Connect with us

People

Accusé de viol, Cristiano Ronaldo dément, la police rouvre l’enquête

AFP

Publié le

Cristiano Ronaldo et Georgina Rodriguez sur le tapis rouge des Quina Awards, les récompenses de la Ligue portugaise de football. (Lisbonne, le 19 mars 2018.) - abaca

La police de Las Vegas a annoncé lundi avoir rouvert l’enquête sur des accusations de viol portées par une Américaine de 34 ans contre la star mondiale du football Cristiano Ronaldo, qui a catégoriquement démenti toute agression sur la jeune femme dans sa chambre d’hôtel en juin 2009.

« Fake news », a affirmé dimanche l’attaquant du club italien de la Juventus Turin, dans une courte vidéo en anglais sur son compte Instagram.

La plaignante, Kathryn Mayorga, affirme dans une plainte déposée dans l’Etat du Nevada que Ronaldo l’a sodomisée de force le 13 juin 2009 et a exercé des pressions pour lui faire signer un accord financier la contraignant au silence.

« La plainte de Mme Mayorga, les preuves physiques de son agression sexuelle (…) ne sont pas des +fake news+ », a rétorqué son avocat, Leslie Stovall, dans un communiqué.

Selon lui, Kathryn Mayorga espère non seulement « obtenir justice » en mettant Ronaldo face à ses responsabilités, mais aussi l’empêcher de recommencer et « encourager toutes les victimes d’agressions sexuelles » à poursuivre leurs auteurs, « aussi célèbres, riches ou puissants puissent-ils paraître ».

Le 13 juin 2009, la plaignante avait bien dénoncé un viol présumé à la police de Las Vegas, et fait l’objet d’un examen médical. « Mais à l’époque où la déposition avait été prise, la victime n’avait pas fourni aux détectives ni le lieu de l’incident, ni la description du suspect », souligne lundi la police de Las Vegas, en réponse à une question de l’AFP sur cette affaire.

D’après la plainte, la jeune femme s’était en effet abstenue de citer nommément Ronaldo, se contentant d’évoquer « un joueur de football célèbre », et la procédure avait tourné court.

Elle avait eu peur d’être « humiliée publiquement » et de subir des mesures de « rétorsion » de la part de la star, explique la plainte au civil déposée le 27 septembre auprès du tribunal compétent pour Las Vegas.

« Le dossier a été rouvert et nos détectives remontent les informations données par la victime », assure la police de Las Vegas, qui se refuse à toute précision supplémentaire sur une « enquête en cours ».

– Médiation contestée –

Selon son récit, Mme Mayorga avait rencontré Cristiano Ronaldo au Palms Hotel de Las Vegas le 13 juin 2009, chacun faisant partie d’un groupe. Ronaldo l’aurait alors invitée, ainsi qu’une amie et d’autres personnes, dans sa suite.

Là, il aurait demandé à la jeune femme, 24 ans à l’époque, de se joindre au groupe dans un jacuzzi. Celle-ci n’ayant pas de maillot de bain, il lui aurait proposé un short de sport et un tee-shirt, la menant à la salle de bains pour qu’elle puisse se changer.

Selon ses dires, c’est pendant qu’elle se déshabillait que le footballeur a fait irruption dans la salle de bain, sexe apparent, pour lui demander une fellation. Mme Mayorga dit avoir refusé et demandé à quitter les lieux.

Au moment où elle sortait de la salle de bain, elle accuse Ronaldo de l’avoir poussée sur un lit, pour tenter d’avoir une relation sexuelle avec elle. Et c’est parce qu’elle se protégeait le sexe de ses mains pour éviter d’être pénétrée qu’il l’aurait sodomisée, tandis qu' »elle criait +non, non, non+ ».

Après l’agression, Ronaldo l’aurait laissée partir, « affirmant être désolé et qu’il se comportait d’habitude comme un gentleman ».

Après cette soirée, une « médiation privée » aurait été organisée entre des représentants de Ronaldo d’un côté, la plaignante, « déséquilibrée émotionnellement », et son avocat de l’autre.

A l’issue de discussions décrites comme très éprouvantes pour la jeune femme par ses avocats, une transaction financière avait été conclue, accordant un versement de 375.000 dollars en échange d’une confidentialité absolue sur les faits présumés ou l’accord, ainsi que l’abandon de toute procédure.

Pour les avocats de Kathryn Mayorga, cet accord est nul et non avenu, notamment en raison de l’état psychologique de leur cliente à l’époque et des pressions exercées à son encontre. Des « abus de faiblesse sur personne vulnérable » qui visaient, selon la plainte, à stopper l’enquête et à soustraire le footballeur à d’éventuelles poursuites judiciaires.

Une équipe de « spécialistes de la protection de la réputation » engagée par Ronaldo aurait notamment menacé de diffuser des informations selon lesquelles la jeune femme avait sciemment eu une relation sexuelle avec le footballeur dans le but de le faire chanter.

Cet argument a été utilisé dimanche par Ronaldo sur son compte Instagram: « Ils veulent se faire de la publicité sur mon nom. C’est normal. Ils veulent devenir célèbres », a-t-il dit, en réponse à une interview de Kathryn Mayorga publiée par le journal allemand Der Spiegel.

Un article qualifié de « manifestement illégal » par un avocat allemand agissant pour le compte de Ronaldo. « Il viole les droits de notre client de manière exceptionnellement grave », dénonce l’avocat dans un communiqué, promettant des poursuites contre le journal et demandant à ce qu’aucun extrait de l’interview ne soit reproduit.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

People

L’ancienne star du porno Mia Khalifa évite le foulard Arsenal en gage d’amour pour West Ham

Published

on

L’ancienne star du porno et mannequin webcam américano-libanaise tente maintenant de prendre d’assaut le journalisme sportif. Après avoir quitté l’industrie du film pour adultes après un peu plus d’un an de carrière, elle tente maintenant d’organiser un talk-show sportif.

Au Royaume-Uni plus tôt cette année, Mia Khalifa, ancienne vedette de cinéma pour adultes et présentatrice sportive en herbe, a été invitée à enfiler un foulard Arsenal lors de son apparition dans la populaire émission de télévision Arsenal, AFTV, mais elle a fait de son mieux pour l’éviter.

L’animateur Robbie Lyle a proposé un défi à Bird Box pour Mia, en lui bandant les yeux et en l’invitant à deviner ce qu’elle tenait. Après l’avoir vu à la fin du match, Mia a manqué de tirer en s’exclamant: «Oh. merci mais je suis à court de temps. « 

La jeune femme de 26 ans avait révélé sa loyauté envers West Ham « depuis qu’elle a regardé des hooligans de Green Street dans son enfance » en posant pour des photos dans un claret et un maillot bleu, et en visitant le club, naturellement sous les applaudissements des fans de West Ham. . Cette fois, cependant, elle choisit de retourner au studio pour recevoir le foulard. Cependant, elle a continué à l’esquiver pendant que l’hôte essayait de le lui passer par la tête, en disant de manière persuasive:

« Allez, sois un bon sport. »

Elle finit par le prendre mais le tint le plus hilarant du coin, dans un dégoût presque théâtral.

Mia, devenue célèbre après seulement trois mois passés dans l’industrie du porno, s’est envolée pour janvier en tant que nouvelle hôtesse sportive de Rooster’s Sportsball, afin de travailler sur un projet de Premier League. , mais a également montré de bonnes aptitudes au ballon dans un défi de pénalité avec YouTuber Theo Baker.

Lire la suite

People

Céline Dion se rebiffe après avoir perdu du poids

Published

on

Céline Dion a fait une sortie suite aux critiques sur poids, soulignant qu’elle se sent « plus sexy » que jamais.

La chanteuse âgée de 50 ans s’est adressée à ceux qui pensent qu’elle est trop mince, affirmant que s’ils n’aimaient pas son apparence, elle devrait simplement la laisser tranquille.

Dans le podcast de l’interview de Dan Wootton, Céline a parlé de sa perte de poids et a déclaré qu’elle « faisait cela pour moi ».

«Je veux me sentir forte, belle, féminine et sexy. Si ça me plaît, je ne veux pas en parler », a-t-elle déclaré. «Ne te dérange pas. Ne prenez pas de photo. Si ça vous plait, je serai là. Si tu ne le fais pas, laisse-moi tranquille.

Ses commentaires interviennent après le lancement, l’année dernière, d’une ligne de vêtements neutres pour les enfants appelée Celinununu, qu’elle a créée afin de donner aux enfants «l’occasion de se sentir libre de trouver leur propre individualité».

« Ce n’est pas que nous espérions changer les normes de genre avec Celinununu », a-t-elle déclaré.

« Je pense que chaque enfant doit avoir sa propre identité, s’exprimer librement et ne pas se sentir obligé d’être comme quelqu’un d’autre. »

Céline – qui a trois fils, Nelson et Eddy, jumeaux fraternels de huit ans, et René, âgé de 17 ans – avec son défunt mari, René Angélil – dit même que ses jumeaux adorent les articles de la gamme.

«Mon fils aîné a 17 ans, alors non, ce n’est pas pour lui. Eddy et Nelson viennent tout juste d’avoir huit ans et même s’ils sont jumeaux, ils sont très différents l’un de l’autre. Les deux portent la ligne et pensent que c’est génial. ”

Lire la suite

People

Les sœurs Kardashian-Jenner déposent le dossier de marque de leurs enfants

Published

on

Les stars de la télé réalité semblent déterminées à faire en sorte que leurs enfants génèrent des profits, leurs noms apparaissant dans plusieurs produits, notamment une ligne de vêtements, des jouets et des produits de soin de la peau.

Kim Kardashian, Khloé Kardashian et Kylie Jenner ont toutes déposé les noms de leurs enfants, Saint, North et Chicago West, ainsi que True Thompson et Stormi Webster, un document obtenu par TMZ.

Kyle Jenner a spécifiquement déposé une demande d’enregistrement de la marque «Stormiworld», thème de la première fête de Stormi. Le petit ami de Kylie et le père de Stormi, Travis Scott, avaient conçu le programme de la tournée de Stormiworld sur mesure pour son premier anniversaire.

Les Kardashian-Jenners ont également demandé la possibilité de signer des contrats d’endossement des produits d’autrui. Les documents ne spécifient aucun produit particulier.

Kourtney Kardashian, Rob Kardashian et leurs enfants ne sont pas mentionnés dans les documents et ne semblent pas être impliqués dans le dépôt de la marque.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement