La Minute Info - Actualité camerounaise, africaine et mondiale en un clic

Pourquoi N’Tep va exploser en Bundesliga

Paul-Georges N’Tep n’a clairement pas encore révélé tout son potentiel. Auteur d’une saison 2014/2015 exceptionnelle au cours de laquelle il avait été impliqué directement dans la moitié des buts du Stade Rennais, le nouveau joueur de Wolfsburg est à la relance en Allemagne où il espère marcher sur les trace d’Aubameyang ou autre Dembélé. En trois points, on vous dit pourquoi les Loups, qui ont perdu Draxler, viennent de faire une merveilleuse affaire.

Un nouveau départ

Arrivé au VFL pour seulement 8 millions d’euros (hors bonus), l’ancien rennais vient de redonner du sens à sa carrière. Infiniment talentueux, le Franco-camerounais, qui s’était ouvert les portes de l’équipe de France en tenant à bout de bras le Stade Rennais en Ligue 1 au cours de la saison 2014/2015 (9 buts / 6 passes décisives), compte bien tout casser dans le club qui a récemment vu De Bruyne exploser.

Après l’échec Draxler, parti au PSG, les dirigeants des Loups comptent beaucoup sur Paul-Georges pour insuffler une nouvelle dynamique au sein d’un club ambitieux mais retombé dans l’anonymat de la Bundesliga (13e). De retour depuis quelques semaines après avoir récupéré d’une opération au tibia qui l’avait notamment privé de l’Euro, N’Tep, auteur de 2 buts et 4 passes lors de ses 9 derniers matchs, semble déjà avoir retrouvé ses jambes de feu.

La Bundesliga à ses pieds ?

La Bundesliga est le championnat européen qui génère les plus de buts parmi les cinq grands et semble clairement taillée pour Paul-Georges. Dribbleur fou capable de partir de loin pour créer le désordre mais aussi distributeur de caviars en profondeur, le joueur de 24 ans va s’éclater dans un championnat qui voit les défenses évoluer plutôt haut sur le terrain.

Déçu de ne pas avoir apporté un titre au Stade Rennais, N’Tep quitte la Bretagne avec des regrets mais une envie de tout exploser sous ses nouvelles couleurs. Son arrivée sera clairement facilitée par le contexte, dans un club dirigé par le technicien français Valérien Ismaël au sein duquel évolue déjà l’ancien stéphanois Guilavogui. Contrairement à Draxler, qui était arrivé pour tenter de faire oublier De Bruyne, N’Tep déboule sans trop de pression dans son nouveau club, seulement 13e du championnat. Surtout, il n’a coûté « que » 8 millions. En enrôlant également Malli (Mayence) et le prometteur milieu défensif néerlandais Bazoer (Ajax), Wolfsburg a confirmé son souhait de retrouver rapidement le premier plan.

N’Tep est dans les parfaites conditions pour s’acclimater jusqu’à la fin de saison, avant de pourquoi pas permettre aux Loups de retrouver la Ligue des Champions dès l’an prochain. Avec une parfaite combinaison de technique, puissance et cette fameuse capacité de création, il possède vraiment tous les atouts pour marcher sur les traces de Ribéry, Aubameyang, Coman ou plus récemment Dembélé. Avant pourquoi pas un possible retour en équipe de France ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *