Connect with us

Maroc

Une vidéo de la décapitation des touristes scandinave aurait été envoyée à la mère de l’une d’entre-elles

Avatar

Publié le

© AFP 2018 / 2M

Deux randonneuses norvégiennes et danoises ont été tuées dans une région montagneuse au Maroc plus tôt cette semaine, a déclaré le ministère de l’Intérieur marocain NRK.

Des images horribles et des centaines d’images non censurées des deux routards, Louisa Jespersen du Danemark et Maren Ueland de Norvège, retrouvés morts au Maroc, auraient été envoyées chez l’une des mères des victimes. Les photos horribles montrent des têtes coupées et partiellement coupées d’une des filles.

On ignore si les photos ont été prises par les meurtriers ou les enquêteurs, mais elles ont été envoyées à l’une des mères des victimes peu après la diffusion en ligne de la vidéo de la décapitation.

Un auteur armé d’un couteau aurait crié “C’est la volonté d’Allah” et “C’est une vengeance pour nos frères à Hajin, en Syrie. Ce sont vos têtes, ennemies de Dieu “, se référant au bastion de Daesh dans la province de Deir ez-Zor, saisi par les forces soutenues par les Etats-Unis plus tôt cette semaine.

Les autorités marocaines et danoises ont toutes deux souligné que les crimes étaient motivés par des considérations politiques et devaient faire l’objet d’une enquête comme un acte terroriste, dans lequel une fille avait été décapitée, tandis que l’autre avait été grièvement blessée au cou.

Les services de renseignement danois ont authentifié la vidéo graphique:

“Le PET (service de renseignement) confirme qu’une vidéo circulant sur Internet montre l’assassinat de l’une des deux femmes tuées au Maroc”, ont-ils déclaré jeudi.

Rukmini Callimachi, correspondant du New York Times, a déclaré qu’il avait été confirmé que la vidéo avait été envoyée aux amis des victimes:

Daesh n’a pas revendiqué la responsabilité du meurtre, mais quatre hommes qui avaient prêté allégeance au groupe terroriste sont maintenant en garde à vue pour le meurtre de Jespersen et d’Ueland.

Au total, quatre suspects ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir tué les routards, dont les corps ont été retrouvés lundi.

“D’après les informations dont dispose la police sur les suspects, ils ne peuvent pas exclure le fait qu’ils appartiennent à un environnement islamique radical”, a déclaré Boubker Sabik, porte-parole du Conseil national marocain au Conseil national marocain.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Rachid ELAÏDI

    22 décembre 2018 Le 5h 25min

    Comme quoi il faut un service militaire pour les jeunes jusqu’à 35ans , obligatoire et pour les garçons et pour les filles.

    Car il faut savoir que l’État islamique ,DAESH… attire ces jeunes pauvres et misérables qui sont au doigt et à l’œil des ”bergagues”(délateurs omniprésents dans la société…) ;une sorte de mafia à grande échelle au Maroc,en Algérie,Égypte ,…

    La police suit les instructions des bergagues et pour cause, le policier n’a ni la formation policière adéquate ni les moyens pour accomplir un travail, se sont des fellahs qui sont engagés dans la police et ils ne savent pas compter sur eux mêmes ; se sont des personnes pistonnées qui sont d’abord des bergagues et ensuite empreignent les échelles de la police pour devenir par la suite des commissaires,pas tous et heureusement ! Mais la misère de l’État fait en sorte que les policiers s’enrichissent d’abord au détriment d’un manque de travail accompli ; les spys caméras chez les citoyens et la police ne fait rien;le désordre complet , un désordre sociétal,…!!!. Ce sont des petits fonctionnaires qui n’arrêtent pas de demander une augmentation de salaire sans rien faire en contre partie qui sont censés protégés les citoyens et non d’allumer la mèche d’une guerre civile

    Et le contribuable marocain a le droit de réclamer plus pour son argent . D’abord de démonter ces cellules de bergagues qui sévissent dans la société marocaine et qui font la pluie et le beau temps.

    Et si ce genre de crime existe c’est la faute à la police et ne s’occupe pas de son travail d’investigation . Ces jeunes marocains qui sont par centaines de milles sont dangereux ; ni travail, ni assistanat de l’État, ni formation adéquate , ni rien , se sont des robots entre les mains des bergagues chefs qui font ce qu’ils veulent et qui font chavirer tout le Maroc vers le gouffre .

    La responsabilité est partagée car la politique du bergague est remise en cause dans ce genre de crime . Et puis le Maroc ne peut mentir éternellement à l’international… il est comme tous les autres pays du monde ,un pays aussi exposé à DAESH,du Rif au Sahara occidental, exposé à l’État islamique,entre autres, comme organisation terroriste.

    Le Maroc a aussi une jeunesse prête à s’en roller dans n’importe quelle organisation terroriste comme les tunisiens, les syriens, comme les égyptiens et ; autres pays arabes du moyens orient.

    La piste terroriste est la seule piste et le mobile du sexe ne tient pas . La police se renseigne auprès des bergagues et donc le système de sécurité se base sur des fausses bases et je ne cesse d’insister qu’une police doit compter sur ses propres capacités car le bergague est un fléau . Et donc par voie de conséquence , l’armée doit rétablir l’ordre est c’est un devoir envers la nation . En Algérie l’armée doit aussi faire régner l’ordre au lieu de faire le détour par le Maroc sur la question du Sahara occidental afin de rétablir l’ordre à l’intérieur de l’Algérie . La piste algérienne n’est donc pas à exclure . Dans ce genre d’affaires toutes les routes mènent à Rome ou à la Mecque. L’armée au Maroc,se prend tardivement à rétablir le service militaire obligatoire et timidement . Il faut savoir une telle jeunesse préfère s’en roller dans des organisations terroristes(avec un payement fort et loin de toute imagination) que de défendre le territoire marocain si guerre se déclare contre l’Algérie et de même du côté algérien,égyptien,…

    Les deux services de contre espionnages marocains et algériens, travaillent durement pour déstabiliser l’autre . Il ne faut pas aussi oublier qu’ils existent des lobby juifs qui font la promotion touristique du Maroc ,comme si le Maroc est un parc des animaux sauvages !; au lieu de sauver un peuple de la misère, de la pauvreté ,de l’illettrisme,…en créant et en faisant appel à des vrais investisseurs, l’État marocain ne donne même pas la peine de créer un SMIC , car de travailler avec 100 euros/mois est de l’insulte négrière ! Alors que la vie est tellement chère et, un SMC devrait être supérieur à 500euros : le kilo de viande coûte plus de 6euros , un kilo de sardine coûte plus de 2 euros, un kilo de tomate vers 1euro et le loyer vers 200 euro et dans les bidonvilles ver 90 euros en sus des impôts…que reste des 100 voire 300 euros rien si ce n’est un endettement pour coller les morceaux .

    Les jeunes savent qu’avec 100 euro ils ne peuvent ni se marier ,ni fonder une famille, …Ils sont donc exposés aux bergagues chefs . D’où la corruption qui fait rage et les ethnies qui sont organisées à attaquer et les cas isolés et les autres ethnies comme les soussis qui attaquent sans vergogne et cette ethnie est très utilisée par le pouvoir en place et il est fort à parier que tout crime de cette nature, il y a des ethnies derrières ; un Maroc qui n’est pas loin d’une guerre civile ,l’armée marocaine devrait un jour ou l’autre rentrer en action pour rétablir l’ordre .

    Cette armée envisage 10.000 jeunes par ans à s’en roller dans le service militaire . Ce chiffres est très en dessous de la moyenne et il faut se donner les moyens pour faire appel à ces jeunes qu’ils soient pour la plupart au chômage chronique ou sous d’autres prétextes des études .

    Et puis, l’État ne fait pas travailler tous les soi-disants diplômés et l’État ne fait rien pour la création des entreprises par ces jeunes s’ils sont véritablement des diplômés, au sens propre du terme car ici au Maroc comme Égypte…le titre de docteur se distribue sans une véritable assise, un bergague devient par la suite un commissaire ,comme dit plus haut !!! .

    L’État est absent et se soustrait à ses devoirs . Donc, il est important de faire cette critique car les structures de l’État ici au Maroc comme en Algérie,comme en Égypte,…se fait désirer.

    Ce genre de crime est celui de DAESH …Il n’est pas seulement condamnable mais il est aussi à condamner l’État donc des reformes profondes et dans la police et dans l’armée et dans toutes les institutions de l’État, y compris au niveau sociétal en assainissant le quotidien de ces illusionnistes et de la sorcellerie au Maroc et pour quoi pas une décentralisation administrative…Un projet qui dit long et, l’armée peut entamer cette démarche si le système actuel est dans l’incapacité de changer et/ou dans une monarchie parlementaire où tout le monde qui sont dans les affaires de l’État ,sont jugeables y compris le roi ici comme en Jordanie…ou carrément, il faut passer à une première république avec l’aide des militaires , comme en Algérie où Gaïd Salah se fait déborder par des officiers militaires libres qui souhaitent un changement ou en Égypte que des officiers militaires libres exigent de Sissi une autre république et qu’ils sont en mesure de mener cette entreprise,ou en Jordanie ou le roi ne sait plus quoi faire et avec les manifestations quotidiennes et avec une armée qui veut rentrer en action pour rétablir l’ordre…

    Ce genre de crime au Maroc, se produit et au quotidien et dans tous les pays arabes mais la propagande de l’État ne laisse rien infiltrer à la presse qui est muselée à son tour

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc

Belle claque reçue par les terro-polisariens, les dirigeants algériens et sud -africains au Conseil de Sécurité de l’ONU

Le Conseil de Sécurité de l’ONU vote une nouvelle résolution sur le Sahara marocain.

Avatar

Published

on

votecds

Belle claque reçue par les terro-polisariens, les dirigeants algériens et sud -africains au Conseil de Sécurité de l’ONU

Par sa résolution 2468, adoptée le 30 avril 2019 à une très large majorité, le Conseil de Sécurité de l’ONU a renouvelé l’importance du plein respect de ces engagements afin de maintenir l’élan du processus politique relatif à la question du Sahara marocain.​

Dans cette résolution 2468, le Conseil de Sécurité de l’ONU a notamment exprimé sa totale préoccupation des violations par les terro-polisariens, aidés, il faut le préciser, par les hautes autorités algériennes, des accords militaires conclus avec la MINURSO concernant le cessez-le-feu au Sahara marocain, tout en leur intimant a respecter totalement leurs engagements pris à cet égard auprès de l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU, Horst Köhler.​

A noter que la prédominance des expressions “réalisme” et “compromis” dans le texte de la résolution 2468, aux dépens du principe “d’autodétermination”, a fait sortir de ses gonds les terro-polisariens, au point de faire miroiter la menace d’un retrait du processus politique.​

Ainsi donc, pour les terro-polisariens, leurs soutiens algériens ainsi que sud-africains persister à prôner “l’indépendance” revient aujourd’hui à se tromper d’époque, et ignorer les nouvelle réalités géopolitiques. En s’enfermant dans cette vieille posture stérile, héritée de la défunte époque de la guerre froide, les terro-polisariens sont en train de battre en brèche le très peu de crédibilité qu’ils leurs restent en tant qu’”interlocuteurs” dans le processus engagé par l’ONU pour ménager une issue politique à un conflit qui met à rude épreuve la patience de la communauté internationale.​

Au final, la résolution 2468 du Conseil de Sécurité de l’ONU répond largement aux attentes du Maroc et consacre le rôle de l’Algérie en tant que “partie prenante principale” à ce différend et a une nouvelle fois, réaffirmé que tous les plans irréalisables d’avant 2007 sont définitivement enterrés, et qu’il a, clairement et définitivement, lié l’autodétermination au compromis.

Ce qui rejoint parfaitement la position du Maroc, exprimée lors de la 2ème table ronde, que l’autodétermination ne signifie ni le référendum, ni l’indépendance. L’Autonomie est la parfaite incarnation de ce compromis exigé par le Conseil de Sécurité de l’ONU.

    Lire la suite

    Maroc

    Reconnaissance du Roi du Maroc aux efforts constants et aux sacrifices élevés des éléments de la Direction Générale de la Sûreté Nationale marocaine

    Le Roi du Maroc lance les travaux de construction de la nouvelle Direction Générale de la Sûreté Nationale et inaugure le Centre de radiologie et d’analyses médicales de la Sûreté Nationale.​

    Avatar

    Published

    on

    nouveau-siege-dgsn

    Reconnaissance du Roi du Maroc aux efforts constants et aux sacrifices élevés des éléments de la Direction Générale de la Sûreté Nationale marocaine

    Le Roi Mohammed VI a procédé, le 24 avril 2019, au quartier Hay Riad à Rabat, au lancement des travaux de construction du nouveau siège de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN), un projet qui se veut un vecteur de modernité et d’efficience dans les actions de la DGSN, au service de la sécurité du Maroc et de la quiétude des Marocains.​

    Sa conception urbanistique moderne et son cachet architectural marocains répondent, à la fois, aux exigences et caractéristiques techniques requises par les installations sensibles de sécurité et aux enjeux esthétiques et écologiques. De même, le futur siège de la DGSN bénéficiera d’une accessibilité améliorée de par son emplacement au quartier Hay Ryad et sa connexion au réseau routier et autoroutier grâce à la rocade Sud de Rabat.​

    Le futur siège de la DGSN sera réalisé dans un délai de 05 ans sur une superficie de près de 20 hectares selon les normes architecturales marocaines et constituera un véritable complexe administratif moderne et intégré, abritant toutes les directions et services centraux de la Sûreté Nationale marocaine, ainsi qu’une salle de conférences d’une capacité de 1.200 places.​

    Il comprendra également un musée de la Sûreté Nationale marocaine, un centre pour archives, un centre pour activités sportives, un centre d’enregistrement des données identitaires et d’impression des cartes nationales, un centre d’hébergement des forces de réserve, un centre informatique et un parking d’une capacité de 1.500 véhicules.​

    Un projet structurant, qui respecte les standards internationaux en termes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite, vise le regroupement des différents services centraux de la sûreté nationale dans un seul bâtiment, qui répond aux normes de sécurité les plus élevées, intègre les dernières technologies de pointe, accompagne le développement et la modernisation qu’a connus l’institution policière, tant en ressources humaines que matérielles, et participe à la consolidation du modèle marocain de sécurité nationale.​

    Ce nouveau geste du Souverain marocain envers les éléments de la Sûreté Nationale constitue une forte reconnaissance des efforts inlassables et des sacrifices considérables consentis par les femmes et les hommes de cette Institution, pour garantir la sécurité des citoyens, protéger leurs biens et préserver l’ordre public, ainsi que de l’esprit de mobilisation, de vigilance et de fermeté dont font preuve ses membres dans l’accomplissement de leurs fonctions.

    Par ailleurs, le Roi Mohammed VI a procédé, le même jour au quartier Hay Ryad de la capitale, à l’inauguration d’un Centre de radiologie et d’analyses médicales de la Sûreté Nationale.​

    Ce Centre est édifié en trois niveaux sur un terrain d’une superficie de 1.000 m2, comporte un centre de radiologie, un laboratoire d’analyses médicales, un Hôpital de jour, l’ensemble est doté de matériels et d’équipements de dernière génération et compte parmi ses effectifs médicaux et paramédicaux quatre médecins de différentes spécialités, huit techniciens de laboratoire, quatre techniciens de radiologie, quatre infirmiers anesthésistes préleveurs, quatre infirmiers polyvalents, quatre cadres administratifs et dix agents de soutien.​

    Le nouveau Centre est également doté de deux unités médicales mobiles équipées du matériel nécessaire, allant du relevage et brancardage jusqu’à des opérations de réanimation et des interventions chirurgicales sur place, l’objectif étant d’assurer au patient un transport médicalisé de qualité.​

    Ainsi donc, ce nouveau Centre de radiologie et d’analyses médicales s’inscrit aussi dans le cadre de l’élargissement de l’offre de soins au profit des fonctionnaires de la Sûreté Nationale, actifs et retraités, ainsi qu’à leur famille, et ce en développant des projets médicaux de niveau secondaire. Il vient ainsi renforcer le réseau des services de santé et de soins primaires de la Sureté Nationale, implanté sur tout le territoire national.​

    Sa réalisation entre dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du Roi du Maroc prônant la promotion et la modernisation des prestations médico-sociales offertes à la famille de la Sureté Nationale, eu égard au sens du devoir et de sacrifices dont font preuve les femmes et les hommes de cette Institution tout au long de l’histoire de Royaume du Maroc.

      Lire la suite

      Maroc

      De nombreux projets réalisés ou lancés par le Roi du Maroc à Fès et initiative Royale de créer un musée de la culture juive

      Inauguration de nombreux projets à caractère sociaux-culturel par le Roi du Maroc à Fès.

      Avatar

      Published

      on

      aafes

      Le Roi du Maroc a visité, le 15 avril 2019, plusieurs projets réalisés dans le cadre des programmes de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina de Fès, et procédé au lancement des travaux de restauration du musée “Al Batha” et de construction d’un musée de la culture juive.

      Ces projets s’inscrivent en droite ligne de la vision éclairée du Souverain marocain visant à préserver le patrimoine national dans toutes ses formes d’expression et de le protéger au bénéfice des générations futures, ainsi que dans le cadre des efforts déployés en vue de promouvoir le rayonnement de la cité millénaire de Fès qui a été, de tout temps, un modèle de coexistence entre les civilisations et les cultures.

      Ils traduisent également la volonté du Roi Mohammed VI d’assurer un développement durable et responsable du tourisme de qualité à haute valeur ajoutée humaine et culturelle, d’améliorer la qualité de vie des habitants, de préserver le caractère urbanistique et architectural et de valoriser le patrimoine, matériel et immatériel, de la capitale spirituelle du Royaume du Maroc.

      Ainsi, le Souverain marocain a visité “Hammam Seffarine” et “Foundouk Staouniyine”, dont les travaux ont été financés dans le cadre d’un partenariat entre le Maroc et les Etats Unis d’Amérique à travers le programme Millennium Challenge Account et permis la conversion du Foundouk en un Centre d’innovation et d’échange d’idées dédié aux métiers de tissage.

      Le Roi Mohammed VI a également visité le projet d’aménagement du complexe artisanal et d’animation “Place Lalla Yeddouna” puis procédé, par la suite, au lancement des travaux de restauration du musée “Al Batha” et de construction au quartier Fès Jdid d’un musée de la culture juive, des projets qui témoignent de la volonté constante du Souverain marocain de préserver le cachet architectural de la médina de Fès et de l’intérêt particulier qu’accorde Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et spirituel de la communauté juive marocaine, et Sa détermination permanente à préserver la richesse et la diversité des composantes de l’identité marocaine.

      Créer ce lieu de mémoire dans une ville berceau de la civilisation marocaine, où l’empreinte du judaïsme marocain a été des plus marquantes, montre le dessein du Souverain marocain de voir que tous les courants qui ont irrigué la civilisation marocaine soient présents lors de la cérémonie de lancement des travaux de restauration du musée “Al Batha” et de construction d’un musée de la culture juive.

      Il est certain que ce musée aura un rôle symbolique d’une ‘très grande valeur à l’extérieur, en ce sens que les gens viendront voir comment, pendant des centaines d’années, juifs et musulmans vivaient paisiblement au Maroc et créaient un art de vivre-ensemble.

      Quant au nouveau musée des arts de l’Islam, il sera le premier du genre au niveau de la Méditerranée et constituera une fierté pour le Maroc, dans la mesure où il va couvrir toutes les époques depuis la création de l’Etat marocain.

      Les projets, visités ou lancés en ce jour par le Souverain marocain, confirment une nouvelle fois la détermination du Roi du Maroc à veiller à renforcer la dynamique de développement que connaissent les médinas des différentes villes marocaines, à conforter leur attractivité touristique et culturelle, à promouvoir leur patrimoine civilisationnel et humain, outre l’amélioration des revenus des artisans et le développement de l’économie sociale.

      Des milliers d’habitants de l’ancienne médina de Fès se sont massés, à cette occasion, le long du chemin qui mène aux différents sites visités par le Roi du Maroc, pour exprimer leurs marques de fidélité et de loyalisme au Souverain marocain et leur profonde gratitude pour cette visite qualifiée par la population de Fès de bénie.

        Lire la suite




        Derniers articles

        Faits divers3 minutes ago

        Airbnb au Chili: Six touristes meurent intoxiqués dans un appart’

        Airbnb au Chili 24 mai 2019 01:41; Act: 24.05.2019 06:30 Une famille brésilienne a trouvé la mort après une fuite...

        France3 minutes ago

        Procès France Télécom : premiers témoignages de salariés, “je suis toujours sous antidépresseurs”

        Accepter de partir travailler à 450 kilomètres de sa famille et être finalement mis au placard : le tribunal a entendu...

        Divertissement3 minutes ago

        La UNE de la presse people ce vendredi : Alizée enceinte, Karine Ferri, Gad Elmaleh…

        Le vendredi, jour de sortie d nombreux hebdomadaires people dans les points presse. Ci-dessous, la Une des numéros parus ce...

        Divertissement3 minutes ago

        Les équipes de 13h15 se sont intéressées aux “petites mains” du Festival de Cannes.

        Un reportage de Sophie Broyet, Pierrick Morel, Edouard Mounier et Guillaume Salasca, diffusé samedi après le journal de 13 heures...

        Divertissement3 minutes ago

        RMC Découverte revient ce soir sur l’épopée des 177 fusiliers marins commandos français qui ont débarqué le 6 juin 44.

        Docteur en Histoire, journaliste et réalisateur, Serge Tignères incarne et présente la collection documentaire «Champs de Bataille». Épisode inédit ce...

        Divertissement3 minutes ago

        La UNE des quotidiens nationaux ce vendredi 24 mai.

        Voici la UNE des quotidiens nationaux ce vendredi 24 mai : La Croix Libération Le Figaro Aujourd’hui en France L’Équipe...

        Divertissement3 minutes ago

        Les enfants de la musique chantent les années 70 ce vendredi sur France 3 : liste des invités.

        Deuxième numéro du divertissement Les enfants de la musique chantent… ce vendredi 24 mai à 21h05 sur France 3. Après...

        Technologie3 minutes ago

        SpaceX a lancé la première grappe de sa constellation de satellites

        La société spatiale californienne SpaceX a lancé jeudi les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation “Starlink”, destinée à fournir...

        France3 minutes ago

        Elections européennes: au tour de l’Irlande et de la République tchèque

        L’Irlande et de la République tchèque entrent vendredi en scène pour le deuxième jour des élections européennes qui attisent les...

        France3 minutes ago

        Eric Salobir, le “geek” du Vatican

        Seul en scène à la manière d’un Steve Jobs, Eric Salobir “pitche” son message. Devant ce parterre d’hommes d’affaires, pas...

        Advertisement

        Nous suivre sur facebook




        Cinéma