Connect with us

Divertissement

TF1 achète la nouvelle série du créateur de « La Casa de papel »

AFP

Publié

le

TF1 a acheté la série espagnole « The Pier », nouvelle création de l’auteur de « La Casa de papel », plus gros succès international de Netflix, selon un communiqué diffusé dimanche à la veille de l’ouverture du marché international des programmes Mipcom.

Thriller romantique tourné à Valence et dans le parc national d’Albufera, « The Pier » (« La Jetée » en français) raconte l’histoire d’une femme qui enquête sur le suicide de son mari et découvre qu’il menait une double vie, détaille le communiqué du groupe allemand Beta Film, distributeur de la série.

La série compte deux saisons de huit épisodes qui seront diffusés sur la Une, a précisé à l’AFP le groupe TF1.

Création originale de la chaîne espagnole Movistar+, la série a été conçue par le duo Alex Pina, créateur de « La Casa de papel », et Esther Martínez Lobato, qui a écrit et produit avec lui plusieurs épisodes de cette fiction espagnole qui est le plus grand succès d’une série non-anglophone sur Netflix.

« +The Pier+ et le travail d’Alex Pina répondent à nos exigences. Après les excellentes performances de +Good Doctor+ (TF1) et de +La servante écarlate+ (TF1 Séries Films) sur nos chaînes cette année, nous sommes sûrs que +The Pier+ nous apportera un nouveau succès », commente dans le communiqué Fabrice Bailly, directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1.

« +The Pier+ suscite déjà un grand intérêt à l’international. Nous pensons que bien qu’elle ait été conçue pour une plate-forme, +The Pier+ a le potentiel pour captiver et fasciner le public féminin traditionnel des +prime time+ des grandes chaînes européennes et internationales, un créneau généralement occupé par de coûteuses productions locales », a estimé de son côté Christian Gockel, responsable des opérations internationales chez Beta Film.

« The Pier » sera présentée en avant-première au Mipcom de Cannes mardi, en présence des acteurs et créateurs.

Divertissement

Cymes et Nagui restent les animateurs télé préférés des Français

AFP

Published

on

By

Le médecin-animateur Michel Cymes pose pour l'AFP le 2 février 2018 à Paris afp.com/JOEL SAGET

Le présentateur Michel Cymes reste en tête du classement des animateurs préférés des téléspectateurs français, et devance toujours Nagui, selon un sondage OpinionWay à paraître vendredi dans TV Magazine.
Selon le magazine, qui publie deux fois par an cette étude recensant les 50 personnalités de la télé les plus populaires, Michel Cymes conserve la première place avec 27,2% des suffrages talonné par Nagui, vedette de France 2 (24,7% des suffrages).

Il n’a été détrôné qu’une seule fois depuis 2014 par l’animateur de « N’oubliez pas les paroles » et « Taratata », en décembre 2017 .

L’ex-médecin de France 5 est non seulement le préféré des hommes (26,4%) mais aussi celui des femmes (28%).

Jean-Luc Reichmann avec « Les Douze coups de midi » et « C’est déjà Noël » (TF1) grimpe à la troisième place (22,5%) devant Jean-Pierre Pernaut (21,3%). Elise Lucet perd deux places et se retrouve en cinquième position (21,1%).

Elle était la première et seule femme à avoir jamais accédé au podium depuis la création du Top 50 des animateurs dans TV. Elle est la préférée, à près de 30%, des personnes âgées de 50 à 64 ans.

Et si 76% de femmes ont voté pour les trois animateurs de tête, elle est la favorite des hommes interrogés, remportant plus d’un quart de leurs suffrages.

Nagui est l’élu des 18-49 ans, tandis que les séniors lui préfèrent Michel Cymes à plus de 71%.

Sixième au classement général (20,1%) Stéphane Plaza, l’agent immobilier de M6, est le favori des 18-34 ans, qui l’ont élu avec 24% de voix devant Denis Brogniart (22,1%) et Karine Le Marchand (21,8%).

Avec 18,5% des suffrages, Stéphane Bern a reculé de deux places en septième position du classement général.

Parmi les plus de 65 ans, Yves Calvi (32,1%) et Laurent Delahousse (29,6%) se hissent sur le podium derrière Michel Cymes (36,1%).

Dans les nouvelles entrées au classement: Alain Chabat, qui a fait son retour en septembre aux manettes de Burger Quiz sur TMC, entre directement au 11e rang (16,1%). Laurence Boccolini, attendue prochainement dans « Big Bounce » sur TF1, revient aussi dans le classement à la 24e marche à 12,2%.

Cyril Hanouna entre dans le classement à la dernière place (6,4%).

Sondage réalisé par OpinionWay du 28 au 30 novembre sur un échantillon de 1.007 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Lire la suite

Divertissement

Envoyé spécial sur France 2: enquête sur les coulisses pas très ragoûtantes de la restauration scolaire…

Published

on

Une enquête d’Alice Gauvin, Violaine Vermot-Gaud et Thomas Cirotteau, diffusée dans le magazine Envoyé spécial présenté par Elise Lucet sur France 2.

Programmation prévue en première partie de soirée le jeudi 15 novembre.

À Paris, Mina, 9 ans, a décidé un jour d’envoyer une lettre au maire de son arrondissement pour qu’il fasse quelque chose : à la cantine de son école, écrit-elle, « la soupe n’est pas de la soupe » et « la viande et le poisson ne sont jamais appétissants ».

À Roissy-en-Brie, Yogan, 10 ans, lui, ne touchait carrément plus à son assiette le midi. Sa mère s’en est rendu compte quand il a commencé à perdre du poids.

Que sert-on vraiment dans les cantines de nos enfants pour qu’ils les détestent autant ? L’équipe de ce reportage s’est invitée à leur table pour examiner avec eux le contenu de leur plateau. Des plats industriels bourrés de sucres et d’additifs, des déjeuners produits à la chaîne jusqu’à 5 jours à l’avance dans de gigantesques cuisines centrales : voilà ce qui est au menu de la plupart des cantines de France.

Enquête sur les coulisses pas très ragoûtantes de la restauration scolaire.

Lire la suite

Divertissement

« Chéri, épouse-moi maintenant », un nouveau programme de télé-réalité de TF1

Ange Poireau

Published

on

La nouvelle émission de mariage de TF1, diffusée ce soir, cumule les clichés et ne parvient pas à intéresser à une histoire pourtant touchante.

Avec Chéri, épouse-moi maintenant, TF1 surfe sur la vague des émissions de mariage qui ont envahi les écrans : Quatre mariages pour une lune de miel (TF1), Mariés au premier regard, Mission mariage (M6)… Le sujet du mariage inspire. Ici, Jessica, 35 ans, lasse d’attendre que « le rêve de sa vie » se réalise, va préparer en secret son mariage avant de demander sa main à Teddy, son compagnon et père de ses trois enfants.

Clichés et faux suspense

L’émission n’évite aucun cliché. Il y a l’annonce aux parents (et beaux-parents), évidemment émus aux larmes. Le choix de la robe avec la sœur, la mère, et Karine Ferri. La préparation du mariage lui-même, organisé par un « wedding planner » évidemment d’exception (ce métier avait d’ailleurs fait l’objet d’une émission sur TFX, présentée par la même animatrice).

Surtout, il y a les hésitations de dernière minute, plus ou moins subtilement alimentées par Karine Ferri, qui ne manquent jamais de finir avec quelques larmes et un peu de piano. Des scènes qui n’ont finalement qu’un objectif : monter un suspense grossier qui se dégonfle immédiatement, sitôt arrivé à la scène de la demande.

L’histoire de Jessica et Teddy ne manque pourtant pas d’intérêt. Mais la réalisation est bien trop grossière. Entre la mise en scène approximative, l’omniprésence de la voix off et de la musique (souvent larmoyante) ou la répétition du mot « rêve » à chaque scène, le téléspectateur en vient à se demander s’il regarde un téléfilm mal joué ou une émission de télé.

Dommage pour les mariés, qui méritaient sans doute un mariage plus intime.

Ouest-France

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement