Connect with us

Asie

Mastanamma: L’un des plus anciens YouTubers au monde décède à 107 ans

L’un des plus anciens YouTubers au monde, Mastanamma, âgé de 107 ans et originaire du sud de l’Inde, est décédé.

Elvis Romaric Alara

Publié

le

Elle s’est fait connaître sur Internet pour sa cuisine composée de plats locaux et inhabituels préparés à partir de rien.

Sa chaîne YouTube, Country Foods, compte plus d’un million d’abonnés avec des centaines de vidéos de cuisine, dont une sur son emblématique poulet à la pastèque.

La chaîne, gérée par son petit-fils et son ami, a été lancée en 2016 et est devenue un succès instantané.

Née dans l’état de l’Andhra Pradesh, Mastanamma a confié à BBC Monitoring qu’elle pensait avoir 106 ans en 2017, bien qu’elle n’ait aucun acte de naissance pour le prouver.

Dans les vidéos, elle s’asseyait souvent dans un champ, dans un village isolé, avec un minimum d’équipements de cuisine et de couverts.

Elle se servait de ses ongles pour peler des légumes et d’un vieux couteau à l’indienne pour les hacher. La nourriture était servie sur une feuille de banane traditionnelle du sud de l’Inde.

Onkar Karambalekar de BBC Marathi, qui a rencontré Mastanamma en 2016, explique que son style de cuisine était très différent de ce que l’on trouve généralement sur YouTube.

Il a dit qu’elle brûlerait le bois elle-même, au lieu d’utiliser une cuisinière, et qu’il aimait faire cuire du poisson car elle pourrait le trouver directement dans une rivière proche.

« C’est la cuisine indienne traditionnelle qui fait d’elle une star », ajoute-t-il.

Country Foods a annoncé la mort de Mastanamma lundi avec une vidéo de ses derniers sacrements.

Depuis lors, de nombreux fans se sont tournés vers les médias sociaux pour louer ses recettes et pleurer sa mort.

Sur les médias sociaux, elle a été surnommée la grand-mère avec un sourire édenté et surtout connue pour avoir rendu viral l’association de la pastèque et du poulet.

Son curry aux aubergines et son curry de poisson épicé figurent parmi ses plats les plus célèbres.

Asie

Carlos Ghosn : pas de mise en liberté pour l’ex-président de Nissan

Published

on

Un tribunal de Tokyo a rejeté mardi l’appel du président déchu de Nissan Motor, Carlos Ghosn, de mettre fin à sa détention après son arrestation le mois dernier, suite à des allégations de faute financière.

Ghosn est détenu dans une prison de Tokyo depuis son arrestation le 19 novembre, soupçonné d’avoir conspiré pour sous-estimer son salaire d’environ la moitié des 10 milliards de yens (88 millions de dollars) accordés sur cinq ans à compter de 2010. Il a été officiellement inculpé lundi.

Il a également été arrêté de nouveau après de nouvelles allégations de sous-estimation de son revenu pendant trois années supplémentaires jusqu’en mars 2018, le tribunal de district de Tokyo prolongeant sa détention jusqu’au 20 décembre.

Les avocats de Ghosn ont formé un recours en annulation de la détention mardi, mais celle-ci a été rejetée par le tribunal dans la soirée.

À compter de la mise en accusation, les affaires mettent habituellement des mois à se poursuivre. Dans le passé, les suspects mis en accusation ont rarement été libérés sous caution, mais cette pratique est devenue plus courante ces dernières années, a déclaré Masashi Akita, avocat de la défense.

Il n’est pas clair si M. Ghosn serait libéré sous caution, certains experts juridiques l’ayant dit, il pourrait être exposé à un risque de fuite.

Nissan, qui a limogé M. Ghosn au poste de président quelques jours après son arrestation, a déclaré que l’inconduite avait été conçue par l’exécutif avec l’aide de l’ancien représentant du directeur, Greg Kelly, également inculpé lundi. Kelly restera également en détention jusqu’au 20 décembre, a annoncé le tribunal de district.

L’avocat de Ghosn à Tokyo, Motonari Otsuru, n’a pas pu être contacté à son bureau pour commentaires.

Mais l’avocat de Kelly, Yoichi Kitamura, a déclaré qu’il était certain que l’innocence de son client serait clairement établie devant un tribunal.

« La raison pour laquelle je suis confiant, c’est parce qu’il n’y a pas eu violation des instruments financiers et de la loi sur les changes », a-t-il déclaré.

L’arrestation de Ghosn marque une chute dramatique pour un dirigeant qui avait jadis salué le fait de sauver Nissan du bord de la faillite.

L’exécutif a été traité comme les autres en détention, enfermé dans une petite pièce froide, avec des possibilités limitées de se doucher et de se raser, a déclaré une personne familière avec l’affaire.

Interrogé sur les critiques selon lesquelles les procureurs japonais essaient souvent de forcer des suspects à obtenir des aveux, le procureur adjoint du parquet du district de Tokyo, Shin Kukimoto, a déclaré qu’aucune de ces méthodes n’était utilisée avec Ghosn et Kelly.

Lire la suite

Asie

Affaire Huawei: la Chine « ne restera pas les bras croisés »

AFP

Published

on

By

La Chine « ne restera pas les bras croisés » si ses citoyens sont « maltraités » à l’étranger, a déclaré mardi le ministre chinois des Affaires étrangères, un apparent sous-entendu à la détention au Canada d’une dirigeante de Huawei.

La directrice financière du géant chinois des télécoms, Meng Wanzhou, a été arrêtée le 1er décembre à l’aéroport de Vancouver sur demande américaine, une initiative qui a provoqué la colère de Pékin.

La justice américaine réclame l’extradition de la dirigeante de 46 ans, en raison de soupçons de complicité de fraude visant à contourner les sanctions américaines contre l’Iran.

Mme Meng a expliqué être hospitalisée depuis son arrestation car elle souffre de problèmes de santé, notamment d’hypertension. Elle demande sa remise en liberté.

« Nous nous soucions en permanence de la sécurité et du bien-être de tous nos compatriotes à l’étranger », a déclaré le ministre Wang Yi dans un discours prononcé à Pékin lors d’un colloque diplomatique, et dont le verbatim a été publié sur le site de son ministère.

« La Chine ne restera jamais les bras croisés face aux mauvais traitements qui portent arbitrairement atteinte aux droits et intérêts légitimes des citoyens chinois. Elle ne ménagera aucun effort pour protéger les droits légaux des citoyens chinois », a-t-il déclaré.

La phrase de M. Wang, prononcée au milieu d’une longue allocution sur les réalisations de la diplomatie chinoise, ne fait aucune référence directe à l’affaire Huawei. Elle a cependant été largement mise en avant par les médias chinois.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères avait dénoncé la veille le traitement « inhumain » réservé à Meng Wanzhou par les autorités canadiennes.

La dirigeante, qui est également la fille du fondateur de Huawei, est prête à se soumettre à de strictes mesures de surveillance si sa demande de remise en liberté est acceptée, a déclaré lundi l’un de ses avocats.

Lire la suite

Asie

Lutte contre la peste porcine en Chine

La Chine interdit l’élevage de porcs dans les zones de sanglier pour lutter contre la peste porcine

Published

on

IMG_3948
Le ministère chinois de l’Agriculture a annoncé lundi qu’il interdirait l’élevage de porcs dans les zones peuplées de sangliers afin de prévenir la propagation de la peste porcine africaine très contagieuse.
La Chine, premier producteur mondial de viande de porc, a signalé plus de 80 épidémies de peste porcine africaine dans le pays depuis le début du mois d’août, entraînant l’abattage de centaines de milliers de porcs.
Le ministère a annoncé le mois dernier qu'une souche du virus trouvée chez un sanglier était différente de celle qui circulait chez les porcs, et a mis en garde contre le risque d'infection d'une souche supplémentaire infectant son cheptel domestique.

La fièvre porcine, extrêmement contagieuse, est transmise par contact direct entre les porcs infectés par des tiques ou des animaux sauvages comme les sangliers ou phacochères. elle est mortelle à 100% pour les animaux touché, ce qui crée d’importantes pertes économiques dans les élevages.

Cette maladie est présente en Afrique, Russie et en Europe de l’Est; elle est très difficile à maitriser car il n’existe pas de vaccin efficace.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement