Connect with us

Maroc

Le village montagneux d’Imlil secoué par le meurtre odieux de deux touristes scandinaves

Attentat d’Imlil, au Maroc.

Avatar

Publié le

Après une accalmie de sept ans, le Royaume du Maroc est de nouveau frappé par le terrorisme intégriste.

Le double meurtre, dans la nuit du 16 au 17 décembre 2018, de deux touristes scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen, une danoise de 24 ans, et de Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, à quelques encablures d’Imlil, petit village du Haut Atlas, est un acte extrémiste ; l’interrogatoire des quatre suspects, soupçonnés d’avoir commis cet abominable crime l’atteste.

Par ailleurs, les fins limiers des services de sécurité intérieure marocains, poursuivant leur enquête sur cet ignoble acte terroriste, ont, de plus, réussi à mettre hors d’état de nuire, les 20 et 21 décembre 2018, un groupe de neuf individus, dont les liens directs avec celui ayant exécuté sauvagement les deux jeunes randonneuses scandinaves ont été avérés, suite à des perquisitions menées à Marrakech, à Essaouira, à Sidi Bennour, à Chtouka Aït Baha et à Tanger.

Un acte barbare qui a ému tant la Norvège que le Danemark mais également le Maroc et le reste du monde. Aussi, en hommage à ces deux victimes, des centaines de Marocains, dont des professionnels du secteur touristique dans la région, ont observé plusieurs sit-in à Marrakech et à Imlil, le 21 décembre 2018, pour exprimer leur solidarité absolue aux familles des deux victimes et exprimer leur rejet du terrorisme en scandant des slogans et en brandissant des pancartes, dénonçant ce crime ignoble, et sur lesquelles on pouvait lire « Non au terrorisme ».

Rabat a également abrité, le 22 décembre 2018, des rassemblements de solidarité avec les familles des deux victimes du crime ignoble près de leur Ambassade respective au cours duquel des acteurs civils et associatifs, des représentants d’ONG et de partis politiques, des avocats ainsi que plusieurs journalistes nationaux et internationaux ont montré leur compassion et leur rejet de l’horreur indicible matérialisée par ces assassinats sauvages.
Ces nombreux témoignages de solidarité des Marocains avec les familles et le peuple norvégien ont conduit Merethe Nergaard, Ambassadeur du Royaume de Norvège au Maroc, à exprimer par écrit ses sentiments et à les remercier.

Il en a été de même pour l’Ambassadeur du Danemark au Maroc, qui a tenu à remercier le peuple marocain ainsi que ses institutions, pour les messages de sympathie et de compassion adressés aux familles et aux proches des victimes d’Imlil ainsi qu’au peuple danois.

On notera que ce double assassinat inhumain et lâche des deux touristes scandinaves, perpétré, sur fond de motivations terroristes, a fait jaser la presse algérienne et celle de leurs affidés français, aux ordres de dirigeants algériens bien connus, accusant les services de sécurité intérieurs marocains d’être incapable d’assurer la sécurité des étrangers séjournant au Maroc. Cette sacrée bande de menteuses ferait mieux de s’occuper de ce qui se passe dans leur pays respectif et surtout d’être aussi prolixe !
Par ailleurs, la ruralisation de l’extrémisme au Maroc semble se confirmer suite à cet attentat. Il est acquis, aujourd’hui, que le radicalisme intégriste a mis le cap sur les villages et les campagnes, vivier inestimable et ce, afin recruter de nouveaux jihadistes.

Le Maroc a été ciblé et ce, pour plusieurs raisons. Il représente un verrou de toute la région, y compris le Sud de l’Europe et l’Afrique Occidentale. C’était le seul pays de la région à continuer à échapper aux plans terroristes de Daech, qui vient de revendiquer la paternité de ces deux crimes. Et c’est un élément essentiel du puzzle pour les décideurs qui tentent de lutter contre l’extrémisme.

Cet hydre monstrueuse de l’intégrisme takfiriste, salafiste et jihadiste doit être combattue sans relâche, car elle n’a point cessé de pervertir les esprits au Maroc même.

Quoiqu’il en soit, le double meurtre d’Imlil est un acte isolé et de tels crimes sont extrêmement rares au Maroc, un pays touristique à l’énorme popularité.

Qu’on se le tienne pour dit, au Maroc, on ne badine pas avec la sécurité. Son efficacité dans la lutte antiterroriste est telle que le pays est devenu une référence dans le domaine. Les autorités marocaines ne manquent d’ailleurs pas l’occasion de mettre en avant l’argument de la stabilité du Royaume du Maroc pour rassurer les touristes.

A Lire également: Le Maroc arrête un suspect pour le meurtre de deux touristes

Le meilleur atout du Maroc reste néanmoins son islam tolérant qui sert de modèle, que ce soit en Afrique ou en Europe. Il n’y a qu’à voir les sollicitations dont fait l’objet le Royaume du Maroc de la part de pays européens ou africains pour la formation des imams. Récemment, même la Suède a sollicité l’aide du Maroc pour former ses imams.

Quoi qu’il en soit, jusqu’à présent aucune annulation n’a été enregistrée par les hôteliers de la région. Au contraire, ils continuent de recevoir des réservations pour l’année 2019 et les clients de nombreuses agences de voyage marocaines se trouvent sur le site, sans compter les touristes relevant des tour-opérateurs étrangers ou encore les randonneurs individuels, sans oublier Marrakech et d’autres villes marocaines qui font le plein de touristes étrangers, contrairement à Paris en total déclin en raison de la tension sociale. Pour ce qui est de l’Algérie nul besoin d’en discuter, il n’y a jamais eu de tourisme à l’international.

Pendant ce temps, certains médias étrangers, français et algériens pour l’essentiel, véhiculent des informations totalement erronées, faisant état d’une vague d’annulations dans le secteur du tourisme à Marrakech, en particulier au niveau des excursions au départ d’Imlil vers le sommet du mont Toubkal.

N’oublions pas que le terrorisme n’a pas de frontière, il peut frapper partout et sans prévenir et le Maroc, comme tant d’autres Nations, fait partie des pays victimes du terrorisme.

Sur ce dernier point, les sécuritaires marocains ont alerté très récemment leurs homologues allemands et français sur le risque d’un attentat contre l’aéroport de Stuttgart mais aussi en France et même transmis les noms des suspects. En Espagne, il a été permis, suite à une opération conjointe maroco-espagnole, à l’arrestation d’un terroriste marocain.

Le Maroc vient de payer cash son association avec trois pays européens dans la lutte contre le terrorisme à savoir, la France, la Belgique et l’Espagne. Arriver au risque zéro est impossible et un attentat peut arriver partout, quelle que soient les mesures de sécurité et le degré de vigilance.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Maroc

Maroc:Le couple princier dans une « zone dangereuse »

Avatar

Published

on

Le Prince Harry et son épouse Meghan sont arrivés samedi soir à Casablanca pour leur dernier voyage officiel à l’étranger avant la naissance de leur premier enfant, prévue au printemps.

Harry et Meghan au Maroc, dans une "zone dangereuse", une visite qui inquiète (en images)
© REUTERS

Un « dispositif médical » a été prévu pour accompagner les différentes activités de l’ex-actrice américaine dans un village des montagnes de l’Atlas dimanche matin puis dans la capitale marocaine, selon des sources autorisées.

A son arrivée, le couple princier, lui en costume gris clair, elle en ample robe rouge, a été accueilli par un traditionnel plateau de dates, rituel d’hospitalité au Maroc.

Regardez les photos

Cette visite de deux jours, organisée à la demande de la reine Elisabeth II, inquiète au plus haut point certains médias britanniques comme le tabloid Daily Mirror qui a décrit le Maroc comme « une zone dangereuse » et sa capitale Rabat comme une « ville en émeute ».

Avant l’arrivée du couple princier, des sources diplomatiques locales ont tenu à rappeler que le pays était « un pôle de stabilité en Afrique du Nord ».

Jeudi, une manifestation d’enseignants organisée à Rabat pour le jour-anniversaire du mouvement pro-démocratie du 20-Février, né en 2011 durant le Printemps arabe, a été dispersée par une intervention musclée de la police qui a fait plusieurs blessés.

Harry et Meghan comptent centrer leur visite sur la condition des femmes, l’accès à l’éducation des filles ou l’inclusion des handicapés, selon leur programme qui prévoit aussi une démonstration de cuisine et un rituel traditionnel du henné pour Meghan. « Le duc et la duchesse du Sussex aiment beaucoup être avec le peuple », a assuré l’ambassadeur britannique Thomas Reilly dans un entretien avec la télévision 2M.

Le couple princier, qui sera logé dans une résidence royale pendant son séjour, doit repartir mardi matin, après une rencontre programmée avec des membres de la famille royale lundi en fin d’après-midi à Rabat.

Lire la suite

Maroc

Enrico Macias: Il est venu, il a chanté

Enrico Macias a chanté à Casablanca.

Avatar

Published

on

Macias

Le chanteur Enrico Macias, Gaston Ghrenassia, de son vrai nom, a bien chanté, le 14 février 2019, à Casablanca, bravant les quelques dizaines de manifestants, pour la plupart des nostalgiques de l’extrême-gauche et des radicaux islamistes enrobés de certains militants d’organisations pro-palestiniennes, venus face au Megarama d’Ain Diab pour observer un sit in de protestation.

La venue du chanteur français au Maroc n’est pas passée inaperçue puisqu’en France on note la réaction maladroite d’un élu français d’origine algérienne via un message publié, le 02 février 2019, sur son compte twitter dans lequel Madjid Messaoudene, Conseiller Municipal (Front de Gauche) à Saint-Denis (Île-de-France) avait exprimé son souhait qu’Enrico Macias ne puisse « plus jamais se produire dans aucun pays arabe et le Maroc ne devait pas le laisser jouer ».

De quoi je me mèle ?
Par contre, la Ligue Internationale Contre le Racisme et Antisémitisme (LICRA) a apporté tout son soutien à Enrico Macias, victime d’une cabale de la part d’obscurantistes patentés et de sycophantes activistes qui sont toujours du côté du boycott et de la censure, jamais du côté de la liberté et de la culture.

Sans omettre de citer un des derniers des mohicans encore vivant, à savoir le terroriste extrême-gauchiste des années 1970, Sion Assidon, un des initiateurs de cette campagne anti-Macias, qui s’est fendu dans une déclaration stupide dans laquelle il déclarait que le chanteur n’était pas le bienvenu au Maroc en raison de ses positions et de son soutien constant en faveur des sionistes. A t’il oublié son appartenance au mouvement du 23 mars et à celui d’Ila Al Amam et à ses intentions de poser des bombes dans les cinémas de Rabat ?

Quoi qu’il en soit, Enrico Macias, chantre du pacifisme depuis près de 50 ans, a toujours plaidé pour la paix entre la Palestine et Israël. Il a, en outre, chanté pour Yasser Arafat et s’est toujours mouillé pour promouvoir la paix israélo-arabe.

Aussi, Enrico Macias, tout en se revendiquant « juif, berbère et arabe » était heureux de chanter à Casablanca parce qu’il connait le peuple marocain tout en comparant le Maroc à l’Andalousie d’antan avant l’avènement d’Isabelle la Catholique, un pays de tolérance.

En revanche, il n’a jamais pu, à 80 ans, retourner en Algérie, son pays natal qu’il avait quitté avec sa famille en 1962, pendant l’exode pied-noir.

Lire la suite

Maroc

Deux grands Rois se rencontrent

Visite officielle du Roi d’Espagne au Maroc.

Avatar

Published

on

Espagne

Le Roi d’Espagne Felipe VI et son épouse la Reine Dona Laetizia sont arrivés, le 13 février 2019, à Rabat en visite officielle où ils ont été accueillis par le Roi Mohammed VI du Maroc, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et des Princesses Lalla Khadija, Lalla Meryem, Lalla Asmae, Lalla Hasnaa et Lalla Oum Keltoum.

Par la suite, les deux Chefs d’Etat se sont rendus, debout en voiture au toit ouvrant, à la Place du Mechouar du Palais Royal de Rabat où un accueil officiel a été réservé aux illustres hôtes du Roi Mohammed VI et ce, en empruntant les principales artères, pavoisées de drapeaux marocains et espagnols, permettant à des milliers d’habitants des villes de Salé et de Rabat d’exprimer leur joie.

A noter que le Souverain ibérique est accompagné d’une forte délégation de l’Exécutif et d’un nombre important de femmes et hommes d’affaires, attestant ainsi du caractère exceptionnel, privilégié, stratégique et singulier des relations entre les deux pays et traduisant la relation séculaire et fraternelle qu’entretiennent les deux Familles Royales.

Par la suite le Souverain marocain a eu des entretiens avec son homologue espagnol. Entretiens qui se sont tenus en présence côté espagnol, du Ministre des Affaires Etrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, du Chef de la Maison Royale et de l’Ambassadeur d’Espagne à Rabat et, du côté marocain, des Conseillers du Souverain, du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale et de l’Ambassadeur du Maroc à Madrid.
A l’issue de ces entretiens, les deux Souverains ont présidé, mercredi au Palais des Hôtes à Rabat, la cérémonie de signature de 11 accords de coopération bilatérale dans les domaines suivants :
* le premier accord est un mémorandum d’entente établissant un partenariat stratégique multidimensionnel entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne,
* le 2-ème accord concerne un protocole relatif à la donation irrévocable du Grand Théâtre Cervantes de Tanger,
* le 3-ème accord est relatif à la coopération en matière de lutte contre la criminalité,
* le 4-ème accord est un mémorandum d’entente pour l’établissement d’un partenariat stratégique en matière d’énergie,
* le 5-ème accord concerne un mémorandum d’entente relatif au développement d’une troisième interconnexion électrique Maroc-Espagne,
* le 6-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Fondation Nationale des Musées (Maroc) et le Ministère espagnol de la Culture et des Sports pour la coopération en matière de Musées,
* le 7-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Fondation Nationale des Musées et le Musée National Centre d’Art Reina Sofía (Espagne), pour l’organisation d’une exposition à Madrid,
* le 8-ème accord est un mémorandum d’entente entre les Archives Royales (Maroc) et le Patrimoine National du Royaume d’Espagne, pour l’organisation au Palais Royal à Madrid d’une exposition sur les collections Royales des deux pays,
* le 9-ème accord est un mémorandum de collaboration avancée pour la mise en œuvre du dispositif de facilitation des flux du commerce et des passagers au niveau du Détroit de Gibraltar,
* le 10-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Royal Air Maroc (RAM) et IBERIA Airlines,
* et enfin, le onzième accord est un mémorandum d’entente pour l’assistance et la coopération mutuelle entre l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) et la Commission Nationale du Marché des Valeurs (CNMV – Espagne).
Ces accords, de nature à donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération maroco-espagnoles, témoignent de la profondeur et de la qualité des relations bilatérales, ainsi que de la volonté des deux Souverains de consolider le partenariat stratégique multidimensionnel qui lie les deux pays voisins et amis.
En conclusion, on peut affirmer que le Maroc et l’Espagne sont deux pays unis dans la diversité, appelés, aujourd’hui plus que jamais, à marcher ensemble pour faire face aux défis de la mondialisation.
Ils sont également unis dans la diversité tout en relevant que la proximité des deux pays et de leurs peuples n’est pas une simple rhétorique, mais s’appuie sur une vieille affection qui les unit au-delà des différences conjoncturelles.
La confiance entre les deux pays est également bénéfique et profitable pour la coopération entre les universités, entreprises et, surtout, les services de sécurité des deux pays, essentielle pour la préservation de la paix dans la région.

L’action coordonnée de ces services optimise les résultats de la lutte contre les fléaux contemporains : terrorisme, traite des êtres humains, trafic de drogue, ainsi qu’en matière de gestion des flux migratoires.
Le Maroc et l’Espagne ont réussi par conséquent à consolider une relation politique de confiance, de coopération et d’amitié.

Lire la suite




Derniers articles

Monde4 heures ago

La terreur sous l’EI: un quotidien de règles strictes et de châtiments

De la naissance à la mort de son « califat », le groupe Etat islamique (EI) a un temps exercé un contrôle...

Sports4 heures ago

France-Islande, presque un classique européen

Le chemin de l’équipe de France va recroiser celui des Islandais lundi à Saint-Denis pour la quatorzième fois en un...

Monde5 heures ago

Le « califat » de l’EI éradiqué, quelles perspectives pour la Syrie en guerre?

L’élimination du « califat » territorial du groupe Etat islamique (EI) clôt un long et tragique chapitre du conflit en Syrie, mais...

Sports5 heures ago

Top 14: un vent d’espoir souffle sur l’Occitanie

Incroyables remontées? Moribonds il y a quelques semaines, Montpellier et Perpignan peuvent encore espérer arracher respectivement une hypothétique qualification et...

Monde6 heures ago

Golan: Trump signera lundi la reconnaissance de la souveraineté israélienne, selon Israël

Info Mise à jour 24.03.2019 à 17:00 AFP ...

Sports6 heures ago

A La Réunion, les surfeurs reprennent les vagues, malgré les requins

Assise sous sa tente plantée sur la plage, la « vigie requin » observe les surfeurs braver de nouveau les vagues d’eau...

Monde7 heures ago

Après la fin du « califat », des jihadistes sortent des tunnels et se rendent

Des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) cachés dans des tunnels se sont rendus dimanche, au lendemain de l’annonce de...

Sports7 heures ago

Biathlon: Dorothea Wierer remporte le gros Globe de cristal

Info Mise à jour 24.03.2019 à 20:00 AFP ...

Afrique7 heures ago

Au Mali, une ville frontalière du Niger accueille le retour de l’Etat et de l’armée

Un préfet et un camp militaire: après sept ans d’absence, l’Etat malien et son armée sont de retour à Anderamboukane,...

Monde8 heures ago

En pleine campagne, Netanyahu vient chercher un coup de pouce aux Etats-Unis

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale dans son pays, est arrivé dimanche aux Etats-Unis, où le...

Advertisement

Nous suivre sur facebook