Connect with us

Sénégal

La Fondation Merck prévoit de réaliser la 5ème édition de ‘Merck Africa Asia Luminary’ à Dakar, au Sénégal

Publié

le

La 5ème Édition de « Merck Africa Asia Luminary » se tiendra sous le haut patronage du Président du Sénégal, S.E. MACKY SALL ; La Fondation Merck (www.Merck-Foundation.com) célèbrera le 350e anniversaire de Merck et le 1er anniversaire de la Fondation Merck lors de leur Luminaire ; 14 Premières Dames Africaines, 20 Ministres de la Santé et plus de 500 prestataires de soins de santé africains et asiatiques bénéficieront de plusieurs sessions de développement éducatif et social. 

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck Allemagne, prévoit de réaliser la 5e édition de « Merck Africa Asia Luminary » sous le haut patronage du Président de la République du Sénégal, S.E MACKY SALL et La Première Dame du Sénégal, S.E. MARIEME FAYE SALL, et en partenariat avec le Ministère de la Santé du Sénégal.

Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation , a déclaré : « La Fondation Merck est très fière d’accueillir ses invités d’honneur et ses conférenciers d’honneur, Les Premières Dames de 14 pays africains ; S.E Première Dame du Bénin, S.E Première Dame du Botswana, S.E Première Dame du Burkina Faso, S.E Première Dame du Burundi, S.E Première Dame de la République centrafricaine, S.E Première Dame du Tchad, S.E Première Dame de Gambie, S.E Première Dame du Ghana, S.E Première Dame de Guinée – Bissau, S.E Première Dame du Lesotho, S.E Première Dame du Niger, S.E Première Dame de Sierra Leone et S.E Première Dame de Zambie. Ensemble, nous travaillerons sur une bonne stratégie pour renforcer les capacités en matière de soins de santé et fournirons la formation nécessaire pour mettre en place une solide plate-forme d’experts des soins du Diabète, de l’Hypertension, du Cancer et de l’Infertilité dans leurs pays respectifs, en collaboration avec leurs cabinets et les ministères de la santé ».

« Lors de la conférence, la Fondation Merck célébrera également deux événements importants ; le 350ème anniversaire de Merck, la plus ancienne société pharmaceutique et chimique du monde créée en 1668 et le 1er anniversaire de la Fondation Merck », a ajouté le Dr Kelej.

Le Président de la République du Sénégal, S.E. MACKY SALL prononcera son allocution et ses remarques de clôture le deuxième jour de la conférence.

La Première Dame du Sénégal, S.E. MARIEME FAYE SALL prononcera le discours liminaire avec S.E. CLAUDINE TALON, La Première Dame du Bénin ;

S.E. NEO JANE MASISI, La Première Dame du Botswana ;

S.E. SIKA BELLA KABORÉ, La Première Dame du Burkina Faso ;

S.E. DENISE NKURUNZIZA, La Première Dame de la République du Burundi ;

S.E. BRIGITTE TOUADERA, La Première Dame de la République Centrafricaine ;

S.E. HINDA DEBY ITNO, La Première Dame du Tchad ;

S.E. MADAME FATOUMATTA BAH-BARROW, La Première Dame de Gambie ;

S.E. REBECCA NAA OKAIKOR AKUFO-ADDO, La Première Dame du Ghana ;

S.E. ROSA GOUDIABY VAZ, La Première Dame de Guinée Bissau ;

S.E. MAESAIAH THABANE, La Première Dame du Lesotho;  

S.E. AISSATA ISSOUFOU MAHAMADOU, La Première Dame du Niger;  

S.E. FATIMA MAADA BIO, La Première Dame de Sierra Leone ;

S.E. ESTHER LUNGU, La Première Dame de Zambie ;

Deux panels Ministériels de haut niveau auront également lieu.

Le premier panel Ministériel de haut niveau sur le thème « Développer les capacités de soins de fertilité et briser la stigmatisation liée à l’infertilité en Afrique et en Asie » réunira l’hon. Abdoulaye Diouf SARR, Ministre de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal ; L’hon. Sarah Opendi, Ministre d’État de la santé Ougandaise ; L’hon. Dr. Chitalu Chilufya, Ministre de la Santé de la République de Zambie ; L’hon. Susan Shabangu, Ministre du Développement social, Afrique du Sud ; L’hon. Dr. Rashid A. Aman; Ministre Député de la Santé, Ministère de la Santé du Kenya ; Dr Wim Leereveld, fondateur de la Fondation Access to Medicine, Président de la fondation Index Initiative Building, World Benchmarking Alliance ; Professeur Oladapo Ashiru, Président de la Société Africaine de Fertilité ; Prof. Joe Leigh Simpson, Ancien Président de la Fédération Internationale des Sociétés de Fertilité – IFFS ; Dr. Kamini Rao, Président de l’IIRHH, Inde ; Prof. Dr. Satish Kumar Adiga, Professeur et chef du département d’embryologie clinique du Kasturba Medical College, Manipal Academy of Higher Education ; M. Paolo Carli, Responsable du Moyen-Orient et l’Afrique, Merck Biopharma ; Dr. Rasha Kelej, Président Directrice Générale, Fondation Merck.

Le deuxième panel Ministériel de haut niveau sur le thème « Le rôle de la Fondation Merck avec les Gouvernements pour améliorer l’accès à des solutions de santé équitables en Afrique » réunira l’hon. Dr Idi Illiassou Maïnassara, Ministre de la Santé Publique du Niger ; L’hon. Aziz Mahamat Saleh Ahmat, Ministre de la Santé Publique du Tchad ; L’hon. Dr Pierre Somse, Ministre de la santé et de la Population de la République Centrafricaine ; L’hon. Dr. Alpha Tejan Wurie, Ministre de la Santé et de l’Assainissement de la Sierra Leone ; L’hon. Dr. Thaddée NDIKUMANA, Ministre de la Santé et de la lutte contre le sida du Burundi ; L’hon. Dr Isatou Touray, Ministre de la Santé et du Bien-Etre Sociale de Gambie ; L’hon. Julieta Kavetuna, Ministre Député de la Santé et des Services Sociaux de la Namibie ; Dr. Kailash Sharma, Doyen : Projets Académiques, Tata Memorial Center, Inde ; Professeur Dileep Mhaisekar, Vice-chancelier de l’Université des Sciences de la Santé du Maharastra (Inde) ; Professeur Abdel-Rahman Zekri, Vice-Doyen de l’Institut National du Cancer de l’Université du Caire ; Dr. Rasha Kelej, Président Directrice Générale, Fondation Merck.

Les pays participants comprennent : Angola, Bangladesh, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, République Centrafricaine, Tchad, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, République du Congo, Égypte, Éthiopie, Gabon, Allemagne, Ghana, Guinée – Bissau, Guinée Conakry, Inde, Indonésie, Irlande, Israël, Italie, Kenya, Lesotho, Libéria, Malaisie, Mali, Maurice, Mozambique, Namibie, Népal, Pays-Bas, Niger, Nigéria, Philippines, Russie, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone , Somalie, Afrique du Sud, Sri Lanka, Soudan, Tanzanie, Gambie, Togo, Tunisie, Émirats Arabes Unis, Royaume-Uni, États-Unis, Ouganda, Zambie, Zimbabwe.

Sénégal

Le Sénégal désigné pays hôte des 4e Jeux olympiques de la Jeunesse d’été (JOJ) en 2022

Published

on

Le Comité International Olympique (CIO) a décidé aujourd’hui de désigner le Sénégal comme pays hôte des 4e Jeux olympiques de la Jeunesse d’été (JOJ) en 2022. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022 seront la première manifestation olympique de l’histoire à être organisée sur le continent africain.

Les JOJ verront notamment s’affronter les meilleures équipes du monde de rugby à 7. Le rugby à sept a fait ses débuts aux Jeux olympiques de la jeunesse de 2014 à Nanjing et était un des 32 sports aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires en 2018.

« Les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022 au Sénégal représentent une opportunité fantastique de promouvoir le rugby à sept en Afrique. Le rugby est le sport qui connait la croissance la plus rapide sur le continent. En 2002, seuls six pays africains jouaient au rugby. Ils ont aujourd’hui 38. Sur 105 pays jouant au rugby de manière compétitive dans le monde, un tiers sont des pays africains », a déclaré Nicolas Pompigne-Mognard, fondateur et PDG d’APO Group, et principal Sponsor Officiel de l’association Africaine de World Rugby, Rugby Africa.

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a récemment déclaré : « Le moment est venu pour l’Afrique, terre de nombreux athlètes olympiques de premier plan. L’Afrique est un continent de jeunesse. C’est pourquoi nous voulons que les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022 soient organisés en Afrique et au Sénégal. La ville a proposé un projet basé sur une vision forte de la jeunesse et du sport. Les opportunités sont nombreuses et nous nous efforcerons de les réaliser ensemble dans le cadre d’un partenariat fort, de jeux visionnaires, responsables et inspirants pour la jeunesse ».

La candidature du Sénégal était centrée sur trois sites : la capitale, Dakar ; la nouvelle ville de Diamniadio ; et la station balnéaire de Saly. Le projet du Sénégal est lié à la stratégie globale de développement du pays, et notamment au plan national avec l’initiative « Sénégal émergent », qui prévoit des améliorations majeures de l’économie et des infrastructures.

« Selon les Nations Unies, l’Afrique totalisera près de 4,5 milliards d’habitants à l’horizon 2100, représentant ainsi 40 % de la population mondiale. Les entreprises multinationales ont compris il y a plusieurs années déjà que l’Afrique ne pouvait plus être ignorée. C’est au tour maintenant des fédérations sportives internationales de miser sur l’Afrique. La concurrence entre les sports va être acharnée et les premiers arrivés seront très certainement les premiers servis, avec à la clef une augmentation considérable de leur nombre de pratiquants et de leurs revenus liés aux sponsorings et aux droits télévisés », a ajouté Nicolas Pompigne-Mognard.

Les Jeux olympiques de la jeunesse d’été 2022 seront la quatrième édition des Jeux olympiques de la jeunesse d’été et la septième édition des Jeux olympiques de la jeunesse.

 

Lire la suite

Sénégal

Le réseau des collectivités vertes et écologiques du Sénégal (REVES) se penche sur la problématique de la souveraineté alimentaire

Published

on

C’est Tataguine, un petit village à la porte des îles du Saloum que les Maires des collectivités vertes et écologiques du Sénégal (REVES) ont tenu ce vendredi 28 septembre leur atelier de réflexion et d’orientation pour l’élaboration d’un Plan d’action triennal. « Le Plan vise à renforcer la capacité des élus ainsi que le plaidoyer de REVES pour une meilleure gouvernance foncière » a déclaré Monsieur Oumar BA, Président du réseau et Maire de Ndiob.

Selon Monsieur BA, « REVES est déterminé à peser de tout son poids dans la promotion d’une agriculture écologique qui préserve les intérêts des populations sénégalaises ».

Le plan d’action en cours d’élaboration contribuera à renforcer  REVES et à promouvoir une souveraineté alimentaire qui est le seul gage d’une souveraineté nationale dans la mesure où les OGM risquent de compromettre le patrimoine génétique semencier parce que les paysans ne disposeront plus à terme de capital semencier. Il s’y ajoute que l’utilisation à outrance des pesticides est très nuisible à la santé et contribue à l’appauvrissement des sols.

L’atelier a permis aux participants d’échanger sur de nombreuses questions relatives notamment à la biodiversité, à la sauvegarde des ressources naturelles, à la protection du patrimoine semencier et à la restauration de la fertilité des sols.

Selon Madame Marième Sow, Directrice de ENDA Pronat et président du Conseil d’administration de ENDA Tiers Monde, « il est important de former et de renforcer la capacité des élus locaux en matière de  gestion foncière afin de préserver les intérêts des générations futures face à la boulimie foncière ». Mme Sow a salué l’initiative de Maires qui ont mis en place REVES qu’elle considère comme un puissant outil de plaidoyer.

Quant au Maire de Meckhé, le Dr Magatte Wade, « REVES est entrain de se positionner en une force de proposition  pour offrir aux populations un meilleur cadre de vie, une alimentation saine et une agriculture écologique tout en contribuant à la protection de l’environnement et de la biodiversité ».  En décidant de mettre en place une plateforme multi acteurs les Maires  inscrivent REVES dans une dynamique de progrès et de protection des intérêts des communes et des populations pour un développement durable aligné sur les ODD et le PSE.

L’atelier de Tataguine a été financé par ENDA Pronat en partenariat avec la fondation Heinrich Bôll Stiftung.

REVES a été porté sur les fonts baptismaux en 2016 à Ndiob. Il compte aujourd’hui une centaine de membres.

 

Lire la suite

Sénégal

Cérémonie d’ouverture d’un atelier-cadre sur le plan national de riposte et de gestion des catastrophes

Published

on

L’Ambassade des Etats-Unis à Dakar, à travers l’Agence américaine de la Défense pour la Réduction des Menaces et la Garde Nationale de l’Etat du Vermont, organise en partenariat avec le Ministère de l’Intérieur du Sénégal, un atelier-cadre sur le plan national du Sénégal de riposte et de gestion des catastrophes le 24 septembre 2018, à l’hôtel King Fahd. La cérémonie d’ouverture est prévue à 08h15, sous la présidence d’officiels de l’Ambassade et du Ministère de l’Intérieur.

L’objectif de cet atelier est de travailler avec les différents acteurs sénégalais impliqués dans la gestion des urgences, des armes de destruction massive, et des actions antiterroristes, sur la nécessité d’un plan national inter-agences de riposte, en leur fournissant des exemples de bonnes pratiques dans le système national américain de gestion des catastrophes.

Au cours de l’atelier, les représentants du Sénégal feront des exposés sur les politiques et plans de riposte nationaux existants face à un désastre de grande échelle et essayeront, si nécessaire, d’apporter des améliorations à travers des discussions.

Cet atelier permettra également de discuter des futures pistes de coopération en matière de sécurité et de gestion des situations d’urgence entre le Sénégal et les Etats-Unis.

La presse est invitée à couvrir la cérémonie d’ouverture prévue le lundi 24 septembre 2018, à partir de 08h15.

 

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement