Connect with us

Canada

Bombardier supprime 5 000 emplois dans le monde

AFP

Publié

le

Les travailleurs de Bombardier en Irlande du Nord et dans les Midlands sont confrontés à l’incertitude après que la société canadienne a annoncé la suppression de 5 000 emplois dans le monde jeudi.

Le constructeur d’avions et de trains en difficulté n’a pas précisé où les coupes seraient effectuées au cours des 12 à 18 prochains mois, mais l’essentiel devrait se faire au Canada.

Bombardier emploie 70 000 personnes, dont 4 000 sur quatre sites en Irlande du Nord, principalement à Belfast.

Elle fabrique également 1 600 trains à Derby, dans les East Midlands.

Bombardier à Derby a déclaré qu’il n’y avait aucune indication pour le moment que les suppressions d’emplois auraient un impact significatif sur la ville.

Un porte-parole de Bombardier UK a déclaré: « Nous prendrons le temps nécessaire pour évaluer ce que cela signifie pour notre secteur Aérostructures et services d’ingénierie. Nous communiquerons plus en détail avec nos employés au cours des prochaines semaines. »

Le syndicat GMB, qui représente les travailleurs de Bombardier, a déclaré qu’il exigeait des réponses de la part de la société au nom de ses membres.

Michael Mulholland, organisateur régional de GMB, a déclaré: « Les emplois de Bombardier sont essentiels à l’économie de Belfast et GMB se battra corps et âme pour les sauver. »

Des profits en hausse

La société vendra également ses avions de la série Q à 900 millions de dollars et la marque de commerce de Havilland à 300 millions de dollars.

« Nous avons lancé la prochaine série d’actions nécessaires pour libérer tout le potentiel du portefeuille de Bombardier », a déclaré le chef de la direction, Alain Bellemare.

Plus tôt cette année, Bombardier a cédé à Airbus, en Europe, une participation majoritaire dans son avion C-Series déficitaire. Cet avion a été renommé A220.

L’annonce a été faite au moment où Bombardier dévoilait ses résultats du troisième trimestre, les bénéfices avant impôts ayant doublé, atteignant 267 millions USD pour le trimestre se terminant en septembre par rapport à la même période l’an dernier.

Les ventes ont baissé de 5% à 3,6 milliards de dollars, mais les revenus devraient bondir de 10% pour atteindre au moins 18 milliards de dollars l’année prochaine.

M. Bellemare a été engagé il y a trois ans pour soutenir Bombardier, qui faisait face à de graves problèmes financiers avec le programme C Series et qui a dû être sauvé par le gouvernement du Québec avec un sauvetage de 1 milliard de dollars.

Canada

Au moins six blessés dans un accident d’avion en Guyane sur un vol d’Air Jamaica

Published

on

Six passagers ont été blessés après l’écrasement d’un avion à destination du Canada peu après le décollage dans la capitale guyanaise.

Le vol Air Jamaica a effectué un atterrissage d’urgence à l’aéroport international de Cheddi Jagan, à Georgetown, vers 02h00 heure locale (06h00 GMT).

Il avait décollé peu de temps avant de se diriger vers Toronto.

Le Boeing 757, transportant 126 personnes, dont deux nourrissons, est revenu après avoir eu des problèmes hydrauliques.

Un porte-parole de la compagnie aérienne a déclaré que celle-ci « avait subi un accident à l’atterrissage », mais les 118 passagers et les huit membres d’équipage étaient en sécurité.

Le ministre des Transports du Guyana, David Patterson, a déclaré que les personnes blessées lors de l’incident avaient été transportées à l’hôpital.

« Ils sont tous stables et sont examinés », a-t-il déclaré à la presse. « Il n’y a eu aucun rapport de fracture. »

Il s’agit du deuxième avion de Boeing à s’être écrasé en deux semaines. Un Boeing 737 MAX 8 exploité par Lion Air s’est écrasé dans la mer peu après le décollage du 29 octobre, tuant tous les passagers.

Boeing a déclaré qu’il enquêtait sur l’incident.

Lire la suite

Canada

Un Canadien retiré d’un avion pour avoir pris le somnifère avant de décollage

Published

on

Un Canadien qui a été retiré d’un vol après avoir pris un somnifère sur ordonnance avant de monter à bord a déclaré qu’il se sentait humilié par cette expérience.

Stephen Bennett dit que les ennuis ont commencé lorsqu’un membre de l’équipage a essayé de le réveiller avant le décollage.

Il affirme qu’il n’a pas été autorisé à reprendre l’avion alors que des ambulanciers paramédicaux à l’aéroport ont déclaré qu’il était apte à voyager et que son médecin lui avait envoyé un courrier électronique.

La compagnie aérienne a déclaré que son équipage avait agi de manière appropriée compte tenu des circonstances.

M. Bennett, de Burnaby, son épouse et son fils se rendaient à Cuba et ont fait une escale à Toronto le 13 octobre.

Il a ajouté qu’il n’avait pas dormi dans le vol de nuit en provenance de la province la plus occidentale de la Colombie-Britannique. Il a donc pris un somnifère prescrit par son médecin avant le vol.

M. Bennett, qui se remet d’un accident vasculaire cérébral, a embarqué tôt et s’est endormi immédiatement. Il dit qu’il se souvient ensuite du réveil lorsque sa femme l’a poussé du coude et que l’agent de bord lui a dit « qu’il devait y aller » parce qu’il s’agissait d’une « urgence médicale ».

Il dit qu’il y a peut-être eu une confusion au début parce que la langue maternelle de sa femme n’est pas l’anglais et qu’elle voulait qu’il se repose, mais une fois réveillé, il a pu expliquer qu’il avait pris des médicaments.

Les ambulanciers paramédicaux ont été appelés et l’ont enlevé de l’avion en fauteuil roulant. Il a ajouté qu’ils l’avaient vérifié une fois sorti de l’avion et avaient informé l’équipage de WestJet que son état de santé était satisfaisant et qu’il était capable de voyager, mais en vain.

Il dit qu’il a également pu faire envoyer à son médecin une note lui indiquant qu’il était en assez bonne santé pour le vol.

« C’était tellement humiliant », a-t-il déclaré. « En gros, l’hôtesse est devenue juge, jury et bourreau. »

La compagnie aérienne a déclaré qu’elle ne pouvait pas commenter spécifiquement le cas de M. Bennett pour des raisons de confidentialité. Mais elle a déclaré que, dans les cas où son équipage pensait qu’un passager montrait des signes d’inaptitude à voyager, ce passager serait renvoyé « par précaution ».

Elle a noté que ces cas incluent « une déficience significative résultant de la consommation ou de la consommation d’alcool ou de drogues avant l’embarquement ». WestJet affirme que cette action est conforme aux réglementations fédérales en matière de transport.

« Nous nous en tenons aux décisions de notre équipage et pensons que ce que nous avons proposé à cet invité est raisonnable dans les circonstances », a déclaré la compagnie aérienne dans une déclaration à la BBC.

La famille, qui avait réservé des vacances tout compris à Cuba, a été informée par WestJet qu’elle pourrait prendre le prochain vol la semaine suivante, mettant ainsi le reste de son colis en danger.

Au lieu de cela, ils ont réservé un vol avec une autre compagnie aérienne en payant quelque 2 000 $ CAN (1 525 $) pour les nouveaux billets et pour un hôtel à Toronto. Ils ont également perdu deux jours de vacances en famille.

« Cela a jeté une énorme clé dans le bonheur [du voyage] », a-t-il déclaré à la BBC. M. Bennett dit qu’il veut une compensation de la part de la compagnie aérienne et une explication des raisons pour lesquelles il a été retenu du vol, alors que des professionnels de la santé ont affirmé qu’il était capable de voyager.

Lire la suite

Canada

Canada: rassemblements en hommage aux victimes de Pittsburgh

AFP

Published

on

By

Un rassemblement pour rendre hommage aux victimes de la fusillade qui a fait 11 morts dans une synagogue de Pittsburgh et condamner l’antisémitisme a eu lieu dimanche à Montréal et d’autres étaient prévus dans différentes villes canadiennes. Plus d’une centaine de personnes, bravant la pluie, se sont rassemblées dimanche après-midi pour se recueillir et manifester contre l’antisémitisme devant le musée de l’Holocauste à Montréal, où la sécurité avait été renforcée. Les organisateurs ont lu les noms des victimes de la synagogue de Pittsburgh.

« Nous assistons à une recrudescence des actes antisémites à travers la planète. Aux Etats-Unis seulement, il y a eu une augmentation des incidents antisémites de 50% au cours de la dernière année », a déclaré Jacques Saada, président de la communauté séfarade unifiée de Québec, cité par Radio Canada.

Les fédérations juives du Canada et le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) ont indiqué dans un communiqué avoir reçu des assurances que la présence ou les patrouilles policières avaient été renforcées près des lieux de culte ou institutions juives dans le pays, « bien qu’il n’y ait pas d’informations faisant craindre un accroissement de la menace pour les communautés juives au Canada ». « Nous continuons à rappeler aux leaders de nos communautés qu’il faut rester vigilants », a ajouté le CIJA en soulignant que « la montée de l’antisémitisme, la plus ancienne forme de haine dans le monde, demeure une grave préoccupation ».

La police de Toronto n’a pas donné de précisions sur ses mesures de précaution, mais son chef Mark Saunders a indiqué dans un tweet avoir procédé à « des ajustements sur la sécurité locale », après la fusillade de Pittsburgh.

Des rassemblements ou veillées de solidarité étaient également prévus notamment à Ottawa, Halifax (est) et Vancouver (ouest).

De nombreuses personnalités politiques canadiennes ont condamné la fusillade à commencer par le Premier ministre Justin Trudeau qui a dénoncé une « horrible attaque antisémite ».

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement
Advertisement