Une dizaine de clandestins de forêt classée mis sous les verrous à Agboville - LaMinuteInfo

Une dizaine de clandestins de forêt classée mis sous les verrous à Agboville

Poursuivis pour défrichement illicite en forêt classée, près d’une dizaine d’individus ont été tous condamnés mercredi par le tribunal correctionnel d’Agboville à une peine de deux mois d’emprisonnement ferme, pour les chefs de file que sont Dah Sié et Yapi Yavo Jaurès et d’un mois pour les autres.

Toutefois ces peines sont assorties de fortes amendes pécuniaires d’un montant d’un million de francs CFA pour chacun des prévenus reconnus coupables des faits mis à leurs charges.

Il s’agit des sieurs Kambiré Gérard, 26 ans , Kimpé Joanite, 25 ans, Dah Sié Adama, 37 ans, Yapi Yavo Jaurès, 35 ans, Kambiré lacina, 29 ans, Kambou Sié Bernard, 29 ans, Dah Honoré, 25 ans, Doli Jean, 25 ans, Doh Djola, 28 ans,

Ces clandestins opéraient depuis belle lurette dans la forêt classée de Bokaho, située dans la localité d’Agboville selon le lieutenant Ange Nesmond de la SODEFOR. Un parmi eux, du nom de Yapi Yavo Jaurès avait réussi à y installer un campement où il résidait avec sa famille.

Il a fallu une patrouille organisée par la SODEFOR le 9 août pour mettre la main sur ce groupe d’individus se réclamant tous de la nationalité ivoirienne, mais qui a choisi délibérément selon le tribunal, de défricher la forêt que le gouvernement a classée pour protéger l’environnement.

Pour le tribunal, face à la tendance récidiviste des clandestins en forêt classée,  il faut désormais sévir par de fortes sanctions pécuniaires pour dissuader ceux qui malgré les campagnes contre la déforestation, s’entêtent à vouloir détruire le peu de couvert végétal encore disponible.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *