Connect with us

Football

Coupe de France: Nantes et Strasbourg ouvrent le bal

AFP

Publié le

Les clubs de Ligue 1 retrouvent ce week-end la Coupe de France, en 32es de finale, avec Nantes, contre Châteauroux (L2), et Strasbourg, à Grenoble (L2), en éclaireurs vendredi soir (20h55).

Le Paris-SG, quadruple tenant du titre, démarrera en douceur face au GSI Pontivy (N3), club de 5e division, dimanche à Lorient (20h45), peu après la tenue de la seule affiche 100% élite entre Toulouse et Nice (17h15).

« Il ne faudra pas tomber dans le piège, ils n’auront rien à perdre. Je demanderai une concentration et une détermination totales », a prévenu mercredi l’entraîneur nantais Vahid Halilhodzic avant de recevoir les modestes Berrichons, 13es de L2.

Le discours sera le même du côté de Lyon, qui joue à Bourges (N3) samedi (20h55), ou de Marseille, à Andrézieux (N2) le lendemain (14h15), qui retrouveront la compétition après deux semaines de trêve.

Les fêtes, elles, se prolongeront au moins jusqu’à dimanche (17h15) pour les deux petits Poucet des 32es, qui évoluent en R2, au 7e niveau: l’Olympique Strasbourg recevra à la Meinau Saint-Etienne, tandis que les Picards de Longueau accueilleront Vitré (N2).

Le tirage au sort des 16es de finale se tiendra lundi.

Programme détaillé des 32es de finale de la Coupe de la France, publié lundi par la Fédération française:

Vendredi 4 janvier

(20h55) Nantes (L1) – Châteauroux (L2)

Grenoble (L2) – Strasbourg (L1)

Samedi 5 janvier

(13h00) Tours (N1) – Les Herbiers (N2)

Viry-Châtillon (R1) – Angers (L2)

Marignane Gignac (N1) – Clermont (L2)

SC Bastia (N3) – Concarneau (N1)

Croix (N2) – Raon-l’Étape (N3)

(15h00) Amiens (L1) – Valenciennes (L2)

Lyon Duchère (N1) – Nîmes (L1)

Stade Pontivyen (N3) – Guingamp (L1)

Le Puy (N2) – Nancy (L2)

Bergerac (N2) – Niort (L2)

Orléans (L2) – Aiglon du Lamentin (R1/Martinique)

Entente Sannois Saint-Gratien (N1) – Montpellier (L1)

(18h00) Red Star (L2) – Caen (L1)

Schiltigheim (N2) – Dijon (L1)

Saint-Quentin (N3) – Metz (L2)

Gravelines (R1) – Villefranche-sur-Saône (N1)

Sète (N2) – Limonest (N3)

(20h55) Bourges (N3) – Lyon (L1)

Dimanche 6 janvier

(14h15) Andrézieux (N2) – Marseille (L1)

Canet-en-Roussillon (N3) – Monaco (L1)

Rennes (L1) – Brest (L2)

Reims (L1) – Lens (L2)

(17h15) Toulouse (L1) – Nice (L1)

Bordeaux (L1) – Le Havre (L2)

Strasbourg Olympique (R2) – Saint-Étienne (L1)

Noisy-le-Grand (R1) – Gazélec Ajaccio (L2)

Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2) – Aurillac (N3)

Longueau (R2) – Vitré (N2)

(20h45) Pontivy (N3) – Paris SG (L1)

Lundi 7 janvier

(20h00) Lille (L1) – Sochaux (L2)

NDLR:

L2: Ligue 2 (2e division)

N1: National 1 (3e division)

N2: National 2 (4e division)

N3: National 3 (5e division)

R1: Régional 1 (6e division)

R2: Régional 2 (7e division)

R3: Régional 3 (8e division)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Football

Le Real redevient le club le plus riche du monde, devant Barcelone et United

Published

on

By

Le Real Madrid, grâce notamment à sa 3e victoire consécutive en Ligue des champions, est redevenu le club le plus riche du monde, détrônant Manchester United, selon la liste des 20 clubs les plus riches du monde publiée jeudi par le cabinet Deloitte.

Pour la première fois, le Top 10 comprend les « Big Six » de Premier League (Manchester United, Manchester City, Liverpool, Chelsea, Arsenal et Tottenham).

Lors de la saison 2017-2018, le Real a généré 674,6 millions de livres (774 M EUR environ) de revenus, faisant des Madrilènes le club le plus riche du monde pour la 12e fois, une première depuis 2014-15.

Le PSG dans le top 10
Manchester United, éliminé en 8e de finale de la C1 la saison dernière, a glissé au 3e rang derrière le Real, donc, mais aussi le FC Barcelone. Le Bayern Munich, Manchester City, le Paris Saint-Germain, Liverpool, Chelsea, Arsenal et Tottenham complètent le Top 10 des clubs les plus riches du monde, où ne figure aucun représentant italien.

Selon Dan Jones, l’auteur du rapport et partenaire du groupe Sports Business chez Deloitte, « le football européen reste un marché haussier », en soulignant, par exemple, que le chiffres d’affaires de Manchester United s’établit tout de même à 590 millions de livres en dépit d’une hausse de seulement 2% de ses ressources.

Liverpool grimpe, Arsenal rétrograde
Le bon parcours de Liverpool en Ligue des champions, seulement battu en finale par le Real, lui a permis d’augmenter son chiffre d’affaire de 90,6 millions de livres par rapport à la saison précédente.

En revanche, Arsenal, absent de la C1 pour la première fois depuis vingt ans, a perdu trois rangs au classement (9e) et 30 millions de livres de revenus. Cette baisse illustre parfaitement la part de plus en plus importante prise par les droits TV en Ligue des champions, estime Deloitte.

Au total, les 20 clubs les plus riches du monde, tous issus des cinq principaux championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie et France), ont engrangé 7,4 milliards de livres de revenus en 2017-2018, soit 6% de mieux que la saison précédente.

Lire la suite

Football

PSG: Neymar touché au pied droit, risque de rechute

AFP

Published

on

By

Neymar saison 2, le cauchemar recommence? À trois semaines du choc contre Manchester United, l’attaquant star du PSG souffre d’une « réactivation douloureuse de la lésion du cinquième métatarsien » au pied droit qui avait écourté sa saison dernière.

« Le traitement dépendra de l’évolution dans les prochains jours » et « toutes les options thérapeutiques doivent être envisagées », annonce le PSG dans son communiqué.

Le Brésilien de 26 ans a sollicité son remplacement peu avant l’heure de jeu du 16e de finale contre Strasbourg (2-0) au Parc des Princes, après avoir enfoncé son pied droit dans la pelouse.

Il avait dans un premier temps tenté de rejouer. Puis il s’est rendu à l’évidence. Il a quitté le terrain directement pour les vestiaires, en boitant légèrement et en se dissimulant les yeux, en larmes selon des témoins.

Sa sortie n’a rien à voir avec celle, spectaculaire, de la saison dernière, sur une civière, après une fracture d’un os du pied. Avait suivi tout un feuilleton sur la nature exacte de la blessure et la durée d’indisponibilité du Brésilien, dont le retentissement était à la mesure d’un statut hors norme de joueur le plus cher du monde (222 millions d’euros en provenance du FC Barcelone à l’été 2017).

  • « Ney est inquiet » –

« Ney » avait dû déclarer forfait pour le 8e de finale retour face au Real Madrid, perdu par ses coéquipiers, puis pour le reste de la saison en club. Il n’avait repris qu’avec la sélection du Brésil, pour préparer la Coupe du monde.

Sa sortie prématurée mercredi soir inquiète forcément l’environnement parisien à l’approche du rendez-vous du 12 février en Ligue des champions, toujours la compétition sur laquelle sera jugée la saison du PSG. Le club domine outrageusement la scène française, même s’il ne pourra rééditer le carton plein national après son élimination en Coupe de la Ligue.

« Ney est inquiet, parce que c’est le même pied encore, le pied droit, au même endroit », a commenté l’entraîneur parisien Thomas Tuchel en conférence de presse. Son « joueur clef », comme il l’avait qualifié, était alors à l’hôpital pour des examens.

En pleine dynamique, Neymar rayonnait dans les statistiques: 20 buts et 10 passes décisives en 23 matches, toutes compétitions confondues. Il semblait épanoui, sur le terrain avec Kylian Mbappé surtout, et auprès de son nouvel entraîneur allemand.

Avec Tuchel, « c’est de l’amitié mais, en même temps, un très grand respect mutuel. Je le respecte en tant qu’entraîneur mais quand il faut se parler, on se parle. Depuis la première fois qu’on s’est parlé, j’ai développé cette grande affection envers lui. Quand tu as cette grande affection envers ton entraîneur, tu donnes ta vie sur le terrain », avait relevé Neymar dimanche sur Canal+.

Il avait aussi reconnu avoir eu « un peu de mal à s’adapter » à la ville et au club à son arrivée. « J’en ai un peu souffert, mais à présent je m’y sens déjà chez moi ».

  • Verratti et mercato –

La blessure de l’attaquant star vient s’ajouter à la récente entorse à la cheville gauche du milieu de terrain Marco Verratti, blessé samedi lors de l’éclatante victoire contre Guingamp (9-0). L’Italien est lancé dans une course contre la montre pour être apte face aux Mancuniens de Paul Pogba, en grande forme depuis qu’Ole Gunnar Solskjaer a remplacé José Mourinho sur le banc en décembre.

Rennes dimanche, puis Lyon et Bordeaux début février sont au programme en Ligue 1 pour les Parisiens.

Contre Strasbourg, le quadruple tenant de la Coupe de France s’est tranquillement qualifié, avec des buts d’Edinson Cavani et d’Angel Di Maria (2-0). Kylian Mbappé, malade, était forfait.

Entre l’indisponibilité de Marco Verratti, la brouille du club avec le milieu Adrien Rabiot et les dépannages plus ou moins convaincants de Dani Alves et Julian Draxler, le PSG est toujours à la recherche d’un milieu défensif. Tuchel lui-même a mis la pression sur le club dans ce sens.

Le FC Barcelone a chipé aux dirigeants parisiens un joueur qu’ils convoitaient, la pépite de l’Ajax Amsterdam Frenkie de Jong.

Lire la suite

Football

Coupe de France: Le PSG en 8e mais perd Neymar sur blessure

AFP

Published

on

By

Le Paris SG, quadruple tenant du titre, a tenu son rang contre Strasbourg (2-0) pour se qualifier pour les 8e de finale de la Coupe de France, mais a perdu Neymar, sorti sur blessure.

« Ney » a été remplacé à l’heure de jeu, touché au pied droit, alors que le PSG aura besoin de lui dans moins de trois semaines, pour le choc en 8e de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United, à Old Trafford.

Une inquiétude de plus pour le PSG: après l’entorse de Marco Verratti, c’est l’attaquant vedette Neymar qui est sorti blessé au pied droit pendant la victoire en Coupe de France contre Strasbourg (2-0) mercredi, à moins de trois semaines du choc de Ligue des champions à Manchester United.

Le Brésilien a laissé sa place à Moussa Diaby dès l’heure de jeu, après un contact avec le Strasbourgeois Zemzemi. Il a ensuite filé au vestiaire en boitant légèrement et en se dissimulant les yeux. Visiblement gêné, il avait auparavant demandé à deux reprises à changer de paire de chaussures.

Certes, sa sortie n’a rien à voir avec celle, spectaculaire, de la saison dernière, sur une civière, après une fracture d’un os du pied. Mais elle réveille tout de même un douloureux souvenir pour le public parisien: le forfait de leur star pour le 8e de finale retour perdu contre un Real Madrid nettement supérieur.

Surtout, elle vient s’ajouter à la récente entorse à la cheville gauche du milieu de terrain Marco Verratti, blessé samedi lors de l’éclatante victoire contre Guingamp (9-0) et en pleine course contre la montre pour revenir en forme.

Les fans parisiens n’ont plus qu’à attendre en trépignant les nouvelles médicales de leurs deux cadres, dans l’espoir de les voir débuter le 12 février lors du 8e de finale aller à Manchester United.

Pour en revenir au match contre Strasbourg, le quadruple tenant du titre s’est tranquillement qualifié en 8e de finale, bien conscient qu’un faux pas lui était interdit après son élimination surprise en Coupe de la Ligue.

Au petit trot –

Pour l’occasion, Tuchel avait un peu innové en alignant d’entrée l’attaquant Eric Choupo-Moting – sa première titularisation à domicile -, alors que Kylian Mbappé ne figurait même pas sur la feuille de match.

Le colosse camerounais a démarré en trombe en délivrant dès la 4e minute une superbe passe décisive pour l’inévitable « Matador » Edinson Cavani, 18 buts toutes compétitions confondues cette saison avec le PSG.

La suite de la première période, disputée au petit trot, a été assez terne, seulement marquée par quelques éclairs de Neymar dont un coup franc joliment repoussé par le gardien strasbourgeois Matz Sels (29e). Dans un bon jour, le portier alsacien s’est à nouveau illustré en signant une superbe parade sur une tête d’Edinson Cavani (39e).

Dans le deuxième acte, les Parisiens ont logiquement doublé la marque à la 80e minute, grâce à un but d’Angel Di Maria, face à une équipe de Strasbourg qui n’aura pas montré grand chose.

Principale déception, la prestation assez transparente de Julian Draxler et Dani Alves au milieu de terrain, ce qui n’arrange pas les affaires du PSG, qui cherche à recruter un milieu au mercato d’hiver, d’autant plus urgemment que Marco Verratti est blessé…

Pendant ce temps, le FC Barcelone vient de chiper aux dirigeants parisiens un joueur qu’ils convoitaient, la pépite de l’Ajax Amsterdam Frenkie de Jong.

Mais l’inquiétude de la soirée n’est pas celle-là. C’est bien de s’assurer que Neymar n’a rien de grave.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement