Connect with us

Maroc

Une vidéo de la décapitation des touristes scandinave aurait été envoyée à la mère de l’une d’entre-elles

Avatar

Publié le

© AFP 2018 / 2M

Deux randonneuses norvégiennes et danoises ont été tuées dans une région montagneuse au Maroc plus tôt cette semaine, a déclaré le ministère de l’Intérieur marocain NRK.

Des images horribles et des centaines d’images non censurées des deux routards, Louisa Jespersen du Danemark et Maren Ueland de Norvège, retrouvés morts au Maroc, auraient été envoyées chez l’une des mères des victimes. Les photos horribles montrent des têtes coupées et partiellement coupées d’une des filles.

On ignore si les photos ont été prises par les meurtriers ou les enquêteurs, mais elles ont été envoyées à l’une des mères des victimes peu après la diffusion en ligne de la vidéo de la décapitation.

Un auteur armé d’un couteau aurait crié « C’est la volonté d’Allah » et « C’est une vengeance pour nos frères à Hajin, en Syrie. Ce sont vos têtes, ennemies de Dieu « , se référant au bastion de Daesh dans la province de Deir ez-Zor, saisi par les forces soutenues par les Etats-Unis plus tôt cette semaine.

Les autorités marocaines et danoises ont toutes deux souligné que les crimes étaient motivés par des considérations politiques et devaient faire l’objet d’une enquête comme un acte terroriste, dans lequel une fille avait été décapitée, tandis que l’autre avait été grièvement blessée au cou.

Les services de renseignement danois ont authentifié la vidéo graphique:

« Le PET (service de renseignement) confirme qu’une vidéo circulant sur Internet montre l’assassinat de l’une des deux femmes tuées au Maroc », ont-ils déclaré jeudi.

Rukmini Callimachi, correspondant du New York Times, a déclaré qu’il avait été confirmé que la vidéo avait été envoyée aux amis des victimes:

Daesh n’a pas revendiqué la responsabilité du meurtre, mais quatre hommes qui avaient prêté allégeance au groupe terroriste sont maintenant en garde à vue pour le meurtre de Jespersen et d’Ueland.

Au total, quatre suspects ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir tué les routards, dont les corps ont été retrouvés lundi.

« D’après les informations dont dispose la police sur les suspects, ils ne peuvent pas exclure le fait qu’ils appartiennent à un environnement islamique radical », a déclaré Boubker Sabik, porte-parole du Conseil national marocain au Conseil national marocain.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Rachid ELAÏDI

    22 décembre 2018 Le 5 h 25 min

    Comme quoi il faut un service militaire pour les jeunes jusqu’à 35ans , obligatoire et pour les garçons et pour les filles.

    Car il faut savoir que l’État islamique ,DAESH… attire ces jeunes pauvres et misérables qui sont au doigt et à l’œil des  »bergagues »(délateurs omniprésents dans la société…) ;une sorte de mafia à grande échelle au Maroc,en Algérie,Égypte ,…

    La police suit les instructions des bergagues et pour cause, le policier n’a ni la formation policière adéquate ni les moyens pour accomplir un travail, se sont des fellahs qui sont engagés dans la police et ils ne savent pas compter sur eux mêmes ; se sont des personnes pistonnées qui sont d’abord des bergagues et ensuite empreignent les échelles de la police pour devenir par la suite des commissaires,pas tous et heureusement ! Mais la misère de l’État fait en sorte que les policiers s’enrichissent d’abord au détriment d’un manque de travail accompli ; les spys caméras chez les citoyens et la police ne fait rien;le désordre complet , un désordre sociétal,…!!!. Ce sont des petits fonctionnaires qui n’arrêtent pas de demander une augmentation de salaire sans rien faire en contre partie qui sont censés protégés les citoyens et non d’allumer la mèche d’une guerre civile

    Et le contribuable marocain a le droit de réclamer plus pour son argent . D’abord de démonter ces cellules de bergagues qui sévissent dans la société marocaine et qui font la pluie et le beau temps.

    Et si ce genre de crime existe c’est la faute à la police et ne s’occupe pas de son travail d’investigation . Ces jeunes marocains qui sont par centaines de milles sont dangereux ; ni travail, ni assistanat de l’État, ni formation adéquate , ni rien , se sont des robots entre les mains des bergagues chefs qui font ce qu’ils veulent et qui font chavirer tout le Maroc vers le gouffre .

    La responsabilité est partagée car la politique du bergague est remise en cause dans ce genre de crime . Et puis le Maroc ne peut mentir éternellement à l’international… il est comme tous les autres pays du monde ,un pays aussi exposé à DAESH,du Rif au Sahara occidental, exposé à l’État islamique,entre autres, comme organisation terroriste.

    Le Maroc a aussi une jeunesse prête à s’en roller dans n’importe quelle organisation terroriste comme les tunisiens, les syriens, comme les égyptiens et ; autres pays arabes du moyens orient.

    La piste terroriste est la seule piste et le mobile du sexe ne tient pas . La police se renseigne auprès des bergagues et donc le système de sécurité se base sur des fausses bases et je ne cesse d’insister qu’une police doit compter sur ses propres capacités car le bergague est un fléau . Et donc par voie de conséquence , l’armée doit rétablir l’ordre est c’est un devoir envers la nation . En Algérie l’armée doit aussi faire régner l’ordre au lieu de faire le détour par le Maroc sur la question du Sahara occidental afin de rétablir l’ordre à l’intérieur de l’Algérie . La piste algérienne n’est donc pas à exclure . Dans ce genre d’affaires toutes les routes mènent à Rome ou à la Mecque. L’armée au Maroc,se prend tardivement à rétablir le service militaire obligatoire et timidement . Il faut savoir une telle jeunesse préfère s’en roller dans des organisations terroristes(avec un payement fort et loin de toute imagination) que de défendre le territoire marocain si guerre se déclare contre l’Algérie et de même du côté algérien,égyptien,…

    Les deux services de contre espionnages marocains et algériens, travaillent durement pour déstabiliser l’autre . Il ne faut pas aussi oublier qu’ils existent des lobby juifs qui font la promotion touristique du Maroc ,comme si le Maroc est un parc des animaux sauvages !; au lieu de sauver un peuple de la misère, de la pauvreté ,de l’illettrisme,…en créant et en faisant appel à des vrais investisseurs, l’État marocain ne donne même pas la peine de créer un SMIC , car de travailler avec 100 euros/mois est de l’insulte négrière ! Alors que la vie est tellement chère et, un SMC devrait être supérieur à 500euros : le kilo de viande coûte plus de 6euros , un kilo de sardine coûte plus de 2 euros, un kilo de tomate vers 1euro et le loyer vers 200 euro et dans les bidonvilles ver 90 euros en sus des impôts…que reste des 100 voire 300 euros rien si ce n’est un endettement pour coller les morceaux .

    Les jeunes savent qu’avec 100 euro ils ne peuvent ni se marier ,ni fonder une famille, …Ils sont donc exposés aux bergagues chefs . D’où la corruption qui fait rage et les ethnies qui sont organisées à attaquer et les cas isolés et les autres ethnies comme les soussis qui attaquent sans vergogne et cette ethnie est très utilisée par le pouvoir en place et il est fort à parier que tout crime de cette nature, il y a des ethnies derrières ; un Maroc qui n’est pas loin d’une guerre civile ,l’armée marocaine devrait un jour ou l’autre rentrer en action pour rétablir l’ordre .

    Cette armée envisage 10.000 jeunes par ans à s’en roller dans le service militaire . Ce chiffres est très en dessous de la moyenne et il faut se donner les moyens pour faire appel à ces jeunes qu’ils soient pour la plupart au chômage chronique ou sous d’autres prétextes des études .

    Et puis, l’État ne fait pas travailler tous les soi-disants diplômés et l’État ne fait rien pour la création des entreprises par ces jeunes s’ils sont véritablement des diplômés, au sens propre du terme car ici au Maroc comme Égypte…le titre de docteur se distribue sans une véritable assise, un bergague devient par la suite un commissaire ,comme dit plus haut !!! .

    L’État est absent et se soustrait à ses devoirs . Donc, il est important de faire cette critique car les structures de l’État ici au Maroc comme en Algérie,comme en Égypte,…se fait désirer.

    Ce genre de crime est celui de DAESH …Il n’est pas seulement condamnable mais il est aussi à condamner l’État donc des reformes profondes et dans la police et dans l’armée et dans toutes les institutions de l’État, y compris au niveau sociétal en assainissant le quotidien de ces illusionnistes et de la sorcellerie au Maroc et pour quoi pas une décentralisation administrative…Un projet qui dit long et, l’armée peut entamer cette démarche si le système actuel est dans l’incapacité de changer et/ou dans une monarchie parlementaire où tout le monde qui sont dans les affaires de l’État ,sont jugeables y compris le roi ici comme en Jordanie…ou carrément, il faut passer à une première république avec l’aide des militaires , comme en Algérie où Gaïd Salah se fait déborder par des officiers militaires libres qui souhaitent un changement ou en Égypte que des officiers militaires libres exigent de Sissi une autre république et qu’ils sont en mesure de mener cette entreprise,ou en Jordanie ou le roi ne sait plus quoi faire et avec les manifestations quotidiennes et avec une armée qui veut rentrer en action pour rétablir l’ordre…

    Ce genre de crime au Maroc, se produit et au quotidien et dans tous les pays arabes mais la propagande de l’État ne laisse rien infiltrer à la presse qui est muselée à son tour

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc

Maroc:Le couple princier dans une « zone dangereuse »

Avatar

Published

on

Le Prince Harry et son épouse Meghan sont arrivés samedi soir à Casablanca pour leur dernier voyage officiel à l’étranger avant la naissance de leur premier enfant, prévue au printemps.

Harry et Meghan au Maroc, dans une "zone dangereuse", une visite qui inquiète (en images)
© REUTERS

Un « dispositif médical » a été prévu pour accompagner les différentes activités de l’ex-actrice américaine dans un village des montagnes de l’Atlas dimanche matin puis dans la capitale marocaine, selon des sources autorisées.

A son arrivée, le couple princier, lui en costume gris clair, elle en ample robe rouge, a été accueilli par un traditionnel plateau de dates, rituel d’hospitalité au Maroc.

Regardez les photos

Cette visite de deux jours, organisée à la demande de la reine Elisabeth II, inquiète au plus haut point certains médias britanniques comme le tabloid Daily Mirror qui a décrit le Maroc comme « une zone dangereuse » et sa capitale Rabat comme une « ville en émeute ».

Avant l’arrivée du couple princier, des sources diplomatiques locales ont tenu à rappeler que le pays était « un pôle de stabilité en Afrique du Nord ».

Jeudi, une manifestation d’enseignants organisée à Rabat pour le jour-anniversaire du mouvement pro-démocratie du 20-Février, né en 2011 durant le Printemps arabe, a été dispersée par une intervention musclée de la police qui a fait plusieurs blessés.

Harry et Meghan comptent centrer leur visite sur la condition des femmes, l’accès à l’éducation des filles ou l’inclusion des handicapés, selon leur programme qui prévoit aussi une démonstration de cuisine et un rituel traditionnel du henné pour Meghan. « Le duc et la duchesse du Sussex aiment beaucoup être avec le peuple », a assuré l’ambassadeur britannique Thomas Reilly dans un entretien avec la télévision 2M.

Le couple princier, qui sera logé dans une résidence royale pendant son séjour, doit repartir mardi matin, après une rencontre programmée avec des membres de la famille royale lundi en fin d’après-midi à Rabat.

Lire la suite

Maroc

Enrico Macias: Il est venu, il a chanté

Enrico Macias a chanté à Casablanca.

Avatar

Published

on

Macias

Le chanteur Enrico Macias, Gaston Ghrenassia, de son vrai nom, a bien chanté, le 14 février 2019, à Casablanca, bravant les quelques dizaines de manifestants, pour la plupart des nostalgiques de l’extrême-gauche et des radicaux islamistes enrobés de certains militants d’organisations pro-palestiniennes, venus face au Megarama d’Ain Diab pour observer un sit in de protestation.

La venue du chanteur français au Maroc n’est pas passée inaperçue puisqu’en France on note la réaction maladroite d’un élu français d’origine algérienne via un message publié, le 02 février 2019, sur son compte twitter dans lequel Madjid Messaoudene, Conseiller Municipal (Front de Gauche) à Saint-Denis (Île-de-France) avait exprimé son souhait qu’Enrico Macias ne puisse « plus jamais se produire dans aucun pays arabe et le Maroc ne devait pas le laisser jouer ».

De quoi je me mèle ?
Par contre, la Ligue Internationale Contre le Racisme et Antisémitisme (LICRA) a apporté tout son soutien à Enrico Macias, victime d’une cabale de la part d’obscurantistes patentés et de sycophantes activistes qui sont toujours du côté du boycott et de la censure, jamais du côté de la liberté et de la culture.

Sans omettre de citer un des derniers des mohicans encore vivant, à savoir le terroriste extrême-gauchiste des années 1970, Sion Assidon, un des initiateurs de cette campagne anti-Macias, qui s’est fendu dans une déclaration stupide dans laquelle il déclarait que le chanteur n’était pas le bienvenu au Maroc en raison de ses positions et de son soutien constant en faveur des sionistes. A t’il oublié son appartenance au mouvement du 23 mars et à celui d’Ila Al Amam et à ses intentions de poser des bombes dans les cinémas de Rabat ?

Quoi qu’il en soit, Enrico Macias, chantre du pacifisme depuis près de 50 ans, a toujours plaidé pour la paix entre la Palestine et Israël. Il a, en outre, chanté pour Yasser Arafat et s’est toujours mouillé pour promouvoir la paix israélo-arabe.

Aussi, Enrico Macias, tout en se revendiquant « juif, berbère et arabe » était heureux de chanter à Casablanca parce qu’il connait le peuple marocain tout en comparant le Maroc à l’Andalousie d’antan avant l’avènement d’Isabelle la Catholique, un pays de tolérance.

En revanche, il n’a jamais pu, à 80 ans, retourner en Algérie, son pays natal qu’il avait quitté avec sa famille en 1962, pendant l’exode pied-noir.

Lire la suite

Maroc

Deux grands Rois se rencontrent

Visite officielle du Roi d’Espagne au Maroc.

Avatar

Published

on

Espagne

Le Roi d’Espagne Felipe VI et son épouse la Reine Dona Laetizia sont arrivés, le 13 février 2019, à Rabat en visite officielle où ils ont été accueillis par le Roi Mohammed VI du Maroc, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et des Princesses Lalla Khadija, Lalla Meryem, Lalla Asmae, Lalla Hasnaa et Lalla Oum Keltoum.

Par la suite, les deux Chefs d’Etat se sont rendus, debout en voiture au toit ouvrant, à la Place du Mechouar du Palais Royal de Rabat où un accueil officiel a été réservé aux illustres hôtes du Roi Mohammed VI et ce, en empruntant les principales artères, pavoisées de drapeaux marocains et espagnols, permettant à des milliers d’habitants des villes de Salé et de Rabat d’exprimer leur joie.

A noter que le Souverain ibérique est accompagné d’une forte délégation de l’Exécutif et d’un nombre important de femmes et hommes d’affaires, attestant ainsi du caractère exceptionnel, privilégié, stratégique et singulier des relations entre les deux pays et traduisant la relation séculaire et fraternelle qu’entretiennent les deux Familles Royales.

Par la suite le Souverain marocain a eu des entretiens avec son homologue espagnol. Entretiens qui se sont tenus en présence côté espagnol, du Ministre des Affaires Etrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, du Chef de la Maison Royale et de l’Ambassadeur d’Espagne à Rabat et, du côté marocain, des Conseillers du Souverain, du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale et de l’Ambassadeur du Maroc à Madrid.
A l’issue de ces entretiens, les deux Souverains ont présidé, mercredi au Palais des Hôtes à Rabat, la cérémonie de signature de 11 accords de coopération bilatérale dans les domaines suivants :
* le premier accord est un mémorandum d’entente établissant un partenariat stratégique multidimensionnel entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne,
* le 2-ème accord concerne un protocole relatif à la donation irrévocable du Grand Théâtre Cervantes de Tanger,
* le 3-ème accord est relatif à la coopération en matière de lutte contre la criminalité,
* le 4-ème accord est un mémorandum d’entente pour l’établissement d’un partenariat stratégique en matière d’énergie,
* le 5-ème accord concerne un mémorandum d’entente relatif au développement d’une troisième interconnexion électrique Maroc-Espagne,
* le 6-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Fondation Nationale des Musées (Maroc) et le Ministère espagnol de la Culture et des Sports pour la coopération en matière de Musées,
* le 7-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Fondation Nationale des Musées et le Musée National Centre d’Art Reina Sofía (Espagne), pour l’organisation d’une exposition à Madrid,
* le 8-ème accord est un mémorandum d’entente entre les Archives Royales (Maroc) et le Patrimoine National du Royaume d’Espagne, pour l’organisation au Palais Royal à Madrid d’une exposition sur les collections Royales des deux pays,
* le 9-ème accord est un mémorandum de collaboration avancée pour la mise en œuvre du dispositif de facilitation des flux du commerce et des passagers au niveau du Détroit de Gibraltar,
* le 10-ème accord est un mémorandum d’entente entre la Royal Air Maroc (RAM) et IBERIA Airlines,
* et enfin, le onzième accord est un mémorandum d’entente pour l’assistance et la coopération mutuelle entre l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) et la Commission Nationale du Marché des Valeurs (CNMV – Espagne).
Ces accords, de nature à donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération maroco-espagnoles, témoignent de la profondeur et de la qualité des relations bilatérales, ainsi que de la volonté des deux Souverains de consolider le partenariat stratégique multidimensionnel qui lie les deux pays voisins et amis.
En conclusion, on peut affirmer que le Maroc et l’Espagne sont deux pays unis dans la diversité, appelés, aujourd’hui plus que jamais, à marcher ensemble pour faire face aux défis de la mondialisation.
Ils sont également unis dans la diversité tout en relevant que la proximité des deux pays et de leurs peuples n’est pas une simple rhétorique, mais s’appuie sur une vieille affection qui les unit au-delà des différences conjoncturelles.
La confiance entre les deux pays est également bénéfique et profitable pour la coopération entre les universités, entreprises et, surtout, les services de sécurité des deux pays, essentielle pour la préservation de la paix dans la région.

L’action coordonnée de ces services optimise les résultats de la lutte contre les fléaux contemporains : terrorisme, traite des êtres humains, trafic de drogue, ainsi qu’en matière de gestion des flux migratoires.
Le Maroc et l’Espagne ont réussi par conséquent à consolider une relation politique de confiance, de coopération et d’amitié.

Lire la suite




Derniers articles

Biodiversité1 minute ago

L’orang-outan star Nénette, à l’étroit, attend sa grande volière extérieure

Nénette, l’orang-outan star, mène une vie tranquille mais à l’étroit dans la singerie du Jardin des plantes à Paris, dans...

Monde1 minute ago

Brexit: les scénarios

Après le refus du président de la Chambre des communes de soumettre à nouveau au vote des députés l’accord de...

Faits divers1 minute ago

Un TGV percute des bouteilles de gaz dans l’Ain

Un TGV qui circulait dimanche entre Genève et Paris a percuté deux bouteilles de gaz placées sur les voies dans...

France1 minute ago

Attentat à la prison de Condé-sur-Sarthe: 5 détenus, soupçonnés de complicité, en garde à vue

Cinq prisonniers de l’établissement pénitentiaire d’Alençon Condé-sur-Sarthe (Orne), soupçonnés de complicité avec le détenu radicalisé qui y a violemment agressé...

Football41 minutes ago

Naples: le gardien David Ospina est sorti de l’hôpital

Le gardien de but colombien de Naples, David Ospina, qui s’était écroulé sur le terrain lors du match face à...

Afrique46 minutes ago

Accident de train en RDC: 32 morts et 91 blessés

Le déraillement d’un train dimanche soir dans le centre-ouest de la République démocratique du Congo a provoqué la mort de...

Business56 minutes ago

Lyft grille la politesse à Uber et veut lever jusqu’à 2,4 milliards de dollars

Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis, a grillé la politesse au numéro un de la réservation de voitures avec...

Biodiversité1 heure ago

Cyclone Idai: 162 morts au Mozambique et au Zimbabwe, routes et hôpitaux détruits

Le cyclone Idai qui a balayé en fin de semaine le Mozambique et le Zimbabwe, emportant routes, ponts, hôpitaux, écoles...

Santé1 heure ago

En Australie, une péninsule respire « l’air le plus propre du monde »

L’Asie-Pacifique étouffe, tousse et se mouche en cette saison généralement propice à la pollution de l’air. Mais un coin venteux...

Monde1 heure ago

Vidéo de Christchurch sur Facebook: les critiques deviennent virales

Facebook dit avoir retiré 1,5 million de vidéos du massacre perpétré dans une mosquée de Nouvelle Zélande mais les critiques...

Advertisement

Nous suivre sur facebook