Connect with us

Canada

Explosion et incendie dans une raffinerie au Canada

AFP

Publié le

Une explosion, suivie d’un incendie, s’est produite lundi matin dans une raffinerie de la compagnie Irving Oil, à Saint Jean au Nouveau Brunswick dans l’est du Canada, mais on ignorait s’il y avait des victimes, ont indiqué les médias locaux.

“Nous pouvons confirmer qu’un événement majeur s’est produit à notre raffinerie de Saint Jean ce matin”, a déclaré la compagnie dans un tweet en précisant qu’elle était en train d’évaluer la situation.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux par des résidents montraient une colonne de fumée noire s’élevant au dessus de la raffinerie, ainsi que des flammes.

Un habitant vivant à proximité de la raffinerie, Rob Beebe, a affirmé à Radio Canada avoir senti son immeuble trembler, lors de la déflagration.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Canada

Canada : l’état d’urgence décrété à Ottawa après des inondations

AFP

Published

on

By

Un barrage déjà submergé, qui menace désormais de céder. Cela se passe dans la province du Québec (Canada), sur la Rivière Rouge.

La zone n’est certes pas très peuplée, mais par précaution, les autorités ont fait évacuer les quelques centaines de personnes vivant en aval du barrage.

Les inquiétudes se concentrent tout le long de la rivière Outaouais, principal affluent du fleuve Saint-Laurent.

L’état d’urgence a d’ores et déjà été décrété dans la capitale fédérale Ottawa. Plusieurs centaines de militaires doivent y être déployés ce vendredi pour construire des digues provisoires.

Dans la province du Nouveau-Brunswick, à l’est du Québec, de nombreuses routes ont été fermées en raison des inondations.

Les causes de ces inondations ?

D’abord, les fortes pluies de ces derniers jours.

Et puis il y a la fonte des neiges, qui commence exceptionnellement tôt cette année.

L’eau devrait continuer à monter, car de fortes précipitations sont annoncées pour ce week-end.

Justin Trudeau et le changement climatique

Le Premier ministre Justin Trudeau et son épouse se sont rendus à Gatineau (Québec) dans un centre d’accueil hébergeant des personnes déplacées.

“Avec le changement climatique, il y aura de plus en plus de ces phénomènes météorologiques extrêmes, et ce plus régulièrement.Cela signifie que nous allons devoir nous adapter, et voir comment aller de l’avant, ensemble.”, a déclaré, Justin Trudeau, Premier ministre canadien.

Lire la suite

Canada

Pour de jeunes Canadiennes, le cannabis permet d’être “une meilleure mère”

AFP

Published

on

By

Elles en avaient assez d’être stigmatisées et de cacher leur consommation de cannabis: depuis la légalisation de cette drogue douce au Canada, des centaines de femmes s’unissent pour clamer haut et fort que cette herbe fait d’elles “de meilleures mères”, malgré les mises en garde des médecins.

Assise dans son salon, où flotte un léger parfum de marijuana, Jordana Zabitsky ne décolère pas contre le “dénigrement” dont sont victimes selon elle les jeunes mamans qui consomment du cannabis, totalement légalisé au Canada depuis octobre dernier.

“On attend de moi que je travaille à temps plein, que je m’occupe de mes enfants à temps plein, que ma maison soit propre, que je paie mes factures à temps, que je change mes pneus d’hiver à temps… j’en ai tellement sur les épaules, je ne suis qu’une seule personne, le cannabis me permet d’accomplir mes tâches quotidiennes tellement mieux!”, déclare cette trentenaire.

C’est pour rejoindre d’autres femmes dans sa situation et libérer la parole que cette Montréalaise a créé sur Facebook le groupe “Mother Mary”, strictement réservé à la gent féminine. Aujourd’hui, cette communauté revendique quelque 5.000 membres qui discutent à bâtons rompus de la consommation de cannabis.

Pourtant, le ministère canadien de la Santé est formel: “Il est plus sûr d’éviter la consommation de cannabis si vous êtes parent”. Cette drogue peut altérer le jugement avec les enfants, met-il en garde.

“Les mamans se sentent seules et ne savent pas vers qui se tourner, elles se sentent honteuses et ont peur”, note Annie-Claude Bertrand qui coanime “Mother Mary”.

La consommation de cannabis permet notamment à ces jeunes femmes de se détourner des opiacés et des antidépresseurs pour traiter leur anxiété ou leur dépression, explique Karine Cyr dont le groupe Facebook, “Des fleurs ma chère”, créé lors de la légalisation, rassemble plus de 500 membres.

Elles sont “entrepreneuses, psychologues, mannequins, photographes… ce sont des femmes de tous les milieux”, affirme Cynthia Pétrin, professeure de “ganja yoga” et coanimatrice de “Des fleurs ma chère”.

– Consommer enceinte ? –

“Les gens ne sont pas informés, ils pensent encore que quand on utilise du cannabis, on est devant notre télé en mangeant de la pizza comme des adolescents”, dit Karine, expliquant avoir créé ce groupe pour pallier le manque d’information sur le sujet, tant le discours public reste répressif.

“Quand je consomme mon cannabis, après je fais mon ménage, je joue avec mes enfants, je suis plus présente avec mes enfants, je suis plus patiente, ça m’aide dans mon quotidien à être une meilleure mère, une meilleure personne”, explique-t-elle.

Mère de deux enfants, Karine dit avoir commencé à consommer de l’huile de CBD (substance relaxante, non psychoactive, du cannabis) après sa deuxième grossesse, refusant les opiacés prescrits par son médecin pour ne pas se sentir “zombie”.

“Je ne dormais pas, j’avais de gros troubles du sommeil. Et la première fois que j’ai pris de l’huile de CBD, j’ai dormi toute ma nuit comme avant”, explique cette Québécoise qui vient de lancer un podcast sur le sujet.

Cette consommation des jeunes mères semble encore un phénomène marginal car à peine plus d’une Canadienne sur dix a déjà consommé du cannabis, selon les estimations de l’institut national de la statistique.

Mais depuis la légalisation, les adhésions à ces groupes Facebook explosent, assurent leurs administratrices. “La question qui revient le plus est : peut-on consommer du cannabis quand on est enceinte ?”, indique Jordana.

Elle-même en a consommé à “micro-dose” pendant sa première grossesse et de manière quotidienne en attendant son deuxième enfant.

– “Un très gros joint avant d’accoucher” –

“J’ai fumé un très gros joint avant d’accoucher, tous mes docteurs le savaient”, raconte-elle. Elle n’y voit aucun problème pour ses enfants: ils ont 3 ans et 1 an et demi, sont “incroyables”, voire “trop intelligents” pour leur âge, assure-t-elle.

Pour la communauté médicale, la question ne fait pourtant aucun doute: “On ne recommande pas la consommation pendant la grossesse” car “le THC, la substance psychoactive, traverse le placenta, donc le bébé va recevoir le cannabis que sa maman a consommé dans une proportion de 10 à 30%”, avertit le Dr Antoine Kanamugire.

“Le cannabis peut beaucoup influencer le développement du système nerveux central et du système immunitaire du foetus”, résume ce psychiatre, auteur du livre “Les 21 vérités cachées sur la marijuana”.

De même, dit-il, le THC se retrouve dans le lait maternel lors de l’allaitement.

Ces mises en garde ne suffisent pas pour dissuader Jordana, convaincue que la science n’a pas fait le tour du sujet, en raison d’un siècle de prohibition.

Dans son salon, elle présente du beurre au THC qu’elle a cuisiné, mais aussi des bonbons au cannabis, du savon au cannabis pour le bain, de l’huile pour la peau…

Les bienfaits de cette plante millénaire vont même jusqu’à relancer la libido, selon ses adeptes: “C’est le viagra des femmes”, affirment ces jeunes femmes, tout sourire.

Lire la suite

Canada

Canada : une ex-ministre de Trudeau dénonce des “pressions” pour empêcher un procès

AFP

Published

on

By

L’ex-ministre de la Justice de Justin Trudeau a affirmé mercredi avoir subi des pressions “inappropriées” et des menaces “voilées” de l’entourage du Premier ministre pour qu’elle intervienne dans une procédure judiciaire, un nouveau coup dur pour le chef du gouvernement canadien qui a immédiatement démenti ces accusations.

L’ancienne ministre Jody Wilson-Raybould s’exprimait pour la première fois publiquement dans cette affaire qui a éclaté il y a trois semaines. Ses déclarations risquent d’aggraver ce qui est déjà la pire crise du mandat du Premier ministre, et a entraîné la démission de son plus proche conseiller et celle de Mme Wilson-Raybould.

“Entre septembre et décembre 2018, j’ai subi des pressions constantes de la part de plusieurs personnes au sein du gouvernement pour intervenir politiquement (…) et de manière inappropriée afin de parvenir à un accord à l’amiable avec SNC-Lavalin”, société canadienne impliquée dans un scandale de corruption en Libye, a témoigné Mme Wilson-Raybould, qui a répondu pendant plus de trois heures et demie aux questions des députés de la commission de la Justice.

Un tel accord hors cour aurait évité un long et coûteux procès à ce géant canadien du BTP. En cas de condamnation pénale, SNC-Lavalin, qui emploie 50.000 personnes dans le monde dont 9.000 au Canada, se verrait interdire tout contrat public pendant dix ans, ce qui risquerait de compromettre son avenir.

L’ancienne ministre a aussi affirmé avoir été l’objet de “menaces voilées” et s’être entendu dire par le plus haut fonctionnaire du pays qu’elle devrait “éviter un affrontement avec le Premier ministre” dans ce dossier.

Elle a également dit croire avoir été rétrogradée au poste de ministre des Anciens combattants, lors d’un remaniement en janvier, en raison de son refus d’intervenir dans ce dossier. Elle a finalement démissionné mi-février.

Justin Trudeau a réfuté la version des faits de Mme Wilson-Raybould lors d’une conférence de presse mercredi soir. “Je maintiens (…) que moi et mes employés avons toujours agi de façon appropriée et de façon professionnelle. Donc je suis totalement en désaccord avec la description des événements de l’ancienne procureure générale”, a-t-il dit.

L’affaire embarrasse son gouvernement depuis que le quotidien Globe and Mail l’a révélée le 7 février.



Le groupe, établi à Montréal (où est élu M. Trudeau), est accusé depuis 2015 de corruption pour avoir versé 48 millions de dollars canadiens de pots de vin (32 millions d’euros) à des responsables libyens du temps du dictateur Mouammar Kadhafi, entre 2001 et 2011.

– “Trouver une solution pour SNC” –

Mme Wilson-Raybould a témoigné que onze hauts responsables, y compris le Premier ministre lui-même, étaient intervenus auprès d’elle à dix reprises pour qu’elle s’assure de l’abandon d’accusations au pénal contre SNC-Lavalin, en échange du paiement d’une amende.

Elle a précisé que le Premier ministre avait soulevé “immédiatement” la question de SNC-Lavalin avec elle lors d’une réunion qu’elle avait sollicitée le 17 septembre.

“Le Premier ministre m’a demandé de l’aider, de trouver une solution pour SNC en affirmant que s’il n’y avait pas de règlement hors cour, (le groupe) déménagerait de Montréal et qu’il y aurait plusieurs pertes d’emplois”, a-t-elle soutenu devant la commission de la Justice.

“Je lui ai dit que j’avais fait mon travail, que mon idée était faite sur SNC et que je n’allais pas m’ingérer dans la décision du directeur” du bureau des procureurs, a-t-elle lancé.

Justin Trudeau a reconnu mercredi soir avoir discuté avec elle d'”une perte potentielle de 9.000 emplois” au Canada.

Le chef de l’opposition, le conservateur Andrew Scheer, a réclamé de son côté la “démission” immédiate du Premier ministre et demandé à la police fédérale l’ouverture d’une enquête, accusant M. Trudeau d’avoir “perdu l’autorité morale pour gouverner”.

Selon le Globe and Mail, le groupe d’ingénierie aurait rencontré plus d’une cinquantaine de fois des fonctionnaires du gouvernement fédéral et parlementaires depuis 2017 pour évoquer des questions de “justice” et “d’application de la loi”.

Mme Wilson-Raybould n’a finalement jamais dérogé de sa position et SNC-Lavalin devra faire face à un procès, à une date non encore déterminée.

Avec ses déclarations, Mme Wilson-Raybould vient de fournir aux partis d’opposition des munitions inespérées à huit mois des prochaines élections législatives d’octobre, qui s’annoncent serrées selon les derniers sondages.

Lire la suite




Derniers articles

Technologie2 heures ago

Adresses internet: Amazon gagne une manche contre l’Amazone

L’entreprise Amazon a bien le droit de disposer de noms de domaine internet (adresses) en “amazon”, au grand dam de...

France2 heures ago

USA: un 5e migrant mineur meurt en détention à la frontière avec le Mexique

Un adolescent de 16 ans est décédé lundi alors qu’il avait été placé en détention par la police aux frontières...

Technologie3 heures ago

Les groupes américains aussi victimes des sanctions contre Huawei

Les strictes sanctions imposées par les Etats-Unis à Huawei pourraient aussi porter un coup aux nombreuses entreprises américaines fournissant composants...

Technologie3 heures ago

Huawei: les Etats-Unis accordent trois mois de délai avant d’imposer les sanctions

Devant l’inquiétude des usagers et des entreprises américaines, les Etats-Unis ont finalement donné lundi un sursis à Huawei, qui pourra...

Technologie3 heures ago

La fin d’Android sur Huawei, un bouleversement pour le marché des smartphones

La fin des mises à jour d’Android sur les smartphones du fabricant chinois Huawei peut rapidement compliquer la vie des...

Sports4 heures ago

500 miles d’Indianapolis: Pagenaud encore le plus rapide

Le Français Simon Pagenaud, auteur la veille de la pole position pour les 500 miles d’Indianapolis qui auront lieu dimanche,...

Sports4 heures ago

Tour d’Italie: l’entrée en montagne dans la deuxième semaine

Le Giro reprend mardi sa route, dans la 10e étape menant de Ravenne à Modène, en ouverture d’une deuxième semaine...

Sports4 heures ago

NBA: le nouvel entraîneur des Lakers ressent “des ondes positives”

Le nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers Frank Vogel a balayé lundi l’idée selon laquelle la franchise californienne était en...

France4 heures ago

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la justice ordonne la reprise des traitements

Coup de théâtre dans l’affaire Vincent Lambert: la cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements...

France4 heures ago

Européennes: Macron remonte au front pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”

Un “acteur” pour ne pas laisser “se disloquer l’Europe”: Emmanuel Macron est monté au front lundi à six jours des...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma