Connect with us

Cameroun

Des séparatistes camerounais risquent la peine de mort après des accusations de terrorisme

Avatar

Publié le

Dix dirigeants séparatistes camerounais extradés du Nigéria plus tôt cette année feront l’objet d’un procès le mois prochain pour des accusations de terrorisme pouvant entraîner la peine de mort, a déclaré l’un de leurs avocats à l’issue d’une audience mardi.

Parmi les accusés figurent Julius Ayuk Tabe, dirigeant d’un mouvement séparatiste anglophone de l’ouest du Cameroun qui se bat pour se séparer du gouvernement central dominé par les francophones.

Des centaines de personnes, parmi lesquelles des civils, des combattants séparatistes et des agents de sécurité camerounais, ont été tuées au cours des violences de l’année dernière, qui sont devenues la plus grave menace à la sécurité du président Paul Biya, au pouvoir depuis 36 ans.

« Dix accusations ont été retenues contre eux, dont le terrorisme, l’avocat du terrorisme, la sécession, la guerre civile et la révolution », a déclaré l’avocat Christopher Ndong à Reuters après la révélation de ces accusations devant le tribunal militaire de la capitale, Yaoundé.

Le procès doit commencer le 6 décembre, a ajouté Ndong.

Tabe et ses coaccusés faisaient partie des 47 Camerounais anglophones arrêtés au Nigéria et déportés au Cameroun en janvier. Les 37 suspects restants sont toujours détenus par les autorités et n’ont pas été inculpés, a déclaré Ndong.

Le porte-parole du gouvernement camerounais n’a pas été immédiatement disponible pour commenter.

L’insurrection séparatiste a pris de l’ampleur en 2017 à la suite d’une répression du gouvernement contre les manifestations pacifiques d’anglophones, qui se plaignent d’être marginalisés par la majorité francophone.

La violence des deux côtés du conflit s’est intensifiée cette année, obligeant des milliers de civils à chercher refuge dans les régions francophones.

Biya, réélu pour un septième mandat en octobre, a déclaré dans son discours d’inauguration le mois dernier que les séparatistes devaient déposer les armes ou affronter toute la force de la loi.

Le Cameroun condamne régulièrement des personnes à mort mais n’a pas exécuté d’exécution depuis des années.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Cameroun

Cameroun: la journaliste Henriette Ekwé estime que Maurice Kamto n’a pas de convictions assez sérieuses

Avatar

Published

on



La « combattante » d’obédience nationaliste s’insurge cependant contre l’emprisonnement du leader du MRC. « On ne peut pas criminaliser l’opinion politique dans notre pays », défend-t-elle.

Henriette Ekwé n’a pas appelé à voter pour Maurice Kamto à l’élection présidentielle du 7 octobre 2019. La militante nationaliste a fait ce démenti le 12 mars 2019 sur les antennes d’ABK Radio, émettant de Douala. « Je n’ai pas appelé à voter Kamto », a-t-elle clamé non sans dire pourquoi elle ne voulait pas voir l’opposant à la tête du Cameroun.

La principale étant l’incohérence idéologique du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) matérialisée par ses va-et-vient entre les rangs du pouvoir et de l’opposition.

«« J’estime qu’il faut avoir des convictions dans la vie. Vous ne pouvez pas aujourd’hui être dans la caravane du Chairman (Ni John Fru Ndi) et de l’Union pour le Changement en 1982 où Kamto a fait un discours incendiaire à Bafoussam. Quand la caravane est arrivée là-bas en septembre 1992. Maintenant, après il entre dans le gouvernement. C’est son droit. Il y a des événements qui se passent. Il y a des enfants sur lesquels on tire et d’autres sont conduits au tribunal. Je suis allé au Tribunal le jour où les enfants de 2008 comparaissaient. Ils étaient attachés comme des esclaves, en caleçon ! Vous, vous êtes dans un ministère, vous êtes vice-ministre de la justice et vous ne démissionnez pas. Et puis un beau jour vous reprenez votre place d’opposant. Je ne refuse pas mais moi j’ai le droit de juger qu’il n’a pas de convictions assez sérieuses », a expliqué la journaliste et militante politique. Qui précise cependant qu’elle s’oppose à l’embastillement du juriste. « Mais ceci étant, je militerai pour que Kamto soit dehors. On ne peut pas criminaliser l’opinion politique dans notre pays après tout ce qu’on sait ».

Henriette Ekwé réaffirme que Maurice Kamto est un opposant peu expérimenté. Elle explique qu’elle le dit parce qu’il n’y a pas passé beaucoup de temps. Selon elle c’est pour avoir « ciré les pompes de Paul Biya » en 2004 dans un « beau » discours lors de la fête des généraux de la MIFI qu’il a plus tars été nommé ministre par Paul Biya.

Paul Biya qui est selon elle l’homme que tous les opposants doivent combattre. « Je n’oublie pas que le principal adversaire c’est Paul Biya… Un président qui manifestement ne tient plus debout ». Henriette Ekwé déclare qu’il ne se soucie pas de ses concitoyens et trouve « inadmissible » qu’il fasse « tirer sur les gens du MRC ».

Parlant de la souveraineté souvent brandie lorsque des puissances étrangères parlent des problèmes du Cameroun, elle répond : « Nous sommes dans un Etat où on est partis à plusieurs conventions et traités.qui demandent toujours plus l’observation des droits de l’homme. Donc on ne peut pas se lever un jour comme si on est dans un île déserte et dire « oui ils nous en veulent ». Non !Nous avons signé des tas de traités, de conventions qui nous lient. Et ces conventions nous interdisent à nous le Cameroun, de mettre des hommes politiques en prison » !

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: quatre trafiquants de pangolins interpellés

Avatar

Published

on



Ils ont été arrêtés en possession de deux tonnes d’écailles de pangolins et 200 tonnes de pointes d’ivoire qu’ils s’apprêtaient à vendre.

C’est une information qui a été rendue publique le 14 mars 2019 par le ministère de la Forêt et de la Faune. «Nous avons réussi à interpeller quatre trafiquants qui s’apprêtaient à vendre deux tonnes d‘écailles de pangolin et 200 pointes d’ivoire. C’est une énorme saisie, d’habitude nous saisissons des dizaines, quelques fois des centaines de kilos d‘écailles. Ici on parle de plus de deux tonnes», selon Eric Kaba Tah, directeur adjoint de l’Organisation Non Gouvernementale LAGA.

Selon la loi, les quatre mis en cause vont devoir répondre de leurs actes. D’après nos sources, ces derniers font partie d’un réseau pour qui il est coutume d’exporter les produits saisis vers le Nigéria. Le réseau achetait des pangolins auprès de petits trafiquants du Cameroun, de Centrafrique et de la RDC, explique le responsable du Laga.

Les écailles des animaux sont ensuite expédiées au Nigeria, à partir du Cameroun, avant d’être assemblées pour l’exportation illégale, notamment vers des pays d’Asie, apprend-on encore. La demande asiatique croissante, a renforcé la menace sur le pangolin, une des espèces animales protégées les plus braconnées au monde, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Rappelons qu’il y a moins d’un mois où le mouvement sauvons le pangolin a vu le jour au Cameroun. Les experts ont tiré la sonnette d’alarme. Car ils craignent que du fait du trafic illégal des écailles de pangolin, cette espèce disparaisse définitivement de nos forêts.

Lire la suite

Cameroun

Tibor Nagy est au Cameroun où il va rencontrer Paul Biya

Avatar

Published

on



En tournée sur le continent noir, le Sous-Secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires africaines arrive au Cameroun ce samedi 16 mars 2019 par l’aéroport international de Douala.

Dans une note d’information, le service de communication du Gouverneur de la Région du Littoral, annonce l’arrivée par l’aéroport international de Douala, du Sous-Secrétaire d’Etat chargé des Affaires africaines ce samedi 16 mars 2019 à 15h30.

La note ne dévoile pas les autorités qui vont accueillir le « Monsieur Afrique » du président américain Donald Trump. Mais, son arrivée coïncide avec le séjour dans la capitale économique, de Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement qui partira ce même samedi, de Yaoundé pour Douala où il est attendu vers 13h en vue de la 10e session du Cameroon Business Forum.

De toutes les façons, le véritable point de chute du diplomate américain est Yaoundé, la capitale politique. Il va y rencontrer dès le dimanche 17 mars, certains membres du gouvernement et le président de la République Paul Biya, selon des sources.

Les sujets au centre des échanges porteront sans doute sur la crise anglophone, l’emprisonnement des hommes politiques et les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et le Cameroun.

Avant son arrivée au pays Joël Embiid, célèbre basketteur de la NBA, Tibor Nagy a fait des déclarations qui n’ont pas plu au gouvernement camerounais.

Par exemple, au sujet de l’emprisonnement de Maurice Kamto, le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), parti d’opposition, le diplomate américain a dit «Le gouvernement camerounais assure qu’il a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer. Parce que, que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques ». Une prise de position rejetée par Yaoundé.

Lire la suite




Derniers articles

Business9 minutes ago

Wall Street finit sans direction, hésitant entre Fed et commerce

Wall Street a terminé en ordre dispersé mardi, hésitante à la veille de l’issue d’une réunion de la Banque centrale...

Santé13 minutes ago

Médecine: suppression du stage obligatoire dans les « déserts médicaux »

L’Assemblée nationale a rétropédalé mardi à propos de l’idée d’un stage obligatoire en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,...

Sciences13 minutes ago

Un hic pour la Nasa: toucher l’astéroïde Bennu va être plus dur que prévu

Après deux ans de voyage dans le système solaire, la sonde de la Nasa Osiris-Rex est arrivée en décembre près...

Monde13 minutes ago

Cyclone Idai: 300 morts, les secouristes engagés dans une course contre la montre

Au moins 300 personnes, selon un dernier bilan, ont été tuées par le cyclone Idai qui a balayé la semaine...

France13 minutes ago

Nouvelle charge d’Alexandre Djouhri contre une « machination politique »

Alexandre Djouhri, personnage-clé de l’enquête sur le financement libyen présumé de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, a de...

Cameroun42 minutes ago

Cameroun: la journaliste Henriette Ekwé estime que Maurice Kamto n’a pas de convictions assez sérieuses

La « combattante » d’obédience nationaliste s’insurge cependant contre l’emprisonnement du leader du MRC. « On ne...

People50 minutes ago

Michel Legrand: Macha Méril veut un festival en son hommage

L’actrice Macha Méril, femme du compositeur français Michel Legrand décédé en janvier, veut créer un festival dédié aux comédies musicales...

Cameroun52 minutes ago

Cameroun: quatre trafiquants de pangolins interpellés

Ils ont été arrêtés en possession de deux tonnes d’écailles de pangolins et 200 tonnes de pointes...

Sports54 minutes ago

XV d’Italie: Castello rejoint la liste des blessés

Info Mise à jour 19.03.2019 à 23:00 AFP ...

Technologie57 minutes ago

Vidéo de Christchurch: des élus américains demandent aux géants de l’internet de s’expliquer

Des parlementaires américains ont demandé mardi aux dirigeants de quatre géants de l’internet de venir s’expliquer sur la prolifération en...

Advertisement

Nous suivre sur facebook