Connect with us

Football

France-Islande: l’occasion de faire tourner

AFP

Publié le

Les Bleus disputent jeudi (21h00) face à l’Islande leur premier match amical depuis le Mondial, l’occasion pour le sélectionneur Didier Deschamps de tester de nouvelles combinaisons en intégrant des revenants, des remplaçants ou le bizut, Tanguy Ndombélé.

La rencontre disputée à Guingamp, dans la ferveur d’un petit stade contenant moins de 20.000 places, servira aussi de galop d’essai avant la manche retour contre l’Allemagne en Ligue des Nations, mardi au Stade de France (0-0 à l’aller).

« Je vais faire en sorte de concerner le plus de joueurs possibles. Donc évidemment, ce ne sera pas la même équipe qui débutera les deux matches », a déjà prévenu Didier Deschamps.

Avec six changements possibles en amical, le patron des champions du monde pourrait offrir une première cape au jeune milieu Ndombélé, 21 ans, très convaincant depuis un an avec l’Olympique lyonnais et chez les Espoirs.

Donnera-t-il davantage de temps de jeu aux « Espagnols » Thomas Lemar (Atlético Madrid) et Ousmane Dembélé (FC Barcelone), efficaces en club mais peu en vue avec les Bleus ? Le second, piqué par le sélectionneur jeudi — « A lui de prendre conscience de toutes les exigences du football de haut niveau » –, s’est astreint à un long entraînement individuel lundi à Clairefontaine.

Les « revenants » Mamadou Sakho (Crystal Palace), Dimitri Payet (Marseille), Kurt Zouma et Lucas Digne (Everton), espèrent aussi enfiler de nouveau le maillot bleu tandis que Blaise Matuidi, impeccable cette saison avec la Juventus, pourrait être ménagé en raison d’une douleur à une cuisse.

Dans les buts, enfin, Hugo Lloris pourrait reprendre sa place, ainsi que le brassard de capitaine, lui qui a manqué les deux derniers matches en raison d’une blessure à une cuisse et sort d’un mois de septembre pénible, avec une condamnation pour conduite en état d’ivresse.

– « Beaucoup d’engagement » –

Mais peu importe la composition d’équipe, que ce soit face à l’Islande (36e au classement Fifa) jeudi ou l’Allemagne mardi prochain, l’objectif reste le même pour Deschamps: « ne pas s’endormir », « s’habituer à gagner et continuer à gagner ».

Le sélectionneur s’attend à une « bonne opposition » face à des Islandais moins performants qu’à l’Euro-2016, où ils ont créé la surprise en éliminant l’Angleterre en huitième de finale, mais qui « gardent cette spécificité du jeu scandinave avec beaucoup d’engagement physique, un jeu relativement direct ».

A Guingamp, ville de 7.000 habitants, les Bleus jouent en outre dans le fief de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football.

Dans les colonnes de Ouest-France, l’ancien président de l’En Avant Guingamp (1972-1991 puis 2002-2011) et ex-maire (1995-2008) conteste un quelconque favoritisme envers la ville bretonne, déjà hôte des Bleus en 2009 lorsqu’il était vice-président de la FFF.

« Beaucoup de villes de province ont accueilli l’équipe de France ces dernières années », s’est défendu le dirigeant de 76 ans, assurant que la décision de jouer dans les Côtes-d’Armor avait été prise « au mois d’avril », avant le Mondial. « Contre l’Islande on se disait qu’il ne serait pas judicieux de jouer dans un stade de 80.000 places », s’est-il justifié.

Les supporteurs bretons auront l’occasion d’approcher les champions du monde dès mercredi en fin d’après-midi, lors d’un entraînement au Roudoudou intégralement ouvert au public.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Football

Ligue des champions: le Real défie l’Ajax, Tottenham reçoit Dortmund

AFP

Published

on

By

Paris (AFP) – Longtemps au ralenti, le Real Madrid a retrouvé de l’allant au meilleur moment pour débuter la défense de sa triple couronne, mercredi à Amsterdam contre l’Ajax (21h00) en 8es de finale aller de Ligue des champions, quand Tottenham sans Harry Kane recevra Dortmund sans Marco Reus.

L’entraîneur madrilène Santiago Solari a ranimé la « Maison blanche », jusqu’à l’élever à la 2e place de la Liga, après un convaincant succès à l’Atlético samedi (3-1). Voilà que son équipe rêve désormais d’un 14e trophée en C1…

Mais la performante jeunesse madrilène, incarnée par le Brésilien Vinicius, passe aux Pays-Bas un test de maturité car l’Ajax a du talent à lui opposer, avec Frenkie de Jong, Matthijs de Ligt ou Hakim Ziyech.

L’histoire penche du côté du Real: jamais les Espagnols n’ont été éliminés en 8es depuis 2010, quand les Ajacides n’ont plus vu les quarts depuis… 2003.

Comme l’Ajax et le Real, Dortmund a misé cette saison sur ses jeunes talents. Avec quel succès! L’ailier anglais Jadon Sancho, 8 buts cette saison à 18 ans, est devenu l’un des visages du BVB revigoré par l’entraîneur suisse Lucien Favre, premier de Bundesliga avec la meilleure attaque.

Mais les Allemands rendent visite à Tottenham sans leur meilleur buteur Marco Reus, touché à une cuisse. Les Spurs déplorent eux aussi de grosses pertes sur leur ligne offensive: Harry Kane et Dele Alli sont blessés.

En grande forme, Son Heung-min et Fernando Llorente ont compensé leurs absences avec brio, et permettent aux supporters du club du Nord de Londres de toujours espérer les quarts, comme en 2011, année de leur unique apparition à ce niveau.

Ces 8es de finale voient en outre l’arrivée de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) qui n’était pas utilisée en Ligue des champions jusqu’ici.

Programme des 8es de finale aller de Ligue des champions à jouer:

. Mercredi

(21h00) Tottenham (ENG) – Dortmund (GER)

Ajax Amsterdam (NED) – Real Madrid (ESP)

. Mardi 19 février

(21h00) Lyon (FRA) – Barcelone (ESP)

Liverpool (ENG) – Bayern Munich (GER)

. Mercredi 20 février

(21h00) Atlético de Madrid (ESP) – Juventus Turin (ITA)

Schalke 04 (GER) – Manchester City (ENG)

Lire la suite

Football

Ligue des champions: l’AS Rome domine Porto 2-1 en 8e aller

Published

on

L’AS Rome s’est imposée à domicile devant le FC Porto (2-1), mardi, grâce à un doublé de son jeune milieu de terrain de 19 ans Nicolo Zaniolo, lors de la manche aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Mais le but d’Adrian (79e), pour les Portugais, maintient le suspense avant le match retour, à Porto, le 6 mars.

Lire la suite

Football

Football Camerounais: Le titre presqu’inutile de Champion du Cameroun

Published

on

Pour près de 100 millions de FCFA investis, le club vainqueur du championnat ne reçoit en tout et pour tout que 20 millions de FCFA de récompense. Paradoxe, le trophée de leader de saison a tendance à créer plus de problèmes qu’il n’en résoudre.

Objectifs de caméras à l’affût de scènes de joie, clichés d’appareils photos scintillants pour marquer la solennité de la remise du trophée de champion du Cameroun conquis de haute lutte. Honneur et fierté pour le vainqueur pour qui, a priori, rien ne sera plus pareil qu’hier.

En 2017, les joueurs d’Eding Sport de la Lekié apprenant que Chelsea en Angleterre, vainqueur de la Premier Leage a obtenu 172 millions, sur les 2,7 milliards d’Euros de prime de trophée, soit plus du double de leur investissement de la saison, ont cru que la Ligue de football professionnel du Cameroun les gratifierai tout au moins d’un bon pactole. Erreur !! .

« Le président de le Ligue lui-même avait dit lors de l’Assemblée générale e la LFPC (14 avril 2017,vNdlr), qu’il avait déjà prévu 180 millions pour les primes. J’ai donc demandé s’il pouvait détailler de telle sorte que le champion ait au moins 50 millions ou à peu près », s’offusquait Saint Fabien Mvogo, président d’Eding devant une modique enveloppe de 20 millions de FCFA représentant le prix du vainqueur de cette compétition où il a dépensé plus du triple de la récompense finale.

Qualifié de fait pour la Ligue des champions, avec statut d’équipe nationale, Eding Sport a dû lui-même financer sa campagne africaine et attend toujours d’être remboursé. Coton Sport de Garoua, New stars de Douala et UMS de Loum viennent de faire la malheureuse expérience au point d’en appeller finalement au secours les autorités et les bonnes volontés par voie de presse .

Un milliard pour le vainqueur

Pour certains présidents de clubs en effet, la prime du vainqueur peut constituer un moyen de motivation pour les clubs. « Si l’on fixe la prime du vainqueur à un milliard de FCFA, beaucoup de clubs vont enfin se professionnaliser pour gagner la cagnotte. La mutation en société sera effective. Beaucoup ouvriront leur capital à des actionnaires. Les joueurs seraient payés pour certains à plus d’un million de FCFA. Leurs familles, leurs amis, viendraient grossir les rangs des spectateurs. Ce qui fera plus des recettes à la LFPC qui devra à l’occasion renforcer ses stratégies de communication et de marketing. Tant que les responsables de clubs ne voient pas d’enjeux, ils continueront à gérer « leurs épiceries » », suggère un manager ayant requis l’anonymat.

Fan club coton sport de Garoua

Ndegue Yannick, spécialiste du marketing sportif est formel : « _C’est à l’État d’impulser… financer le football comme secteur économique. Y investir conséquemment aura un impact sur la structuration de l’écosystème capable à terme d’attirer les investissements étrangers, dans des secteurs comme les médias, l’ingénierie événementielle ou la publicité. Le retour en terme d’impôts, entrée de devises et d’emplois est indéniable ».

Le porteur du projet « Sport Business Squad » pense précisément que : « __le gouvernement peut décider d’investir 10 milliards de FCFA sur les clubs en cinq ans, sur la base d’un cahier de charges clair et précis. Il s’agit de répartir deux milliards de FCFA chaque annnée aux équipes de Ligue 1 et 2. Au bout de cinq ans, cet argent va relever le niveau de management des clubs et les conditions de vies des footballeurs. Avec les stades que nous offrent l’organisation de la CAN 2021, on pourrait recruter les meilleurs joueurs du continent et être certain à terme de remporter une Ligue africaine des champions et plusieurs comptions des jeunes telles que les CAN U17 et U20 »._

À noter qu’en huit ans d’existence, la Ligue de football professionnel du Cameroun a géré près de 20 milliards de FCFA, tous types de financements compris, pour le résultat que l’on connaît.

L’amateurisme continue de dicter sa loi, les clubs restent suspendus au financement de l’Etat, la LFPC vogue régulièrement entre arriérés de loyers ou de salaires.

Merci

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement