont...

France5 minutes ago

Sainte-Pazanne: les contours de l’enquête sur les cancers pédiatriques fixés

Le premier comité de suivi sur les cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne et alentours a défini mardi à Nantes le périmètre...

Suisse60 minutes ago

Sondage Tamedia: Pour quel parti politique voteriez-vous?

Sondage Tamedia 22 mai 2019 07:03; Act: 22.05.2019 07:04 Cet automne auront lieu les prochaines élections fédérales. Quel est votre...

Divertissement1 heure ago

La bande-annonce alléchante de La belle époque, le nouveau film de Nicolas Bedos.

Bande-annonce de La belle époque, film de Nicolas Bedos présenté hors-compétition à Cannes. Dans les salles le 6 novembre 2019....

Sports1 heure ago

Play-offs NHL: Saint-Louis rejoint Boston en finale

Saint-Louis s’est qualifié pour sa première finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL) depuis 1970 et défiera...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma