La Minute Info - Actualité camerounaise, africaine et mondiale en un clic

CAN 2017: 15 nations en lice pour détrôner la Côte d’Ivoire

Du 14 janvier au 5 février 2017 prochain, le Gabon abritera la 31è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football dans quatre villes, Libreville, Franceville, Port-Gentil et Oyem où quinze sélections nationales iront à l’assaut des Eléphants de Côte d’Ivoire, vainqueurs de la dernière épreuve, en 2015, en Guinée Equatoriale.

En ouverture de la compétition, le 14 janvier, le Gabon, pays hôte, devra se méfier de la surprenante équipe de la Guinée-Bissau (1ère participation) qui a écarté deux anciens champions d’Afrique (le Congo et la Zambie) avant d’affronter le Burkina Faso, finaliste malheureux en 2013 puis le Cameroun avec ses quatre titres (1984,1988,2000 et 2002), dans un groupe A où chaque rencontre sera déterminante pour la suite.

Le Groupe B entre en compétition le 15 janvier, avec le Zimbabwe qui fait office de cendrillon à côté de deux ex-champions d’Afrique, la Tunisie (2004) et l’Algérie (1990) ainsi que de la meilleure équipe du continent, du moment, selon le classement FIFA, le Sénégal.

Les deux premières places qualificatives du groupe pour le 2è tour devraient être l’affaire de ce trio. Le forfait de dernière minute de Ryad Boudebouz est un coup dur pour les Fennecs d’Algérie qui jouent le Zimbabwe à l’ouverture des matches du groupe avant le choc Tunisie-Sénégal.

La Côte d’Ivoire double vainqueur en 1992 et 2015, tenante du titre, retrouve dans le Groupe C, son ex-entraîneur Hervé Renard avec le Maroc sacré en 1996, la RD Congo championne d’Afrique en 1968 et 1974 et le Togo. Les Eléphants ivoiriens privés de deux cadres Yaya Touré (retraite internationale) et Kouassi Gervais Gervinho (blessé) sont l’équipe à abattre dans cette CAN.

Ils devront se défaire, le 17 janvier, du Togo coaché par un vieux briscard, Claude Leroy avant de jouer la qualification pour le deuxième tour face à la RD Congo puis au Maroc qui eux, s’affronteront dès l’entame dans ce groupe.

Pour son retour à une phase finale de CAN après une disette de trois éditions, l’Egypte, six fois sacrés (1957,1959,1998,2006,2008 et 2010) aura fort à faire, dans le Groupe D, le 17 janvier, face à une équipe aux dents longues du Mali qui court derrière un premier sacre continental après une finale perdue en 1972 et deux modestes troisièmes places (2012 et 2013). Pendant que l’Ouganda, finaliste malheureux en…1978, croise le fer avec le Ghana auréolé de ses quatre titres (1963, 1965, 1978 et 1982) et cinq finales perdues (1968, 1978, 1992,2010 et 2015).

Dans ce groupe, Egyptiens et Ghanéens qui s’affronteront lors de la dernière journée devraient faire attention au Mali, leur bête noire, qui pourrait être un arbitre de poids pour le tour suivant.

APA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *