Connect with us

Elisabeth Revol, l’alpiniste française secourue ce week-end lors d’une périlleuse opération sur le Nanga Parbat, l’un des plus hauts sommets du monde, a quitté le Pakistan mardi, promettant de revenir y escalader d’autres montagnes.

La jeune femme a été sauvée alors qu’elle se trouvait à très haute altitude sur les flancs de ce sommet de l’Himalaya pakistanais (8.125 mètres), surnommé la “montagne tueuse”, grâce à l’intervention d’un groupe de 4 alpinistes polonais acheminés par air depuis le camp de base d’un autre géant situé non loin, le K2.

“Au revoir le Pakistan, je reviendrai grimper des montagnes au Pakistan mais pas le Nanga Parbat”, a déclaré Mme Revol dans un message diffusé par le Club Alpin Pakistanais à l’occasion de son départ.

“Remerciements à tous les responsables, y compris l’armée pakistanaise, le Club Alpin Pakistanais et les autorités locales”, a-t-elle ajouté dans son message.

“Mme Revol a quitté le Pakistan à 03H00 du matin (mardi) avec pour ambition de revenir bientôt”, a déclaré à l’AFP Karrar Haidri, porte-parole du Club Alpin Pakistanais, précisant qu’elle se rendait en France.

L’opération de sauvetage avait été lancée samedi après-midi avec l’aide de l’armée pakistanaise.

Les quatre alpinistes polonais qui y ont pris part faisaient partie d’une expédition tentant de gravir le K2, deuxième plus haut sommet du monde (8.611 mètres) derrière l’Everest en hiver, ce qui serait une première.

Mme Revol a été évacuée dimanche et hospitalisée à Islamabad, souffrant de “gelures sévères aux mains et aux pieds”.

Les sauveteurs n’ont pas été en mesure d’atteindre son compagnon de cordée, le Polonais Tomek Mackiewicz, resté bloqué plus haut sur la montagne, et ont dû prendre la “décision terrible et douloureuse” de le laisser là.

La cordée s’était trouvée en difficulté alors qu’elle redescendait jeudi. Elisabeth Revol et Tomek Mackiewicz avaient été aperçus vendredi à l’aide de jumelles par d’autres alpinistes depuis le camp de base.

Selon l’alpiniste pakistanais Karim Shah, qui était en contact avec les membres de cette expédition, ce sauvetage est sans précédent dans l’histoire de l’alpinisme. Les sauveteurs ont gravi sans corde fixe et de nuit 1.200 mètres par une route très difficile.

Neuvième plus haut sommet du monde, le Nanga Parbat, dans le nord-est du Pakistan, a été surnommé la “montagne tueuse” car plus de 30 alpinistes y ont trouvé la mort avant d’être vaincu pour la première fois, en 1953.

Un Espagnol et un Argentin ont disparu en juin dernier en grimpant le Nanga Parbat, dont le nom signifie “montagne nue”.

L’Italien Simone Moro, l’Espagnol Alex Txikon et le Pakistanais Ali Sadpara avaient réalisé en février 2016 la première ascension hivernale de cette montagne.

AFP

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Autres Sports

Basket: les Lyonnaises prennent les commandes de la finale du Championnat

AFP

Published

on

By

Les Lyonnaises ont remporté le premier match de la finale du Championnat de France de basket, en s’imposant sur leur parquet 71 à 60 contre Montpellier, lundi soir, sous les yeux de leur président, Tony Parker.

La finale se joue au meilleur des cinq matches, avec l’avantage du terrain pour les Lionnes, premières de la saison régulière. La deuxième manche se disputera, mercredi soir (19h00), toujours dans la salle Mado-Bonnet de Lyon.

Dominées après les deux premiers quarts-temps (39-33), les joueuses de Valery Demory, coach de Montpellier de 2007 à 2017 avant de rejoindre l’Asvel, se sont montrées plus agressives en défense pour recoller avant les dix dernières minutes (50-50, 30e).

Elles ont fait la différence grâce à leur capitaine Paoline Salagnac (35 ans), auteure de huit points en moins de quatre minutes dans le dernier quart-temps pour s’échapper au score (64-56, 37e).

La jeune internationale française Marième Badiane (élue joueuse du match) et la meneuse de jeu belge Julie Allemand ont terminé la rencontre meilleures marqueuses (chacune 16 points).

Finaliste de l’Eurocoupe (deuxième niveau européen derrière l’Euroligue), Montpellier a joué ce premier match de la finale diminué, avec l’absence de son pivot, l’internationale française Héléna Ciak, pièce maîtresse de l’équipe héraultaise mais qui s’est blessée à l’entraînement.

Lyon Asvel, qui dispute la première finale de son histoire, se renforcera la saison prochaine avec les arrivées de Ciak et de la pépite du basket français Marine Johannès en provenance de Bourges.

Pour la troisième fois seulement depuis la saison 1994-95, la finale se dispute sans les Tango de Bourges, championnes de France en titre mais éliminées en demi-finales par les Héraultaises, battues à domicile dans leur Prado (78-66) et à Montpellier (71-64).

Lire la suite

Autres Sports

France Télévisions obtient les droits en clair des JO-2024 et 2022

AFP

Published

on

By

France Télévisions a obtenu les droits de diffusion en clair des Jeux olympiques d’été 2024 à Paris, a annoncé lundi sa présidente Delphine Ernotte sur Twitter.

Le groupe a également raflé les droits de diffusion en clair des JO d’hiver 2022 à Pékin, selon le Parisien, qui précise que le contrat avec le groupe américain Discovery qui détient les droits pour l’Europe a été signé mercredi dernier.

“Honneur et fierté de vous annoncer que nous avons signé avec @Discovery un partenariat exceptionnel qui attribue à @francetele l’exclusivité des droits audiovisuels en clair et en direct pour les #JO2024 à #Paris”, a écrit Delphine Ernotte.

“C’est un succès majeur pour le service public”, s’est-elle félicitée. Le groupe n’a pas donné d’autres détails sur le contrat.

France 2 et France 3 diffuseront l’ensemble des compétitions “en direct, différé et par extraits dans ses différentes émissions”, selon franceinfo, qui a également évoqué la création d’une chaîne numérique dédiée.

“C’est le meilleur scénario. Une décision très cohérente car France Télévisions a la culture olympique. Ils diffusent les Jeux depuis longtemps et suivent toute l’année les grandes compétitions de natation, d’athlétisme, de tennis et de cyclisme”, a salué dans le Parisien Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des JO (COJO) de Paris.

“Les #JO2024 seront donc en clair et gratuits pour tous sur le service public (…) Un rendez-vous sportif et médiatique majeur”, a tweeté Hervé Godechot, membre du Conseil supérieur de l’Audiovisuel.

Le prix de la transaction n’a pas été dévoilé, mais fin 2017, Discovery avait estimé que les droits de Paris-2024 valaient “au minimum le prix payé pour une Coupe du monde de football”.

TF1 avait ainsi payé 72 millions d’euros pour les droits du dernier Mondial, alors que France Télévisions avait dépensé 50 millions pour ceux des Jeux de Rio 2016.

Discovery (propriétaire d’Eurosport) a acquis auprès du CIO les droits de retransmission pour l’Europe des Jeux d’hiver et d’été de 2018 à 2024.

Si France Télévisions diffusera Paris-2024 en clair, Eurosport proposera les épreuves en intégralité à ses abonnés, soit 3.000 heures de programme en deux semaines, selon le Parisien.

“Nous serons en direct de la première minute de la cérémonie d’ouverture à la dernière de la cérémonie de clôture. Beaucoup d’événements seront sur France Télévisions, avec des audiences fantastiques, mais les amateurs de sport pourront voir sur Eurosport chaque minute de chaque discipline”, a déclaré au quotidien le PDG de Discovery International Jean-Briac Perrette.

“On va créer pendant toute la durée des Jeux plusieurs chaînes événementielles. Chacune sera dédiée à une discipline en particulier”, a-t-il ajouté.

Lire la suite

Autres Sports

Boxe: le controversé Gafur Rakhimov démissionne de la présidence de l’AIBA (officiel)

AFP

Published

on

By

Le controversé homme d’affaires ouzbek Gafur Rakhimov a annoncé vendredi qu’il allait démissionner de la présidence de la Fédération internationale de boxe (AIBA), objet d’une enquête du CIO concernant notamment sa gouvernance.

“J’ai informé le Comité exécutif de l’AIBA de mon intention de démissionner de la présidence”, a annoncé M. Rakhimov dans un communiqué, alors que face aux problèmes de gouvernance de la fédération, le CIO a gelé l’organisation du tournoi de boxe aux Jeux olymiques de Tokyo-2020.

Une réunion téléphonique du Comité exécutif de la fédération a été convoquée pendant le week end pour “entamer la procédure en vue de l’élection d’un président par intérim”, a ajouté l’AIBA.

L’annonce de la démission de M. Rakhimov pourrait permettre d’obtenir une levée des sanctions du CIO qui pèsent sur l’AIBA et ce à quelques jours d’une réunion de la Commission exécutive du CIO qui doit aborder la question de mardi à jeudi à Lausanne.



Le CIO avait annoncé fin novembre l’ouverture d’une enquête visant la fédération et confiée à une commission ad hoc présidée par le Serbe Nenad Lalovic, membre de la commission exécutive du CIO et président de la Fédération internationale de lutte.

Dans l’attente des conclusions de cette commission, l’instance avait également décidé de geler l’organisation du tournoi de boxe aux Jeux olympiques de Tokyo-2020.

Le CIO avait mis en avant en novembre “plusieurs motifs d’inquiétude majeure” concernant les finances ainsi que la gouvernance et l’éthique de l’AIBA, tout en promettant de “faire le maximum” pour protéger les athlètes et s’assurer qu’un tournoi de boxe aura bien lieu à Tokyo-2020.

Les relations ne se sont pas améliorées avec l’élection début novembre de M. Rakhimov à la présidence de l’AIBA. Il est accusé d’être un “criminel majeur” dans son pays par le Trésor américain, ce qu’il a nié vigoureusement dans un entretien à l’AFP.

Lire la suite