La Minute Info - Actualité camerounaise, africaine et mondiale en un clic

CEMAC: Biya appelle à «trouver les voies, les meilleures, vers une sortie de crise maîtrisée»

APA-Yaoundé (Cameroun) – Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a appelé ses pairs de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) à «trouver les voies, les meilleures, vers une sortie de crise maîtrisée» dans la sous-région.

Ouvrant, vendredi à Yaoundé, la capitale du pays, un sommet extraordinaire des leaders de la zone, il a brossé une situation économique particulièrement sombre, marquée par une chute brutale des cours des matières premières, associée à d’autres chocs exogènes (terrorisme, nombreuses manifestations d’insécurité) et qui a profondément contribué à fragiliser des économies dont la croissance a reculé, avec une reprise de l’inflation et une baisse substantielle des réserves de change.

Cette situation, a affirmé Paul Biya, si elle venait à perdurer, pourrait mettre en péril les fondements de la sous-région alors que les projections actuelles n’indiquent pas un retournement favorable, à brève échéance, des marchés internationaux de matières premières.

Face au marasme, le président camerounais a invité ses interlocuteurs venus du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République centrafricaine et du Tchad à esquisser une réponse commune face à un environnement économique international incertain, une réponse qui devrait tenir compte de la nécessité de préserver la stabilité économique de la sous-région et sa pérennité à long terme.

«Notre réponse commune devrait également tenir compte des impératifs sociaux de nos États, dans un contexte où nous devons faire face aux besoins pressants de nos populations», a-t-il insisté, à l’occasion de cette réunion à laquelle prenaient également part la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde ainsi que le ministre français en charge des Finances, Michel Sapin.

En exhortant les uns et les autres à tout mettre en oeuvre pour sortir de l’«impasse», à rester unis et solidaires, à traduire la volonté politique «par l’adoption de mesures appropriées», Paul Biya a dit sa conviction que les conseils avisés et l’assistance technique constante du FMI et des autres partenaires au développement, seront d’une grande utilité aux pays de la CEMAC pour renouer «avec le progrès et la coprospérité».

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *