Connect with us

France

La France va taxer les géants du numérique à partir de 2019 même si aucun accord européen n’a été conclu

Reuters

Publié le

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré jeudi que la France taxerait les géants du numérique au niveau national à partir de 2019 si les Etats de l’Union européenne ne parviennent pas à un accord sur une taxe sur les revenus numériques du bloc.

Les ministres des Finances de l’UE n’ont pas réussi à s’accorder mardi sur une taxe sur les revenus numériques, malgré un plan franco-allemand de dernière minute visant à sauver la proposition en se concentrant moins sur des sociétés telles que Google (GOOGL.O) et Facebook (FB.O).
“Je me donne jusqu’au mois de mars pour parvenir à un accord sur une taxe européenne sur les géants du numérique”, a déclaré Le Maire à France 2.

“Si cela ne fonctionne pas, nous le ferons au niveau national, à partir de 2019”, a-t-il ajouté.
Le revers à Bruxelles cette semaine a été un coup dur pour le président français Emmanuel Macron, dont le gouvernement a investi un capital politique considérable dans la taxe.

Cela a également eu lieu à un moment où le gouvernement français était assailli par des manifestations nationales contre le coût de la vie élevé et les politiques économiques perçues comme favorisant les grandes entreprises et les riches, mais ne faisant rien pour aider les pauvres.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

France

LREM part à l’assaut d’un RN “cheval de Troie” de Trump et Poutine

AFP

Published

on

By

La majorité macroniste, menacée par le RN pour la victoire aux Européennes, sonne la charge à une semaine du scrutin contre une extrême droite “cheval de Troie” des plans de Trump et Poutine pour affaiblir l’Europe.

L’arrivée à Paris de Steve Bannon, ex-stratège de Donald Trump et soutien de Marine Le Pen, a fourni des munitions à la liste LREM-MoDem, avant le scandale aux accents russes qui a détruit samedi la coalition droite – extrême droite en Autriche.

“Marine Le Pen, l’extrême droite autrichienne, l’extrême droite allemande sont fortement liés au parti de Poutine et à Poutine”, a dénoncé le vétéran écologiste Daniel Cohn-Bendit, un proche d’Emmanuel Macron, lors d’une session Facebook Live dimanche matin, au lendemain de l’affaire qui a mené en quelques heures à la démission à Vienne du vice-chancelier d’extrême droite Heinz-Christian Strache et à la rupture de la coalition.

M. Strache, a révélé une séquence vidéo, avait discuté peu avant son arrivée au pouvoir avec une femme qu’il croyait liée à un oligarque russe de la possibilité d’un soutien financier en échange de l’accès à des marchés publics autrichiens.

M. Cohn-Bendit a rappelé que “l’extrême droite autrichienne est l’alliée privilégiée du Rassemblement national”, avec lequel elle entretient des liens anciens et continus.

LREM s’en était pris dès samedi à Steve Bannon, lequel a notamment expliqué au Parisien avoir choisi de venir à Paris parce que “de toutes les élections qui auront lieu le week-end prochain en Europe (…) c’est de loin, ici, en France, la plus importante”.

“La nouvelle internationale de l’extrême droite (…) est en train de se concrétiser pour détruire l’Union européenne, et aujourd’hui le Front national (RN, ndlr), c’est l’idiot utile de ce projet politique, c’est le cheval de Troie de Trump et de Poutine”, a résumé dimanche Pascal Canfin, n°2 de la liste LREM.

– “Le Pen veut se vassaliser” –

A Milan samedi au côté de son allié italien Matteo Salvini et d’une douzaine de formations souverainistes et identitaires d’Europe, Marine Le Pen a assumé le choc de visions de l’Europe radicalement opposées, fustigeant une “Union européenne qui fait souffler sur l’Europe les vents mauvais de la mondialisation sauvage”.

Milan, “c’est le jour de la honte pour Marine Le Pen et le Rassemblement national”, a asséné dimanche sur France 3 Nathalie Loiseau, la tête de liste LREM: “Ces partis n’ont pas de mots assez doux pour la Russie de monsieur Poutine. (…) Ce que veut Mme Le Pen, c’est se vassaliser devant monsieur Poutine et devant M. Trump”.

Selon des sources dans la majorité, le Premier ministre Edouard Philippe devrait à son tour s’exprimer fortement sur le sujet.

Cette offensive intervient alors que mardi encore, le chef des députés LREM, Gilles Le Gendre, ne voyait pas la nécessité de créer une commission d’enquête parlementaire sur les liens entre le RN et Steve Bannon, plaidant pour ne pas “polluer” la campagne électorale.

Les sondages ont pu pousser au changement de braquet très net enregistré depuis. La liste RN, devancée pendant des mois par LREM dans les intentions de vote, est en effet en tête de cinq des sept dernières études d’opinion publiées et à égalité dans une sixième. L’écart entre les deux listes est dans la marge d’erreur, mais l’ordre d’arrivée interverti montre que la dynamique électorale s’est inversée en faveur du parti lepéniste.

“Je crois qu’il ne faut pas minimiser la conséquence” d’une victoire du RN qui affaiblirait la France en Europe, a déclaré le patron de LREM, Stanislas Guerini dans une interview à Challenges.

Le RN, lui aussi, privilégie en cette fin de campagne la mise en scène d’une opposition frontale à l’affichage de son propre projet. “Votez contre Macron”, peut-on ainsi lire en grosses lettres jaunes sur le tract électoral que le RN a diffusé à cinq millions d’exemplaires.

Lire la suite

France

Vincent Lambert : ses parents vont déposer de “nouveaux recours” contre l’arrêt des soins

Avatar

Published

on

Les parents de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans, vont déposer de “nouveaux recours” lundi, jour du début programmé de l’arrêt des traitements auquel ils s’opposent, ont annoncé leurs avocats dimanche sans préciser devant quelle juridiction.

“Les parents de Vincent Lambert saisissent également les autorités et tribunaux compétents d’une plainte disciplinaire aux fins de radiation du docteur Sanchez, ainsi que de poursuites pénales à son encontre”, ajoutent dans un communiqué Jean Paillot et Jérôme Triomphe, à propos du médecin dirigeant le service des soins palliatifs et l’unité “cérébrolésés” de l’hôpital Sébastopol de Reims où il est hospitalisé.

Un appel au président

Après la validation par le Conseil d’État fin avril de la décision médicale d’arrêter l’alimentation et l’hydratation, le Dr Vincent Sanchez a annoncé à la famille l’arrêt des soins la semaine du 20 mai. Les avocats des parents ont depuis saisi un organisme de l’ONU, le Comité des droits des personnes handicapées (CDPH), qui a demandé à la France de ne pas suspendre les soins dans l’attente de l’examen du dossier sur le fond par ses soins.

Mais la France répète que ces mesures conservatoires “sont dépourvues de caractère contraignant” et met en avant le “droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable”. Samedi, les avocats des parents ont aussi imploré Emmanuel Macron de faire maintenir les traitements dans une lettre ouverte, qualifiant la mort programmée du patient de “crime d’État commis au prix d’un coup de force contre l’État de droit”.

Rassemblement ce dimanche

Avec ces “nouveaux recours dès lundi”, ils entendent faire “respecter les mesures provisoires réclamées à deux reprises par l’ONU et dont le défenseur des Droits a rappelé le caractère obligatoire”. Un message que les parents du patient reprendront dimanche après-midi devant l’hôpital Sébastopol où ils ont appelé à un rassemblement pour “supplier” les médecins “de continuer à nourrir et hydrater” leurs fils.

Ancien infirmier psychiatrique, Vincent Lambert se trouve depuis plus de dix ans en état végétatif à la suite d’un accident de la route survenu en septembre 2008, quand il avait 32 ans. L’affaire, devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France, déchire sa famille depuis six ans: d’un côté, les parents, un frère et une sœur s’opposent à l’arrêt des soins; de l’autre, son épouse Rachel, son neveu François et cinq frères et sœurs du patient dénoncent un “acharnement thérapeutique”.

Lire la suite

France

Avortement: Trump dit être “pro-vie” mais favorable à des exceptions

AFP

Published

on

By

Le président américain Donald Trump s’est déclaré samedi “profondément pro-vie” tout en se disant favorable à des exceptions pour les grossesses résultant d’un viol ou d’un inceste, après l’adoption par plusieurs Etats américains de restrictions sur les avortements.

“Comme la plupart des gens le savent, et pour ceux qui aimeraient le savoir, je suis fermement en faveur de la vie, à trois exceptions près — viol, inceste et protection de la vie de la mère — la même position que celle adoptée par Ronald Reagan”, a expliqué M. Trump dans un tweet.

Le président a fait part de son point de vue sur l’avortement quelques jours après l’interdiction par l’Alabama (sud) de tous les avortements sauf en cas de danger mortel pour la mère, avec des peines pouvant aller jusqu’à 99 ans de prison pour les médecins.

La question de l’interruption volontaire de grossesse sera au coeur de la prochaine présidentielle américaine en 2020.

Donald Trump a conquis la droite religieuse, initialement sceptique au sujet de ce milliardaire divorcé, en promettant de nommer des juges opposés à l’avortement au sein de la plus haute juridiction du pays.

Depuis son élection, le président a fait entrer deux magistrats au sein de la Cour suprême, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, si bien que les juges progressistes y sont désormais minoritaires (quatre sur neuf).

La droite religieuse espère désormais que la Cour, forte de sa nouvelle majorité conservatrice, reviendra par petites touches sur sa décision historique de légaliser l’avortement.

Après l’Alabama, le Missouri a interdit cette semaine l’avortement à partir de huit semaines de grossesse.

La Géorgie, l’Ohio, le Mississippi, le Kentucky, l’Iowa et le Dakota du Nord, des Etats républicains, ont adopté des lois interdisant les avortements à partir du moment où les battements de coeur du foetus peuvent être détectés.

Toutes ces lois sont en contradiction flagrante avec l’arrêt “Roe V. Wade” de 1973 (qui garantit le droit des Américaines à avorter tant que le foetus n’est pas viable (vers la 24e semaine de grossesse).

Elles devraient donc être rapidement bloquées par des tribunaux. Mais leurs promoteurs ne comptent pas en rester là, ils ont fait savoir qu’ils enchaîneraient les recours jusqu’à atteindre la Cour suprême, qu’ils espèrent convaincre de revenir sur sa décision de 1973.

Donald Trump a également demandé au Congrès d’interdire les avortements tardifs.

“La gauche radicale, au sujet de l’avortement tardif (et pire), implose sur cette question”, a-t-il tweeté samedi soir. “Nous devons rester unis et gagner pour la Vie en 2020.”

Dimanche, des défenseurs du droit des femmes à l’interruption de grossesse devaient manifester dans quatre villes de l’Alabama, y compris la capitale de l’Etat Montgomery.

“Les gens devraient avoir le droit de prendre les décisions les meilleures concernant leur corps sans ingérence de l’Etat”, ont écrit les organisateurs sur Facebook.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse34 minutes ago

Suisse: Votations fédérales: le double «oui» l’emporte

Suisse 19 mai 2019 12:15; Act: 19.05.2019 14:52 La réforme de l’imposition des entreprises, couplée cette fois à un financement...

Suisse35 minutes ago

Votations du 19 mai: Armes: «Un pas dans la bonne direction»

Votations du 19 mai 19 mai 2019 12:09; Act: 19.05.2019 14:41 par Pascal Schmuck – Les citoyens helvétiques sont appelés...

Faits divers35 minutes ago

Incendie à la gare de Mulhouse: 8.000 m2 d’entrepôts détruits, pas de victime

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche près de la gare de triage de Mulhouse, ravageant...

Sports35 minutes ago

Kompany quitte Man. City et revient à Anderlecht comme entraîneur-joueur

Le capitaine belge de Manchester City Vincent Kompany a annoncé dimanche qu’il quittait le club où il a passé 11...

Sports35 minutes ago

Hand: Béatrice Edwige va quitter Metz en beauté

Sauf énorme surprise, les handballeuses de Metz vont remporter leur 23e titre de championnes de France de handball, le quatrième...

France35 minutes ago

LREM part à l’assaut d’un RN “cheval de Troie” de Trump et Poutine

La majorité macroniste, menacée par le RN pour la victoire aux Européennes, sonne la charge à une semaine du scrutin...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Haute-Savoie (F): Un skieur emporté par une avalanche

Haute-Savoie (F) 19 mai 2019 13:29; Act: 19.05.2019 13:44 Un homme de 33 ans a perdu la vie, alors qu’il...

Faits divers1 heure ago

Kreuzlingen (TG): Une BMW s’embrase sur l’autoroute A7

Kreuzlingen (TG) 19 mai 2019 13:08; Act: 19.05.2019 13:40 Un conducteur en a été quitte pour une belle frayeur, samedi...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma