Connect with us

Etats Unis

Etats-Unis: 11 morts dans une fusillade en Californie

AFP

Publié

le

Un homme armé a ouvert le feu mercredi soir dans un bar bondé de Thousand Oaks, près de Los Angeles dans le sud de la Californie, tuant douze personnes avant de lui-même trouver la mort, ont annoncé les autorités locales.

L’homme avait fait irruption dans le Borderline Bar and Grill, qui accueillait au moment du drame une soirée étudiante à laquelle « plusieurs centaines » de jeunes devaient prendre part, a déclaré le capitaine Garo Kuredjian, des services du shérif du comté de Ventura.

Le shérif de ce comté de la périphérie de Los Angeles Geoff Dean a indiqué, lors d’une conférence de presse, que 12 personnes avaient été tuées lors de cette fusillade, dont un policier intervenant sur les lieux. Le tireur est également mort, a-t-il ajouté, précisant qu’il ne le comptabilisait pas parmi les victimes.

A 03H00 locales (11H00 GMT), le bilan comprenait en outre un nombre indéterminé de blessés, admis dans plusieurs hôpitaux de la région, a-t-il indiqué.

« C’est une scène horrible. Il y a du sang partout », a-t-il confié.

Le shérif n’a pas pu préciser à ce stade si le tireur avait été abattu par les forces de l’ordre ou s’il avait retourné son arme contre lui.

L’identité du tireur et ses motifs restaient également indéterminés mais plusieurs témoins qui se trouvaient dans le Borderline Bar and Grill ont décrit un « homme en manteau noir », « barbu » et tenant une arme de poing de gros calibre.

« Nous ne savons pas s’il y a un lien terroriste ou pas. Rien ne me conduit, moi ou le FBI, à penser qu’il y a un lien terroriste », a expliqué le shérif Geoff Dean. Mais « nous allons regarder cette possibilité », a-t-il ajouté.

Arme semi-automatique

Holden Harrah, un jeune homme de 20 ans, se rend régulièrement dans cet établissement.

« J’ai vu le tireur, il était habillé en noir, avec des lunettes, camouflé. Il a sorti une arme et a commencé à tirer », explique-t-il à l’AFP, détaillant avoir dû « ramper » pour sortir du bar et rejoindre sa voiture.

Le bar organisait tous les mercredis des soirées étudiantes, ouvertes aux jeunes de plus de 18 ans, alors qu’il faut le plus souvent avoir 21 ans – l’âge légal pour boire de l’alcool – pour entrer dans un bar aux Etats-Unis. Le shérif a estimé que les victimes avaient probablement entre 21 et 26 ans.

Matt Wennerstron, un étudiant de 20 ans, fréquentait régulièrement l’établissement. Il a raconté aux journalistes aux abords du bar que le tireur avait utilisé une arme semi-automatique. « Il tirait autant de balles qu’il pouvait, et quand il rechargeait, les gens essayaient de s’enfuir, et je dois dire que je n’ai pas regardé derrière moi ».

Un témoin non identifié cité par le Los Angeles Times a indiqué qu’un homme était entré dans le bar vers 23H30 locales (07H30 GMT) et avait commencé à tirer. L’horaire a été confirmé par la police.

« Il a beaucoup tiré, au moins une trentaine de fois, j’entendais encore des coups de feu alors que tout le monde avait quitté le bar », a ajouté ce témoin cité par le LA Times.

D’autres témoins ont dit que le tireur avait lancé une grenade fumigène.

Selon l’un d’eux, interrogé par la télévision CNN mais visiblement en état de choc, le tireur est entré par la porte principale du bar, tirant sur un vigile, puis sur une jeune femme tenant le guichet d’accueil.

La plupart des témoins cités par les médias américains, en majorité des étudiants des nombreuses universités de cette banlieue résidentielle de Los Angeles, décrivent des scènes de panique après les premiers coups de feu.

« Tout le monde s’est jeté au sol très rapidement. Tout le monde voulait sortir le plus vite possible », a déclaré à l’AFP une jeune femme, qui s’est elle-même enfuie avec une amie par la fenêtre de la cuisine.

Les Etats-Unis sont régulièrement le théâtre de fusillades visant des lieux publics. La dernière en date avait fait onze morts dans une synagogue de Pittsburgh. Elles relancent à chaque fois le débat sur la possession et la dissémination des armes à feu dans le pays.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Etats Unis

The Killers et Spike Lee contre Trump

Published

on

L’union du rock et du cinéma pour combattre la politique de Trump.

Dans leur nouveau morceau « Land of the Free », aux airs quelque peu gospel,

le groupe originaire de Las Vegas évoque plusieurs maux de la société

américaine qui sont exacerbés par la poplitique de Trump.. « Combien de

filles, combien de fils devra-t-on mettre en terre  ? » . Ou encore : « Si tu es

de la mauvaise couleur, tu grandis en regardant derrière toi. » Dans ces

paroles, ce sont les violences policières à l’encontre des Afro-Américains ou

la libre circulation des armes à feu qui sont pointées du doigt.

C’est le réalisateur Spike Lee qui a été choisi pour mettre en images la

chanson. Le clip a été tourné à la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Brandon Flowers, le chanteur du groupe, a déclaré: « Au début, je

commençais à écrire la chanson puis je la mettais de côté en me disant que

je n’étais pas le gars pour ça. (…) Mais ça continuait d’arriver et j’ai pensé :

ça doit sortir. »

Lire la suite

Etats Unis

A quand le retrait des troupes américaines de la Syrie ?

Le sénateur Graham espère que Trump ralentira le retrait des troupes américaines en Syrie

Published

on

Graham
Le sénateur américain Lindsey Graham a déclaré samedi qu’il espérait que le président Donald Trump ralentirait le retrait américain de la Syrie jusqu’à ce que l’État islamique soit détruit.
S’exprimant à Ankara, Graham a également déclaré qu’il pensait que le chef d’état-major américain Joseph Dunford travaillait sur un plan avec la Turquie pour éloigner les éléments des YPG kurdes de la frontière turque.
Trump a annoncé le mois dernier que l’État islamique avait été défait en Syrie et qu’il retirerait les forces américaines du pays. Un attentat à la bombe cette semaine prétendu par le groupe militant a tué deux soldats américains et deux civils travaillant pour l’armée américaine dans le nord de la Syrie, ainsi que d’autres civils.

L’attaque de Manbij semblait être la plus meurtrière pour les forces américaines en Syrie depuis leur déploiement sur le terrain en 2015. La ville est contrôlée par une milice alliée aux forces kurdes soutenues par les États-Unis.

On ignore encore quand les forces américaines quitteront le nord de la Syrie, où la Turquie et le gouvernement syrien de Bashar al-Assad sont prêts à combler le vide. La milice YPG alliée aux combattants occupant Manbij le mois dernier a invité Assad dans les environs de la ville pour prévenir un éventuel assaut par la Turquie.

Erdogan a déclaré la semaine dernière qu’il avait discuté d’une zone de sécurité avec Trump, que la Turquie établirait à l’intérieur de la Syrie le long de leur frontière.

« Voici la bonne nouvelle: le général Dunford, je pense, a un plan sur lequel il travaille avec l’armée turque pour atteindre ces objectifs. Ils doivent déplacer les éléments des YPG de la Turquie », a déclaré Graham, ajoutant que des armes lourdes devraient être emportées. des groupes kurdes.
La Turquie affirme que le YPG est une organisation terroriste et une extension du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui est interdit.

Graham a également déclaré que le bras politique du YPG était interconnecté et interconnecté avec le PKK.

« Un retrait qui ne souligne pas les points que j’ai faits ne mettra pas fin à la guerre contre ISIS (État islamique), il déclenchera une nouvelle guerre », a-t-il déclaré.

« Cette guerre sera une nécessité pour la Turquie d’entrer en Syrie et d’éliminer les éléments armés qui, selon la Turquie, menacent sa souveraineté. »

 
Lire la suite

Etats Unis

Le trafic de Pornhub aux États-Unis et à Washington, DC, connaît une hausse malgré le « Shutdown »

Selon Pornhub, de telles fluctuations de trafic résultent d’événements qui poussent les gens à « rester éveillé jusque tard et à dormir quand ils ne sont pas obligés d’aller au travail le matin ».

Published

on

Pornhub, le plus grand fournisseur mondial de contenu pour adultes en ligne, a annoncé une nette augmentation de son trafic alors que la fermeture du gouvernement fédéral américain atteint sa quatrième semaine.

Comparant les statistiques récentes aux données antérieures à la fermeture, ils ont annoncé que les «visites en semaine» à travers le pays «étaient en hausse de 5,94% du 7 au 11 janvier».

« Ces fluctuations sont similaires aux autres événements (voir Tempête hivernale Stella) où les gens ont tendance à rester debout plus tard et à dormir quand ils ne sont pas obligés d’aller au travail le matin », a noté Pornhub, ajoutant Augmentation de 7%.

En outre, le site Web a noté que le trafic dans la région de Washington, DC, augmentait en moyenne d’environ 6% par jour par rapport aux données antérieures à l’arrêt. « .

« Est-ce que ce sont les catégories préférées des fonctionnaires? » Pornhub demanda de manière amusante.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement