Connect with us

Cameroun

Au Cameroun, le gouvernement menace de jeter en prison un opposant qui avait revendiqué la victoire après l’élection présidentielle de 07 octobre

Avatar

Publié le

Le ministre de l’Administration territoriale menace de jeter au cachot Maurice Kamto, candidat du MRC qui avait revendiqué 24 heures seulement après le vote, la victoire à l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

Après les ministre Grégoire Owona, Fame Ndongo et Issa Tchiroma, c’est au tour du ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji de monter au créneau. Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Canal 2 International, le super chef de terre met en garde Maurice Kamto.

« La déclaration de Maurice Kamto, est une provocation… Il faut respecter les lois de la République. Il prétend qu’il défendra cette prétendue victoire par tous les moyens. Il n’aura même pas les moyens d’aller jusqu’au bout, parce que nous ne lui donnerons même pas les moyens de commencer. Parce que pour aller jusqu’au bout il faut commencer quelque part.

S’il fallait régler le problème de Maurice Kamto, c’est le sous-préfet de son arrondissement qui va d’abord gérer sa situation. Donc, s’il l’a fait pour nous impressionner, il ne nous a pas impressionné. Il est en train de mener une activité dangereuse. Et il faut qu’il sache qu’à chaque fois que quelqu’un a tenté de se mettre en marge de la loi, il devient marginale et il vivra son sort tristement dans un coin isolé », a menacé le ministre Paul Atanga Nji.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Afrique

Media: L’actualité foncière au Cameroun en un clic

Avatar

Published

on

Le site internet vient d’être mis en ligne par le projet, LandCam, dans le cadre de ses activités qui vise à améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles

C’est une innovation dans le domaine de l’information foncière au Cameroun. Le projet LandCam, un consortium de trois organisations internationales vient de mettre en ligne son site internet dédié à l’actualité des questions foncières au Cameroun. La plateforme digitale accessible via Landcam.org est une page qui met en lumière les questions foncières au Cameroun. On peut déjà y lire des articles tels que ‘’LandCam attribue des subventions pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière au Cameroun’’ ou encore ‘’Des femmes rurales à l’école de la communication pour le plaidoyer’’. L’interface du site fait ressortir les rubriques actualités, les Publications et un espace presse réservé aux journalistes. Il faut savoir que le projet s’investi déjà à la formation des hommes de medias pour un relai optimal des questions liées au foncier au Cameroun.

La problématique de la gestion et de la redistribution du foncier au Cameroun est une question qui préoccupe de plus en plus. Une loi foncière jugée caduque qui ne répond plus ni à la logique du droit coutumier, ni à la réalité moderne. C’est ce contexte qui justifie le combat du projet LandCam ayant choisi de défendre la bonne gouvernance foncière au Cameroun. Investi sur le terrain par ses actions de sensibilisation depuis sa création en 2017, avec le site internet, il va pouvoir toucher un plus grand nombre.

Notons que le projet LandCam qui court jusqu’à 2021 collabore avec les principales parties prenantes (associations, société civile, gouvernement) pour améliorer les droits coutumiers et officiels liés à la terre et aux ressources naturelles en conduisant au niveau local des initiatives innovantes pour une meilleure gouvernance foncière, et en contribuant aux réformes pratiques des politiques en la matière. Le projet fait intervenir trois organisations internationales à savoir le Centre pour l’environnement et le développement (CED) qui œuvre pour la promotion de la justice environnementale communautés locales et autochtones en Afrique Centrale ; l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED) promeut le développement durable en reliant les priorités locales aux défis mondiaux et enfin le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA), plateforme d’acteurs de la société civile et des communautés de base pour combattre les problèmes systémiques générateurs de pauvreté, de faim et les injustices sociales, économiques et environnementales au Cameroun.

Vanessa Ngono Atangana

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un homme tue son amante et son fils de 4 ans à Douala

Avatar

Published

on

Le présumé assassin médite son sort actuellement au commissariat du 17ème arrondissement de Douala. Cet homme âgé de la trentaine a mis fin à la vie de Rosine Epée et de son fils de 4 ans dans la nuit du samedi à dimanche à pk19 dans la capitale économique.

Pour cause Rosine a décidé de mettre un terme à la relation qu’elle entretenait avec son bourreau. La victime est veuve et mère de 3 enfants parmi lesquels des jumeaux âgé de 10 ans.

D’après les informations recueillies sur place, une dispute opposait couple, puis une bagarre s’en est suivie.

C’est donc au cours de cette bagarre que l’assassin a mortellement blessé la veuve sur le crâne et s’en est immédiatement pris à son fils de 4 ans qui a malheureusement aussi rendu l’âme.

Lire la suite

Cameroun

Ségolène Royal est au Cameroun pour inaugurer 13 maternités nouvellement construites

Avatar

Published

on

Après sa toute première visite au Cameroun lors du 2ème Copil tenu à Bangangté le 13 juillet 2018, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète », madame Ségolène Royal, est de nouveau au pays, ce 13 mai 2019, cette fois ci, c’est pour l’inauguration de 13 maternités entièrement équipées et alimentées par l’énergie solaire, dans la commune de Bokok.

« Les actes forts de Ségolène Royal au Cameroun ». Moins d’un an après l’annonce du projet, la présidente de la Fondation « Désirs d’Avenir pour la Planète » est au Cameroun depuis dimanche dernier. Objectifs : inaugurer les treize premières Maternités scolaire en activité dans la commune pilote de Bikok. Le solaire par les femmes et pour les femmes. Le bonheur des équipes médicales et des mamans.

« Ségolène Royal et Ketcha Courtès à Bikok aujourd’hui ». En compagnie de l’ancienne présidente du Refela-Cam la présidente de l’Ong « Désirs d’Avenir pour la Planète » procède ce jour à l’inauguration du projet Maternité à l’énergie solaire, dans cette commune

Lire la suite




Derniers articles

Suisse18 minutes ago

Suisse: Les fonds d’un proche de Ianoukovitch bloqués

Suisse 21 mai 2019 12:39; Act: 21.05.2019 12:39 Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rejeté le recours de l’ancien membre...

Suisse18 minutes ago

Histoire: Des Américains ont pris en photos la Suisse en 46

Histoire 21 mai 2019 12:23; Act: 21.05.2019 13:05 Mardi, Swisstopo a révélé des images de la Suisse prises par les...

Suisse18 minutes ago

Renseignement: Les natels des trafiquants sont les plus écoutés

Renseignement 21 mai 2019 12:20; Act: 21.05.2019 12:20 Le Service de surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (SCPT)...

France18 minutes ago

Réforme de l’Etat : Edouard Philippe prépare son projet de réorganisation de l’administration

Des services transférés en région, chasse aux “doublons”, suppression ou fusion des structures administratives de moins de 100 personnes… L’exécutif...

Divertissement23 minutes ago

Nouvelle bande-annonce de Men In Black International (Version française).

Dans les salles le 12 juin prochain : Men In Black – International. La nouvelle bande-annonce (plus alléchante que les...

Business23 minutes ago

L’OCDE appelle à dépasser les conflits commerciaux pour redynamiser la croissance

L’OCDE a appelé mardi les Etats à éviter “d’urgence” une guerre commerciale, sur fond de passes d’armes entre Chine et...

Business23 minutes ago

GE Belfort: mobilisation des salariés dans la crainte d’un plan social

Quelque 500 salariés de GE Belfort, selon les syndicats (350 selon la police), ont manifesté mardi pour dire leur crainte...

Business23 minutes ago

En Libye, la guerre est aussi économique

En Libye, où les deux camps rivaux sont dans l’impasse sur le terrain militaire, la bataille risque de s’envenimer autour...

Business23 minutes ago

Fichage par Monsanto: au moins sept pays européens concernés

Des fichiers de personnalités commandés par Monsanto comme ceux déjà révélés en France existent dans six autres pays européens, ainsi...

Monde23 minutes ago

Cinq Catalans sortent de prison pour siéger au parlement espagnol

Cinq indépendantistes catalans incarcérés, élus lors des dernières législatives, sont sortis temporairement de prison mardi pour prendre leurs fonctions lors...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma