Connect with us

Un tiers des athlètes camerounais participant aux Jeux du Commonwealth en Australie ont disparu, a indiqué la délégation mercredi.

Sur l’équipe totale de 24 membres, cinq boxeurs et trois haltérophiles ont disparu en l’espace de trois jours, selon le communiqué.

Ils sont partis en vagues, avec trois disparus dans la nuit du 8 avril, deux autres disparaissant le 9 avril avant que le groupe restant ne parte la nuit du 10 avril. Deux des huit sont partis sans compétir.

L’attaché de presse de l’équipe Simon Molombe a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce qu’ils reviennent. « Je ne pense pas qu’ils reviendront« , a déclaré Molombe à CNN Sport, confirmant que leur disparition avait été signalée à la police australienne.

Selon la déclaration de l’équipe, les athlètes manquants sont:

  • Haltérophile: Arcangeline Fouodji Sonkbou
  • Boxe: Arsène Fokou
  • Boxe: Christelle Ndiang
  • Boxe : Christian Ndzie Tchoyi
  • Haltérophile : Olivier Hercales Matam Matam
  • Haltérophile : Petit David Minkoumba
  • Boxe : Simplice Fotsala
  • Boxe : Ulrich Yombo

« La plupart d’entre eux sont partis la nuit quand tout le monde dormait, personne ne sait où ils sont allés« , a déclaré le porte-parole de l’équipe camerounaise, Simon Lyonga, à la chaîne Seven News.

Selon Seven, les exigences de visa des athlètes expirent le 15 mai, ce qui leur permet de passer un autre mois légalement en Australie.

David Grevemberg, PDG de la Fédération des Jeux du Commonwealth, a déclaré que la situation restait un problème pour l’équipe camerounaise jusqu’à ce que les athlètes violent leurs visas.

« Il est évidemment décevant que certains des athlètes qui sont venus ne se soient pas présentés à la compétition« , a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse mercredi.

« Je pense qu’il est également important de se rappeler que ces athlètes sont des invités ici en Australie et qu’ils sont toujours sous leur visa et ont le droit de voyager librement. »

competes during the Weightlifting Men’s 62kg Final on day one of the Gold Coast 2018 Commonwealth Games at Carrara Sports and Leisure Centre on April 5, 2018 on the Gold Coast, Australia.

Les Jeux de 2018 sont actuellement en cours dans la Gold Coast dans l’État australien du Queensland. Ils devraient se terminer le dimanche 15 avril.

Plus de 4 500 athlètes de 71 pays participeront aux Jeux, qui ont débuté le 5 avril et concourront pour un total de 275 médailles d’or.

Ce n’est pas la première fois que des athlètes disparaissant lors de grands événements sportifs.

Lors des Jeux du Commonwealth de 2006 à Melbourne, 25 concurrents ont disparu, tandis que 26 ont disparu lors des Jeux de 2002 à Manchester.

A Londres 2012, sept athlètes camerounais ont disparu pendant les Jeux Olympiques.

Abritant 200 groupes linguistiques différents, le Cameroun français a obtenu son indépendance de la France en 1960 en tant que République du Cameroun.

L’année dernière, il y a eu de violents affrontements alors que des manifestants descendaient dans les rues des régions anglophones du Cameroun pour réclamer une indépendance symbolique de la part de la majorité francophone du pays.

Peter Beattie, président du comité organisateur local, a déclaré que ce n’était pas une surprise.

« Franchement, l’essentiel est que cela arrive régulièrement en Australie, il y a un mécanisme en place pour y faire face et je ne suis pas trop excité par cela« , a-t-il déclaré aux journalistes mercredi.

 

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Autres Sports

NBA: Harden assomme Miami avec 58 points, Golden State KO à Orlando

AFP

Published

on

By

Pour la sixième fois cette saison, James Harden a atteint la barre mythique des 50 points lors de la victoire à l’arrachée de Houston face à Miami (121-118), jeudi, tandis que Golden State a concédé une deuxième défaite en deux jours à Orlando (103-96).

« The Beard » est sur sa planète: le meneur à la barbe fournie a écœuré, seul ou presque, Orlando qui a pourtant compté jusqu’à 21 points d’avance en 3e période (82-61).

Harden, grand favori à sa propre succession pour le trophée de meilleur joueur (MVP) de la saison avec sa moyenne hallucinante de 36,6 points par match, a réveillé son équipe.

Il a fini la rencontre avec 16 paniers marqués sur 31 tentés, dont huit à trois points, et, comme souvent cette saison, avec un sans-faute aux lancers francs (18 sur 18).

S’il a échoué à seulement trois longueurs de son record personnel (61 points marqués le 23 janvier à New York), il est devenu le joueur à avoir marqué le plus de points dans un match disputé à Miami.

Harden, 29 ans, marche sur les traces des plus grands: lors des cinquante dernières saisons NBA, seuls deux joueurs, Kobe Bryant en 2006-07 et Michael Jordan en 1986-87, ont fini plus de rencontres que lui avec 50 points et plus avec respectivement 10 et 8 matches.

C’est son coéquipier Chris Paul qui a scellé la victoire des Rockets avec deux lancers francs, un panier et un rebond défensif dans les deux dernières minutes, durant lesquelles Harden est resté muet.

– Troisième défaite de suite pour OKC –

« C’est la victoire de toute une équipe, pas d’un joueur, tout le monde a pris ses responsabilités dans le final », a insisté le meilleur marqueur du Championnat, qui tourne à une moyenne hallucinante de 36,6 points par match.

Grâce à Harden et Paul, les Rockets ont enchaîné une quatrième victoire de suite (37 v-25 d) et se rapprochent à grands pas de Portland et d’Oklahoma City, respectivement 4e et 3e de la conférence Ouest avec le même bilan de 38 victoires pour 23 défaites.

Oklahoma City a concédé une troisième défaite de suite face à Philadelphie (108-104).

Sans le soutien de Paul George, blessé à l’épaule droite, Russell Westbrook n’a rien pu faire face à Ben Simmons, auteur d’un « triple double » (11 pts, 13 rebonds, 11 passes décisives) et Tobias Harris (32 pts).

Les Sixers (40 v-22 d), privés pour le quatrième match de suite de Joël Embiid, sont sur les talons d’Indiana (41 v-22 d) qui est venu à bout de Minnesota (122-115) malgré les 42 points et 17 rebonds de Karl-Anthony Towns.

Golden State a du mal à digérer la trêve du All Star Game. Le double champion en titre a concédé une troisième défaite en cinq matches disputés depuis la reprise de la saison régulière après la traditionnelle pause d’une semaine mi-février.

– Golden State reste leader –

Battus la veille à Miami (126-125) à la dernière seconde, les Warriors ont perdu pied lors du 4e quart-temps face à Orlando avec seulement quinze points marqués.

Les absences de Kevin Durant, ménagé pour la première fois de la saison, et d’Andre Iguodala, malade, n’expliquent pas à elles seules cette première défaite face au Magic depuis décembre 2012.

« On contrôlait ce match après la 3e période mais on a manqué trop de +shoots ouverts+ et on n’a pas réussi à les gêner, c’est vraiment frustrant, c’est dur à accepter », a regretté Stephen Curry (33 pts).

Orlando, porté par Aaron Gordon (22 pts, 15 rbds), s’est emparé grâce à cette 29e victoire de la saison de la précieuse 8e place de la conférence Est, occupée jusqu’à présent par Charlotte (28 v-33 d).

Golden State reste leader de la conférence Ouest (43 v-19 d) puisque son dauphin Denver (2e, 42 v-19 d) s’est incliné à domicile 111 à 104 face à Utah.

Le Jazz (6e, 35 v-26 d) s’est imposé grâce à 24 points de Donovan Mitchell et aux 16 points, huit rebonds et quatre contre de Rudy Gobert.

Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés jeudi:

Denver – Utah 104 – 111

Oklahoma City – Philadelphie 104 – 108

New York – Cleveland 118 – 125

Houston – Miami 121 – 118

Indiana – Minnesota 122 – 115

Orlando – Golden State 103 – 96

Lire la suite

Autres Sports

Hand: Montpellier se remet en confiance

AFP

Published

on

By

Droits réserve -google images

Montpellier s’est remis en confiance, à trois jours d’abattre sa dernière carte en Ligue des champions, en s’imposant facilement à Saint-Raphaël 32 à 24 dans le choc de la 16e journée du Championnat de France de handball.

Les Montpelliérains restaient sur une lourde défaite à domicile dimanche contre Barcelone et devront l’emporter samedi dans la salle du Vardar Skopje pour continuer à défendre leur titre européen en huitièmes de finale.

En Starligue, le MHB se maintient à quatre points du Paris SG, facile vainqueur à Tremblay 34 à 23, et dépasse provisoirement Nantes d’un point. Le « H », qui a fait match nul à Flensbourg (29-29) mercredi en Ligue des champions, rattrapera son match en retard samedi à domicile face à Ivry.

Dans le Var, l’affiche était prometteuse entre le champion d’Europe sortant et le finaliste de la Coupe de l’EHF, d’autant que c’est là que Montpellier avait perdu le titre l’an passé au profit du PSG, à deux journées de la fin… et à cinq jours de son triomphe européen de Cologne.

Mais les Montpelliérains n’ont mis qu’une vingtaine de minutes pour refroidir la salle (13-5). Mené 19-10 à la pause, Saint-Raphaël, 7e au classement, n’a jamais été capable de réagir. Melvyn Richardson a terminé meilleur buteur avec huit buts (dont 4 penaltys) devant le Tunisien Mohamed Soussi (6 buts).

« C’était un vrai bon match pour nous, comme je n’en avais pas vu depuis un moment. Est-ce que c’est de bon augure pour samedi? je l’espère, car ce sera comme une finale », a commenté Valentin Porte au micro de BeinSports.

En banlieue parisienne, le PSG a été tenu plus longtemps par Tremblay (17-17 à la 37e) avant de s’envoler dans les dix dernières minutes. Le Norvégien Sander Sagosen (8 buts), l’Allemand Uwe Gensheimer (6 buts dont 2 penaltys) et le Danois Mikkel Hansen (5 buts) ont été les plus efficaces.

La remontée d’Aix vers le quatuor de tête a été stoppée chez la lanterne rouge, Istres, 25 à 24, après cinq victoires d’affilée. C’est la première victoire de la saison du promu.

Lire la suite

Autres Sports

NBA: coup de jeune pour Wade, coup d’arrêt pour Boston

AFP

Published

on

By

Comme à ses plus belles heures, le vétéran de Miami Dwyane Wade a assommé Golden State à la dernière seconde (126-125) mercredi, tandis que Boston a concédé une quatrième défaite de suite contre Portland (97-92).

A 37 ans, à quelques semaines de ses adieux à la NBA, Wade a encore de beaux restes.

Le triple champion NBA, grand ami et ancien coéquipier de LeBron James, a marqué 25 points face à Golden State.

Il a surtout inscrit le panier de la victoire d’un improbable tir à trois points, en déséquilibre après avoir été contré par un joueur de Golden State.

« Cela faisait longtemps que cela ne m’était plus arrivé de marquer un +buzzer beater+ (panier de la victoire à la dernière seconde, NDLR), c’est complétement fou », a-t-il déclaré, encore incrédule.

« C’est fort pour moi de vivre ça peut-être pour la dernière fois de ma carrière, en plus contre une telle équipe », s’est réjoui Wade.

Beau joueur, l’entraîneur de Golden State Steve Kerr a salué le sang-froid et l’adresse de Wade: « Dès que j’ai vu le ballon partir, j’ai su qu’il allait marquer. C’était un shoot incroyable », a-t-il reconnu.

Miami n’aurait jamais dû attendre la dernière seconde pour sceller sa victoire.

La franchise floridienne a outrageusement dominé les double champions NBA en titre grâce à Goran Dragic (27 pts) et comptait déjà 24 points d’avance avant la pause (69-45).

– Lillard crucifie Boston –

Mais, comme souvent cette saison, les Warriors se sont réveillés au retour des vestiaires et sont devenus irrésistibles à l’image de Klay Thompson (36 pts, dont 7 tirs primés) et Kevin Durant (29 pts).

La franchise d’Oakland est passée en tête pour la première fois du match à trois minutes de la sirène grâce à Thompson.

Mais un lancer franc raté par Durant à 13 secondes de la fin du temps réglementaire et un énième exploit de Wade ont coûté cher aux Warriors.

Ils conservent la première place de la conférence Ouest (43 v-18 d), mais peuvent être débordés jeudi par Denver (42 v-18 d) qui reçoit Utah.

A l’Est, rien ne va plus pour Boston qui traverse sa plus mauvaise passe de la saison au pire moment.

Surclassés la veille à Toronto (118-95), les Celtics n’ont pas fait mieux à domicile. Ils n’ont tenu le choc face aux Trail Blazers que pendant les deux premières périodes.

La franchise la plus titrée de l’histoire de la NBA a perdu pied au retour des vestiaires face à Damian Lillard, survolté avec ses 15 points (sur un total de 33) durant le seul 3e quart-temps.

Le meneur de Boston Kyrie Irving a pourtant marqué 31 points, mais son équipe a été dominée dans tous les secteurs du jeu, notamment au rebond (48 pour Portland, contre 41 à Boston).

– Gobert vainqueur, Noah battu –

Boston, présenté en début de saison comme la nouvelle place forte de la conférence Est, est 5e (37 v-25 d) et s’éloigne toujours plus des cadors, Milwaukee, vainqueur après prolongation à Sacramento (141-140), et Toronto.

De son côté, Portland est 4e à l’Ouest (38 v-23 d) après avoir enchaîné une cinquième victoire consécutive, la quatrième à l’extérieur.

Les Lakers ont pris leur revanche sur la Nouvelle-Orléans qui les avaient battus samedi (128-115). Ils se sont imposés 125 à 119 avec 33 points de LeBron James et 19 points et dix passes décisives de Rajon Rondo.

La franchise californienne a tremblé jusqu’au bout mais a grappillé une place au classement (10e, 30 v-31 d).

« Par rapport à nos deux derniers matches perdus, on a réussi cette fois un match plein, avec beaucoup d’intensité », a souligné James.

Côté français, Rudy Gobert a contribué avec ses 20 points et 13 rebonds à la victoire importante d’Utah (111-105) face aux Clippers, un adversaire direct pour les play-offs.

Joakim Noah a marqué 12 points et capté neuf rebonds en 21 minutes de jeu, mais Memphis s’est incliné contre son ancienne équipe, Chicago (109-107).

Nicolas Batum (17 pts) et Tony Parker (3 pts) se sont eux aussi inclinés devant leur public à Charlotte face aux Houston Rockets de James Harden (118-113).

Lire la suite