Connect with us

Sciences

Abattage du blaireau en Angleterre: les vétérinaires accusent les ministres de « mensonges nus »

Publié

le

Un groupe de vétérans de la campagne électorale a accusé le Defra et ses ministres d’avoir dit « des mensonges nus » sur l’efficacité d’un de leurs abatteurs de blaireaux en Angleterre.

Le groupe a écrit à la vétérinaire en chef, la Dre Christine Middlemas, pour lui demander de veiller à ce que le département rétracte ses « affirmations insoutenables selon lesquelles sa politique d’abattage du blaireau est efficace ».

Un porte-parole du ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales a déclaré que toutes les déclarations étaient « absolument correctes ».

Le docteur Iain McGill, chirurgien vétérinaire et directeur du groupe d’intérêt Prion, a déclaré à BBC News que les affirmations du Defra selon lesquelles les activités d’élimination du blaireau dans le Somerset et dans le Gloucestershire n’étaient pas étayées par des preuves scientifiques.

« Selon les chiffres de Defra, ils affirment avoir calculé que l’incidence [de la tuberculose chez les bovins] avait diminué.

« Mais leurs calculs ne sont pas clairs et sont délibérément opaques. Et, de fait, la situation actuelle dans la zone de réforme indique une prévalence accrue.

« Donc, soit leurs chiffres ont été calculés sur une base extrêmement inexacte et ils l’ont tout à fait mal, soit ils ont en fait gerrymander ces chiffres pour donner l’impression que l’incidence est en baisse lorsque les preuves montrent clairement que la prévalence a disparu up.

« L’abattage du blaireau n’a pas fonctionné. Ils émettent des mensonges sans fondement dans cette affaire. »

La lettre adressée au Dr Middlemas poursuit en accusant le ministre de l’Agriculture, George Eustace, d’avoir commenté de manière trompeuse en septembre un rapport rédigé par les scientifiques du Defra à l’Agence de la santé animale et végétale (APHA).

Eustace avait déclaré: « Les chiffres publiés aujourd’hui, qui montrent une réduction des cas de tuberculose à Somerset et à Gloucestershire, sont la preuve que notre stratégie de lutte contre cette maladie insidieuse et à évolution lente porte ses fruits ».

Toutefois, le rapport de l’APHA cité par l’auteur, indique explicitement que « ces données ne peuvent à elles seules démontrer si la politique de contrôle du blaireau est efficace pour réduire la tuberculose bovine chez les bovins ».

Poids de la science

Le 29 octobre, le Defra est allé plus loin dans une émission dans le programme Farming Today de BBC Radio 4, indiquant que la réduction alléguée du nombre de cas de tuberculose était due aux abattages de blaireau: « Les conclusions publiées en septembre ont montré que le massacre initial Les zones à risque (HRA) ont eu un impact positif sur l’incidence de la maladie.  »

Le ministère n’a pas indiqué que le nombre de cas de tuberculose avait augmenté dans une zone de réforme du Dorset.

Le Dr Chris Cheeseman, ancien chef de l’unité d’épidémiologie de la faune du Defra, a conseillé le département sur sa stratégie antituberculeuse pendant plus de 40 ans. Maintenant à la retraite, il peut parler librement de la politique d’abattage du blaireau.

« Le Defra a choisi la science à sa manière depuis le début de la réforme », a-t-il déclaré à BBC News. « Le fait de le déployer à une si vaste échelle est une parodie de la science disponible. »

En réponse, un communiqué du Defra a déclaré: « Les dernières statistiques ont montré une réduction des nouveaux foyers de tuberculose bovine dans les zones de réforme initiales, signe encourageant que les mesures que nous avons prises ont eu un impact positif.

« Sur la base de ces données scientifiques, la ministre Eustice a parfaitement raison de qualifier ces progrès d’encourageants ».

Le secrétaire à l’Environnement, Michael Gove, a commandé plus tôt cette année à un expert indépendant les efforts déployés par le Defra pour contrôler la tuberculose du bétail, qui seront publiés demain.

Le groupe du Dr McGill s’est également dit préoccupé par le fait qu’une nouvelle recherche ajoute à la preuve qu’un test cutané largement utilisé par le département pour détecter la présence de tuberculose chez les bovins est beaucoup moins efficace qu’on ne le prétend

Sur le TB Hub de Defra, il est indiqué que l’efficacité « se situe entre 52% et 100% avec une sensibilité moyenne d’environ 80% à l’interprétation standard ».

Deux nouvelles études indiquent toutefois que l’efficacité moyenne pourrait être bien inférieure, entre 50% et 60% au mieux.

Jan Bayley du Animal Welfare Group, qui milite contre l’abattage dans le Gloucestershire, a déclaré que le Defra manquait de nombreux cas de tuberculose chez les bovins lors de ces tests.

Elle a déclaré: « On dit aux agriculteurs que leurs troupeaux sont exempts de tuberculose. Ils tombent ensuite malades trois ou six mois plus tard et croient automatiquement qu’il s’agit bien de blaireaux.

« Le Defra n’explique vraiment pas aux agriculteurs qu’il existe une forte probabilité que ces troupeaux soient toujours infectés. »

Defra a concédé dans un paragraphe d’un document de consultation publié en 2016 – mais non largement annoncé – que la plupart des nouveaux cas de tuberculose dans les zones à haut risque étaient probablement dus à du bétail infecté: « Cette probabilité substantielle d’infection » résiduelle « du troupeau contribue au taux élevé récurrence dans les zones à haut risque, où près de 60% des cas de tuberculose (cas de tuberculose) se produisent dans les troupeaux.  »

Accès aux médias

Une grande partie des nouveaux travaux sur l’efficacité du test cutané a été menée par les propres scientifiques de Defra à APHA à Surrey.

Defra a refusé une demande de BBC News de parler directement aux chercheurs impliqués, bien que les attachés de presse du département aient proposé de servir de médiateur aux questions écrites.

Un porte-parole a expliqué qu’il était contraire au code de la fonction publique de permettre aux fonctionnaires de s’adresser à des journalistes sans l’autorisation des ministres. Cela inclut les cas où la recherche est financée par des fonds publics et publiée dans des revues à comité de lecture.

L’ancien scientifique du Defra, Chris Cheeseman, a déclaré qu’il considérait cela comme un abus dans l’application du code de la fonction publique: « Quand j’étais scientifique travaillant pour des gouvernements, j’ai toujours maintenu le principe selon lequel je tenais à la vérité.

« Je trouve scandaleux que le gouvernement bâillonne de quelque manière que ce soit les scientifiques qui travaillent pour eux, de manière indépendante ou directe. Je pense que c’est totalement inacceptable dans une démocratie. »

Le Defra a répondu: « Toute demande d’interviewer des fonctionnaires est traitée conformément au code de la fonction publique. Elle stipule que les fonctionnaires ne doivent faire aucune déclaration publique pouvant faire appel à l’expérience de leurs fonctions officielles sans l’accord préalable de leur service.

« En guise de point de départ, il serait tenu compte du point de vue des fonctionnaires sur le point de savoir s’ils accepteraient ou non d’accepter la demande. »

Sciences

Ariane 5 décolle et lance deux satellites pour la Corée du Sud et l’Inde

AFP

Published

on

By

La dernière Ariane 5 de l’année 2018 a décollé du centre spatial de Kourou en Guyane française mardi soir avec à son bord deux satellites pour la Corée du Sud et l’Inde, a constaté l’AFP.

Le lanceur lourd européen Ariane 5 a décollé depuis le centre spatial guyanais (CSG) de Kourou à 17H37 heure locale, a constaté l’AFP.

La fusée emmène à son bord deux satellites: un de télécommunication pour l’Inde et un météorologique pour la Corée du Sud.

La mission dure environ 34 minutes du décollage à la séparation des satellites.

GSAT-11 est un satellite de télécommunication conçu et fabriqué par l’agence spatiale indienne. C’est « le plus gros satellite jamais construit » par l’ISRO (Indian Space Research Organisation), a indiqué un communiqué d’Arianespace, la société de lancements. GSAT-11 réduira la fracture numérique dans le sous-continent indien. Sa durée de vie est estimée à plus de 15 ans.

GEO-KOMPSAT-2A, développé par l’Institut coréen de recherche sur le spatial pour le gouvernement sud-coréen fournira des données permettant d’effectuer des prévisions météorologiques et de surveiller la météorologie spatiale. Sa durée de vie est estimée à 10 ans.

Il s’agit du sixième et dernier lancement de l’année 2018 d’une Ariane 5 depuis la Guyane française.

Lire la suite

Sciences

SpaceX a placé 64 satellites en orbite d’un coup

AFP

Published

on

By

SpaceX a placé lundi 64 mini-satellites en orbite terrestre, un record américain et la première fois que la société californienne dédie entièrement un lancement au marché croissant des petits satellites.

La société d’Elon Musk a battu un autre record en réutilisant pour la troisième fois un premier étage de sa fusée Falcon 9. Ce premier étage, aussi appelé booster, est revenu se poser sans incident sur une plateforme automatisée au large de la Californie, selon des images diffusées par SpaceX.

A bord de la fusée se trouvaient 15 microsatellites et 49 Cubesats, appartenant à 34 clients différents, privés, publics et universitaires, venant de 17 pays dont la France, la Corée du Sud et le Kazakhstan.

La fusée avait été entièrement affrétée par la société Spaceflight, spécialisée dans le « rideshare », c’est-à-dire le fait de mettre plusieurs satellites à bord d’une même fusée.

Les microsatellites pèsent quelques dizaines de kilogrammes. Les Cubesats sont des satellites plus petits encore, construits à partir de modules standards.

La fusée est partie du pas de tir de la base aérienne de Vandenberg en Californie. Un peu plus de sept minutes plus tard, le premier étage, après s’être séparé du second, est revenu se poser.

La coiffe, qui enferme et protège les satellites au sommet de la fusée pendant la sortie de l’atmosphère, devait également être récupérée par un bateau équipé de grands filets, baptisé « Mr. Steven ». Mais chaque moitié de la coiffe a raté le filet, a tweeté Elon Musk. Les deux moitiés seront repêchées, a-t-il écrit.

Les satellites devaient être placés en orbite pendant une période de cinq à six heures, selon chaque engin, à des altitudes différentes selon les besoins des clients. Spaceflight a conçu un « distributeur » spécial pour la mission, qui éjectera les satellites individuellement.

Tous les clients n’ont pas des missions scientifiques.

Le musée d’art du Nevada a ainsi envoyé une sculpture légère de l’artiste Trevor Paglen qui, une fois dépliée, est censée être visible depuis la Terre à l’oeil nu la nuit.

Au total, SpaceX a réalisé 19 lancements en 2018, battant son record de 18 lancements en 2017. Et d’autres sont encore prévus avant la fin de l’année, dont un nouveau ravitaillement de la Station spatiale internationale, mardi.

Lire la suite

Sciences

Ariane 5 lancera mardi des satellites pour l’Inde et la Corée du Sud

AFP

Published

on

By

Une fusée Ariane 5 doit décoller mardi de Kourou, en Guyane française, pour mettre en orbite deux satellites: un de télécommunication pour l’Inde et un météorologique pour la Corée du Sud.

« Arianespace sert les ambitions spatiales de deux agences de premier plan en mettant en orbite les satellites GSAT-11 pour l’ISRO (Indian Space Research Organisation) et GEO-KOMPSAT-2A pour le KARI (Korea Aerospace Research Institute) », indique la société européenne de lancement dans un communiqué.

Le décollage est prévu mardi entre 17H37 et 18H53, heure de Kourou (entre 20H37 GMT et 21H53 GMT, 21H37 et 22H53, heure de Paris). La mission durera environ 34 minutes du décollage à la séparation des satellites.

GSAT-11 est un satellite de télécommunication conçu et fabriqué par l’agence spatiale indienne afin de réduire la fracture numérique dans le sous-continent indien. Sa durée de vie est estimée à plus de 15 ans.

GEO-KOMPSAT-2A, développé par l’Institut Coréen de Recherche sur le Spatial pour le gouvernement sud-coréen, fournira des données permettant d’effectuer des prévisions météorologiques et de surveiller la météorologie spatiale. Sa durée de vie est estimée à 10 ans.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement