Connect with us

Faits divers

#MeToo: trois ans requis contre un Français jugé pour viols en Suède

AFP

Publié le

Le parquet suédois a requis lundi un minimum de trois ans de prison ferme à l’encontre de Jean-Claude Arnault, un Français jugé pour deux viols, à l’occasion de l’un des premiers grands procès depuis l’émergence du mouvement #MeToo.

« J’ai demandé son placement en détention provisoire dans l’attente du verdict car il y a un risque qu’il parte à l’étranger« , a annoncé la procureure Christina Voigt, à l’issue de l’audience à Stockholm.

Le jugement a été mis en délibéré et le tribunal doit se prononcer sur la détention provisoire demandée par le parquet.

Publiés en novembre 2017 dans le quotidien de référence Dagens Nyheter, les témoignages de 18 femmes accusant le Français de viol ou d’agression sexuelle ont fait imploser l’Académie suédoise qui décerne depuis 1901 le prix Nobel de littérature.

M. Arnault, marié à une académicienne, entretenait des liens étroits avec cette institution.

Décrédibilisée, privée du quorum nécessaire pour fonctionner, l’Académie suédoise a reporté d’un an l’annonce du Nobel 2018, une première depuis 70 ans.

Plusieurs plaintes visant le Français ont été classées faute de preuves ou frappées par la prescription, mais le parquet a estimé disposer de suffisamment d’éléments à charge dans un dossier remontant à 2011.

Le 5 octobre de cette année-là, dans un appartement stockholmois, Jean-Claude Arnault contraint à des relations sexuelles la victime qui se trouve dans un état « de peur intense », selon l’acte de mise en accusation consulté par l’AFP.

Les faits se seraient répétés dans la nuit du 2 au 3 décembre, dans le même appartement, tandis que la victime dormait.

Jean-Claude Arnault, 72 ans, a clamé son innocence au cours de ce procès tenu à huis clos.

Plusieurs victimes présumées de Jean-Claude Arnault reprochent à l’Académie suédoise ses liens étroits avec le Français, qui recevait de généreux subsides pour le fonctionnement de son club privé Forum, couru des élites intellectuelles et artistiques.

Ses accusatrices affirment que l’académie connaissait son comportement mais que l’influente institution faisait régner une « culture du silence » dans les cercles culturels de la capitale.

A la suite de ces révélations, plusieurs académiciens se sont mis en retrait, une enquête interne a mis au jour les conflits d’intérêt et les faits d’agression ou de harcèlement subies par des académiciennes ou leur entourage.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Faits divers

Un blessé grave après une attaque à l’acide sur la ligne 1 du métro de Paris

Published

on

Une personne a été grièvement blessée vendredi matin lors d’une attaque à l’acide sur la première ligne de métro de Paris, a fait savoir France Info, citant une source policière.

L’attaque à l’acide a eu lieu entre les stations de métro Bastille et de la Gare de Lyon à Paris, le 15 février vers 8 heures, à la suite d’un désaccord entre deux personnes, a fait savoir France Info, citant une source policière.

Une personne a été grièvement blessée dans l’attaque. Elle a été brûlée aux mains et au visage. On dit qu’elle est en danger de mort, a précisé Le Parisien.

L’auteur est en fuite. Une opération de police est en cours à la gare de Lyon.

L’incident intervient deux jours à peine après que Le Parisien eut signalé qu’une femme et un homme, empruntant la ligne 11 du métro parisien, avaient été brûlés par une bouteille d’acide sulfurique. Il reste à déterminer s’il a été laissé par inadvertance dans le train.

Lire la suite

Faits divers

Montpellier : un employé met le feu à la pizzeria après une dispute avec son patron

Published

on

L’homme a été placé en détention provisoire. Le responsable de l’établissement est grièvement blessé

Une information judiciaire pour tentative d’homicide volontaire a été ouverte ce week-end, après l’incendie d’une pizzeria à

Montpellier (Hérault). Un employé de ce commerce, âgé de 35 ans, a été entendu par les policiers​ puis placé en détention provisoire, indique ce lundi Christophe Barret, le procureur de la République.

Le 7 février dernier, un différend aurait éclaté entre le suspect et son patron, au sujet de relations entre l’employé et l’une de ses collègues. Le trentenaire aurait mal pris les remarques de son employeur, et se serait saisi d’un bidon d’essence, qui servait à remplir les réservoirs des scooters des livreurs, rapporte le représentant du parquet.

L’état de la victime toujours préoccupant

Il est soupçonné d’avoir répandu de l’essence dans le local, avant d’y mettre le feu. Trois employés ont réussi à se protéger des flammes, indique le procureur, mais le responsable a été très grièvement brûlé. Ce lundi, l’état de santé de la victime, qui souffre de graves blessures, est toujours préoccupant, selon Christophe Barret.

Le suspect a fait l’objet d’une expertise psychiatrique, qui n’a rien révélé de particulier.

Lire la suite

Faits divers

Nice: une femme poignardée devant une école

Published

on

Une femme a été poignardée par un homme ce jeudi matin devant l’école Nikaia à Nice, a -t-on appris de source policière. Le drame s’est produit vers 8h30 au moment où les élèves entraient en classe. La victime a reçu plusieurs coups de couteau, à la gorge et dans le dos.

Le pronostic vital de la victime est engagé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un différend familial. L’agresseur, qui a été interpellé, est l’ex-compagnon de la victime, tous deux de nationalité géorgienne. Il a été placé en garde à vue, la sûreté départementale a été saisie.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a indiqué sur son compte Twitter qu’un renfort psychologique allait être déployé dans cette école maternelle et primaire.

Lire la suite
Advertisement

Facebook




cinéma

Advertisement