La Minute Info - Actualité camerounaise, africaine et mondiale en un clic

Aux Etats-Unis, une femme noire brutalement arrêtée par un policier

C’est une arrestation musclée qui s’est produite à Fort Worth, une ville du Texas (Etats-Unis), mercredi 21 décembre. Jacqueline Craig, une femme noire, a été plaquée à terre et menottée, avant d’être placée en garde à vue, avec ses deux filles. L’une d’elles, Brea Hymond, a filmé l’arrestation, qui a été vue plus de 2,4 millions de fois sur Facebook.

Sur ces images, on peut voir Jacqueline Craig dire à un policier que son voisin a agressé son fils de 7 ans, après l’avoir vu jeter un bout de papier par terre. « Peu importe où nous habitons, on n’a pas le droit d’agripper et d’étrangler quelqu’un, monsieur. (…) Mon fils a 7 ans, vous n’avez pas le droit de l’agripper, de l’étrangler », déclare Jacqueline Craig à l’officier de police. Ce dernier l’écoute, puis lui demande : « Pourquoi vous n’apprenez pas à votre fils à jeter ses papiers dans la poubelle ? »

« Ne la touchez pas ! Ne la touchez pas ! »

Puis la conversation s’échauffe. Jacqueline Craig est sur les nerfs. « Si vous continuez à me crier dessus, ça va m’énerver et je vais vous emmener en prison », menace l’agent de police. A ce moment-là, la seconde fille de Jacqueline Craig, âgée de 15 ans, s’interpose entre sa mère et le policier. Sa première fille, Brea Hymond, qui filme la scène, crie : « Ne la touchez pas ! Ne la touchez pas ! »

Puis le policier fait tomber Jacqueline Craig par terre, lui met les mains derrière le dos, puis lui envoie une décharge avec son Taser. On voit ensuite le policier pointer l’arme vers une autre personne. L’agent passe les menottes à Jacqueline Craig, puis se dirige rapidement vers sa fille et l’attache à son tour. Brea Hymond, qui continue de filmer, le prévient : « Vous êtes filmé en direct, tout a été enregistré ! »

Le policier fait l’objet d’une enquête interne

Lee Merritt, l’avocat de Jacqueline Craig et Brea Hymond, a indiqué à France 24 que les deux femmes avaient passé la nuit en prison. Elles sont accusées d’entrave à l’action de la police. En revanche, la plus jeune fille de Jacqueline Craig a été relâchée car elle est encore mineure.

Pour Lee Merritt, elles sont victimes d’un acte raciste. « Je vais en tout cas faire tout mon possible pour les sortir de prison. Ensuite, je m’assurerai que l’enquête sur l’accusation d’agression sur un mineur soit menée à son terme, et que l’agresseur soit poursuivi », a-t-il déclaré au Star-Telegram (en anglais). La mère et l’adolescente ont finalement été libérées dans la soirée de jeudi, selon son compte Twitter.

En parallèle, la police de Fort Worth a annoncé que le policier faisait l’objet d’une enquête interne. Il a été suspendu, son badge et son arme lui ont été retirés.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *