Connect with us

Cameroun

Cameroun: les enfants kidnappés à Bamenda lundi retrouvent leurs familles

Publié

le

Certains des 78 écoliers enlevés au Cameroun ont été réunis avec leurs parents dans la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du pays.

Les élève ont été déposés dans une église mardi – deux jours après avoir été kidnappés.

L’un des élèves a déclaré à la BBC qu’ils avaient été détenus par les « Boys » – un terme commun pour les rebelles séparatistes anglophones.

Mais il y a eu une certaine confusion quant à savoir qui les avait kidnappés.

Le gouvernement camerounais a blâmé les rebelles séparatistes alors que les rebelles affirmaient que le gouvernement l’avait mis en scène pour leur donner mauvaise réputation.

Certaines des personnes libérées ne sont pas encore réunies avec leurs parents, à qui on a dit qu’ils avaient encore besoin de soins médicaux.

Cameroun

Guerre de sécession: Le domicile de l’epouse du premier ministre attaquée

Published

on

L’information est puble par le siteweb camerounweb.com faisant etat d’une attaque et l’incendie du domicile de Linda Yang, epouse de Philemon Yang, a tuel premier ministre du Cameroun:

Un drame a frappé la maison de l’épouse du premier ministre camerounais la nuit dernière. 
La résidence familiale de Linda Yang, la femme du Premier ministre, au quartier Njinikejem à Belo, dans le Boyo, Nord-Ouest a été attaqué par des présumés sécessionnistes.
Les assaillants ont incendié la maison. D’énormes pertes matérielles ont été signalées. Aucune perte en vie n’est à déplorer. 
Au même moment que se produisait cet incendie criminel, nous informent nos sources, un combattant populaire de l’Ambazonia à Boyo, le général Amigo, a été abattu.

La crise anglophone perdu deja depuis plusieurs annees maintenant au Cameroun.

Lire la suite

Cameroun

Au Cameroun, le président Paul Biya ordonne de recrutement de 2000 enseignants pour l’enseignement supérieur

Published

on

Quelques extraits de l’interview accordée par Jacques Fame Ndongo à la CRTV radio ce 14 novembre 2018.

Question : Comment avez-vous réagi à l’annonce par le Président de la République, du recrutement de 2000 enseignants dans l’enseignement supérieur ?

Fame Ndongo : J’ai accueilli cette très haute décision du président de la République avec beaucoup de satisfaction. Et naturellement, je ne suis pas le seul. C’est l’ensemble de la communauté universitaire camerounaise de l’intérieur et de la diaspora qui est satisfaite. Vous le savez, il (Paul Biya Ndlr) avait dit lors de sa prestation de serment, qu’il prendrait en compte les attentes, les aspirations, les insatisfactions et même les frustrations de la jeunesse. Et voilà que le Président de la République répond de manière adéquate aux attentes de la jeunesse universitaire et notamment les titulaires du doctorat ou du PhD qui attendaient depuis belle lurette cette bouffée d’oxygène.

Question : Comment allez-vous vous organiser pour opérer la sélection ?

Fame Ndongo : Il faut d’abord préciser que 2000 enseignants, oui, mais le recrutement est étalé : 2019, 1000 enseignants titulaires du doctorat ou du PhD ; 2020, 500 enseignants et 2021, 500 enseignants. Le recrutement se fait selon la procédure réglementaire à savoir : l’ouverture des postes par les recteurs et les vice-Chancellor des universités d’Etat conformément aux profils des candidats, chaque département propose au chef d’établissement, qui propose au recteur ou au vice-Chancellor les profils des postes à pourvoir. Ensuite les candidats peuvent donc déposer leurs dossiers auprès des universités concernées. Après le dépôt des dossiers, il y aura une session de l’assemblée des départements pour examiner les dossiers en fonction des mérites, des compétences, des besoins de l’établissement. Ensuite les dossiers sont transmis, classés par ordre de mérite aux doyens ou bien aux chefs d’établissements, aux directeurs s’il s’agit d’une grande école. Il y a ensuite un conseil d’école qui réexamine les dossiers concernés. Enfin, ces dossiers sont transmis au recteur ou au vice-Chancellor qui préside une commission consultative de recrutement des assistants. Cette commission fait le même travail et enfin, la commission transmet au ministre de l’Enseignement Supérieur, la liste des enseignants éligibles au recrutement et le ministre de l’Enseignement Supérieur autorise  donc le recrutement des enseignants dans chaque université.

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: le tribunal militaire abandonne les poursuites contre la journaliste Mimi Mefo

Published

on

L’audience correctionnelle à laquelle doit prendre part notre consoeur, va se dérouler aux environs de 14 heures de ce 12 novembre 2018.

Les conseils de la journaliste affirment que de sources sures, ils ont appris que les poursuites judiciaires engagées contre leur cliente doivent être abandonnées. C’est une instruction qui d’après ces derniers, vient du Président de la république lui-même, Paul Biya.

Rappelons que Mimi Mefo a eu à retweeter un post d’une agence d’information «CNA», dans lequel il était dit que la balle ayant causé la mort du missionnaire américain Charles Truman Wesco provenait d’une arme de l’armée camerounaise.

Elle a également fait suivre quelques minutes après ce post, d’un tweet du Ministère de la Défense qui indiquait que la balle ayant tué l’américain provenait d’une arme de sécessionniste.

Mimi Mefo a donc été incarcérée mercredi dernier puis relâché samedi 10 novembre 2018. Elle est poursuivie pour des faits de «propagation de fausses nouvelles, de nouvelles mensongères susceptibles de nuire aux autorités publiques ou à la cohésion nationale, d’outrage aux corps constitués et aux fonctionnaires, incitation à la révolte contre le Gouvernement et les Institutions de la République».

Comme annoncé ce matin les hommes des médias membres du Syndicat national des journalistes du Cameroun ont répondu une fois de plus présent, pour témoigner leur soutien à Mimi Mefo.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement
Advertisement