Connect with us

Etats Unis

Trump: Les « Gilet jaunes », signe que l’accord de Paris ne marche pas

Reuters

Publié

le

Donald Trump, qui a retiré les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat de 2015, a vu samedi dans la nouvelle journée de mobilisation des “gilets jaunes” en France le signe que ce cadre conçu pour lutter contre le réchauffement climatique ne “marche pas si bien” et qu’il est peut-être temps de le supprimer.

A deux reprises dans la journée, le président américain s’est saisi de son compte Twitter pour commenter les événements en cours à Paris.

Tôt samedi matin, il a écrit que “l’accord de Paris ne marche pas si bien pour Paris. Manifestations et émeutes dans toute la France. Les gens ne veulent pas payer de fortes sommes d’argent, pour l’essentiel à destination de pays du tiers monde (qui sont gérés de manière discutable) afin de peut-être protéger l’environnement”.

Les manifestants, a-t-il alors affirmé, “scandent ‘Nous voulons Trump !’ J’aime la France.”

Puis, en milieu de journée, heure de Washington, tandis que la nuit tombait sur Paris, il est revenu sur le sujet: “Un jour et une nuit très triste à Paris. Peut-être est-il temps de mettre fin à cet Accord de Paris ridicule et extrêmement onéreux et de rendre l’argent au peuple sous la forme de baisses d’impôts ?”

Le président des Etats-Unis avait déjà commenté cette semaine le mouvement de contestation des “gilets jaunes”, parti à l’origine d’un rejet de la mise en oeuvre d’une taxe sur les carburants.

“Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants de Paris acceptent la conclusion à laquelle je suis parvenu il y a deux ans: l’accord de Paris est mortellement biaisée parce qu’il augmente le tarif de l’énergie des pays responsables alors qu’il exonère certains des pires pollueurs…”, avait-il écrit mardi sur son compte Twitter, suivi par 56 millions d’internautes.

Le même jour, il avait retweeté le message d’une figure du mouvement conservateur américain décrivant “des émeutes dans la France socialiste en raison de taxes sur les carburants voulues par la gauche radicale”.

Charlie Kirk, dans ce message relayé par le président américain, dénonce une volonté de “camoufler la rébellion des classes moyennes contre le marxisme culturel” et affirme que les manifestants scandent “Nous voulons Trump” dans les rues de Paris”.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Etats Unis

The Killers et Spike Lee contre Trump

Published

on

L’union du rock et du cinéma pour combattre la politique de Trump.

Dans leur nouveau morceau « Land of the Free », aux airs quelque peu gospel,

le groupe originaire de Las Vegas évoque plusieurs maux de la société

américaine qui sont exacerbés par la poplitique de Trump.. « Combien de

filles, combien de fils devra-t-on mettre en terre  ? » . Ou encore : « Si tu es

de la mauvaise couleur, tu grandis en regardant derrière toi. » Dans ces

paroles, ce sont les violences policières à l’encontre des Afro-Américains ou

la libre circulation des armes à feu qui sont pointées du doigt.

C’est le réalisateur Spike Lee qui a été choisi pour mettre en images la

chanson. Le clip a été tourné à la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Brandon Flowers, le chanteur du groupe, a déclaré: « Au début, je

commençais à écrire la chanson puis je la mettais de côté en me disant que

je n’étais pas le gars pour ça. (…) Mais ça continuait d’arriver et j’ai pensé :

ça doit sortir. »

Lire la suite

Etats Unis

A quand le retrait des troupes américaines de la Syrie ?

Le sénateur Graham espère que Trump ralentira le retrait des troupes américaines en Syrie

Published

on

Graham
Le sénateur américain Lindsey Graham a déclaré samedi qu’il espérait que le président Donald Trump ralentirait le retrait américain de la Syrie jusqu’à ce que l’État islamique soit détruit.
S’exprimant à Ankara, Graham a également déclaré qu’il pensait que le chef d’état-major américain Joseph Dunford travaillait sur un plan avec la Turquie pour éloigner les éléments des YPG kurdes de la frontière turque.
Trump a annoncé le mois dernier que l’État islamique avait été défait en Syrie et qu’il retirerait les forces américaines du pays. Un attentat à la bombe cette semaine prétendu par le groupe militant a tué deux soldats américains et deux civils travaillant pour l’armée américaine dans le nord de la Syrie, ainsi que d’autres civils.

L’attaque de Manbij semblait être la plus meurtrière pour les forces américaines en Syrie depuis leur déploiement sur le terrain en 2015. La ville est contrôlée par une milice alliée aux forces kurdes soutenues par les États-Unis.

On ignore encore quand les forces américaines quitteront le nord de la Syrie, où la Turquie et le gouvernement syrien de Bashar al-Assad sont prêts à combler le vide. La milice YPG alliée aux combattants occupant Manbij le mois dernier a invité Assad dans les environs de la ville pour prévenir un éventuel assaut par la Turquie.

Erdogan a déclaré la semaine dernière qu’il avait discuté d’une zone de sécurité avec Trump, que la Turquie établirait à l’intérieur de la Syrie le long de leur frontière.

« Voici la bonne nouvelle: le général Dunford, je pense, a un plan sur lequel il travaille avec l’armée turque pour atteindre ces objectifs. Ils doivent déplacer les éléments des YPG de la Turquie », a déclaré Graham, ajoutant que des armes lourdes devraient être emportées. des groupes kurdes.
La Turquie affirme que le YPG est une organisation terroriste et une extension du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui est interdit.

Graham a également déclaré que le bras politique du YPG était interconnecté et interconnecté avec le PKK.

« Un retrait qui ne souligne pas les points que j’ai faits ne mettra pas fin à la guerre contre ISIS (État islamique), il déclenchera une nouvelle guerre », a-t-il déclaré.

« Cette guerre sera une nécessité pour la Turquie d’entrer en Syrie et d’éliminer les éléments armés qui, selon la Turquie, menacent sa souveraineté. »

 
Lire la suite

Etats Unis

Le trafic de Pornhub aux États-Unis et à Washington, DC, connaît une hausse malgré le « Shutdown »

Selon Pornhub, de telles fluctuations de trafic résultent d’événements qui poussent les gens à « rester éveillé jusque tard et à dormir quand ils ne sont pas obligés d’aller au travail le matin ».

Published

on

Pornhub, le plus grand fournisseur mondial de contenu pour adultes en ligne, a annoncé une nette augmentation de son trafic alors que la fermeture du gouvernement fédéral américain atteint sa quatrième semaine.

Comparant les statistiques récentes aux données antérieures à la fermeture, ils ont annoncé que les «visites en semaine» à travers le pays «étaient en hausse de 5,94% du 7 au 11 janvier».

« Ces fluctuations sont similaires aux autres événements (voir Tempête hivernale Stella) où les gens ont tendance à rester debout plus tard et à dormir quand ils ne sont pas obligés d’aller au travail le matin », a noté Pornhub, ajoutant Augmentation de 7%.

En outre, le site Web a noté que le trafic dans la région de Washington, DC, augmentait en moyenne d’environ 6% par jour par rapport aux données antérieures à l’arrêt. « .

« Est-ce que ce sont les catégories préférées des fonctionnaires? » Pornhub demanda de manière amusante.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement