Connect with us

Football

Deux footballeurs russes menacés de suspension à vie par la Ligue de football

AFP

Publié

le

La Première Ligue russe (RPL) a réclamé mercredi une suspension à vie, sur le territoire russe, pour les internationaux Pavel Mamaev et Alexander Kokorin, dont la virée nocturne qui s’est achevée dans la violence lundi continue d’agiter la chronique en Russie.

Le milieu de Krasnodar Pavel Mamaev et l’attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg Alexander Kokorin s’étaient notamment attaqués à un haut fonctionnaire du ministère russe du Commerce dans un café du centre-ville de la capitale russe.

Les images de vidéosurveillance montrent Denis Pak être frappé au visage avec une chaise par Alexander Kokorin et Pavel Mamaev en venir aux mains avec un autre homme, collègue de Denis Pak. Quelques minutes avant, les deux hommes et leur entourage avaient passé à tabac en pleine rue le chauffeur d’une présentatrice de télévision.

« L’affaire est inhabituelle dans notre football et la Ligue a adressé une demande au comité d’éthique de la Fédération russe de football (RFS) pour leur imposer une suspension à vie », a déclaré mercredi le porte-parole de la RPL, Sergueï Alekseïev.

L’article 10 du règlement disciplinaire de la RFS prévoit parmi les sanctions sportives pouvant être appliquées aux joueurs « l’interdiction de toute activité liée au football » sur le territoire russe.

Depuis ces agressions, Pavel Mamaev et Alexander Kokorin sont restés invisibles, poussant le ministère de l’Intérieur à réclamer qu’ils se présentent à la police avant 18H00 (15H00 GMT), sous peine de lancer un mandat d’arrêt à leur encontre.

« Pavel Mamaev s’est présenté à la police », a ensuite précisé le service de presse de la police russe dans un communiqué.

La gravité des faits est renforcée par les insultes racistes que les deux joueurs auraient lancé à Denis Pak, d’origine coréenne, selon les déclarations de son avocat Guennadi Oudounian. L’affaire est remontée jusqu’au Kremlin dont le porte-parole, Dmitri Peskov, a dit mardi avoir visionné ces « images assez désagréables ».

« Je pense que les organes de sécurité vont qualifier ça comme du hooliganisme et la punition pour ça est très sévère: jusqu’à cinq ans de prison », a de son côté précisé à la télévision le député Igor Lebedev, également membre du comité directeur de la RFS.

Krasnodar a promis de mettre fin au contrat de Mamaev, assurant qu’il recevrait « toutes les sanctions possibles », tandis que le Zenit Saint-Pétersbourg s’est dit « dégoûté » par le comportement d’Alexander Kokorin.

Pavel Mamaev et Alexander Kokorin n’en sont pas à leur première polémique. En juillet 2016, la très arrosée et très chère soirée d’anniversaire qu’ils avaient organisée dans une boîte de nuit de Monaco, quelques jours après la piteuse élimination de la Russie de l’Euro-2016, leur avait valu une suspension.

Depuis, Mamaev (15 sélections) n’avait jamais retrouvé l’équipe nationale à la différence de Kokorin (48 sélections, 12 buts), auteur d’une très bonne saison 2017-2018 mais contraint de renoncer au Mondial-2018 à cause d’une blessure à un genou.

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Ligue des champions: Lyon de retour dans le Top 16 européen, après 7 ans d’absence

AFP

Published

on

By

Lyon bousculé, mais Lyon qualifié! Les partenaires de Nabil Fekir, buteur, se sont invités à la table des 16 meilleures équipes européennes en accrochant le Shakhtar Donetsk (1-1), mercredi à Kiev, signant un retour en 8e de finale de Ligue des champions après sept ans d’absence.

Sous un flot de neige ininterrompu, les joueurs de Bruno Genesio ont fait preuve du « sang-froid » réclamé la veille par leur entraîneur, en effaçant l’ouverture du score rapide du Brésilien Jùnior Moraes (22e), auteur d’un doublé à l’aller (2-2).

Après avoir gâché un nombre invraisemblable d’actions en première période, l’OL s’en est remis à son capitaine Fekir, signalé hors-jeu après avoir battu le gardien adverse (54e) mais buteur d’une frappe puissante après l’heure de jeu (65e).

Le champion du monde ne pouvait offrir un meilleur cadeau de Noël à son coach qui avait choisi de lui faire confiance malgré des performances assez ternes ces dernières semaines.

« Est-ce que si Ronaldo est un petit peu moins bien, Allegri va le mettre remplaçant dans un match décisif » pour la Juventus Turin, avait lancé Genesio mardi face à la presse, prédisant un « grand match » de son leader.

Il y aura donc deux représentants du football français en février pour l’acte II de la plus prestigieuse Coupe d’Europe, après la qualification acquise mardi par le Paris SG. La dernière fois, en 2016/2017, c’est Monaco qui accompagnait le club de la capitale en phase finale.

– Un nul qui vaut des millions –

En Ukraine, l’OL a bravé le froid et la neige qui a balayé Kiev de manière ininterrompue, éteint les doutes nés de son inconstance et fait fi du contexte extra-sportif qui a contraint l’UEFA à délocaliser tardivement une rencontre initialement prévue à Kharkiv (est), ville sous le coup de la loi martiale en raison d’une crise géopolitique avec Moscou.

Les Lyonnais, peu tranchants ni précis, se sont remis d’une entame de match catastrophique, marquée par un festival de maladresse.

Les frappes de Fekir (10e), Kenny Tete (28e), Ferland Mendy (45e, 55e) et la tête de Marcelo (56e) sur un corner sont passées à côté du but d’Andriy Pyatov. Bertrand Traoré a manqué son face-à-face avec le gardien adverse (19e) et frappé en force au-dessus (31e). Ce match nul très poussif suffit cependant au bonheur des partenaires de Traoré. « Peu importe le déroulement du match, le plus important sera de se qualifier à l’issue du match », avait exposé le Burkinabè face à la presse mardi.

Reprendre le chemin des 8e de finale de C1, une première depuis la saison 2011/2012, va regonfler le moral d’une équipe éjectée du podium de la Ligue 1 après sa dernière défaite en championnat à domicile contre Rennes (2-0), jugée « inquiétante » par Jean-Michel Aulas.

Le président de l’OL peut se réjouir car, au-delà de l’aspect sportif, le billet pour la phase finale européenne lui rapporte 9,5 millions d’euros. En comptant son parcours en phase de poule (15,25 M EUR de participation, 7,2 M pour ses résultats sportifs – 5 matches nuls et 1 victoire), couplé au bonus versé par l’UEFA au regard de son historique ces dix dernières années (21,05 M EUR), Lyon a déjà virtuellement empoché 53 M EUR, hors droits télé.

Les partenaires de Fekir, sorti en toute fin de match (88e), connaîtront leur futur adversaire le 17 décembre à l’occasion du tirage au sort prévu à Nyon, en Suisse. En vertu du règlement, ils sont certains de ne pas affronter le PSG, ni Manchester City. Encore des bonnes nouvelles.

Lire la suite

Football

CAN 2019: l’Egypte se dit « prête » à accueillir le tournoi après le désistement du Maroc

AFP

Published

on

By

L’Egypte se dit « prête » à accueillir la Coupe d’Afrique des Nations 2019, après la décision du Maroc de ne pas être candidate à l’organisation de cette édition, retirée au Cameroun le mois dernier, a indiqué mercredi le ministre égyptien des Sports.

« L’Egypte est capable d’organiser la compétition et on sera fiers de le faire, a déclaré Ashraf Sobhi à la chaîne locale ON Sport. Le peuple égyptien est toujours prêt pour des choses pareilles, on a des structures au plus haut niveau, et on a déjà organisé des compétitions. »

L’Egypte a déjà organisé quatre fois la CAN, la dernière en 2006.

Après l’annonce le 30 novembre du retrait de l’organisation au Cameroun, en raison de retards dans les travaux d’infrastructures et d’une situation fragile sur le plan sécuritaire, l’Egypte avait laissé la priorité au Maroc.

Mais mercredi soir, le ministre de la Jeunesse et des Sports du royaume chérifien, Rachid Talbi El Alami, a déclaré à l’AFP que « le Maroc n’avait pas l’intention de présenter sa candidature pour accueillir la Coupe d’Afrique des nations 2019 et ne le fera pas ».

Le pays hôte de la CAN, prévue du 15 juin au 13 juillet, sera connu le 9 janvier. Le président de la Confédération africaine (CAF), Ahmad Ahmad a indiqué lundi qu’après la clôture de l’appel aux candidatures le 14 décembre, « tout sera finalisé le 25 décembre pour faire sortir une +short list+ de candidats avec leur évaluation et des notations claires ».

Il a évoqué « deux ou trois lettres d’intention », dont une de l’Afrique du Sud.

Lire la suite

Football

Ligue des champions: le Real Madrid renversé à domicile par le CSKA Moscou

AFP

Published

on

By

Très rajeuni, le Real Madrid a subi la pire défaite de son histoire à domicile en Ligue des champions mercredi contre le CSKA Moscou (3-0), une gifle inédite mais indolore pour les triples tenants du titre, déjà assurés d’être qualifiés comme premiers de groupe.

C’est la première fois dans la longue histoire européenne du Real que le club s’incline au stade Santiago-Bernabeu par trois buts d’écart. C’est aussi le premier revers sur son terrain en phase de poules depuis 2009.

Il faut dire que le onze aligné mercredi était très expérimental, digne d’un match dénué d’enjeu: le Real n’a pas démérité mais s’est laissé surprendre sur des buts signés Fedor Chalov (37e), Georgi Schennikov (43e) et Arnor Sigurdsson (73e) et a réagi beaucoup trop mollement.

« Cette seconde période ne m’a pas plu. Mais je dois assumer le fait d’avoir aligné une équipe avec beaucoup de jeunes », a réagi l’entraîneur Santiago Solari. « Je sais que ce n’est pas un chemin de roses. Et d’ailleurs, toute rose a ses épines. Ce résultat ne nous plaît pas. »

Cette défaite n’a toutefois pas d’effet au classement de la poule G puisque l’équipe merengue était déjà assurée de la première place (12 pts) devant l’AS Rome (9 pts).

Le CSKA (4e, 7 pts), lui, a gagné pour rien puisque la victoire 2-1 du Viktoria Plzen (3e, 7 pts) face aux Romains permet aux Tchèques d’être reversés en Ligue Europa.

– Deuxième revers pour Solari –

C’est la deuxième défaite du Real en dix matches depuis la prise de fonctions de son entraîneur Santiago Solari fin octobre, mais celle-ci n’aura aucun impact sur la trajectoire madrilène… si ce n’est en terme de confiance pour les habituels remplaçants titularisés mercredi.

La pépite brésilienne Vinicius a certes montré de belles choses (18e, 23e, 51e). Mais Marco Asensio a expédié une frappe sur le haut de l’équerre de la cage adverse (23e) avant de gâcher une action collective splendide par un tir trop écrasé (32e). Et Isco, trop soliste, a été sifflé par le Bernabeu.

Faute d’avoir ouvert le score et faute de se livrer vraiment à fond, le Real a concédé trois buts évitables avant de tenter, sans conviction, de revenir.

A l’évidence, les Madrilènes avaient davantage la tête au Mondial des clubs (12-22 décembre), à l’image de Gareth Bale qui a longuement laissé ses partenaires en infériorité numérique pour faire soigner une cheville douloureuse. Et comme le Gallois, c’est tout le Real qui était aux abonnés absents mercredi.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement